Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 13 décembre 2011 | Mise en ligne à 16h30 | Commenter Commentaires (8)

    Affiches de films: une tradition de clichés

    112

    Le manque flagrant d’inspiration et de créativité à Hollywood n’est pas une réalité qu’on ressent qu’à travers ses scénarios répétitifs. Ce désir de rassurer le spectateur/client à tout coup avec des films/produits familiers se manifeste également – et surtout – à travers une approche marketing tristement uniforme.

    Le blogueur et fin observateur Christophe Courtois a compilé des centaines d’affiches de films, qu’il a divisées en une quinzaine de catégories (films romantiques, docus animaliers, Tom Cruise, etc.) faisant ressortir de manière flagrante, comme le dirait un de nos éminents politiciens, le pattern

    Ci-dessus, la «Déclaration d’indépendance… unicolore»

    Comment vous en tirer? Comment faire passer au public le message que votre film n’est pas un “petit film” mais un “grand film indépendant”? Comment donc attirer l’attention sur ces “Little Miss Sunshine”, “Garden State” et autres “Le Discours d’un roi”? Sortez votre crayon de couleur magique…

    Toutes les autres entrées de cet exercice haut en couleur à consulter ici. Une lecture plus compacte (et en anglais) ici.

    À lire aussi :

    > Les plus belles affiches de la décennie
    > L’art de l’affiche polonaise
    > Scorsese et la passion des affiches

    N.B.: Suite aux demandes répétées de lecteurs, j’ai archivé mes critiques/analyses, plus ou moins exhaustives… À consulter dans la colonne de droite.


    • Les personnes qui a fait ces affiches devraient être engagées plus souvent, alors…

    • Le travail de recherche et de compilation des images est réussi. Cependant, certains thèmes sont à prendre avec un grain de sel. Celui des yeux bandés ne comporte que 10 films et celui des «grands films indépendants» contient des aberrations comme Joe Dirt ou The Shining. De plus, pour chaque film, il peut exister plusieurs affiches, alors M. Courtois a clairement choisit la version qui lui convenait. Finalement, les commentaires sont parfois barbants… Mais en bout de ligne, c’est très intéressant :)

    • ”N.B.: Suite aux demandes répétées de lecteurs, j’ai archivé mes critiques/analyses, plus ou moins exhaustives… À consulter dans la colonne de droite.”

      Excellent!

    • Cela n’a aucun lien avec la créativité ou non. Les affiches sont simplement réunies selon un fil conducteur couleur-objet-style sans réel égard au film. On pourrait faire le même exercice avec des peintures contemporaines et arriver à la conclusion que les peintres modernes manquent de créativité.

    • Ce n’est pas un manque d’imagination, c’est une compréhension de l’impact inconscient des couleurs. Les affiches doivent accrocher les spectacteurs et cet hameçon est souvent inconscient. Pourquoi le jaune? Voici une belle explication de cette couleur “Nulle couleur n’est plus joyeuse que le jaune. Couleur du soleil, de la fête et de la joie, elle permet d’égayer un univers et de le faire rayonner. Il est vrai que le jaune est une couleur chaleureuse et stimulante. Tout comme le soleil qui diffuse ses rassurants rayons porteurs de vie sur terre, le jaune est la couleur de la vie et du mouvement. Pourtant, derrière cet aspect joyeux, le jaune peut parfois se révéler négatif. Associé aux traîtres, à l’adultère et au mensonge, le jaune est une couleur qui mêle les contrastes. Le jaune pâle contrairement au jaune vif s’écarte de ce chemin régénérateur pour plutôt pointer la maladie, la morosité et la tristesse. Le jaune est également associé à la puissance, au pouvoir et à l’ego (c’était la couleur de l’Empereur de Chine). On retiendra avant tout que le jaune est la couleur de l’ouverture et du contact social : on l’associe à l’amitié et la fraternité ainsi qu’au savoir.”

      Pourquoi les robes rouges? “Le rouge est sûrement la couleur la plus fascinante et ambiguë qui soit. Elle joue sur les paradoxes, anime des sentiments passionnels en complète contradiction : amour / colère, sensualité / sexualité, courage / danger, ardeur / interdiction… Cette couleur remue les sentiments sans aucun doute. Elle s’impose comme une couleur chaleureuse, énergique, pénétrante et d’une certaine manière rassurante et enveloppante. D’un autre côté, on l’associe au sang, à l’enfer et à la luxure. Cette couleur chaude ne laisse donc pas indifférent et c’est là toute sa force : elle remue les passions, qu’elles soient positives ou négatives. ”

      La signification de l’oeil, montré ou caché est aussi très évidente.

      Ils veulent donc accrocher le spectateurs et ils utilisent les méthodes qui fonctionnent. Certains veulent être original et se trouvent alors à nuire à un bon produit. Certains bons films avaient de mauvaises affiches et je suis certain que cela à nuit au rendement du film. Je peux penser, entre autres à “I love you Philip Morris”, “Superman III” et “Bad Lieutenant”.

    • Ça me semble assez fortuit comme ressemblance. Si le jaune sur un billboard était une formule gagnante ou une recette éprouvée garante de succès et de mirobolants profits au BOX-OFFICE, bon nombre de ces films n’auraient pas été synonyme d’impécuniosité dans les coffres de leurs producteurs respectifs. Or, la plupart de ces films ont été plus ou moins des bids au guichet (brown bunny, everything is illuminated, the informant = succès modéré). Je vote donc pour le simple hasard ou un manque d’orginalité consternant.

    • Plutôt que de créativité, on devrait plutôt parler de manque d’audace dans ce cas.

      Le but d’un affiche étant de vendre un film, on peut difficilement faire le reproche de manque de créativité qu’on fait aux films eux-mêmes, qui ont quant à eux une prétention artistique (du moins partiellement)

      Il reste que les affiches de films me laissent de glace dans 98% des cas, car justement, leur redondance est tellement insipide qu’elle me passe 100 pieds par dessus la tête.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    janvier 2012
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité