Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 29 octobre 2012 | Mise en ligne à 14h45 | Commenter Commentaires (42)

    Voir The Shining et en perdre sa bedaine

    The-Grady-Twins-The-Shining1

    Effrayez vos poignées d’amour en les soumettant à un bon film d’horreur. Vous pourrez ainsi perdre l’équivalent en calories d’une barre de chocolat, ou ressentir des bienfaits similaires à une marche de trente minutes. C’est ce que prétend une étude scientifique de l’Université de Westminster, relayée aujourd’hui par The Telegraph.

    Dix patients se sont prêtés au jeu, qui consistait à regarder une sélection de films pendant qu’on mesurait leurs dépenses totales d’énergie; leur rythme cardiaque, leur prise d’oxygène et leur débit de gaz carbonique. C’est The Shining qui s’est avéré le meilleur exercice de sofa, avec 184 calories de perdues en moyenne. Suivent Jaws et The Exorcist.

    «Tandis que le pouls s’accélère et que le sang se répand dans le corps plus rapidement, le corps expérimente un afflux d’adrénaline. C’est le relâchement de cette adrénaline accrue, produite durant de courtes périodes de stress intense (ou dans ce cas, de peur), qui a pour effet de réduire l’appétit, d’augmenter le taux métabolique basal et en fin de compte brûler un plus haut taux de calories», a précisé le docteur Richard Mackenzie, spécialiste en métabolisme cellulaire et en psychologie.

    Voici les résultats :

    1. The Shining : 184 calories
    2. Jaws : 161 calories
    3. The Exorcist : 158 calories
    4. Alien : 152 calories
    5. Saw : 133 calories
    6. A Nightmare on Elm Street : 118 calories
    7. Paranormal Activity : 111 calories
    8. The Blair Witch Project : 105 calories
    9. The Texas Chain Saw Massacre : 107 calories
    10. [Rec] : 101 calories

    J’aimerais bien connaître la liste complètes des films mis à l’étude. En ce qui me concerne, j’ai vécu mon expérience la plus terrifiante assez récemment, en regardant Insidious (2010) de James Wan (une entrevue avec le cinéaste à lire chez Film Comment). La seule fois que j’ai sérieusement hésité à stopper un film en plein milieu, tellement j’avais la frousse. Juste voir la bande-annonce, je me sens déjà plus léger…

    Et quelles seraient vos recommandations de «régimes d’horreur»?


    • Cette liste contient déjà d’excellents choix et de grands classiques, mise à part Paranormal Activity et Blair Witch qui manque de sérieux…

      Voici mes recommandations:
      1- I Saw the Devil
      2- Haute Tension
      3- The Audition
      4- The Descent
      5- Tucker & Dale vs Evil (un peu de rire en prime…)

    • past2904, je ne crois pas qu’il soit ici question de qualité cinématographique mais bien de potentiel de dépense calorique ;-)

      À ce titre, Blair Witch est parfaitement défendable.

      Je m’étonne que REC (version espagnole?) ne soit pas plus haut.

    • @Jozef

      La bande-annonce de Insidious me donne l’impression que c’est fortement inspiré de Poltergeist. Même histoire de meubles qui bougent tout seuls, d’esprits qui tournent autour d’un enfant, d’une vieille dame qui est appelée pour déceler la présence d’esprits, etc. Est-ce un remake ou bien c’est juste un «emprunt»?

      Je vous conseille l’entrevue que j’ai mise en lien. Un extrait pour répondre à votre question :

      Even the most appreciative of Insidious’s viewers will find it difficult not to play a game of spot-the-references, though Wan himself demurs. For him it’s all part of a continuum: “It’s hard to pinpoint a single thing when you grow up on a diet of horror films and comic books.” Yes, the film’s tendrils snake out to everything from Poltergeist (child’s life force coveted by malevolent spirits—check) to Hellraiser (gallery of grotesque demons crossing over to our dimension—bingo) to Don’t Look Now (the paternal figure unwilling to open his mind to paranormality until it’s almost too late—gotcha).

      -js

    • Y a aussi le visionnement du film Pink Floyd The Wall qui peut faire perdre des calories mais c’est pas à cause du film comme tel. Et tant qu’à y être n’importe quoi avec Rocco Siffredi pourrait aussi avoir des effets surprenants.

    • Jeeper Creeper?

      Quand le vieux camion colle au luc la voiture des deux protagonistes.

    • calories et films, je pense au ‘festin de Babette’ écrit par Karen Blixen.
      ce qui est devenu un film est en fait un hard porn pour anorexique (Blixen en souffrait)

      sinon, the Shining serait mon choix, mais certain film d’humour imbécile (la cloche et l’idiot) écouté dans un état de fatigue extrême doit faire perdre également beaucoup de calories.

    • Cher Jozef, d’abord félicitations pour la qualité de votre écriture, l’éclectisme de vos sujets et le haut niveau d’intelligence de vos propos.

      Je voulais simplement vous faire sourire : allez consulter le «user comment» qu’on retrouve dans la page IMDB d’Insidious : http://www.imdb.com/title/tt1591095/

      Cet usager écrit : «I’d say it’s the most calories I’ve ever burned while watching a movie (well, at least a PG-13 movie).»

    • Je n’ai pas vu Paranormal Activity, mais Blair Witch ne manque absolument pas de sérieux.

      Le film dont le visionnement m’a le plus essoufflé est probablement 1941; un film d’horreur en soi.

    • Le film le plus terrifiant que j’ai vu : Salò ou les 120 Journées de Sodome de Pier Paolo Pasolini.

      Certaines scènes sont vraiment insuportables….

    • Pour ma part:

      1- 28 days later (très excellent film de Danny Boyle)
      2- Saw (le premier seulement, les autres sont particulièrement mauvais)
      3- the exorcist

      Justement, c’est James Wan qui a réalisé Saw. Il prend ses distances par rapport aux suites. -js

    • Désolé de dégonfler la baloune de cette étude prétendument scientifique, mais…

      Prenez les 10 films de cette liste, triez-les par ordre descendant de durée (selon IMDb), de The Shining à 142 minutes à [REC] à 78 minutes, et vous avez, à une exception près, exactement le même ordre.

      Conclusion: assis dans un fauteuil, on dépense plus de calories en 10 minutes qu’en 5 minutes.

    • Shining, oui, mais le dernier film a m’avoir fait peur c’est The Descent. Magnifique et vraiment épeurant.

    • Par contre, Prometheus m’a fait gagner six kilos.

    • @past2904

      Je ne vois pas en quoi Paranormal Activity et Blair Witch Project manquent de sérieux, du moins à comparé aux autres films de la liste. Paranormal Activity est un des films les plus terrifiants que j’ai vu, certaines scènes m’ayant carrément coupé la respiration. Mais pour cela il faut jouer le jeux et le regarder pour ce qu’il est, c’est à dire un film d’horreur et non un faux documentaire qu’on essai de faire passer pour la réalité. C’est un peu le même principe pour Blair Witch Project. Si vous regardez ça en vous disant tout le long “ils pensent vraiment que je vais avaler ça?”, vous passez à côté d’une belle (et terrifiante) expérience cinématographique.

      Je ne comprend pas pour The shining. Bien que je reconnaisse les nombreuses qualités de ce film, il est tout de même d’un ennui mortel et pas effrayant pour deux sous. Même quand j’étais enfant, j’ai jamais eu peur en regardant ça et mettons que ça ne me prenait pas grand chose pour m’empêcher de dormir pendant 2 jours. À ce chapitre Aliens, The Fly (1986), The Exorcist et Poltergeist m’ont tous foutu la trouille pendant au moins une semaine!

    • @slickster

      Tellement vrai ce que vous dites. Je me suis amusé à faire le graphique durée vs calories et ça donne une droite presque parfaite avec un coefficient de corrélation linéaire R=0.99893 (une droite parfaite aurait R=1)!!!

      En plus, il semble qu’ils n’aient même pas fait de comparaison avec des films “pas horreur” de durée équivalente. Donc, rien ne permet de lier la perte de calorie avec la peur générée par ces films.

    • @slickster

      Bon argument. Il me semble cependant qu’une étude scientifique le moindrement sérieuse aurait prit en compte le par-minute, non ?

    • @jaylowblow
      Totalement en accord. Je n’ai jamais compris les gens qui trouvaient The Shining effrayant. Je n’ai aucune émotion quand je regarde ce film, même si je peux apprécier ses qualités techniques.
      Stanley Kubrick intellectualisait tout, y compris la peur, ce qui à mon sens faisait de lui un réalisateur inadéquat pour l’horreur. Comparez le à William Friedkin (L’Exorciste), un réalisateur “viscéral”, qui comprends vraiment comment foutre la trousse, que l’on soit croyant ou non.

    • Petite anecdote. Mon père m’avais invité pour deux jours de cano en pleine nature. Trois jours avant, j’avais écouté Blair Witch Project. TRÈS mauvaise idée! Je n’ai plus été capable de dormir, j’entendais tous les bruits de la forêt. Le deuxième jour de cano, je dormais appuyer sur l’aviron.

    • Insidious n’était pas mal, probablement le meilleur dans le genre que j’ai vu depuis 2-3 ans car plus “sombre” et profond que les autres tentatives qui finissent tous en film pour adolescent.

      Par ailleurs, celui qui m’a le plus :

      “Écoeuré” : Hostel (2005) (mention honorable à Funny Games)
      Tenu en haleine : La Casa Muda (2010)
      Intrigué : The Ring (2002)
      Surpris : The Others (2001) ae-aequo avec Unbreakable (2000) & (1999) (je sais qu’on s’éloigne de l’horreur ici)
      Traumatisé pendant des mois : A Nightmare on Elm Street (1984)

      @nononsenseguy

      En grande partie d’accord avec vous, mais l’explosion du crescendo/build-up avec la face dans la porte après avoir défoncé celle-ci à coups de hache était difficile à battre comme image et la poursuite dans le labyrinthe était un moment fort haletant à mon humble avis.

      Après un nouveau visionnement récent, j’ai beaucoup plus apprécié the Shining que je trouve excellent en soi comparativement Space Odyssey que j’ai trouvé stupéfiant pour l’époque, mais plutôt approximatif et incomplet d’un point de vue strictement analytique (détails ici : http://www.procosom.com/blogue/Critique-de-Film-2001-A-Space-Odyssey).

    • @jaylowblow

      J’avais eu l’idée de la régression aussi, mais j’ai pensé que c’était un peu trop “geek” pour ce blogue. Je suis content cependant que vous l’ayez fait. :-)

      Pour votre autre remarque, je crois en fait que cela a été étudié:

      “The research also revealed films featuring moments designed to make viewers jump in terror are the best calorie-burners, as they cause heart rates to soar.”

      Ça me semble être l’aspect le plus intéressant de cette recherche, pas l’exercice trivial auquel s’est attardé The Telegraph.

    • HS voilà qui devrait intéresser les lecteurs de ce blogue :

      http://www.historyshots.com/film/index.cfm?s=cirk

    • @zippo
      MANGIA MANGIA!
      fort à propos de mentionner ce film dans un blogue sur les qualités diététiques du cinoche, j’ai pas pu manger pendant deux jours après ce visionnement…

      Ghost, permettez moi d’y aller dans la facilité mais pour une histoire de canot ça sera toujours deliverance qui me fera tendre l’oreille dans le bois, à l’affût du banjo. Son que j’apprécie tout particulièrement d’ailleurs, Mumford & Sons s’en servent tout aussi bien que dans le film avec des paroles sombres sur musique joyeuse

    • @jon8 (29 octobre 2012, 15h32) « La chair est triste hélas, et j’ai vu tous les films » disait l’un ou autre désarmé. Pourtant oui, honorer la mémoire de Sylvia Kristel en regardant un Emmanuelle brûle certainement plus de calorie que n’importe quel Blair Witch Project ― d’autant plus si l’on est accompagné-e.

    • @slickster

      En effet, ce qui serait vraiment intéressant serait de voir les “pics métaboliques” en fonction du temps (et donc des scènes) pour les différents films, chose que les chercheurs ont surement regardée. Mais rien ne dit s’ils ont fait la comparaison avec des films témoins, c’est-à-dire sans scènes d’horreurs.

      Pour la régression linéaire, c’est vrai que ça fait geek mais trop pour ce blogue? Nous sommes quand même en train de parler de nos films d’horreur préférés et qui plus est, font bruler des calories quand nous les regardons. Plus geek que ça tu évoques Aquaman the movie :)!!!

    • Regardez The Shining dix fois par jour et vous réglerez tous vos problèmes d’embonpoint.
      Signé. Le cinéphile qui voulait déculpabiliser.

    • J’en connais une grosse gang qui vont se taper une nuit de cinéma d’horreur à l’Halloween. Enfin un régime miracle…

    • C’est drole mais j’ai exactement pense au meme film, Insidious, quand j’ai lu cet article. C’est probablement l’un des films les plus epeurant que j’ai vu ces dernieres annees et je dois meme avouer (pas avec fierte) que j’ai meme ferme le son 2 ou 3 fois ! Aussi 28 weeks later avec sa fabuleuse et sauvage attaque en scene d’ouverture et dans le metro a la fin quand les enfants avancent dans le noir, de la pure terreur !
      Mais la scene qui m’a le plus marque quand j’avais a peu pres quinze ans c’est cette scene de Exorcist III qui a failli me faire faire un attaque cardiaque !

      http://www.youtube.com/watch?v=zH8ynu0jRvY

      un film plutot moyen realise par un certain William Peter Blatty qui aurait ecrit le livre dont il s’est inspire “Legion”. Scene a regarder dans le noir dans le silence le plus complet !

    • Insidious, en plein dans le mille…

    • Louez ceci : Saam gaang yi

    • Le problème c’est que le lendemain, on bouffe pour conjurer l’angoisse.

    • @jon8: Quand même, sur le blogue de M. Siuroka, on parle de films ayant une certaine classe c’est pourquoi j’aurais pris Marc Dorcel à la place… :P

      Sur le sujet, je ne suis vraiment pas un fan de films d’horreur, cependant un que j’ai bien aimé est Event Horizon (pas la version coupée qui passe à la TV…).

    • Une étude amusante et qui tombe à point pour une soirée d’horreur pour l’Halloween.

      Merci pour votre commentaire sur Insiduous. Il passe à TMN ces temps-ci mais je croyais que c’était une autre merde pour ado. Je vais donc vérifier sa prochaine diffusion.

      Des films qui m’ont vraiment foutu la trouille, il y a en très peu. De mémoire récente, le premier qui me vient à l’esprit est The Descent. C’est vraiment le film relativement récent qui m’a foutu la frousse! Ensuite, je me souviens de Frailty, Stir of echoes, Ju-On (The grudge), Event horizon et Saw (le premier seulement). À un niveau un peu moindre au niveau de la trouille mais quand même efficace, je pense à The Mist, un film qui m’a complètement surpris et dans lequel les humains sont plus effrayants que les créatures.

      Les films gore, pas pour moi merci! Du sang et des trippes, c’est juste dégueulasse, ça ne fait pas peur!

      Quant à Shinning, c’est un film absolument génial et je ne parlerai même pas du fameux professeur de l’UQAM dont le nom m’échappe présentement et pourtant il m’avait marqué. Ce film n’est pas sans émotions mais c’est davantage une inquiétude que de la frayeur.

      Il y a de très bons films de zombies, comme Dawn of the dead (la version de Zack Snyder est meilleur que la version de Romero et oui, je m’assume!) et 28 days later mais pour une raison quelconque, les zombies ne m’ont jamais foutu la trouille.

      En plus de Insidious, il semblerait qu’il me manque Session 9 et REC (je devrais voir l’original ou le remake?) à voir. Ça pourrait me faire une bonne soirée d’Halloween….

    • :) Joseph vous le spécailiste de cinéma, vous avez encore des peurs?

      Ne pas ressentir d’émotions devant un film pour un «spécialiste», ce serait comme un curé qui a perdu la foi. – js

    • @mendell

      Vrai que Event Horizon était assez freakant. Sinon, tout dépendant de votre consommation préalable, Existenz était pas mal (pas de l’horreur, je sais; mais un excellent film angoissant/mélangeant avec tous ses niveaux imbriqués!).

    • Parmi les séries B qui fonctionnent fort bien côté trouille (et pertes caloriques), je proposerais Event Horizon, The hills have eyes (je parle du remake de 2006, je n’ai pas vu l’original) et Pitch Black.

    • J’invite tout le monde à une représentation publique qui sera donnée le 31 octobre à 22h au cimetière Côte-des-Neiges alors que je vous montrerai les films de vacances que mon père faisait en 8 mm dans les années ‘60. Horreur et pertes de plusieurs kilos de gras de bedaine assurées!

      Sinon, j’aime bien Underworld. Très réaliste selon mes potes vampires et loup-garous.

      Pour perdre du gras, vous pouvez aussi aller chez Nautilus +. Les prix sont dignes d’un film d’horreur.

    • Dans la catégorie film de série-B je me souviens que Tremors était assez efficace.

    • Moi j’ajoute Critters & Gremlins :)

    • Je revoyais le sublime Pickpocket de Bresson hier soir à la télé et je retrouvais l’un des films les plus émouvants qui soient. Si on en sort le coeur arraché, c’est parce que Bresson a compris que l’émotion doit davantage être suggérée au spectateur plutôt qu’imposée quasi de force par un acteur trop ému lui-même. Le jeu parfaitement neutre des modèles bressoniens suscite en effet chez le spectateur une émotion profonde parce que ce dernier a l’occasion de se substituer complètement à ces figures sans pathos ni psychologie qui peuplent ses films.

      Je me demande par ailleurs si les meilleurs films de peur, en ce qui me concerne Blair Witch Project et le premier Paranormal Activity, ne participent pas un peu de la même stratégie bressonienne de mise en scène. Si ces films m’effraient à ce point, n’est-ce pas parce que je n’y vois au fond que très peu de choses? N’est-ce pas parce que rien de ce qui m’est montré n’est vraiment effrayant en soi? Tout se passe en fait dans ma tête, vrai théâtre de mes pires terreurs…

      Robert Bresson et Oren Peli, même combat?

    • Bebitte pas mal suggérée du premier Alien.

    • 3 Des films qui mon fais le plus peur :
      - The Shinning 1980
      – Insidious – 2010
      - Martyrs – 2008
      Parlant de films d’épouvantes, moi et mon cousin on fais une émission de radio sur le cinéma sur les ondes de CISM, voici nos meilleurs films d’horreur à vie = http://www.youtube.com/watch?v=ztFDrnVLqi4&feature=plcp
      Pour écouter notre émission, c’est ici = http://www.cism.umontreal.ca/show_details.php?sID=333

    • @jaylowblow,

      Je me demande aussi s’il ont fait une étude portant sur la perte de calories lors de visionnement de films porno…

      En tous cas, je me demande s’il y a des cinéphiles qui vont, appuyés par la science, s’empifrer sans culpabilité.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    septembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité