Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 31 janvier 2011 | Mise en ligne à 14h30 | Commenter Commentaires (18)

    John Barry, une appréciation

    Le compositeur britannique John Barry est décédé dimanche des suites d’une crise cardiaque à l’âge de 77 ans, apprend-on aujourd’hui. Barry fut l’un des plus influents compositeurs de films des années 1960 et 1970. Il a remporté 5 Oscars. Un extrait de la dépêche d’Associated Press :

    Né en 1933 à York en Angleterre, John Barry était pianiste de formation. Il avait fondé en 1957 un groupe de jazz, The John Barry Seven, dans lequel il jouait de la trompette. Le groupe, auteur de plusieurs titres à succès comme What Do You Want ou Poor Me, a travaillé avec le chanteur Adam Faith. Quand celui-ci fit son premier film en 1960, Beat Girl, John Barry en signa la musique.

    La longue association entre John Barry et 007 débuta en 1962, avec Dr No. C’est Monty Norman, et non lui, qui fut crédité pour la musique de ce film et notamment son célèbre thème. [...] Barry a composé les musiques de 12 films de la célèbre série, dont Goldfinger, You Only Live Twice, Diamonds Are Forever, Moonraker ou Octopussy.

    Barry s’est attribué la composition du fameux thème de James Bond jusqu’à sa mort, affirmant que l’apport de Norman n’impliquait qu’un «manuscrit de travail». Barry soutient qu’il y a ajouté de la musique originale et qu’il a assuré tous les arrangements.

    «Je pense que James Bond aurait eu beaucoup moins de flegme si John Barry ne lui avait pas tenu la main», a déclaré lundi sur la BBC David Arnold, qui a pris la relève comme compositeur de la musique de la fameuse série de films.

    Ci-dessus, une version du thème de James Bond interprétée par le John Barry Seven en 1962. Ci-dessous, deux pièces du groupe datant de 1959 :

    Quant à moi, le nom de Barry sera toujours attaché à Midnight Cowboy (1969), et à ce thème mélancolique, presque fataliste; une sorte d’anti-berceuse. En même temps, si mélodieux et gracieux :

    Et voici, dans un tout autre registre, Florida Fantasy, qui accompagne la scène dans laquelle Ratso (Dustin Hoffman) s’imagine mener la belle vie au soleil :

    Voici la musique de The Black Hole (1979), un curieux film de science-fiction produit par Disney. Une jolie trouvaille du site MCN dans les circonstances; on dénote une certaine tonalité symphonique, qui n’est pas sans rappeler Britten dans sa première mesure :

    Enfin, voici le thème de Walkabout (1970), le magnifique et hypnotisant voyage initiatique de Nicolas Roeg. La vidéo ci-dessous est remplie de SPOILERS, mais la musique est si belle que je n’ai pas eu le choix de l’intégrer. Alors, ceux qui n’ont pas vu le film, procurez-le vous immédiatement ou, sinon, appuyez play et fermez les yeux!

    John Barry a composé la musique de plus de 100 films, télé-films et télé-séries. Si vous avez des coups de coeur à partager, ce serait bien sûr très apprécié.


    • http://www.youtube.com/artist?a=GxdCwVVULXd7Jjv9nRY6ldQ1lnL-MUuY&feature=artist

    • Les Lester, jazz années soixante:

      THE KNACK…
      http://www.youtube.com/watch?v=B4sRKN0LGvI&feature=related

      PETULIA
      http://www.youtube.com/watch?v=Bph9g8594AE

      Un Robin des bois que j’avais beaucoup aimé dans mon jeune âge:

      ROBIN & MARIAN
      http://www.youtube.com/watch?v=VrBF8ma9M60&feature=related

      Et puis pour moi, Barry sera toujours associé à mes années de chineur de vinyles. Je tombais invariablement sur une pochette de THE DEEP. Je ne l’ai jamais acheté par contre…

    • J’ai toujours mélangé John Barry et Barry Gray.
      Les deux sont des compossiteurs britanniques, qui se sont fait connaître dans les années 60, les deux pour des films et séries cultes de cette époque. Leurs styles avaient des ressemblances stylistiques à l’époque.
      Pour ceux qui ne savent pas, Barry Gray est, entre autre, le compositeurs de la pluspart des séries de Gerry Anderson (”Les Sentinelles de l’air”, “Capitaine Scarlet”, “Cosmos 1999″, etc.).

      Pour moi, John Barry c’est la trame sonore de mes soirée d’adolescence. Les festival James Bond (souvent en rafale pendant l’été à Radio-Canada je crois), “Amicalement Vôtre” (”The Persuaders”) avec Roger Moore et Tony Curtis… De plus son éternel thème de “Midnight Cowboy” servait d’indicatif au cinéma de fin de soirée à Radio-Canada, jutement à l’époque où j’avais le droit de veiller tard le soir.

      John Barry (avec Barry Gray) c’est le son de toutes les séries cultes des années 60 et du début des années 70 provenant de l’Angleterre (ITC, etc.).

      PS: Oui je sais il a travaillé longtemps après cette belle (et surtout cool) époque. N’a t’il pas entre autre signé la musique de “Dances with wolves”? Mais pour moi, il restera toujours ce son si cool des années 60 qui savait innover dans les rythmes fait pour les héros d’action, mêlant Jazz, guitares électriques, sections de cuivres et percussions étonnantes.

    • Certainement un des plus grands. Sa musique des débuts, Abbey Road fin ‘50 avec entre autre les Seven, reste pour moi une intarissable source de plaisirs perpétuels. J’aime même Born Free, c’est dire! Chapeau.

    • RIP John Barry.

    • Quel grand compositeur. Connu certes, mais quelque peu méconnu et sous estimé pour plusieurs.

      Mon coup de coeur: Somewhere in Time avec Christopher Reeve et Jane Seymour (1980)

      P.S. Bravo de ne pas résumer son illustre carrière à ..James Bond.

    • Est-ce que l’on peut rappeler ce que Pet Sounds (dont la chanson-titre devait s’appeler à l’origine Run James Run) des Beach Boys, Jaune de Jean-Pierre Ferland et Histoire de Melody Nelson de Gainsbourg, respectivement meilleur album des États-Unis, du Québec et de la France, lui doivent? Cette idée de pop orchestrale a enfanté le meilleur de la musique populaire occidentale. A l’instar de Jobim, Morricone et Bacharach, il a fécondé le rock avec sa musique panoramique.

    • Les compositeurs sont souvent les oubliés du cinéma.

    • N’oublions pas “Chaplin”. Le début du film où l’on voyait Robert Downey dans le rôle de Charlie Chaplin dans le rôle du Tramp retirer son costume, maquillage. Ca arrachait tout simplement les larmes. Quelle sensibilité. Une autre de ses musiques de films méconnue est pour le film “Indecent Proposal”. Très beau thème. J’ai aussi beaucoup aimé la musique de “Body Heat”. Quelle atmosphère!Sans compter les James Bond, Out of Africa, Dances with wolves…. la liste est longue. D’après moi un de ses dignes successeurs est le compositeur francais Alexandre Desplat mais personne ne remplacera John Barry. C’est une perte énorme pour tous les amateurs de musique de film. Heureusement son oeuvre demeure. RIP John

    • @ cheetah22

      Je partage ton opinion à 100% concernant la trame sonore du film “Chaplin”, sans oublier celle de “Danse avec les Loups”.

    • Il y a un type très particulier de mélancolie, à la fois désabusée et limite souriante à laquelle je suis très sensible et que personne mieux que John Barry, dans Midnight Cowboy, a su traduire. Chapeau bas.

    • Out of Africa et Dances with wolves sont probablement ses pires BO…

    • @ unholy_ghost
      Out of Africa et Dances with wolves sont probablement ses pires BO…
      Bon,encore le gros jugement à $100…Décidément,vous le faites exprès ou quoi?

    • unholy_ghost

      ?!? :-(

      Out of Africa a toujours été une de mes bandes sonores préférées… je me suis mis à la flûte après l’avoir écoutée pour la première fois!

      Eh, comme on dit, tous les goûts sont dans la nature… mais celle-là a une connotation personnelle…

      Mais je suis curieux, qu’est-ce que vous n’aimez pas Out of Africa et Dances with Wolves?

    • J’aime toute la musique de John Barry. Mais si on parle de coups de coeur, je citerais Out of africa, Somewhere in Time et Dances with Wolves…

    • “Out of Africa a toujours été une de mes bandes sonores préférées… je me suis mis à la flûte après l’avoir écoutée pour la première fois!”

      Bon Ok, je vais être méchant, une fois n’est pas coutume. L’intérêt de John Barry est d’avoir mélangé avec bonheur – d’aucuns diraient d’en avoir fait une mixtion concluante – les musiques dites sérieuses (classique et jazz) avec le rock et ses dérivés dans le grand chaudron pop, mélange rare de beats endiablés (écoutez Beat girl, une merveille) et grand orchestre, guitare fuzz et clavecin baroque, à l’instar de Morricone et Bacharach. L’influence sur la musique pop est gigantesque.

      Out of Africa et Dance with the Wolves – je parle surtout des insupportables thèmes principaux, je ne me souviens plus du reste – sont l’oeuvre d’un grand musicien qui a perdu la main, cédant à la facilité. Il n’y a plus ces clashs impurs où une guitare surf entrait en collision avec des cuivres menaçants (James Bond) mais une grosse louche de mélasse, calorie vide de cordes parfois soulignées par la guimauve d’une flûte incontinente, sorte d’équivalent esthétique des chromos de coucher de soleil ou d’illustration de chatons fuschia pour salle de bain. Ce n’est pas une question de goût, non, mais de mauvais goût. Tellement le genre de cliché mélodramatique ringard qu’on dirait la musique du Temps d’une paix ou de n’importe quel spectacle de patinage “artistique” où l’on imagine le petit couple dans de beaux collants pastel. Une idée que se font certains de la musique classique, j’imagine, pour deux des films les plus surestimés des trente dernières années.

      Cela dit, on peut en faire son plaisir coupable, je n’ai rien contre ça. Mais ne venez pas me dire que ça se compare à ce que Barry a fait de mieux.

      PS: Désolé si j’ai fait de la peine à quelqu’un. Tiplon, j’espère que tu en as pour plus de 100$…

    • Dieu reconnaîtra les siens…

      Beat Girl (1960): http://www.youtube.com/watch?v=B86I_wDmWW4

      John Dunbar Theme (1990): http://www.youtube.com/watch?v=KHvKviaeulg

      Modernité et impuretés d’un côté, néo-classicisme ringard de l’autre.

    • Born Free et The Lion In Winter sont deux trames sonores plutôt mémorables pour moi.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « juil    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité