Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 29 novembre 2012 | Mise en ligne à 15h00 | Commenter Commentaires (19)

    L’homme derrière «Nicolas Cage»

    Untitled-178

    Il y a Nicolas Cage l’acteur, l’artiste, qui a offert d’excellentes interprétations sous la direction de cinéastes de talent dans des films tels Raising Arizona, Moonstruck, Wild at Heart, Leaving Las Vegas, Bringing Out the Dead, Adaptation. ou The Bad Lieutenant: Port of Call New Orleans.

    Il y a aussi Nicolas Cage l’entertainer, qui a diverti des masses de spectateurs dans des blockbusters comme The Rock, Con Air, Face/Off, Gone in 60 Seconds, National Treasure ou Ghost Rider. Mais qui a aussi souvent manqué son coup avec des bides ridicules qu’il vaut mieux ne pas nommer.

    Enfin, il y a Nicolas Cage l’icône pop à notre époque ironique, qui fascine ou perturbe à travers ses performances (bonnes ou mauvaises) souvent extravagantes, parfois psychotiques ou même clownesques. Un résumé :

    Malgré la diversité de ses rôles, Nicolas Cage demeure toujours «Nicolas Cage» : une création bizarre et incomparable qui dépasse souvent le personnage dépeint à l’écran mais qui, étonnamment, ne nuit pas à la qualité et à la crédibilité de la performance – sauf lorsqu’il est question de navets, et que notre seule jouissance du film provient de notre appréciation au second degré de «Nicolas Cage». À cet égard, il me fait penser à Klaus Kinski, à sa folie magnétique; on comprend ce qui a pu intriguer Herzog quand il l’a engagé dans le remake de Bad Lieutenant.

    Pour rendre hommage à l’envoûtement populaire que provoque Nicolas Cage, le site satirique The Onion nous présente en exclusivité une entrevue avec le marionnettiste qui anime le «personnage dément». Génial.

    ***

    Tout récemment, un mash up hilarant mis en ligne par Pleated Jeans imagine des apparitions impromptues et tout à fait à point de Nicolas Cage dans des films «classiques».


    • Nicolas Cage est l’un de mes acteurs préférés pour le meilleur et pour le pire. Pour le meilleur, il réussira à me m’émouvoir, dans le pire, sa performance sera tellement «over the top» qu’elle me fera pleurer de rires.

      Dans Hollow Man (film dans lequel il ne joue pas…), un personnage déclare que seulement les génies sont capables de passer d’un D- à un A+. Le commun des mortels, quant à lui, doit passer par le stade mitoyen des B et des C. Au bout du compte, je trouve que c’est un peu ça Nick Cage.

      Le «nouveau shamanic», à quand une thèse de doc sur le sujet..

      Voici ce qu’en pense l’agent de Nick.
      http://www.youtube.com/watch?v=eExfV_xKaiM

    • L’avantage de Nicolas Cage par rapport à Klaus Kinski, c’est que le premier ne semble pas aussi instable psychologiquement que le second.

    • Est-ce qu qu’il y a un journal Chinois qui repris la nouvelle que Nicolas Cage est une marionnette? Personnellement Raising Arizona est le film de Nicolas Cage que J’apprécie le plus. Dernièrement ce sont ses cheveux qui me dérange, on les remarque plus que sa prestation bonne ou mauvaise. On dirait que lui et Tom Hanks (Da Vinci Code) s’échange une moumoute!

    • J’ai un ami qui aime bien m’accueuillir en imitant le Nic Cage au téléphone de SNAKE EYES. Ça me fait toujours rire…

    • Je l’aime bien Nic Cage, il est excentrique et un peu weird mais pas dans le sens Mel Gibson ou Tom Cruise du terme. Dans le bon sens.

    • jeffypop
      tout a fait d’accord. il joue tellement mal que même sa perruque semble une ‘perruque’
      je l’aime également, pour son second degré… :) et l’idée du INSIDE CAGE est vraiment drôle.

      pour ses bons films, je me dis qu’avec 77 films derrière la cravate, il est comme une montre arrêtée, il parvient a donner l’heure juste deux fois par jour.

    • Et puis il a épousé la fille du King. Ça ça vaut plusieurs morceaux de robot.

    • La scène du costume d’ours dans the wicker man m’a permis de traverser plusieurs moments difficiles!

      https://www.youtube.com/watch?v=YyigAW-14w0

    • Dans Rumble Fish, de son oncle Francis, il incarne l’antagoniste amoureux du «héros» Rusty James pour les beaux yeux de Diane Lane. C’est un rôle secondaire et il a un 2 de pique sur son blouson. In glorious B&W.
      Lui et Matt Dillon ont à peine plus que l’âge de leurs personnages. La scène dans le greasy spoon tenu par Tom Waits est magnifique.

      Avec John Woo il a aussi fait Windtalters. Il est meilleur que le film.

    • Je n’aime pas vraiment Nicolas Cage, principalement à cause de ses navets, mais en même temps, je ne peux pas dire qu’il est si mauvais, même dans ses pires films.

      Je ne pense pas qu’il soit un acteur “versatile”. Je pense que le fait qu’il y ait plusieurs “Cage” n’est pas très loin de l’explication de The Onion: Au fond peut-être qu’il n’est qu’un acteur qui se laisse diriger totalement et sait donner exactement ce que le réalisateur veut, dans certains registres (halluciné ou caricature de série B). Une bonne marionnette de théâtre.

      Au fond, il est un acteur probablement meilleur que Tom Cruise, Travolta, ou d’autres qui insistent pour être un peu eux-mêmes dans tous leurs foutus personnages.

    • J’ai déjà été un grand fan de Cage. Mais “The Wicker Man”, ça m’a cassé pour la vie.

    • ^^Lord of War vous a pas un peu reconquis? (je viens de voir qu’il est sorti un an avant, mais bon)

      Et comme c’est le temps des fêtes, je vais plugger un film que j’aime bien avec M. Cage: The Family Man. Je sais, c’est mon côté enfantin… mais c’est le temps des fêtes!

    • Je rêve d’un film sur un Marilyn Manson sur le déclin, qui pourrait être joué par Nic Cage. La ressemblance entre les deux types est carrément frappante.

    • J’aime bien Andy Samberg personnifiant Nic Cage dans un segment nommé “Get in the Cage” à SNL… Le clip Andy Samberg vs. “LE” Nic Cage est excellent.

      http://vimeo.com/24124182

      @ M. Siroka

      J’aimerais connaitre votre opinion sur le billet de votre collègue Lussier relativement à Lincoln en VOA au Québec.

      Vous pourrez également lire mon opinion un peu plus bas dans ce billet.

      Merci.

      Oui j’ai lu. Entièrement d’accord. Le doublage, ce n’est valable que pour les 80s action movies qui passent le samedi après midi à TQS. Sinon, le sous-titrage est la seule option décente. -js

    • “Je rêve d’un film sur un Marilyn Manson sur le déclin, qui pourrait être joué par Nic Cage. La ressemblance entre les deux types est carrément frappante.”

      Pour décliner, il faut commencer haut…

    • “Au fond, il est un acteur probablement meilleur que Tom Cruise, Travolta, ou d’autres qui insistent pour être un peu eux-mêmes dans tous leurs foutus personnages.”

      Justement, ils sont géniaux quand Travolta fait son Nicholas Cage et que Cage joue Travolta dans Face/off, le chef-d’oeuvre de John Woo.

    • @M. Siroka : TQS? Vous faites comme moi vous n’écoutez plus la TV? En plus vous faites le lien avec le commentaire de ghost avec Face/off, qui était le genre (je généralise fort ici, parce que des fois c’était plutôt du type Hard Target qui est uniquement mémorable pour le mullet de JCVD) de film qui passaient à TQS, mais plus en soirée et avec coupures pour rentrer dans le temps avec pub…

    • Un ami, garçon de café à NYC, nous racontait il y a une quinzaine d’années que Nicolas Cage se ramassait là presque chaque jour, toujours à la même table du fond, seul, et qu’il ”braillait” souvent. Comme ça, en plein restaurant. Une peine d’amour si je me souviens bien.

      C’est l’homme derrière Nicolas Cage qu’on m’a décrit.

    • @ ghost

      d’accord avec vous. Face/Off, c’était d’ailleurs le meilleur rôle de Travolta selon moi.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    juillet 2013
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité