Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 28 novembre 2010 | Mise en ligne à 21h30 | Commenter Commentaires (28)

    Leslie Nielsen (1926-2010)

    55

    Leslie Nielsen est décédé dimanche après-midi à Fort Lauderdale, en Floride, à l’âge de 84 ans, a annoncé en primeur une station de radio manitobaine. Il a succombé à une pneumonie moins de deux semaines après son hospitalisation.

    L’acteur canadien a bâti sa notoriété grâce à des rôles loufoques dans des comédies absurdes, notamment celui du Dr. Rumack dans Airplane! (1980) ainsi que celui de l’inspecteur Frank Drebin dans The Naked Gun et ses suites (1988-1994).

    Un extrait du texte d’Associated Press :

    Né à Regina le 11 février 1926, Nielsen a grandi à quelque 340 km au sud du cercle polaire arctique, à Fort Norman, où son père était un policier au sein de la Gendarmerie royale du Canada.

    Nielsen est arrivé à Hollywood au milieu des années 50, après avoir joué dans une centaine de séries dramatiques à la télévision en direct, à New York. Du haut de ses 1m85, et doté d’un visage taillé au couteau et de cheveux blonds, il était destiné pour tenir des rôles de jeune premier.

    Son premier rôle avec MGM, celui du commandant John J. Adams dans le film de science-fiction Forbidden Planet, en 1956, servira de rampe de lancement à sa carrière. Nielsen a probablement réalisé sa meilleure prestation dramatique à titre du capitaine Harrison dans le film catastrophe The Poseidon Adventure (1972), auprès d’acteurs aussi prestigieux que Gene Hackman et Ernest Borgnine.

    Rapidement, il s’est bâti une réputation d’acteur «sérieux», bien que derrière les caméras, il était reconnu pour être un fameux joueur de tours. Cet aspect de sa personnalité n’avait jamais été exploité jusqu’à ce qu’il campe le rôle d’un docteur maladroit dans la comédie Airplane!, en 1980.

    Ci-dessous, la séquence d’ouverture de The Naked Gun 33 1/3, une amusante parodie de The Untouchables (1987), film de Brian De Palma qui rend lui-même un hommage à la mythique scène de l’escalier d’Odessa du Cuirassée Potemkine (1925) de Sergei Eisenstein.

    > La nécro du Los Angeles Times
    > La nécro du New York Times


    • Le début de la scène fait aussi beaucoup penser aux premières images de Wild at Heart de Lynch. Même plan sur le plafond qui arrive à un escalier. Et les deux sont sortis à peu près au même moment.

    • Hahaha, merci pour cette séquence. Il y a bien longtemps que je l’avais vu et ça vient de faire ma journée. Je vais devoir me relouer Airplane et Naked Gun bientôt.
      RIP Nielsen.

    • C est triste! Je l aimais beaucoup car il était le maitre de l absurde un art qui se perd et qui est trop snobé.
      Pour les amateurs la série police squad (l ancetre de naked gun ) est un bijou.
      Je me souviendrai de lui a quel point il était impossible a interviewer tellement le gag était anticipable a tout moment.
      Bien que toujours campé dans les memes roles je ne m en suis jamais lassé…

    • Il était plutôt âgé, mais ça ne rend pas son décès moins triste. Je l’adorais, ce monsieur à la bouille si sympathique. J’ai vu les films Naked Gun je ne sais combien de fois depuis mon enfance. RIP, monsieur Nielsen.

    • Une performance notable est son rôle principal dans un classique du cinéma de science-fiction, Forbidden Planet (1956).

    • Je suis bien triste de constater sa mort. les The Naked Gun ont été une série de films que j’ai regardé très souvent plus jeune en famille. J’adorais son jeu. Sa classe et son humour me manquerons certainement. Cependant, je vais assurément réécouter ses films prochainement!

    • Personne n’est éternel mais c’est tout de même très triste. J’adorais cet acteur. Je ne me lasserai jamais des Naked Gun et il m’a fait vraiment rire dans sont rôle de président américain stupide dans Scary moive 3 et 4. Même ses très mauvais films(notamment 2001: A Space Travesty et Dracula: Dead and Loving It) valent la peine d’être visionnés juste pour son jeux hilarant.

      Je me rappellerai toujours de l’entrevue que Marc Labrèche avait fait avec lui dans le cadre du Grand Blond avec un Show Sournois. Tellement drôle que j’en ris juste à y repenser.

      RIP M. Nielsen.

    • Surely, you can’t be serious!

    • Drôlement, j’ai eu l’envi de regarder Airplane et les “naked gun” dernièrement…

      Merci à Jozef d’Avoir expliqué la scène d’escalier, après avoir vu les trois version sur youtube (1925,1987 et 1994), je ne peut plus arrêter de rire, ça en valait la peine, merci.
      j’ai 21 ans alors je n’ai connu que le “late” Nielsen mais il sera toujours un “icon” du cinema pour moi.

      …and stop calling me shirley!

    • Le plus étrange, c’est que ce cher Leslie est décédé en plein marathon des trois Naked Gun (L’agent fait la farce) hier après-midi, à Cinépop,… En effet, les trois films étaient présentés un à la suite de l’autre, entre quelque chose comme 14 h et 18 h… Troublant !

    • RIP Leslie.

    • Les versions françaises étaient hilarantes……”Se faire bouffer les baloches par un esquimau affamé….ça c’est une belle mort….”  Le premier je crois……Trop drôle!!!!

      Reposes en paix Drebin.

    • >>et doté d’un visage taillé au couteau et de cheveux blonds….

      Sauf qu’il n’était pas blond avant d’être blanc comme on peut le voir dans la bande annonce de Forbidden Planet… et arrêtez de m’appeler Shirley!

    • J’ai soudainement la tête remplie de certaines de ses répliques les plus drôles :

      AIRPLANE : – Encore une fois bonne chance ! Je voulais vous dire que nous sommes de tout coeur avec vous … (Répété 3 fois !! ;-))

      SCARY MOVIE 3 (Après une tuerie entre deux gangs de rue) – These men died for their country : send flowers to their bitches and hos …

      NAKED GUN : (Au moment d’une rupture) – Oh by the way : I faked everyone of my orgasms !

      NAKED GUN : JANE : – I’m the happiest woman in the world
      DEBRIN : – So am I !

    • J’ai vu le film Forbidden Planet pour la première fois l’année dernière. Au début des “credits”, je vois “starring Leslie Nielsen”. Je me suis dit “bah, ça doit être un autre, celui que je connais fait des films avec des blagues de pets”. Une fois le film commencé, je ne reconnais pas du tout le visage. Mais vérification faite (merci IMDB), c’était bien le même bon vieux Leslie Nielsen! Quelle carrière quand même!

    • twolaneblacktop

    • Quelle belle fourrure….

    • Je suis en deuil, The Naked gun est l’une des très rares comédies qui peut encore être drôle 20 ans après…

      La scène du baseball est un classique.

      - Nordberg, it’s me, Frank. Who did this to you?
      - l…love you.
      - l love you, too, Nordberg. Who were they?
      - Ship… Boat…
      - That’s right. A boat. When you’re better, we’ll go sailing together, just like last year.
      - No… Drugs.
      - Nurse, give this man some drugs! Can’t you see he’s in pain? Give him a shot, quickly!
      - No… Heroin! Heroin, Frank!
      - Nordberg, that’s a pretty tall order. Give me a couple of days on that one.

    • The Untouchables… un hommage ou un plagiat, il semble que DePalma plagie tout le temps un film… TOPKAPI, REAR WINDOW, BLOW UP…. on pourrait continuer…

    • Je viens de voir la vidéo, super, rire aux larmes…!

    • Un type extra, un comédien génial particulièrement dans la peau d’un pince-sans-rire. J’ai adoré la série “Naked Gun” et ses gags. Ça va me manquer de voir un tel gentleman dans le paysage audio-visuel. Repose parmi les étoiles Leslie…

    • Moi je l’ai adoré dans Spy Hard, la parodie du style James Bond avec une chanson thème de Yankovic qui est une parfaite parodie de la chanson thème de James Bond Thunderball.

    • @kurtz à 9h38

      Vous vouliez dire ?

    • Like a midget at a urinal, I was going to have to stay on my toes.

    • Merci pour cette séquence certain… Comme je l’ai visionné le film Naked Gun, un méchant agent farceur :) RIP M. Nielsen.

    • Drôle de hasard, au moment o;u M. Nielsen décédait, je regardais le premier Naked Gun sur Ciné Pop. J’ai encore ris en revoyant toutes ses niaiseries lors du match de baseball où il tente de stopper l’attentat contre Elizabeth II. Une des très bonnes comédies américaines…Bon repos M. Nielsen.

    • Et dire que je revoyais ses films à Cinépop hier… Tu parles d’un timing. Cinépop feraient-ils partie d’un complot?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    juin 2009
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité