Jozef Siroka

Archive du 4 décembre 2012

Mardi 4 décembre 2012 | Mise en ligne à 15h00 | Commenter Commentaires (2)

Foxfire : adolescentes révoltées et révolutionnaires

120x160 Foxfire Fr 23_08

Cinq ans après le sublime Entre les murs, Palme d’or en 2008, Laurent Cantet poursuit son exploration d’une jeunesse bouillonnante avec Foxfire, un premier long métrage en langue anglaise pour le cinéaste français. Tourné à Peterborough, dans le nord de l’Ontario, le film a eu sa première mondiale au Festival de Toronto, sans faire beaucoup de bruit, et sortira en France le 2 janvier.

Foxfire est basé d’après le roman acclamé de Joyce Carol Oates, auteure américaine prolifique peu adaptée au cinéma. Le synopsis :

1955. Dans un quartier populaire d’une petite ville des États-Unis, une bande d’adolescentes crée une société secrète, Foxfire, pour survivre et se venger de toutes les humiliations qu’elles subissent. Avec à sa tête Legs, leur chef adulée, ce gang de jeunes filles poursuit un rêve impossible : vivre selon ses propres lois. Mais l’équipée sauvage qui les attend aura vite raison de leur idéal.

foxfire5_dblarg

À travers le thème d’une adolescence en révolte, Cantet a voulu infuser son film de ses propres préoccupations socio-politiques. En entrevue à Cineuropa, il explique son intérêt pour le roman, et élabore sur la pertinence du récit par rapport à l’actualité :

Quand j’ai découvert ce livre, je l’ai lu d’un trait. J’ai eu la sensation de revenir à des thèmes comme le groupe, la résistance et la violence sociale. J’ai tenté d’adapter l’histoire à la France, mais cela ne fonctionnait pas. Dans les années 1950, en France, il n’y avait pas d’anti-communisme comme là-bas, ni de représentations du «rêve américain», que j’ai toujours vu comme un mythe. Je voulais scruter la face cachée de ce dernier, de la mythologie que le cinéma américain a construite, et j’avais envie de la défaire.

Ce que je veux montrer, c’est la pérennité des luttes et leur héritage. [Les] jeunes filles vont reprendre la lutte de manière moins dogmatique, et inventer une nouvelle forme de combat qui renvoie aux usages présents, à travers l’invisibilité. J’aime bien quand elles disent que ce qui nous rend forts, c’est notre invisibilité. [...]

Plus on est dur, plus la réaction de la société est dure et plus on doit radicaliser son discours et son action. Comme dans beaucoup de groupes, la survie dépend des nouvelles recrues parce que celles-là ont dû revendiquer leur place dans le groupe en ayant des positions affirmées, elles ont dû la mériter. [...]

J’espère qu’on peut remarquer que le film ne prend pas partie pour le terrorisme mais rend compte de son échec.

foxfire2_dblarg

Malgré le fait que Foxfire est situé à une autre époque, Cantet a évité d’esthétiser le passé, comme il se fait trop souvent. Il est plutôt demeuré fidèle à son approche musclée et naturaliste, qui a fait sa renommée. «J’ai l’impression que dans tous les films historiques, les Américains veulent prouver dans chaque plan qu’il s’agit bien des années 1950, par exemple, alors que je souhaitais presque une absence d’époque marquée, pour lier celle-ci et la nôtre», a-t-il affirmé.

Aucune date de sortie pour l’Amérique du Nord n’a encore été annoncée.

À noter qu’un autre adaptation du roman de Oates, située à l’époque contemporaine et mettant
en vedette Angelina Jolie, a été produite en 1996, avant de vite sombrer dans l’oubli…

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    décembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité