Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 13 avril 2010 | Mise en ligne à 16h35 | Commenter Commentaires (15)

    Place aux jeunes critiques

    SALLE-DE-CINEMA2

    Vous commencez à trouver lassant le nouveau discours à la mode sur «la mort des critiques professionnels» – ou simplement des «critiques» dignes de ce nom*? En attendant l’armageddon, vous serez heureux d’apprendre qu’il existe de jeunes cinéphiles organisés qui ont foi en l’avenir, qui ne céderont pas si aisément le contrôle des écrits et des paroles sur le cinéma à la meute qui sévit sur CinémaMontréal et autres forums du «vrai peuple»…

    Fondé comme un modeste projet entre amis en 2003, le site Panorama-Cinéma, fort de quelque 21 000 lecteurs uniques, célèbre aujourd’hui «sa nouvelle plateforme Web qui vient défier le blogue spécialisé, le site grand public et la revue scientifique». Géré par des étudiants et récents diplômés, ce «média à part entière» retire sa force de ses nombreuses critiques de films, écrites par de véritables passionnés qui prennent leur vocation au sérieux. Si la plupart des titres passés en revue sont récents, on apprécie de retrouver un important regard sur le cinéma du passé; présentement, c’est le réalisateur Michael Curtiz (1886-1962) qui est à l’honneur.

    Voici la présentation de l’équipe telle que dévoilée par le communiqué de presse. Vous pouvez consulter ici les coups de coeur de chacun des membres.

    À la tête de l’équipe, Jean-François Vandeuren, diplômé de l’UQÀM en scénarisation et actuellement conseiller pour l’AQCC, occupe le poste de rédacteur en chef. Familier avec l’univers du Web depuis 1998, c’est lui qui mit sur pied la toute première version de Panorama-cinéma comme exutoire pour ses propres envolées critiques et celles de ses confrères.

    Mathieu Li-Goyette, responsable du développement et des opérations, se joint à Panorama-cinéma en mars 2008 et commençait déjà à 18 ans à forger un style critique très littéraire qui lui est propre. Intéressé par les cinémas nationaux, l’âge d’or hollywoodien et l’intermédialité, il dirige actuellement un dossier imprimé sur le cinéma japonais d’après-guerre édité par Panorama-cinéma. Il écrit comme pigiste pour d’autres revues locales de renom dont 24 images Web et Hors Champ.

    Jasmine Pisapia arrive chez Panorama-cinéma aux communications après quelques expériences au sein de festivals de films internationaux (Festival Fantasia, Festival du nouveau cinéma). Participant actuellement à la refonte de la nouvelle plateforme Web, elle est étudiante en littérature comparée souhaitant poursuivre cette formation au 2e cycle avec des recherches sur le film ethnographique et la notion d’archive.

    Alexandre Fontaine Rousseau est rédacteur pour Panorama-cinéma depuis février 2004, période durant laquelle il fournit à la revue près de 400 textes. Dans ses temps libres, il aspire tout bonnement à élaborer une théorie personnelle sur la métaphysique du septième art et à redorer le blason du cinéma de genre.

    Clara Ortiz Marier, diplômée de l’Université de Montréal en cinéma participait à l’organisation de l’édition 2008-2009 du Proje(c)t-Y : festival de courts-métrages interuniversitaire. Toujours avide d’actualité dans le monde du cinéma et de la musique, ayant rédigé des critiques musicales pour le Mur Mitoyen, Clara joint Panorama-Cinéma, en tant que rédactrice et responsable de la production vidéo en 2009.

    Après s’être consacré à l’émission de radio sur le cinéma Écran Total (CHOQ.FM), Nicolas Krief revient à Panorama-cinéma comme responsable de la production audio : en mettant sur pied un programme de baladodiffusion, il souhaite ramener au sein de la critique une pratique malheureusement trop peu exploitée : la discussion radiophonique.

    De son côté, Sophie Pomella, après avoir étudié le cinéma à l’université parisienne de la Sorbonne Nouvelle et rédigé un mémoire sur Les figurants dans les films de la Nouvelle Vague, rejoint l’équipe de Panorama-cinéma par passion pour l’écriture et afin de défendre le cinéma qu’elle aime : celui de la délicatesse et des petits budgets. Amical dans son approche au cinéma sordide, tranchant lorsque vient l’heure d’interpréter les produits ouvertement?sentimentaux, notre rédacteur cégépien

    Laurence H. Collin a beaucoup à partager. Il contribue activement à tenir la revue au fait des nouveautés de l’heure.

    > La soirée de lancement de la nouvelle plateforme aura lieu le 22 avril

    * Si le sujet vous intéresse, je recommande fortement ces deux textes de Sylvain Lavallée de Séquences, un nouveau blogueur pertinent et articulé à découvrir.


    • Films cultes:
      CITIZEN TOXIE: THE TOXIC AVENGER 4 de Lloyd Kaufman
      KEN PARK de Larry Clark
      LA RÈGLE DU JEU de Jean Renoir
      LE SAMOURAÏ de Jean-Pierre Melville
      TROIS COULEURS de Krzysztof Kieslowski

      Je suis en amour. Merci pour le lien.

    • Hé ! Qu’avez-vous contre CinémaMontréal, M. Siroka !??

      Sérieusement, chapeau bas à l’équipe de Panorama. Eh oui, la critique cinématographique intelligente au Québec a un brillant avenir !

    • Merci pour le lien… étrange, par contre, de les présenter comme les ”ennemis” du peuple, qui “sévit” sur les forums.

      Est-ce que la plèbe devrait se retirer des cinémas et laisser les grands intellectuels discourire? M. Siroka, vous me faîtes souvent penser à ce type, à gauche de Woody:

      http://img2.timeinc.net/ew/dynamic/imgs/080424/annie-hall_l.jpg

    • Trop drôle pasrap! ‘You don’t know nothing about Marshall McLuhan!’
      Malgré que je pense que c’est normal pour un critique de cinéma d’accorder de la valeur à sa profession.

    • pasrap ne mêlez pas Marshall McLuhan avec tout ça !

      Je l’ai déjà fait, c’est de mauvais goût et ça n’amène rien de bon.

      http://cinecruche.blogspot.com/2010/01/james-cameron-le-demiurge-prophetique.html

    • Félicitations à toute l’équipe de Panorama! Beaucoup de chemin a été parcouru depuis que l’idée est née sur un certain forum de jeux vidéo! :P

    • @pasrap
      Je crois que c’est seulement de l’ironie en réponse aux nombreux bloggueurs de la plèbe qui se plaignent de la “clique”, des “intellos” et des “pelleteux de nuages” du Plateau qui gâchent leur plaisir, si vous voyez ce que je veux dire…

      Y’a qu’à aller sur cinéma-montréal ou n’importe quel autre site ou blog à saveur populiste pour constater que tous ceux qui osent élever leur culture un peu d’un cran en prennent pour leur rhume. Je crois que ce billet de M. Siroka est tout simplement de bonne guerre.

    • @ pasrap

      Faut pas trop prendre tout ce qu’on lit sur un blogue au premier degré, j’utilise parfois les guillemets en guise de clin d’oeil. Enfin, me comparer au pseude-intello d’Annie Hall ça fait mal!

    • Ha! Bon, peut-être était-ce un peu fort, mais bon je trouve simplement que vous cognez le clou du “critique professionnel” un peu trop fort et un peu trop souvent. Votre insécurité constante par rapport à votre status de critique et au sérieux qu’on lui accorde me fait penser qu’il y a quelque chose de psychanalysable là-dessous.

      Bon, maintenant, c’est moi le pseudo-intello :)

    • Il est bien de dénoncer CinémaMontréal et sa publicité qui annonce fièrement que n’importe qui peu être critique!

      Ce n’est pas vrai!!! Le cinéma est une passion comme la littérature, la musique, le hockey, la chasse ou la pêche. Des connaissances approfondies du sujet doivent obligatoirement venir appuyer les propos utilisés pour parler d’une passion. Allez-vous voir un film parce que JoBlo dit qu’il y a beaucoup d’action, qu’on croit au personnage et que c’est le meilleur film qu’il a vu dans sa vie?

    • Malheur, j’ai malencontreusement déclenché le débat le plus emmerdant et ridicule qui soit: le droit à chacun de dire son opinion sur un film. Les Cegepiens qui croient tout connaître vont encore sévir. Ils vont réclamer qu’on taise les ignorants. Que seuls ceux qui possèdent les “connaissances approfondies” peuvent donner leur opinion.

      Pourtant, la moindre enquête révelera sans faute qu’ils n’ont jamais lu un seul article de Truffaut, Godard ou Rohmer dans Cahiers. Ils n’ont jamais vu un seul Elem Klimov. Ils vont connaître Tarkovsky et Bergman de nom, ils vont peut-être même citer leur noms, mais bien sûr ils n’ont vu que Solaris et The Seventh Seal. Oh, leurs grandes connaissances approfondies.

      Arg, plus capable.

    • Charkie
      Allez-vous voir un film parce que JoBlo dit qu’il y a beaucoup d’action, qu’on croit au personnage et que c’est le meilleur film qu’il a vu dans sa vie?
      ————————————-

      et si c’est 50-75 personnes qui disent que le film est bon, ça doit être parce que le dit film est pas si pire non ?

      surtout quand on lit 2-3 critiques qui disent qu’un film est formidable et qu’en fait il est nul à ch… euh, ronfler et qu’on se demande combien ils ont reçus pour pondre telle critique condescendante à propos du film.

    • En ce qui me concerne, CinémaMontréal est une source perpétuelle de bonheur.

    • saitek: “et si c’est 50-75 personnes qui disent que le film est bon, ça doit être parce que le dit film est pas si pire non ?”

      Ah, l’argument massue que j’attendais… Et bien pas nécéssairement… quant à moi si je lis 50-75 commentaires de personnes qu trouve que ledit film “est full trippant avec ben des boums pis des bangs” et qu’ensuite je remarque que la moyenne d’âge se situe entre 13-17 ans (ah cinéma-montréal!), j’ai tendance à me méfier…

      C’est comme le Big Mac. Le Big Mac est immensément populaire, mais en même temps tout le monde s’entend pour dire qu’on est loin du summum de la gastronomie, alors le sempiternel argument du “x nombre de personnes ne peuvent pas se tromper” ça fait un bail que je marche plus…

    • Le cinéma c’est comme le vin; y’aura toujours des snobs qui prétendront en connaître plus que toi mais au final, c’est une question de goût.

      Un adolescent de 14 ans qui dit qu’un film est bon ou un critique rémunéré qui fait étalage de connaissances, c’est du pareil au même.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    avril 2010
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité