Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 31 octobre 2012 | Mise en ligne à 14h00 | Commenter Commentaires (21)

    Comme ça, Gene Hackman a giflé un sans-abri…

    best-car-chases-ever-20100820022721196

    Pour rendre honneur (est-ce bien le mot?) à l’échauffourée qu’a vécue Gene Hackman hier après-midi avec un sans-abri qui aurait insulté sa femme, voici un rappel de certaines gifles mémorables du grand écran.

    D’abord, le maître gifleur, Jean Gabin, dans Touchez pas au grisbi (1954), que j’ai analysé il y a pas longtemps. Je peux me tromper, mais je crois qu’on s’est passé d’effets sonores dans ce cas-ci…

    Le parrain déçu du manque de virilité de son filleul :

    Une gifle «illégitime» assénée par Cary Elwes (il est passé où lui?) dans Robin Hood Men In Tights (1993) – merci à charkie pour le lien :

    Selon la légende, Sandrine Bonnaire ne savait pas ce qui l’attendait à 00:30 de cette bande-annonce d’À nos amours (1983) de Maurice Pialat (merci à Nicolas K. pour le lien) :

    La riposte ne se fait pas attendre (0:50) dans In the Heat of the Night (1967) :

    Jack Nicholson ne tolère pas la confusion dans cette scène d’anthologie de Chinatown (1974) -
    l’action se déroule à la toute fin de l’extrait vidéo :

    Pierre Richard y va d’un coup de boule pour répliquer à la lourde gifle de Gérard Depardieu
    dans Les Compères (1983) – merci à lecteur_curieux pour le lien :

    Pour finir, cette compilation au titre des plus adéquats, There Will Be Slapping :

    La bande-annonce du festival de la gifle. Un gros merci à hlynur.

    D’autres suggestions?


    • J’en parlais tout récemment, Police de Pialat est un ballet sur la séduction et le désir, uniquement fait de gilfles interrogatives.

    • + la séquence initiale de La Nuit Américaine. :)

      merci pour la suggestion, et si vous avez un lien vidéo, je peux l’intégrer. – js

    • http://www.youtube.com/watch?v=hjE2sxCQ_rU

    • Ding et Dong le film…je n’ai malheureusement pas de lien.

      Quand ils jouent dans la pièce de Corneille, le Cid, après la réplique: “…Ton impudence, Téméraire vieillard, aura sa récompense.”

    • Ici, on peut s’y attendre :

      http://www.youtube.com/watch?v=M5ZOK5ia_A0

    • Un autre spécialiste :

      http://www.youtube.com/watch?v=Unh85JyvT8E

      http://www.youtube.com/watch?v=ZmeBkqloivs

    • J’essaie de me souvenir de claques sur la gueule au cinéma québécois… Évidemment comme minouche2525 l’a mentionné il y a l’incontournable Ding et Dong le film…

      Y’en avait pas une claque sur la gueule dans “Les Dangereux”?

      Je croix que c’est plutôt Les Dangereux qui a donné une gifle à son public -js

    • @minouche2525

      Excellent, ça me rappelle tellement de souvenirs!

      Slap! “Es-tu correct? C’est correct!”
      Plus fort…
      Slap! “Es-tu correct? Correct!”
      Plus fort
      Slap! “Es-tu correct? Corr-ect!”
      Encore…
      Slap! “Es-tu correct? Corr-ect, corr-ect! Bon, ça va faire là la claque!
      “C’est bien… j’aime bien la claque!”

    • ..Comme quoi, selon celui ou celle qui la donne, une claque est jugée digne de faire la nouvelle.

      Et dire que Claude Poirier était «pogné» avec la Commission Charbonneau, sinon nous aurions eu droit à un topo. :-)

    • @Jozef : J’ai fouillé U-tube et je n’ai pas trouvé cette emblématique gifle.

      Merci pour vos efforts. Si je me rappelle bien, c’est à la toute fin de la scène du film dans le film, qui nécessite plusieurs prises. C’est très sec et pas mal drôle. -js

    • C’est sûr que Hackman n’est qu’un foutu républicain! Les démocrates aident les pauvres, c’est bien connu. Ils ne les battent pas, eux… C’est une blague! Bien sûr que les républicains s’en prennent aux pauvres, mais de manière beaucoup plus subtile.

    • Surpris que personne n’ait posté celle-ci:

      http://www.youtube.com/watch?v=0x-fkSYDtUY

      Et, surtout, la bande-annonce du festival de la gifle:

      http://www.youtube.com/watch?v=f9p2R-2qKhg

    • Selon Baudelaire, il faudrait assommer les pauvres…

    • @unholy_ghost

      Mais faites-vous donc plaisir:
      http://www.youtube.com/watch?v=B8OQX5onlgI

      Salauds de pauvres…

    • Oui, salauds de pauvres, et vlan…

    • The Abyss. La scène du sauvetage. Voir à 4:15

      http://youtu.be/8Q60x_5WOqk

    • ..@hlynur:«Salauds de pauvres…»

      @unholy_ghost:«Oui, salauds de pauvres, et vlan…»

      Et que dire de la tirade de Jean Gabin dans «La traversée de Paris». de 2:15 à 2:40. «Salauds de pauvres» à 2:37. Hackman n’aurait pas fait mieux. Ou pire.

      http://www.youtube.com/watch?v=dXD79AQNZqI&feature=related

    • ..Et j’oubliais« la gifle» par Bourvil à 3:16. Sorry.

    • Celui qui donne les meilleures giffles du cinéma, selon moi, c’est le colossal Bud Spencer… OUch ! !

    • @Jozef : Désolé pour le délai de réponse. Si ma mémoire est bonne, la gifle dans La Nuit Américaine est à la toute fin de la première scène. On y voit un travelling dans une scène urbaine, un type apparaît qui va à la rencontre d’un autre type qu’il gifle …et tout de suite après une voix hors champs dit : “Coupez!!” À partir de là on comprend que nous sommes sur un plateau de tournage.

      Un peu plus loin, cette scène est rejouée et rejouée et l’acteur (Jean-Pierre Léaud) se prend plusieurs autres gifles.

    • En télévision: Jack Travis, détective privé.

      http://www.youtube.com/watch?v=48uPalRbx-s

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    septembre 2008
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité