Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 11 novembre 2013 | Mise en ligne à 17h35 | Commenter Commentaires (5)

    Quand Soderbergh rumine sur son Bond préféré…

    on-her-majestys-secret-service

    Steven Soderbergh, le retraité le plus actif et le plus en vue à Hollywood, s’est amusé la semaine dernière sur son site à brièvement évaluer son James Bond préféré, On Her Majesty’s Secret Service (1969). Il en résulte une lecture fine et concise – à l’image de ses propres films – d’un chapitre plutôt inexploré issu de la saga du plus fameux espion du grand écran.

    L’«ex-réalisateur» de 50 ans affirme dans son post intitulé Rambling Discourse (discours décousu), que le sixième Bond est le seul de la série qui «mérite d’être vu à répétition pour des raisons autres que le divertissement pur (certainement c’est le seul Bond que je regarde et que je me dis : Je vole ces trucs)». Il poursuit :

    C’est comme si Peter Hunt (qui a monté les 5 premiers Bond) a pris toutes les idées de la Nouvelle Vague française et les a mélangées avec Eisenstein dans un Cuisinart afin de créer une grammaire qui surpasse l’esthétique du à quel point vous pouvez couper vite d’aujourd’hui. La différences est qu’ici chacun des plans – peu importe combien courts – sont de vrais plans, pas juste de la couverture additionnelle apprise à l’école enseignant l’action à tout rompre. Il y a donc une unification entre l’esthétique de l’équipe principale et de la seconde équipe qui n’existe dans aucun autre Bond.

    Soderberg recense cependant trois points faibles dans On Her Majesty’s Secret Service. 1) George Lazenby dans la peau de l’agent 007, «mais pas pour les raisons que vous croyez».

    cb-bond50-ohmss3

    Ce qui me semble évident est que personne ne l’a aidé pendant le tournage ou le montage (on ne le laisse même pas finir une putain de phrase à l’écran). On sent que tout le monde était tellement concentré sur ce qu’il n’était pas (Sean Connery) qu’on n’a pas pris le temps de comprendre ce qu’il était (un gars à l’air cool avec une réelle présence et une grande physicalité). Par exemple, ils auraient dû savoir que beaucoup des one-liners qui auraient marché avec Sean Connery ne fonctionnent pas avec Lazenby. Ce n’est pas parce qu’il est mauvais, c’est parce que tout son affect est différent, moins désinvolte. Cela, pour moi, est un manque de sensibilité et de compréhension de la part des cinéastes et pas un défaut de l’acteur principal, parce que Lazenby a une chose que vous ne pouvez pas simuler; un certain type de gravité. […] Aussi, Lazenby a une vulnérabilité que Connery n’ jamais eue – il ya des scènes dans lesquelles il semble légitimement terrifié et d’autres où il nous convainc qu’il est amoureux de Tracy (notamment dans la scène finale).

    2) L’aspect cheesy des effets visuels, en particulier les projections arrière lors de la scène
    de la poursuite en ski :

    3) Un montage pas assez serré :

    Le troisième problème est que le film est trop fucking long, le James Bond le plus long jusqu’à Casino Royale, près de trois décennies plus tard. Une énorme rognure aurait dû être faite, de 1:06:00 à 1:14:45. Aucune nouvelle information narrative n’est transmise dans cette section, c’est juste Bond qui baise des poulettes et d’autres choses que nous apprenons plus tard dans d’autres scènes. […]

    On sent à travers ce reproche très précis la Mary Ann Bernard qui ressort de Steven Soderbergh. Il s’agit cependant de suggestions que Peter Hunt, s’il avait pu revenir dans le temps, aurait certainement pris en compte avec le plus grand sérieux.

    En effet, Soderbergh est l’un des consigliere les plus en demande à Hollywood. Récemment, il a complètement redéfini le montage de Her, le nouveau film de son ami Spike Jonze, qui relate à la fin d’un long reportage publié dans New York Magazine :

    her-ss-08072013

    Il est le monteur-cinéaste le plus intelligent, le plus rapide que je connaisse. Il a eu le film un jeudi et, en 24 heures, il l’a fait passer d’une longueur de deux heures et demie à 90 minutes. Essentiellement, nous lui avons dit: «Sois radical, choque nous», et c’était génial. Il a dit: «Je ne dis pas que cela devrait être le montage final du film, mais ce sont des choses à considérer».

    C’était incroyablement généreux de sa part, et il nous a donné la confiance nécessaire pour couper quelques grandes choses que je n’étais pas prêt à couper [avant]. Même si nous n’avons pas utilisé ce montage exact – le film dure maintenant environ deux heures – nous avons pu établir des liens entre des scènes à partir de connections qu’il a faites. Et faire un bon nombre des coupures qu’il a suggérées, c’était vraiment une bonne sorte de douleur.

    À lire aussi :

    > Steven Soderbergh et la «guerre contre le cinéma»
    > L’héritage de Steven Soderbergh
    > La confusion morale de James Bond
    > Her : l’amour à l’ère du 2.0 vu par Spike Jonze


    • Je mets un petit 2$ qu’il y aura un nouveau Soderbergh dans 5 ans.

    • Entièrement d’accord avec l’analyse de Soderberg à propos de OHMSS. Lazenby a été sous-estimé en tant que remplacant de Sean Connery mais il n’a que lui-même à blamer car c’est lui sur les conseil de son agent qui décida d’abandonner le rôle de 007. Après le fiasco de Diamonds are Forever, il regretta sa décision et essaya de revenir dans le rôle, mais Cubby Broccolli avait déjà choisi Roger Moore et ne voulait plus rien savoir de Lazenby. C’est très dommage puisqu’il aurait probablement été le meilleur James Bond d’entre tous.

    • Moi je mettrais un petit 2$ qu’il nous pondera plutôt une super série télé d’ici 2-3 ans.

    • Un 2$ sur la télé moi aussi : HBO, Netflix, AMC, … ?

      En effet, il est en train de produire une télésérie qui s’intitule The Knick avec Clive Owen. -js

    • Aye caramba, le thème de la ski chase se retrouve dans un autre grand classique : Rambo III

      Voir à 2:05 dans le vidéo ci-joint :

      http://www.youtube.com/watch?v=eca3C-EB0tE

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    mai 2011
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité