Jozef Siroka

Archive, juillet 2010

Jeudi 29 juillet 2010 | Mise en ligne à 16h45 | Commenter Commentaires (19)

La mélancolie de Lars Von Trier

Kirsten Dunst et Lars Von Trier en conférence de presse à Trollhättan, en Suède.

Kirsten Dunst et Lars Von Trier en conférence de presse à Trollhättan, en Suède.

L’enfant terrible du cinéma européen est de retour derrière la caméra. «Il y a un mariage et de la mélancolie, mais je ne veux pas en dire plus», a déclaré lundi Lars Von Trier lors d’une conférence de presse à propos de Melancholia, son nouveau «film catastrophe psychologique».

Ce qu’on sait sur le récit : Charlotte Gainsbourg – qui renoue avec le cinéaste après Antichrist (2009) – joue la soeur de Kirsten Dunst, qui vivra un court mariage au dénouement tragique. Pendant ce temps, une énorme planète menace la Terre… Von Trier parle d’un «film magnifique sur la fin du monde» et assure que, contrairement au reste de son oeuvre, il n’y aura pas de happy end cette fois-ci.

D’un point de vue esthétique, le producteur Peter Aalbaek Jensen promet «une combinaison d’imageries cinématographiques spectaculaires et de caméra à l’épaule dans le style du Dogme». Le film déploiera également des effets spéciaux, «mais rien comparé à Hollywood» (le budget est estimé à 5 millions €). Von Trier, quant à lui, se montre moins enthousiaste sur l’aspect visuel : «Ça a l’air merdique. Enfin, j’espère pas. Mais c’est certainement plus laid que mon précédent».

La distribution de Melancholia est pour le moins impressionnante. Outre Gainsbourg et Dunst, on retrouve Stellan Skarsgård et son fils Alexander (le mari), John Hurt, Udo Kier, Charlotte Rampling et Kiefer Sutherland. La vedette de 24 est manifestement heureuse de changer radicalement de registre : «Von Trier a certainement été un catalyseur pour moi. Nous avons eu une conversation rapide avant que je reçoive le scénario et j’ai dit que je ferais n’importe quoi – du service de traiteur – pour seulement regarder».

Pour Sutherland, qui apprécie le style direct de Von Trier, son personnage «représente ce qui est bien, alors que Kirsten Dunst représente ce qui reste. Il y a un important équilibre dans le film».

La célèbre actrice américaine, qui ne semble nullement intimidée par l’idée de se faire diriger par le bourreau de Björk (Dancer in the Dark) ou Nicole Kidman (Dogville), accueille l’expérience avec sérénité : «Il y a une poésie dans sa manière de tourmenter les femmes». En voilà deux qui sont faits pour s’entendre!

Le tournage de Melancholia, qui a lieu en Allemagne et en Suède, doit durer jusqu’au 22 septembre. Le film devrait être prêt pour le Festival de Cannes, en mai prochain.

Wasington, pas pour tout de suite

Toujours pas de nouvelles concernant une éventuelle mise en chantier de Wasington, le troisième volet de la trilogie sur les États-Unis composée jusqu’à maintenant de Dogville (2003) et de Manderlay (2005). En octobre dernier, Lars Von Trier a employé un ton humoristique à ce sujet au New York Film Festival :

Le problème avec les trilogies, c’est qu’il doit y en avoir trois. Voyons voir. Je suis ouvert, mais je n’ai pas une idée exacte. Quand elle viendra, je ferai le film si possible.

- Via The Playlist et The Guardian

À lire aussi :

> Antichrist, le jeu vidéo

Lire les commentaires (19)  |  Commenter cet article






Mercredi 28 juillet 2010 | Mise en ligne à 15h30 | Commenter Commentaires (155)

Guide audio-visuel pour mieux comprendre Inception

ZZ79EABF11small

Avertissement : pas le meilleur post à lire si on n’a pas vu le film.

Voici un petit guide audio-visuel composé de deux liens distincts glanés sur le web qui vous aideront, si besoin est, à mieux comprendre Inception, le nouveau film de Christopher Nolan qui suscite beaucoup de discussions depuis sa sortie en salle il y a deux semaines.

Ci-dessus, un graphique ingénieux conçu par dehahs, un pro de l’infographie basé au New Jersey, qui illustre le fil des événements de la principale mission d’Inception (cliquez 2 fois sur l’image pour agrandir).

Ci-dessous, une vidéo qui explique en partie le concept musical du film : montez le son, vous allez être agréablement surpris!

Dans un article du Los Angeles Times, on apprend que le compositeur d’Inception, Hans Zimmer, a insisté auprès de Nolan pour conserver la chanson Non, je ne regrette rien d’Édith Piaf. Le réalisateur craignait qu’elle agisse comme une source de distraction après l’embauche de Marion Cotillard, qui a joué Piaf dans La vie en rose.

Comme on sait, Zimmer a finalement eu gain de cause, et s’est amusé à manipuler la chanson pour appuyer la logique narrative d’Inception. Il précise : «Si vous regardez le film une deuxième fois, vous réalisez que la dernière note du film correspond à la première note du film. Il s’agit d’un ruban de Möbius

> D’autres entrevues avec Hans Zimmer ici, ici et ici.

***

ZZ7921E72D

Enfin, pour les amateurs de BD, on peut lire le prologue d’Inception, The Cobol Job.

Lire les commentaires (155)  |  Commenter cet article






Mercredi 28 juillet 2010 | Mise en ligne à 12h30 | Commenter Un commentaire

L’auto-portrait du jour

shop_3_g

David Lynch a conçu cet auto-portrait pour appuyer la campagne de financement public entreprise par un groupe de cinéastes qui travaillent sur le troisième volet d’un documentaire dont il est l’objet, LYNCHThree.

Les gens sont invités à verser 50$ en échange de quoi ils recevront par la poste ce portrait décliné en affiche, T-Shirt ou sacoche. Détails sur le site officiel.

À lire aussi :

> Une suite à Mulholland Drive?
> Un premier documentaire pour David Lynch

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    septembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité