Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 22 janvier 2014 | Mise en ligne à 13h15 | Commenter Commentaires (21)

    Tarantino abandonne son western (AJOUT)

    quentin_django

    MISE À JOUR : QT voulait tourner son film en 70mm, à la The Master, nous révèle The Wrap, qui a mis la main sur le scénario.

    Quentin Tarantino est un homme de principe. Il est aussi un homme «très, très déprimé» en ce moment. Le fameux cinéaste a pris la douloureuse décision mardi d’abandonner son nouveau projet de film, le western The Hateful Eight. La raison? La fuite non-autorisée du scénario qu’il a confié à un cercle restreint d’acteurs.

    L’idée que son script circule librement sur la toile ne pose pas de problème à Tarantino. Plus même, il affirme qu’il «aime ça que les gens aiment mon shit, et qu’ils passent par tous les chemins afin de le trouver et de le lire». Ce qu’il aime moins, c’est le sentiment de s’être fait trahir par des gens en qui il avait pleine confiance.

    QT a annoncé la mauvaise nouvelle hier après-midi à Mike Fleming de Deadline :

    «J’avais terminé une première ébauche, et je ne voulais pas débuter le tournage avant l’hiver prochain, dans un an. Je l’ai donné à six personnes et, apparemment, il est sorti aujourd’hui.

    «Je l’ai donné à l’un des producteurs de Django, Reggie Hudlin, qui a laissé un agent entrer chez lui et le lire. Je l’ai également confié à trois acteurs: Michael Madsen, Bruce Dern et Tim Roth.

    PulpPumpkin

    «J’exclue Roth. Les autres ont dû le passer à leurs agents, et l’un de ces agents l’a fait circuler dans le tout-Hollywood. Je ne sais pas de quelle manière ces agents travaillent, mais je suis sûr d’une chose: si je ne peux avoir aucune confiance envers mes collaborateurs à ce stade de la production, je n’ai aucune envie de faire ce film.

    «Le coupable est forcément un agent de Dern ou de Madsen. S’il vous plaît, donnez-moi des noms!».

    kill-bill-2-6

    Fleming a été sonné par cet entretien téléphonique. Il admet que, normalement, un coup de fil de ce genre serait «une bonne journée» pour lui d’un point de vue journalistique. Il affirme cependant avoir passé «la majeure partie» de la conversation à tenter de convaincre Tarantino de reconsidérer sa décision, ne serait-ce que pour voir le septuagénaire Dern briller dans une production aussi prometteuse. QT a répliqué en disant qu’il adorait le vétéran acteur, et qu’il compte écrire un gros rôle pour lui dans son prochain film, qui demeure top-secret.

    Pour ce qui est de The Hateful Eight, Tarantino dit qu’il pourrait y revenir un jour, si jamais il entend «l’appel de la Muse», mais que pour le moment, le projet est tabletté. Littéralement. «Je vais le publier. C’est fini. Je vais passer à autre chose. J’en ai 10 autres dans le ventre», a-t-il assuré.

    P.S.: La dépêche de Deadline annonçant le film, que j’ai relayée lundi dernier, indiquait que Christoph Waltz aurait fait partie du casting. Il n’a en fait jamais figuré dans les plans. Les infos d’aujourd’hui révèlent cependant qu’on sera privé d’une réunion entre Mr. Blonde er Mr. Orange. Coup doublement dur…


    • Je viens de lire cette nouvellet et ai tout de suite accouri ici. C’est vraiment dommage. En espérant que Tarantino trouve vite l’inspiration pour un autre projet.

      Comme je le note dans l’avant-dernier paragraphe, il est déjà à l’écriture de son prochain film. -js

    • En espérant que son prochain soit intéressant et différent. J’en ai marre de ces homages/parodies qui deviennent franchement redondants.

    • “Harvey Weinstein, fondateur de Miramax et de la Weinstein Company, producteur de plusieurs films à succès, dont Gangs of New York et Pulp fiction, tourne maintenant le dos aux films violents.”

      Y’aurait pas un petit peu de ça en-dessous. Je pose la question, je ne sais pas. Est-ce que le tout-puissant Harvey est le producteur attitré de Quentin?

      J’adore ses films! Mais peut-être que la réalité le rattrape?

      “Sa campagne contre la glorification des armes à feu et la violence gratuite au cinéma lui a toutefois valu sa part de critiques. Plusieurs lui reprochent sa collaboration avec Quentin Tarantino, un réalisateur réputé pour la violence crue de ses films (Reservoir dogs, Kill Bill). Le duo a d’ailleurs obtenu un succès critique et financier avec Django unchained en 2012.”

    • @veve777
      Ah ben là, si vous en avez marre, il arrêtera sûrement.

    • Moi qui est un fan de Tim Roth… Je vais devoir attendre.

      Étrange que Tarantino l’exclue dans sa recherche… En fait, il semble avoir déjà cerné les 2 autres agents…

    • Si Hazanavicius à fait son « the artist » comme à la belle époque je me plais
      à souhaiter que Tarentino fasses un « film noir » comme il s’en faisait dans
      le temps avec une photo n&b contrasté. On peut rêvé…

      (il se met la pression pour ces prochains films car il a souvent dit qu’il aimerait
      laisser un filmographie exemplaire, si une telle chose est possible)

    • il overreact un peu le bonhomme… Je pense qu’il en profite juste pour switcher à un autre projet.
      Me semble qu’il en a eu beaucoup de ”faux-projets” Tarantino au cours des années ?

    • @ jon8 : d’un point de vue extérieur (lire non-artistique), ça peut sembler la réaction d’un gars à l’ego surdimensionné. Par contre, vu du côté processus créateur, effectivement ça peut certainement mettre foutrement en rogne ce genre de truc. Avant de juger, peut-être essayer d’appliquer un équivalent à ce genre de situation dans votre milieu de travail.

    • Me semble quand même qu’il ne faut pas tenir beaucoup à son projet pour le rejeter ainsi, pour des raisons extérieures à la création. J’espère que jon8 a raison et que le scénario ne l’enchantait guère en partant, et qu’il a juste trouvé un prétexte pour abandonner. Sinon, c’est triste.

    • Pas de quoi en faire tout un plat. On passe à autre chose, c’est tout.

    • Il semble faire comme dans Reservoir Dogs, il cherche le coupable, et c’est vraiment drôle qu’il évacue Tim Roth de l’équation, parce que dans Reservoir Dogs, c’est le personnage de Roth qui a dénoncé tout le monde.

    • Tarantino croit en l’importance de tisser des liens avec ses acteurs et son équipe sur le plateau: interdiction de cells pour encourager le contact humain durant les pauses; interdiction de faire la sieste; thématiques de déguisements; crier en choeur “we looove doing cinema!” entre les prises. Puis, il voit ses acteurs comme des muses dont la personnalité doit finir par ne faire qu’une avec la légende de ses personnages, un peu comme la Marlene Dietrich de Sternberg. Il tient à ce que ses acteurs sachent pleins de détails invisibles sur leurs personnages, juste parce que LUI il veut que ses acteurs le sachent, parce qu’ainsi il peut ensuite croire en ce personnage. Pour lui le cinéma c’est une affaire de famille, de partage, de confiance, de reconnaissance. À défaut de ca, il peut se passer de réaliser des films.

    • Sinon, je me suis aussi demandé la même chose jon8 au début. Mais ca me semble gros de créer un froid avec ses amis (Madsen) simplement pour se faufiler.

    • Merci eturgeon, je ne savais pas, sa décision se comprend mieux vu ainsi.

    • @sim_senechal

      Je trouve simplement que c’est une grosse réaction (avortement d’un projet de cet ampleur) pour quelque chose de si mineur. Et je dis ”mineur” parce qu’il dit lui-même que ce n’est pas la fuite comme tel qui lui a fait prendre cette décision.

      Anyway, rien qui ne va m’empêcher de dormir.

    • Lorsqu’il avait vû ce que Stone faisait avec son Natural Born Killers, et même s’il était pratiquement inconnu à l’époque, il leur a dit d’enlever son nom au scenario du film qu’il trouvait merdique. Il voulait dès lors envoyer le message qu’on ne niaise pas avec ses scénarios.

    • C’est que Stone s’est permis de toucher à son scénario. Je me souviens d’une entrevue assez drôle où Tarantino relate ce mauvais souvenir. Quelqu’un essayais de l’apaiser:

      “But Quen’, you got to understand, that’s hollywood practice”
      =>”FUCK HOLLYWOOD PRACTICE: you dont do that to me!”

    • http://youtu.be/P9wKVjWKHdo?t=9m3s

    • Le témoignage de Christoph Waltz aux BAFTA semble effectivement suggérer le point d’eturgeon. D’où le respect de ses scénarios, qui pourrait passer comme lubie de la part d’un autre.

      http://www.youtube.com/watch?v=dgt5JEhx15w#t=80

      @ eturgeon : Bonne entrevue, la demi-heure passe vite.

    • Comment ne pas l’aimer.

    • Merci pour le lien eturgeon!

      Le scénario, pour Tarantino, c’est sacré!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    mars 2011
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité