Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 5 décembre 2012 | Mise en ligne à 9h30 | Commenter Commentaires (34)

    Eddie Murphy, de héros à zéro (au box-office)

    A-Thousand-Words-starring-Eddie-Murphy-Review

    Roi de la comédie dans les années 1980, Eddie Murphy a commencé à décliner dans les années 1990, avant d’entamer une chute brutale à partir du nouveau millénaire (si on ne compte pas son travail derrière le micro pour des long métrages animés). Il y a eu l’espoir d’un retour en forme avec sa prestation dans Dreamgirls, en 2007, et une nomination à l’Oscar, mais ce n’était là apparemment qu’un écran de fumée.

    Dans une analyse publiée mardi, le magazine économique Forbes a converti en chiffres sa perte d’influence : Murphy est l’acteur le plus surpayé à Hollywood. Pour chaque dollar que le studio a investi dans ses trois derniers films, Eddie Murphy a rapporté 2,30$. C’est 1,10$ de moins que le second nom classé sur la liste, Katherine Heigl.

    Réagissant à l’analyse de Forbes, le Los Angeles Times a comparé le cumulatif au box-office de ses trois premiers films en carrière – 48 Hrs., Trading Places, Beverly Hills Cop – avec celui de ses trois plus récents - Imagine That, Tower Heist, A Thousand Words, qui est possiblement le film le plus rejeté par la critique de tous les temps. On parle de 316,3 millions $ pour le premier segment, et de 196,3 millions $ pour le second. Et ce, en dollars non-ajustés à l’inflation.

    Voici le Top 10 :

    1. Eddie Murphy ($2.30 pour chaque dollar payé)
    2. Katherine Heigl ($3.40 pour chaque dollar payé)
    3. Reese Witherspoon ($3.90 pour chaque dollar payé)
    4. Sandra Bullock ($5 pour chaque dollar payé)
    5. Jack Black ($5.20 pour chaque dollar payé)
    6. Nicolas Cage ($6 pour chaque dollar payé)
    7. Adam Sandler ($6.30 pour chaque dollar payé)
    8. Denzel Washington ($6.30 pour chaque dollar payé)
    9. Ben Stiller ($6.50 pour chaque dollar payé)
    10. Sarah Jessica Parker ($7 pour chaque dollar payé)

    1350368525771_ORIGINAL

    Pour rester dans le négatif, le magazine Time a également publié mardi un Top 10 peu enviable, celui des pires films de 2012. En première position, l’épique fantastique nouvel-âgeux Cloud Atlas, une décision qu’approuvera certainement Marc Cassivi… Notons cependant que le long métrage des Wachowski et de Tom Tykwer n’a pas que des détracteurs, et qu’il a divisé l’opinion comme aucun autre film n’a su le faire cette année.

    10. One For The Money
    9. The Odd Life Of Timothy Green
    8. What To Expect When You’re Expecting
    7. Alex Cross
    6. The Lorax
    5. This Means War
    4. Abraham Lincoln: Vampire Hunter
    3. Hyde Park On Hudson
    2. John Carter
    1. Cloud Atlas

    À lire aussi :

    > La question Eddie Murphy


    • Eddy Murphy n’a plus que la voix de l’âne, il en porte aussi le bonnet.

    • Donc Eddie Murphy ne rapporte que du 130%… ça ne me paraît pas si mal comme investissement. Pour comparer j’aimerais bien voir la liste des “Bottom 10″, les 10 qui rapportent le plus.

    • Ah ben, moi qui pensait que c’était Will Ferrell le pire investisement de Hollywood…

    • Cloud Atlas n’est pas le pire film de l’année. D’ailleurs c’est dommage que le film se fasse planter de la sorte est qu’il soit un aussi gros flop au box office (30 M de revenus pour 100 M de couts).

      Après les gens se demandent comment ca se fait que les studios d’Hollywood sont frileux et qu’ils se contentent de faire des films commerciaux pour le cash.

    • Je n’ai qu’une chose à dire :

      Sexy Chocolat.

    • @mystere2:

      OH!!! Quel film “Un prince à New-York”… une comédie vraiment bien ficellée! Vous me donnez l’idée de la réécouter bientôt! :) Merci!

      Fou rire en repensant aux GRANDES conversations et prises de bec dans le salon de barbier ou l’explication de l’arche doré du Mcdonald qui est moins dorée que celle du Macdowell ou Macdonald..

    • @slickster
      Forbes avait fait l’analyse des acteurs les plus profitables en 2011 en faisant son analyse sur une période de 5 ans. Voici la liste et clairement, ce n’est pas nécessairement une question de talent, certains n’ont eu que le bonheur de tomber sur des franchises payantes ….:

      1. Kristen Stewart ($55.83)
      2. Anne Hathaway ($45.67)
      3. Robert Pattinson ($39.43)
      4. Daniel Radcliffe ($34.24)
      5. Shia LaBeouf ($29.40)
      6. Robert Downey, Jr. ($18.74)
      7. Matt Damon ($15.83)
      8. Cate Blanchett ($15.17)
      9. Meryl Streep ($13.54)
      10. Johnny Depp ($12.48)

      Je n’ai pas vû Cloud Atlas mais je doute très fort que ce soit le pire film de l’année. Si on veut parler des films n’ayant pas rencontrés les attentes, peut-être mais on est assurément très loin des navets comme John Carter, One for the money, Ghost rider, A thousand words, Goon, Battleship et That’s my boy par exemple. Mais bon, Time fait parfois de drôles de choix comme la présence de Frankenweenie et Dark Horse dans leur top 10 des meilleurs films de l’année….

    • @ndrewd1979

      La traduction française est encore meilleure que l’originale. :)

    • Vraiment pas d’accord avec le top 10.

      Abraham Lincoln Vampire Hunter, c’est un divertissement correct. Pas un mauvais film, mais un divertissement “pop-corn” sympathique.

      John Carter, ce fut un excellent film de science-fiction qui a malheureusement souffert d’une pauvre campagne de marketing. Mais il faut aimer la science-fiction au départ. Et ne pas avoir de préjuger contre les films à gros budgets.

    • Juste la version longue du preview de Cloud Atlas est ma pire expérience cinématographique de l’année, je n’ose pas imaginer trois heures. Ça sent fort la cochonnerie de pseudo-philo sur nos vies interconnectées, comme un Babel sur-explicite rajoutant en plus une couche de vies antérieures. De toute façon, il y a Tom Hanks, alors j’aime mieux me tenir loin.

    • Mais que vient faire Denzel Washington dans la liste des acteurs les plus surpayés?

    • Cloud Atlas semble déjà faire partie des films pour lesquels il est de bon gout de détester.

    • “Prometheus” devrait faire partie de ce top 10.

    • @mystere2 et ndrewd1979: Ça tombe bien, habituellement il passe durant le temps des fêtes!

      “ha ha! … ha ha! … Vous êtes trop con pour piger le gag, plein d’crotte”

      Complètement malade. (avec extrait, oui monsieur)

      https://www.youtube.com/watch?v=moUN5QOES9s

    • Mes goûts sont infaillibles, mais je lis toujours toutes les critiques avant de les émettre pour en être certain.

    • @slickster
      «Donc Eddie Murphy ne rapporte que du 130%»
      Non, ses films rapportent 1.3 fois ce qu’il en a coûté uniquement pour payer l’acteur. Bref, si Murphy gagne 10 millions, son film en rapporte 13, ce qui est très peu…

    • À la décharge de M. Murphy, Tower Heist m’a quand même arraché quelques pouffées de rires.
      2,30$ pour chaque dollar investi. Si ce n’avait été des propos dégradants de Jay Roach, qui sait, la soirée des oscars aurait même pu relancer la carrière d’Eddie.

      D’ailleurs, en termes de critères hollywoodiens, on parle de petite bière, mais c’est quand même plus de 100% de profit sur un salaire (oui… d’une seule personne) qui couvre généralement la moitié du budget.

    • @jay_jay

      Le calcul n’est pas effectué selon le salaire de Murphy. C’est comme Jozef l’a expliqué, chaque dollars investit dans un film de Murphy a rapporté 2,30$.

      Donc oui c’est du 130%. Par contre l’article de Forbes précise que pour qu’un film fasse du profit les ventes de billets doivent être au moins le double des couts de production. Sans compter les millions dépensés en marketing.

    • Eddie Murphy, un de mes comiques préférés de l’époque avec Martin Short.

      J’ai vu Tower Heist dernièrement; horrible… le film, mais aussi E.M. Je ne comprends tout simplement pas comment il a pu ainsi passer de héros à zéro…

      Pour Cloud Atlas, je me garde une réserve par rapport aux critiques; je vais le regarder et on verra si c’est aussi mauvais que certains le prétendent… sur ce sujet, comment l’expression culte “Wachowski Brothers” sera-t-elle remplacée? “Wachowski family members”; ça ne sonne pas aussi bien…

    • @teamstef
      Merci de l’info. On va se garder une petite gêne avant de déclarer Kristen Stewart et Robert Pattinson les acteurs les plus rentables d’Hollywood.

      @jay_jay, hlynur et _renaud
      J’avais compris la même chose que _renaud.

      @procosom
      “Wachowski Siblings”?

    • @TLM

      Les propos dégradants auxquels je référais étaient ceux de Brett Ratner. Et non pas Jay Roach.

      @_renaud

      Merci pour la précision.

    • En fait c’est jay_jay qui a raison et c’est Jozeph qui induit (presque) tout le monde en erreur avec son explication un peu boiteuse. Extrait de l’article:

      “We estimate that for every $1 Murphy was paid for his last three films, they returned an average of $2.30 at the box office.”

    • @ slickster: Siblings, c’est bien ça.

    • @mystere2

      C’est clair! la version française est la meilleure et de loin! :)

      @mendell

      Vraiment une bonne scène celle-là! Celle sur la discussion de Martin Luther King aussi!

      J’ajouterai: “Let your soul glow…” Avec du Spraynet à la tonne! Le petit fendant de copain…

      https://www.youtube.com/watch?v=FWgqoRmEWds

      Bordel! Quelle comédie! :)

    • Eddie c’est de la nostalgie. Sa drop est une drop générationelle avant d’être une drop de talent ou de travail. Il est victime du rajeunissement du public cible d’Hollywood. Faut dire qu’il ne s’est pas renouvelé beaucoup non plus.

      Mes citations mémorables en français:

      “Che quoi cha un chache-mouche?”

      “Je veux la dague! Je veux la daaaaaaaaaague! Je je je je veux la daaaaaaaaaague!”

    • Une de mes citations favorites
      ” Tu t’es fait un look rasta d’enfer avec des crottes de chiens…”

    • @jaylowblow

      Effectivement, il faut lire l’article original pour bien comprendre le calcul. Merci de confirmer mes explications, entre «Jay», il faut bien s’entraider ;)

    • @jay et jay

      Vous avez raison :)

    • Eddy Murphy est clairement meilleur en français!!!

      … et Kurtz, tu as oublié le “…..SVP” à la fin de “Je veux la dague! Je veux la daaaaaaaaaague! Je je je je veux la daaaaaaaaaague!” :)

    • “Hooooo, ils vont ont attaché avec du papier à cul!” (Golden Child)

    • La seule chose qu’Eddie Murphy peut faire pour sauver sa carrière c’est de retourner au standup. Il était excellent, il a arrêté au top de sa forme et c’est le seul endroit où tout le monde se “pitcherait” pour aller le voir. Je suis surprise qu’il n’en fait pas déjà! Robin Williams est un excellent exemple; il ne tourne plus vraiment depuis des lunes, et quand sa carrière au cinéma s’est étiolé, il est retourné pousser des blagues devant le public. Et il cartonne! D’ailleurs si vous n’avez jamais vu un de ses shows, c’est à voir.

      Pour le top 10, je suis vraiment pas à l’aise avec John Carter en numéro 2; si la liste était sur les pires bides financier il mériterait sa première place, mais malgré une introduction un peu confuse, le film était d’une grande qualité artistique, un bon divertissement de science-fiction, et mille fois meilleur que n’importe quel “Pirates” ou “Transformers”. Pas un grand film loin de là, mais il ne mérite pas ce sort.

    • J’ai toujours trouvé que Eddie Murphy était mauvais dans des films archi-mauvais. Je ne vois pas ce qui est changé, sinon que les goûts ont changé.

    • Dans la liste plus haut, pas mal tous des vedettes qui sont en mesure de commander des très gros salaires mais qu’on leur verse en fonction de leur succès passé ($$$) plutôt que présent ou futur.

      Pour Eddie Murphy, on peut bien essayer d’avoir une petite explication en fonction de notre vécu mais cela vaut ce que cela vaut. Au cinéma, je suis juste allé une fois voir un film avec Eddie Murphy et c’est dans les années ‘80 à l’adolescence avec des camarades où l’on c’étaient rendu à vélo dans un cinéma de Greenfield Park, ”Le Flic de Beverly Hills II”, je crois. Auparavant, j’avais vu à la télé ”Un fauteuil pour deux” qu’un copain m’avait recommandé…

      Alors on pense quoi ? Des films qui cadraient bien avec un public adolescent entre 13 et 18 ans. Et un acteur et une vedette a plus de chance de rejoindre les jeunes en étant dans la vingtaine jusqu’au début de la trentaine ou peut-être 35 ans…

      Plusieurs de ces autres fils, je les ai vus à la télé et on a pu voir une tendance où son humour semble viser les enfants genre ”The Nutty Professor” ou ”Dr Dolittle”.

      Côté critique ? Pour le cote Mediafilm, celle que je voyais la plus souvent c’est 5 (moyen) avec peut-être un ou deux fils coté 4(bon) mais lequel ? 48 hrs ?

      par la suite, il en a probablement eu certains cotés 6 (pauvre).

      6 cela ne vaut pas la peine d’être vu. 5? C’est pas la critique qui fait la différence, les fils peuvent être environ de la même qualité artistique ou un peu plus faible sauf que l’efficacité est moins grande et il ne rejoint plus les adolescents d’aujourd’hui et ceux d’hier vont revoir les vieux fils à la télé s’ils n’ont rien de mieux à faire.

      Passer pour ”cool,, en étant irrévérencieu à sa manière à lui cela est bon quand on est encore jeune ou bien lorsque l’on est très vieux… LOL

      Des fils cotés 5, c,est une question de goût mais en général seul je vais regarder cela à la télé à moins de vouloir absolument sortir au cinéma et que le film qui passe à l’heure qui convient entre dans cette catégorie là… Il me faut une motivation de plus… Tiens, il ya plusieurs années c’était un film avec Julia Roberts dont j’oublie le titre, le plus c’est parce qu’il était en anglais dans sa version d’origine, rien à voir avec la cinéphilie.

      La même chose pour bien des gens qui allaient au cinéma en couple, c’est une sortie casual de la semaine…

    • Cloud Atlas va être le film référence coté montage pour des années à venir. Le film est correct, même bon (le makeup est… distrayant…), mais tu embarques ou non avec la charge émotive. Ca me fait penser au Le Violon Rouge croisé avec l’émotion de The Fountain.

      Murphy, qui était à l’époque un dieu du standup avec Delirius et Raw, a été dans quelques super films des années 80 (48 Hours, Beverly Hills Cop et Coming To America sont des classiques, tout comme trading Places), mais après America, ca se gache.

      Ce qui est tellement ironique de Eddie Murphy, c’est qu’il s’est foutu de la gueule de Bill Cosby pour être un “family act”, et que 20-30 ans plus tard, la carrière de Eddie Murphy ne tient qu’à cette gamme de film…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    octobre 2013
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité