Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 27 septembre 2013 | Mise en ligne à 20h30 | Commenter Commentaires (4)

    Le court du week-end : Next Floor

    Capture d’écran 2013-09-27 à 12.17.34

    Alors que Denis Villeneuve vient de frapper un retentissant double à Hollywood aux allures de coup de circuit, une des oeuvres les plus réputées de sa «période québécoise» – oui il est déjà venu le temps de la segmentation géographique pour désigner sa filmographie – a récemment pris le chemin du web: il s’agit de Next Floor (2008).

    Le court métrage est né d’une «commande romantique» de Phoebe Greenberg, grande mécène des arts de la métropole et fondatrice du complexe multimédia PHI Centre, sis dans le Vieux-Montréal, où Next Floor fut d’ailleurs tourné.

    Le film de près de 12 minutes a connu une fulgurante carrière à l’international; présenté dans plus de 200 festivals, il a reçu une soixantaine de récompenses, dont le Prix Canal + du meilleur court métrage à la Semaine de la Critique à Cannes, ainsi que le Jutra du meilleur court métrage dramatique.

    Le synopsis :

    Au cours d’un opulent et luxueux banquet, onze convives, servis sans retenue par des valets et des serviteurs attentionnés, participent à un étrange rituel aux allures de carnage gastronomique. Dans cet univers absurde et grotesque, une succession d’événements viendra secouer la procession de cette symphonie d’abondance.

    Avec son illustration cauchemardesque et étouffante d’une bourgeoisie baignant dans le vice qui cause (littéralement) sa propre chute, Next Floor invite à des rapprochements thématiques avec des classiques comme La Grande Bouffe (1973) de Marco Ferreri et Le Fantôme de la liberté (1974) de Luis Buñuel, des visions surréalistes à grands coups de métaphores d’une société en décadence.

    Mais au-delà du propos, la force du film réside dans la maîtrise et l’ingéniosité formelle dont fait preuve Villeneuve, qui évite habilement le piège du statisme et de la redondance que tendent souvent les exercices de style confinés dans un huis clos. À ce titre, le cinéaste québécois ne renie aucunement l’approche essentiellement formaliste qu’il a adoptée pour ce projet, et pour d’autres qui ont suivi, affirmant dans cette entrevue qu’il a accordée au Voir la semaine dernière :

    «Quand j’ai fait Next Floor et Enemy, je me suis envoyé en l’air: c’était fondamentalement libérateur. J’avais besoin de m’amuser plastiquement avec un film afin de pouvoir faire un film comme Incendies, c’est-à-dire un film où j’allais vraiment être au service de l’histoire, être dans une sobriété formelle. J’ai besoin de tourner dans les deux registres, mais je ne peux pas le faire dans le même film.»


    • Merci pour ce film que je n’avais pas vu et que je connaissais de nom. Belle métaphore de notre
      société de consommation; on s’en donne à cœur joie tant qu’on a pas touché le fond. (Je me demande si un beau noir et blanc contrasté n’aurait pas été mieux que de la couleur). Mais je trouve le film juste assez long pour un court. Il faudra d’ailleurs un jour faire une chronique sur les courts qui pourraient faire d’intéressants longs et des longs qui auraient dû être des courts… Il y en aurait long à dire mais je vais faire court…

    • J’ai vraiment apprécié. Ce court me fait un peu penser à La chute de la maison Usher.

    • Absolument magistral. Le merveilleux dans ce court métrage, c’est que l’action se passe sans logorrhée. Bravo à Denis Villeneuve. Et dire que je n’en avais jamais entendu parler!

    • Mais quel génie! J’ai un peu honte de n’avoir jamais entendu parler de ce court métrage. Quel cadeau vous nous faites!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    décembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité