Jozef Siroka

Archive du 6 juin 2012

Mercredi 6 juin 2012 | Mise en ligne à 19h35 | Commenter Commentaires (14)

Django Unchained : Il était une fois dans le Sud…

Django-Unchained-Poster-570x845

La bande-annonce du prochain Quentin Tarantino a été mise en ligne il y a quelques instants sur le site Fandango, qui a obtenu la jolie exclusivité de la part du producteur Harvey Weinstein. Django Unchained, qui prendra l’affiche le 25 décembre prochain, s’inscrit dans l’esprit du révisionnisme historique déjanté que le cinéaste a appliqué dans sa précédente oeuvre, Inglourious Basterds, dans laquelle des super-juifs sèment la terreur chez les nazis.

Cette fois-ci, c’est un esclave récemment évadé du nom de Django (Jamie Foxx) qui fait une clef de bras à l’Histoire en partant à la traque d’un propriétaire de plantation (Leonardo DiCaprio) qui détient sa femme (Kerry Washington). Il sera accompagné dans sa mission vengeresse d’un chasseur de primes allemand incarné par le sublime Christoph Waltz, qui avait fait de l’ombre à toute la distribution de Basterds dans la peau d’un colonel SS.

Jamie-Foxx-django-unchained-leonardo-dicaprio

À noter par ailleurs la présence au générique de Samuel L. Jackson, Don Johnson, Bruce Dern, Tom Savini, l’acteur-culte de films de zombies, et de Franco Nero, le Django original. (Un article à lire à propos du film de 1966, publié cette semaine par le New York Times. Un autre à lire ici).

> Mise à jour : Django est disponible dans son intégralité ici.

Stylistiquement, Django Unchained embrasse à plein bras le western spaghetti (avec des touches tarantinesques post-modernes qui transparaissent dans la bande son, comme Johnny Cash et de la musique funk à la place d’Ennio Morricone). Tarantino a affirmé il y a deux ans vouloir faire un film en hommage au cinéma de Sergio Leone avec comme toile de fond le «péché originel» américain. Un «Southern», en ses propres termes :

J’aimerais faire un western, mais plutôt que de le situer au Texas, faisons-le à l’époque de l’esclavage. Ce sujet, tout le monde a peur de le traiter. Il faut qu’on l’éclaire nous-mêmes. Vous pouvez faire un film sous la forme d’une leçon d’histoire gonflante sur des esclaves qui s’échappent grâce au Chemin de fer Clandestin. Ou vous pouvez faire un film excitant. En faire toute une aventure. Un western spaghetti qui se passe à cette époque.

Moments préférés : Le sang sur les plantes de coton, le zoom sur DiCaprio, Franco Nero qui demande à Django comment il s’appelle, Christoph Waltz…

À lire aussi :

> Inglourious Basterds : le cinéma comme combustible

Lire les commentaires (14)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité