Jozef Siroka

Archive du 20 août 2012

Lundi 20 août 2012 | Mise en ligne à 14h15 | Commenter Commentaires (22)

Beat the Devil, un court métrage de Tony Scott

Video-Tony-Scott-decede

Un géant du blockbuster est mort hier. Atteint d’un cancer au cerveau inopérable, Tony Scott a choisi d’en finir le plus vite en sautant d’un pont à San Pedro, en Californie. Il avait 68 ans.

Le réalisateur britannique à l’éternelle casquette rouge a été un des principaux architectes d’un genre de cinéma d’action hyper machiste, chauvin, manichéen, au fétichisme prononcé pour toute technologie métallique scintillante et potentiellement destructrice (artillerie, avions de combat, voitures de course, sous-marins, trains), le tout enveloppé dans une esthétique pop-bonbon issue du monde de la pub – son style versant de plus en plus dans un impressionnisme agressif à la Oliver Stone au gré de sa filmographie.

Il a aussi réalisé quelques uns des films les plus divertissants des dernières décennies, dont The Last Boy Scout, True Romance, Crimson Tide et Unstoppable, son chant du cygne portant un titre présageant tragiquement le développement de sa tumeur.

Une de ses oeuvres les moins connues, le court métrage Beat the Devil (2002), est aussi une de ses plus intéressantes. Tony Scott s’amuse à faire du Tony Scott, exacerbant ses maniérismes, son penchant pour l’excès, pour le spectacle chaotique. Une auto-dérision vitaminée qui déteint sur les acteurs, en particulier Gary Oldman qui, dans la peau du diable, semble nous livrer ici un condensé outrancier de tous ses personnages excentriques en carrière.

Réalisé dans le cadre de l’omnibus The Hire, un concept marketing élaboré servant à promouvoir des voitures BMW haut de gamme via du cinéma hollywoodien, Beat the Devil met en vedette James Brown dans son propre rôle. Le roi de la soul demande à Driver (Clive Owen, le protagoniste de la série) de l’accompagner chez le diable afin de renégocier son pacte qui lui a permis d’échanger son âme pour la gloire et la richesse. Avec également Danny «Machete» Trejo et Marilyn Manson.

> Pour voir les autres courts de la série, cliquez ici.

> Une rétrospective de l’oeuvre de Scott signée The Playlist

Lire les commentaires (22)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité