Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 21 janvier 2013 | Mise en ligne à 15h30 | Commenter Commentaires (20)

    Question de se réchauffer un peu…

    tumblr_m1kihe34Lt1qbp945o1_500-1

    Le soleil de la Floride, la fête sur la plage, des jeunes filles en bikini – beaucoup de jeunes filles en bikini – voici un beau petit cocktail pour se réchauffer l’esprit alors qu’on entame une semaine glaciale.

    Après 15 ans de cinéma underground (Gummo, Trash Humpers), Harmony Korine fait son entrée dans le mainstream avec fracas, nous déstabilisant d’entrée de jeu avec un casting inespéré. Ainsi, dans le rôle de bad girls lascives, on retrouve deux icônes de Disney Channel, Vanessa Hudgens et la copine de Justin Bieber, Selena Gomez. Dans sa critique positive du film, Xan Brooks du Guardian remarque que «Tween entertainment hasn’t undergone so radical a makeover since Pee-Wee Herman checked into that porno theatre

    Mais Spring Breakers c’est surtout l’affaire d’un James Franco méconnaissable, dans la peau d’un trafiquant de drogue et d’armes au look pas possible, qui traîne quatre jeunes filles avides de sensations fortes dans son univers de débauche et de crime. Son personnage, nommé Alien, est basé d’après les rappeurs Dangerous et Riff Raff. (Le reste du quatuor féminin est composé de la mannequin Ashley Benson et de la femme du cinéaste, Rachel).

    spring-breakers

    Spring Breakers a eu sa première mondiale au Festival de Venise, en septembre, où il a obtenu un accueil plutôt favorable. Olaf Möller, spécialiste réputé du cinéma d’avant-garde, l’a classé au sommet de son Top 10 dans le dernier numéro de Film Comment (devant Malick, Assayas et Seidl), mais n’a bizarrement pas pris la peine de commenter son choix dans son compte-rendu de quatre pages.

    En entrevue à Interview Magazine, Korine affirme qu’il voit son film comme une «tentative de capturer quelque chose qu’il a manqué» dans sa jeunesse. «J’ai grandi à Nashville, mais j’étais un skater, et je faisais du skate durant la semaine de relâche [spring break]. Tout le monde que je connaissais allait à Daytona Beach ou à Redneck Riviera pour baiser et se saouler – vous savez, un rite de passage. Je n’y suis jamais allé. J’imagine que c’est ma façon d’y aller».

    Spring Breakers prendra l’affiche le 29 mars aux États-Unis (pas certain pour le Québec). Voici la bande-annonce, avec sous-titres français plutôt suspects; vous remarquerez l’écart de traduction comique à 00:32…


    • On voit 6 mars pour la sortie sur la bande-annonce, ce qui correspond davantage aux dates habituelles du spring break que le 29 mars…

      Je ne peux pas juger d’un film sur une BA.

      En attendant de voir le HK, pourquoi ne pas revoir ou découvrir le film Daytona, du collectif amérika orkestra, qui suit l’odyssée pathétique d’une poignée de jeunes québécois au spring break.

      En mode documentaire sans commentaire, avec une très bonne musique (Éric Goulet avec le «chic chien orchestra) et un regard d’autant plus impitoyable qu’il n’a pas besoin de montrer plein de guns pour faire peur.

      Des ados qu’on dirait nés de l’accouplement d’Elvis Gratton avec une gagnante d’OD.

      Le film sort le 29 mars «wide» aux USA. Peut-être le 6 en France. -js

    • Sex, Guns and Rap. Pas mon genre…

    • Impatient de confronter ce film à ce qui pourrait être son pendant solaire, chaste et altruiste : le merveilleux Damsels in Distress. La cure et le symptôme?

    • Sa tellement l’air bon, possiblement le Cosmopolis de cette année ! Façon Bikini

    • Ça semble vraiment bon !!! mais je ne pense pas que ça serait conseillé aux jeunes enfant. En plus, les fans de Selena Gomez sont très jeunes donc je me demande s’ils apprécieront ….

    • Selena Gomez et Vanessa Hudgens qui font comme les chanteuses pop pour les tweens en jouant ce type de rôle, c’est assez symptomatique.

    • D’après moi, ce film a l’air plutôt intéressant puisque les actrices qui font partie de ce film sont des représentantes de Disney. Donc je me demande si cela n’affecterait pas l’image qu’ils ont envers leurs jeunes fans.

      -xoxo Gossip Guuuuuuurl. ;)

    • Bonjour, je pense que ce film est trop osé pour les actrices de Disney qui sont habituées de jouer des rôles appropriés pour leurs jeunes admirateurs. Je pense aussi que leur réputation baissera auprès de ceux-ci. J’ai très hâte de voir les critiques qui sortiront avec ce film.

    • Ce film a l’air très bon, j’ai hâte d’aller le voir aux cinéma. Par contre, je le conseille plutôt à un public adulte,puisque le film est osé et il pourrait choquer le jeune public.

      xox JeanRobertPoutine

    • Au sujet de l’écart de traduction à 0:32, je dirais que c’est une adaptation plutôt bien vue, l’expression “petits culs” étant quand même très utilisée en France par le public cible de ce film. À croire que les Américains et les Français n’ont pas les mêmes goûts en matière de postérieurs.

    • Amusant de voir qu’à la fin de la bande-annonce, les 4 filles chantent une chanson de Britney Spears, un des grandes exemples de la jeune fille qui joue à la dévergondé!

      Le film semble très interessant….je me sens un peu pédophile par contre….quoi que elles doivent avoir 18 ans ces actrices….

      La plus jeune a 20 ans. -js

    • Rafc, en effet, Damsells in Distress, avec son humour absolument décalé jusqu’au dandysme et ultrasubtil dans cette façon de venir nous cueillir à froid, est certainement le pendant inverse du Korine. Rarement vu un film aussi en dehors des normes. Une grande énigme s’est ouvert dans ma tête et j’ai furieusement envie de voir ses autres films. D’une part la culture douchebag à son comble, d’autre part la culture hipster absolu, beau combo.

    • Beau combo qui est comme le chiffre de l’époque.

    • “l’expression “petits culs” étant quand même très utilisée en France par le public cible de ce film. À croire que les Américains et les Français n’ont pas les mêmes goûts en matière de postérieurs.”

      Même chose au Québec où lesdits culs doivent être “de course”…

    • Daytona est l’un des pires films que j’ai vu. 1h30 de montage à la Requiem for a dream pour se moquer de jeunes avec le désagréable surplomb de gens qui se croient supérieurs. À vomir.

    • Merci Josef, je vais mieux dormir ce soir!

    • «1h30 de montage à la Requiem for a dream»

      Hé ben… Je trouve ce lien un peu court. Aucun rapport.

      Daytona c’est surtout des plans-séquence où les kids ont amplement le temps de s’exprimer sans un charcutage systématique de leur discours verbal et physique par le montage.

      Si vous voulez caler Daytona, vous vous trompez de cible.

    • Je ne parle pas de montage rapide, mais en général: musique mur à mur en crescendo, plan qui ne met jamais en valeur, montage alterné. Il faudrait que je revois pour être plus précis, mais je n’en ai vraiment pas envie… Film parfaitement imbuvable de petits cons/juges qui filment en surplomb. Ce qui me débecte le plus c’est qu’ils se sont fait amis avec leurs personnages pour ensuite les montrer sur leur plus mauvais jour (qui n’a pas l’air con durant une cuite).

    • «Daytona est l’un des pires films que j’ai vu. 1h30 de montage à la Requiem for a dream pour se moquer de jeunes avec le désagréable surplomb de gens qui se croient supérieurs. À vomir.»

      Tiens, on dirait un commentaire extra lucide sur le cinéma de… Harmony Korine.

    • Selena Gomez est plutôt l’ex de Bieber. Ils ne sont plus ensemble! Je croyais important de rectifier ce fait de la plus haute importance.

      Parlant d’erreur factuelle M. Siroka, si jamais vous croisez M. Cassivi, peut-être lui mentionner que James Cameron n’est pas le réalisateur du film du cirque du Soleil…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    août 2009
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité