Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 22 décembre 2009 | Mise en ligne à 1h30 | Commenter Commentaires (104)

    Avatar, un film anti-chrétien?

    Japan 3D TV

    Je n’ai malheureusement pas encore eu le temps de voir Avatar, mais je promets d’en faire éventuellement une critique ici-même. Entre-temps, j’aimerais vous référer à un point de vue assez inusité sur le sujet – un exploit en soi, considérant la quantité d’encre déversée à propos «du Citizen Kane du 3D».

    Je parle de la plus récente chronique de Ross Douthat, le conservateur en résidence du New York Times (celui-là même qui a proclamé Judd Apatow comme le plus important porte-parole du conservatisme contemporain à Hollywood).

    M. Douthat est certes un cinéphile averti et un fin analyste (pour s’en convaincre, voir son texte sur «Le retour des années 1970»), mais il prend sa religion très très au sérieux. Et il n’a pas apprécié «L’Évangile selon James». Loin de là. Selon lui, le film de Cameron est tellement nocif qu’il contribue à éloigner de plus en plus d’Américains de ce christianisme fondateur de la meilleure civilisation au monde.

    Mise à jour : Pourquoi un film comme Avatar suscite autant d’interprétations?

    Voici quelques extraits de sa chronique :

    Avatar est la longue apologie de Cameron pour le panthéisme – une foi qui correspond Dieu avec la Nature, et qui appelle l’humanité en une communion religieuse avec le monde naturel.

    Dans cet univers de science-fiction, la communion est incarnée par les Na’Vi, une race d’axtra-terrestres sveltes à la peau bleue dont l’existence idyllique sur la planète Pandora est menacée par de rapaces envahisseurs humains. Les Na’Vi sont sauvés par le héros du film, un Marine renégat, mais ils sont également sauvés par leur foi en Eywa, la «Toute-Mère», décrite invariablement comme un réseau d’énergie et la somme totale de toute chose vivante.

    Si cet arc narratif semble familier, c’est parce que le panthéisme a été la religion de choix à Hollywood depuis une génération. C’est la vérité que Kevin Costner a découverte lorsqu’il est allé danser avec les loups. C’est la métaphysique tissée dans les dessins animés de Disney comme The Lion King et Pocahontas. Et c’est le dogme des Jedi de George Lucas, dont la Force mystique «nous entoure, nous pénètre et relie la galaxie ensemble».

    [...]

    La question est de savoir si la Nature mérite une réponse religieuse. Le théisme traditionnel doit lutter avec le problème du mal : si Dieu est bon, pourquoi permet-il la souffrance et la mort? Mais la Nature c’est la souffrance et la mort. Ses harmonies nécessitent la violence. Son «cercle de vie» est réellement un cycle de mort. Et les sociétés humaines qui se conforment le plus près à l’ordre naturel ne constituent pas
    les Edens scintillants de la friande imagination de Cameron. Ce sont des endroits où l’existence tend à être sale, brutale et courte.

    Le Panthéisme offre [...] une sortie descendante, un abandon de notre tragique conscience, un re-fusionnement avec le monde naturel que nos ancêtres ont à moitié
    fui il y a plusieurs millénaires.

    Est-ce que Hollywood – et Avatar en particulier – cautionne des pratiques religieuses arriérées et suspectes, ou doit-on lire là les propos paranoïaques d’un conformiste qui rêve de vivre dans une version idéalisée des années 1950?

    (Photo : 20th Century Fox)


    • Ah ben ****** de ****. Quand je vois quelqu’un qui dit que les sociétés humaines où l’on se conforme le plus à l’ordre naturel sont des endroits sales, brutaux et dangeureux, je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec les récits des colons et missionnaires des siècles passés..

      C’est beau M.Do-That (not this because it’s le diable), t’es juste 200 ans en retard..

      Pour ce qui est du film, je ne l’ai pas vu encore mais je prévois aller à Imax pendant les Fêtes. Ça m’intrigue.

    • Ce n’est pas nécessairement anti-chrétiens, c’est plus pro culte de la nature non?

      Hollywood est à la base une grosse machine de propagande qui façonne les tendances et réécrive l’histoire.

      C’est en parti l’oeuvre de Theodor Adorno et Orson Welles, tout ont travaillé aux balbutiements d’Hollywood et auparavant, ils avaient collaborés au princeton radio project qui est derrière la production la guerre des mondes qui visait à mesuré l’impact des médias sur les masses.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Radio_Project

    • Il pédale pour sa doctrine personelle mais il oublie que les idées promues par les thèmes d’Avatar sont beaucoup plus vastes et universels et sa volonté de ramener le tout à une question de religion ressemble à du réductionnisme.

      Avatar traite de religion mais pas nécéssairement dans une vision “down to earth” et réaliste comme tente de le faire croire Mr Douthat. Oui Cameron peut utiliser le panthéisme comme base du systeme de croyance des personnages de son récit mais c’est un hybride contenant une dose plus qu’importante d’imagination et le fait que Douthat nous ramène l’exemple des endroits barbares qui se soumettent a cette idée, prouve qu’il est passé completement a coté du film, qui n’est coupable de partisanerie que lorsque vient le temps de profiter des nouvelles possibilités que lui offre la technologie pour exprimer son imagination.

      Avatar traite autant de religion que de politique et que de contexte de vie sociale actuel. Ça traite autant de philosophie que de métaphysique, ça touche à la nature, la technologie, nous propulse dans un filet de pensées parfaitement structurées mais ça reste au final qu’un ultime divertissement répondant au besoin fondamental de l’homme de vivre une utopie, même si elle est éphèmère, dans un endroit virtuel immersif détaillé et impressionnant ou l’on peut se laisser transporter un instant.

      Je comprends les ressemblances avec les films nommés, j’ajouterais même Final Fantasy the spirits within (en fait toute l’oeuvre Final Fantasy servait à promouvoir cette idée). Mais cette idée a parfaitement sa place dans des mondes de fictions, même si son application dans la réalité n’est pas nécéssairement concluante. Reste a savoir si Cameron se servait des éléments nous rapportant directement à notre réalité actuelle pour renforcer le sentiment d’immersion, d’implication et d’engagement du spectateur, ou si il tente réllement de faire passer un message. Personellement, je crois que les deux s’entre-servent en se nourissant l’un l’autre et c’est là, la réelle force d’Avatar.

    • Voyons… Ce film raconte comment les USA colonisent une planète dans le futur. Ils commencent par y établir des écoles (pour apprendre l’anglais aux indigènes!), puis cherchent à les relocaliser pour exploiter leurs ressources. Quand ils se rebiffent, le commandant en poste (général, whatever) dit “we must fight terror with terror”).
      Mettons que je me mette à la place des conservateurs. Le vrai malaise, c’est que toute l’histoire du film est basée sur leurs politiques quand ils étaient au pouvoir et ils se font “péter la yeule”. Alors ils décrochent. En plus, les bonhommes bleus fait par CGI croient à l’écologie! Eux qui ne croient pas au réchauffement climatique! “On va encore être méchants contre les sauvages proche de la nature.”. Et ils ne vont pas plus loin.
      Il vont manquer un des messages importants: l’insensibilité des “envahisseurs” qui ne prennent pas le temps d’étudier et de comprendre là où ils débarquent. L’écosystème du film est comme un gros réseau Internet, avec des cerveaux à la place des ordis. Couper un arbre sur terre n’a pas le même effet que de tuer l’arbre qui est la “memory bank” des êtres vivants sur une autre planète! Mais ça, ton critique ne verra pas ça. Il voit “sauvages”, “écologie” et se dit “ce n’est pas pour moi”.
      En fait, il est parfaitement comme les soldats américains dans le film: Il a assumé qu’il avait tout compris alors il n’a pas pris le temps de suivre l’histoire.

    • Oui moi aussi j’ai vue claire dans le jeux de James. Terminator et puis Segourney qui se fait harceler par des aliens, finalement le Titanic qui coule. Merci de sensibiliser notre bon peuple; il ne faut pas que nous nous égarions.

    • “Prier Dieu, c’est se flatter qu’avec des paroles, on changera la nature.”
      (Voltaire)

    • Ce mec doit être comme ces “new born christian” ou “créationniste” qui se foutent de la nature car Jésus va redescendre sur terre et enlever toutes la pollution et recréer le paradis sur terre.

      J’ai hâte d’aller voir le film en IMAX.

    • hmm.. pratiques religieuses arriérées? L’idée globale projetée ne devrait pas vu pour ses côtés rituels mais plutôt la raison pour laquelle ces rituels sont accomplies. L’unicité avec la nature peut être vu comme vrai et pertinante surtout de nos jours où on parle tant d’environnement.. l’équilibre de l’homme avec la nature..
      D’ailleurs, ayant vu le film, je constate que tout aurait pu aller bien plus loin dans ce sens d’équilibre avec la nature, puisque le film garde un côté très “humain” traditionnel pour les créatures indigènes extra-terrestres, les valeurs occidentales semblent rester globalement intouchées ce qui au final me semble loin d’être anti-quoi que ce soit.. beaucoup trop politiquement(et religieusement) correct à mon avis.

    • une raison de plus d’aller le voir!

      M.

    • Cette question a été abondamment débatue aux seizième et dix-septième siècles. C’était le début du glissement d’une forme de panthéisme (La Nature de mieux en mieux expliquée par la science) chez plusieurs intellectuels du temps, vers le déisme. Et pour citer Bonald, “Un déiste est un homme qui, dans sa courte existence, n’a pas eu le temps de devenir athée”.
      Donc, rien de nouveau sous le soleil. Heureusement qu’il n’y a plus de Saint-Office ou de Sainte Inquisition, nous ne pourrions même plus nous amuser en allant au cinéma.

    • Pour un bon doctrinaire, même un pot de yogourt, la note si bémol ou la couleur aubergine peuvent éventuellement être une atteinte scandaleuse à l’orthodoxie.

      Monsieur Douthat ne doit pas s’amuser souvent.

    • “Nasty, brutish and short”: la formule est de Thomas Hobbes (1588-1679) et s’appliquait non pas à l’existence dans un monde dépourvu d’un seul dieu, mais dans une nation sans autorité centrale (notamment politique).

      L’analyse de Douthat n’est pas inintéressante du tout! Je suis pas d’accord avec sa position chrétienne, mais ca n’enlève rien à l’intérêt de souligner le panthéisme qui teinte certaines oeuvres populaires contemporaines. Mais en mon sens, faire égaler panthéisme et nature n’est pas tout à fait exact. Le panthéisme affirme que Dieu et le monde ne font qu’un – tout ce qui est est en Dieu ou Dieu se tient dans le monde même. Du fait de l’identité de Dieu avec le monde, cela inclurait également LA production humaine déifiée par excellence: la technologie! – Qui a le pouvoir de nous offrir des émerveillements toujours renouvelés, notamment dans ces cathédrales obscures bondées de regards et oreilles attentifs, où popcorn et coke font office de pain et de vin. Quand je lis que Cameon, dans Avatar, ne se prend plus pour le roi du monde, mais pour Dieu, je me dis que c’est pas tout à fait exact; il incarne toutefois un excellent pape – intercesseur entre le peuple et notre Dieu Technologie :)

    • Sans le vouloir, par ses écrits, il vient de faire une publicité pour le film. Un
      puriste qui mélange la religion et la fiction.

    • “Selon lui, le film de Cameron est tellement nocif qu’il contribue à éloigner de plus en plus d’Américains de ce christianisme fondateur de la meilleure civilisation au monde. ”

      eeeee… êtes ce qu’il pense vraiment que les USA son’t la meilleur civilisation au monde… mon DIEU!!! il y en a que l’argent rend aveugle!! Les USA sont tout sauf la plus grande civilisation du monde et surtout ces la civilisation qui croit le plus a Dieu et qui ne fait pas ce que Dieu leur demande. Tu ne turas point.. tu ne voleras pas… Ce mec est probablement plein de Cash alors que Dieu et Jésus aime les pauvres et est contre les faut idole qu’est l’argent!

    • Je vous recommande d’aller voir le profil Twitter de James Cameron. Il répond personnellement à plusieurs critiques (notamment celles basées sur la religion) et ses répliques sont savoureuses, elles font honneur à don personnage disons. Pour ceux que cela intéresse:

      http://twitter.com/JFCameron

    • peut-être l’auteur voudrait que l’on croit à l’inverse que le monde fût crée par Jéhovah il y a 5770ans…come pour les juifs, chrétiens et islamistes…Le respect du grand Manitou est de loin plus honorable que les inquisitions et les croisades des zionistes. Les fois abrahmiques sont un serpent à trois têtes.

      Il à renforcie mon goût d’aller voir ce film!

    • Bahhh on a juste a repartir en croisade et tuer tout ceux qui ne veulent pas se convertir… The Christian way!

    • Moi j’aime bien ce passage: “Le théisme traditionnel doit lutter avec le problème du mal : si Dieu est bon, pourquoi permet-il la souffrance et la mort? Mais la Nature c’est la souffrance et la mort.” Oui, en fait, jamais la religion chrétienne avec son Dieu Amour n’a su apporter de réponse adéquate à cette question, “pourquoi la souffrance?” Je me demande même comment l’auteur peut penser que cet argument va nous faire rejoindre sa position. Sans en faire une religion, on s’entend pour dire que souffrance et mort font partie du monde que l’on habite. Et que fait Dieu pour empêcher ça? Mais ce n’est pas tout, joies, naissances et amour font également partie de ce monde. C’est la Vie! Nier une des facettes en interprétant tout comme un acte de bonté d’un être suprême s’avère au mieux une négation de la réalité. De plus, penser que Dieu se soucie de chacun de nos petits tracas est un tantinet nombriliste vu notre petitesse dans un univers peut-être infini…

    • Je me demande si M. Douthat n’aurait pas pris au premier degré la chanson “American Jesus” de Bad Religion:

      http://www.youtube.com/watch?v=djMHxzgntPM

    • Si par chrétienneté on entend conversion forcée et asservissement des peuples, alors oui Avatar est profondément anti-chrétien et pour le mieux. . Ce qui me sidère le plus dans cette histoire, c’est que le message de Cameron (une référence bien claire aux amérindiens qu’on méprise et qu’on a définitivement dénaturés ici même), bien que remplis à ras bord de bonnes intentions, va passer sous le radar du à l’aspect visuel extrèmement attirant de son film. Et aussi grande sa réussite soit-elle, c’est grâce au progrès démesuré de la technologie qu’il a peut réaliser ce chef d’oeuvre esthétique. Paradoxal.

    • Classique.

      Et tellement aveugle.

      Comme d’autres l’ont souligné, il passe des lieues à côté du vrai message du film, celui des déportations des communautés (de tout genre, mais bien souvent autochtones) contre l’exploitation capitaliste. C’est un message tellement puissant dans ce film, on se sent tellement mal d’être humains par moments… Toutefois…

      Si vous n’avez pas vu le film, SVP, ne lisez pas le paragraphe suivant.

      Toutefois, je dois dire que je me suis senti aussi mal à la fin, lorsque les héros se mettent du côté des Na’Vi et tuent leurs compatriotes humains… Se mettre du côté d’Amérindiens, d’autres humains, pour combattre les méchants envahisseurs occidentaux ou capitalistes, soit. Mais se mettre du côté d’extra-terrestres pour exterminer les Marines? Parce que c’était autant violent du côté des Na’Vi à la fin. Suis-je le seul à mettre senti mal à ce moment? Non que ça enlève au film, à l’inverse, cela empêche de tomber dans la facilité trop courante dans les scénarios de ce genre de films…

    • Très amusant. Sait-il seulement à quel point le christianisme a emprunté certaines croyances, symboles et rituels aux anciennes religions païennes?

      Il me fait penser à ces illuminés qui liaient la saga Harry Potter au satanisme.

    • Ce film est fantastique, je ne peux pas croire que vous ne l’ayez pas encore vu Jozef. N’oubliez pas de le regardez sur imax 3d en version originale XD

    • Parce que évidemment, si ça ne fait pas la promotion du christianisme et que c’est populaire, ça corromp la jeunesse et c’est un danger pour la société…
      Si le gars sent sa religion menacé par ça, il doit pas croire en la force de sa propre religion très très fort…

    • Ross Douthat, dans son désir de critiquer tout ce qui ne célèbre pas la gloire de la droite américaine, se trompe en s’attaquant au panthéisme.

      Le panthéisme, comme toute autre religion, repose sur une foi, une croyance qui en peut pas s’expliquer scientifiquement.

      Or, Eywa la Toute-Mère, est réelle dans le film. Le lien qui uni les différententes choses de cette planète existe réellement, il ne repose pas sur la foi. Ce n’est donc pas une religion, ce n’est pas du panthéisme.

      Mais bon… un film qui glorifie la droite sera critiqué par la gauche et vice-versa. On a le droit de choisir nos critiques de film. Personnellement, je ne me fit qu’à une critique, la mienne.

    • Les niaiseries qu’on lit ici même – avez-vous remarqué combien l’écrasante majorité des commentaires sont favorables à la néo-religion panthéiste et hostile au christianisme? – prouvent hors de tout doute que l’analyse de Ross Douthat est parfaitement juste. Tous ces faux subversifs qui “attaquent” la religion se piquent sans doute d’avoir l’esprit critique; mais ils sont plus conformistes et plus prévisibles qu’une armée de robots. Ils ne savent simplement pas reconnaître leur propre orthodoxie pour ce qu’elle est, à savoir, précisément, une orthodoxie qui les empêche de penser. Oh, dangereux rebelles! Oh, courageux pourfendeurs de la vertu! Personne n’est moins rebelle ni plus vertueux que vous! Apprenez à penser un peu!

    • Dans Avatar, pour sauver la ferveur de l’endoctrinement chrétien dont le film semble être dépourvu, il aurait été convenable d’y inclure beaucoup de scènes de sodomisation (les bernaches*). En Amérique latine dans plusieurs tribus, la chose était de mise à l’époque pour commémorer une coutume ancestrale, célébrer une victoire contre les ennemis ou même pour mille et une raisons. Toutefois avec l’arrivée des espagnols et des missionnaires sur place, cette pratique barbare tut interdite chez les autochtones. Plus tard cependant à travers l’Histoire contemporaine le clergé la réutilisa au besoin afin de sublimer les pulsions sexuelles de ses nouveaux adeptes improvisés.

      J’ai lu tout ça quelque part dans la correspondance des Jésuites du temps. Bien sûr ce n’est pas écrit de cette façon-là, mais entre les lignes on peut en comprendre le sens profond.

      ___________
      *Voir Dictionnaire de l’homophobie, Louis-Georges Tin aux éditions puf, mai 2003.

    • @professeury

      Risible votre commentaire.

      Alors ce mouvement ne serait pas seulement confiné à Amérique hollywoodienne, mais aussi au Japon : on a qu’à regarder les merveilleux films de Miyazaki pour s’en convaincre.

      Et de quelle orthodoxie vous parlé ? Prendre soin de la nature? Se rendre compte au fond que nous sommes issus de cette dernière. Qu’importe. Cette piste a l’avantage de nous ramener au concret de notre réalité. J’ai tendance à croire que l’observation de la nature, de son harmonie et de son équilibre nous fournit beaucoup plus en vérités profondes que toutes les lectures de tous les livres sacrés de notre monde.

      La nature fonctionne parce qu’elle est en harmonie. Si c’est l’expression de Dieu, alors soit. Mais votre commentaire qui suinte le mépris et le sarcasme n’amène rien de neuf sous le soleil. Je vous met au défi de ne pas vous répéter ET être constructif dans le débat présent…

    • @prof

      Bien envoyé !

      Ce blogue devient un peu prévisible. Jeter en patûre à la blogosphère gogauche québécoise qq morceaux choisis et hors-contexte de chroniqueurs de droite américains en les faisant passer pour de parfaits idiots, (à la Richard Hétu), franchement, c’est un peu facile. Appelons ça le pattern ‘Wall-E’ ! On commence à voir venir…

      L’excès idéologique est néfaste des deux côtés du spectre. Je dis souvent à la blague qu’un gars trop à droite devient un connard, mais qu’un gars trop à gauche devient un couillon. Le premier a le mérite de conserver intact son sens critique. Quoi qu’on dise, la prose ‘de droite’ est infiniment plus salace, pimentée, rentre-dedans, de mauvaise foi calculée -en un mot, voltairienne- que la prose ‘de gauche’ qui se fait aussi sentencieuce, lourdingue, et prêchi-prêcha que celle des curés de campagne de nos grand-parents.

    • Contrairement à vous monsieur Siroka, je ne vois pas de réquisitoire à la défense de “la meilleure civilisation au monde” dans l’article original. Il me semble que l’individu fait la promotion de sa foi personnelle (sa version du christianisme) vis-à-vis d’une autre qu’il rejette (le panthéisme), et un questionnement sur la prédominance (supposée) de cette dernière à Hollywood.

      Après on peut être d’accord avec ses arguments ou non (la nature est un endroit essentiellement hostile ou seul le plus adapté survit ce qui n’est pas une base extra sur laquelle fonder ses valeurs, alors que la religion amène un questionnement moral), mais je trouve que votre interprétation est quelque peu biaisée non ?

    • @ mikhail

      Comment pouvez-vous dire que j’envoie des morceaux choisis et hors-contexte? J’ai traduit pratiquement la moitié de la chronique! Je ne crois pas que j’en ai trahi l’esprit. Et puis, tout le monde est invité à lire l’original que j’ai mis en lien.

      J’ai même LOUANGÉ M. Douthat en faisant référence à un bon article qu’il avait écrit dans le Atlantic. Vous devriez lire ce que j’écris avant de critiquer.

      @ DavZed

      Où est-ce que vous avez lu que la chronique se porte à la défense de l’Amérique? Je crois plutôt que Douthat s’inquiète à ce que la société américaine s’éloigne de plus en plus de la religion chrétienne au profit de religions New Age auxquelles il ne souscrit pas et dont il voit Hollywood (ainsi que des gourous à la Chopra) en faire la promotion.

    • Vous vous êtes bien gardé de traduire le passge sur Toqueville… J’ai bien lu, jusqu’à la chute : “les propos paranoïaques d’un conformiste qui rêve de vivre dans une version idéalisée des années 1950?” Assez raide. Oui, ça trahit bel et bien l’esprit de ce papier selon moi.

      Un “conformiste” qui tient des “propos inusités” ? Joli paradoxe. Le conformise, comme le dit si bien prof, ne réside-t-il pas dans le grimpage de rideaux généralisé -et prévisible- que ce genre de pique suscite ?

      Paranoïaque ? Au contraire, l’observation est assez juste. Les extraterrestres bleus sont anthropolgiquement des guerriers Masaï (ce sont même des afro-américains dans les rôles principaux). Pas particulièrement ‘Bambi’ comme mode de vie !

      Ce genre de prose WASP à la National Post est assez mal saisi au Québec. Lost in Translation ? J’ai connu ce genre de gars et dans la ‘vraie vie’ la plupart sont des lascars. Ils s’amusent à provoquer, et ne prennent pas forcément leurs propres écrits au premier degré. Comment ne peut-on pas trouver purement jouissif ce passage ?

      “The threat of global warming, meanwhile, has lent the cult of Nature qualities that every successful religion needs — a crusading spirit, a rigorous set of ‘thou shalt nots,” and a piping-hot apocalypse. ”

      Si c’est pas anticlérical, comme propos !

      BTW, j’ai adoré Avatar malgré sa morale à deux cennes.

    • @ mikhal

      «Inusité» par rapport à l’ensemble des écrits publiés à date sur Avatar.

    • Nous nous comprenons mal, je disais que vous présentiez l’auteur d’une façon quelque peu injuste “christianisme fondateur de la meilleure civilisation au monde ” au vu de l’article. Dans son article, je ne voyais rien qui ne fasse la promotion de sa civilisation, mais peut-être le connaissez vous assez pour l’avoir entendu ou lu dire de semblables choses. D’où l’interrogation.

    • Je soupsonne Mr. Siroka d’être un Chrétien …. :-P

    • Il est certainement pas anti-crétins en tout cas à voir la quantité de chrétiens qui y voient la représentation du grand Satan

    • Je reste toujours ébahi que, dans une société pluraliste et censément porté sur le dialogue, une opinion chrétienne suscite toujours plus de hargne qu’une réelle volonté de la comprendre. Le propos de ce chroniqueur étatsunien est pourtant intéressant; il montre la métaphysique inhérente à un film et la critique comme relevant de l’idéologie. Il l’oppose avec une autre. C’est à partir de là qu’il faut penser, contribuer au débat… Mais cela ne convient guère aux québécois. Ils sont dans la “loft pensée”: il faut réagir en donnant le plus beau coup de gueule possible, mais dans la ligne toujours du conformisme ambiant. Il faut épater la galerie, trouver l’insulte la plus mordante, montrer des signes qu’on est de la tribu, et surtout pas des méchants méchants chrétiens! Il n’est pas bon de penser, ni de croire, par soi-même…

    • Je soupconne ce Mr Douthat d»’une chrétien évangélique fondamentaliste.

      Je me méfie de ces religions de fondamentalistes bibliques, ils ont des croyances pour le moins farfelues en interprétant la bible d’une facon fondamentale. Exemple= croire que si on ne donne pas sa vie à Jésus, on risque de passer l’éternité en enfer, ou croire que l’homosexualité est une perversion ou que l’arche de Noé a existé pour vrai.

      J’ai déjà adhéré a cette vision fondamentaliste de la bible jusqu’à ce que je remette en question leurs croyances. J’ai maintenant quitté ces organisations.

      Concrètement, je suis allé me renseigner auprès des facultés de Théologie de quelques universités. J’ai parlé avec des docteurs en théologie et ils m’ont tous dit la meme chose. A savoir que ca constitue une erreur d’interpréter la bible d’une facon fondamentale. L’exégèse est la méthode qui permet donc d’interpréter les textes anciens qu’on retrouve dans la bible.

    • @tristan123

      “Je reste toujours ébahi que, dans une société pluraliste et censément porté sur le dialogue, une opinion chrétienne suscite toujours plus de hargne qu’une réelle volonté de la comprendre.”

      Très vrai. Par exemple, plusieurs groupes hindous critiquent le film et l’utilisation du mot “avatar”. Mais puisque ce n’est pas chrétien, on laisse passer et on s’acharne sur ceux qui défendent leur point de vue sur le christianisme.

      http://www.themovieblog.com/2009/02/hindus-worry-camerons-avatar-steps-on-their-religion

    • @Raziq

      Douthat est un pentecôtiste converti au catholicisme.

    • Honnêtement, je suis surpris de voir qu’un film aussi naif et réducteur génère ce genre de texte. On s’entend, c’est “Dances with Wolves” avec un budget de 200M$ et qui comprend tous les clichés sur les “sauvages nobles” et les méchantes corporations. (Dommage car le film est superbement mis en scène et édité, et est visuellement à couper le souffle)

      Il faut vraiment avoir un agenda précis pour inclure ce film dans une conversation sur le christianisme.

    • @ tristan ~ Tribu pour tribu, les chrétiens ne donnent pas leur place pour le conformisme! Et l’Église n’est pas vraiment la place idéale pour penser… par soi-même!!

    • @ Raziq

      En fait, Douthat est un Catholique. Mais il est aussi un ardent défenseur des chrétiens évangéliques. Il n’est pas un fondamentaliste cependant. Il a même déjà osé critiquer Palin (très gentiment, il faut l’admettre). Enfin, il représente une nette amélioration comparé à son prédécesseur, William Kristol, un néoconservateur pur et dur qui agissait comme un fidèle porte-parole de l’administration Bush. Son embauche par le New York Times avait suscité une sérieuse controverse à l’époque.

    • professeury

      pensez un peu…wow…et ceux qui rejettent vôtre ”christ” personnel…méritent-ils l’enfer éternel et la torture perpertuelle pour ne pas se convertir?!?

    • @mlektra
      « J’ai tendance à croire que l’observation de la nature, de son harmonie et de son équilibre nous fournit beaucoup plus en vérités profondes que toutes les lectures de tous les livres sacrés de notre monde. » J’ai tendance à croire que vous n’avez jamais lu un seul livre sacré, et que vous n’auriez pas assez d’envergure intellectuelle pour distinguer une idée profonde des clichés éculés que vous nous servez là. Vous trouvez que mon commentaire « suinte le mépris »? Qu’il n’est pas « constructif »? Vous avez raison. Aller construire votre monde infantile et indifférencié pour d’autres que moi.

      @ mikhail_boulgakov
      En effet c’est aujourd’hui à droite que se loge l’esprit critique, dans le contexte québécois en tout cas; et il y aurait long à dire sur la filiation entre la go-gauche progressiste contemporaine et le conservatisme d’antan…
      @ tristan123
      « Je reste toujours ébahi que, dans une société pluraliste et censément porté sur le dialogue, une opinion chrétienne suscite toujours plus de hargne qu’une réelle volonté de la comprendre. » En effet; ce réflexe pavlovien est la poutre dans l’œil du moderne, qui tolère tout sauf son propre passé…

    • @lefranc
      Aprenez à lire.

    • Evidemment dans mon dernier commentaire, il faut lire berdache au lieu de bernache. Mille excuses. C’est ça qui arrive quand on veut se montrer trop savant.

      Pourtant ç’aurait été de bonne guerre si on me l’avait fait remarquer.

    • “En effet c’est aujourd’hui à droite que se loge l’esprit critique, dans le contexte québécois en tout cas; et il y aurait long à dire sur la filiation entre la go-gauche progressiste contemporaine et le conservatisme d’antan…”

      J’aimerais bien entendre/lire ça…!

    • professeury

      Le Mardi 22 Décembre 2009

      j’ai lu la bible version boyar, d’études juives de l’université de Oxford, en fait j’ai déboursé plus de 200$ pour faire tomber la confusion qui plonge sur les religions abrahmique…j’ai lu le coran, la prajnaramitra et je vise prochainement les VEDAS…

      avez vous seulement lu votre nouveau testament intégralement?!?…trop occupé avec le cathéchisme surement….

    • @professeury:
      “Tous ces faux subversifs qui “attaquent” la religion se piquent sans doute d’avoir l’esprit critique; mais ils sont plus conformistes et plus prévisibles qu’une armée de robots. Ils ne savent simplement pas reconnaître leur propre orthodoxie (…) qui les empêche de penser. (…) Personne n’est moins rebelle ni plus vertueux que vous! Apprenez à penser un peu!”

      Et bien mon cher proffesseury, vous savez surement que l’église catholique a pendu, brûlé et guillotiné des libres penseurs parce que l’une de leur “pensé” montrait qu’un enseignement de l’église était faux (faux dans le sens de “contraire de la vérité”). Il est vrai que ceux qui attaquent la religion vont parfois se crampé sur une position et donner l’impression qu’il “croit” à leur point de vue et qu’ils s’en font un dogme. Je pense par contre que cette perception n’en tient qu’à vous et aux orthodoxes d’un autre point de vu (en psychologie, on dirait que vous faite de la “projection”).

      Pour ma part, j’adhère à des philosophies et j’essais du mieux que je peux de ne jamais “croire”. Quand un catholique s’inquiète d’un film de science fiction parce qu’il “s’éloigne” de ce qu’il “croit” être le droit chemin et la “vérité”, je me sens obligé (surement comme beaucoup d’autres) à solidifier ma position, au risque de paraitre orthodoxe.

      Le film critique la manière occidentale (voir américaine) de coloniser. Cette critique va aussi bien au passé qu’au présent. Je pense d’ailleurs à l’Irak que G. W. Bush disait être sur “l’axe du mal”, comme si ce pays avait une quelconque chose à voir avec le mal au sens biblique. C’est ce genre d’ânerie, Mr Proffeseury, qui nous empêche de penser, i.e. l’utilisation d’arguments religieux, considérés comme des vérités inaccessibles et “incontredisables” pour passer des messages politiques. Et à voir comment le conflit israélo palestinien semble irrécupérable (en grande partie à cause de l’origine religieuse du conflit), je manifeste une grande méfiance envers la religion, et vous ne faite rien pour m’aider à accepter que celle-ci puisse former la morale ou incarner son idéale.

      D’ailleurs, “croire” que l’esprit critique se loge seulement dans la droite, manque éperdument d’esprit critique! Le clivage entre la droite et la gauche réside souvent beaucoup plus dans l’importance (ou non) de la communauté et de son rôle pour l’individu (et vice versa). L’individualiste est plus souvent à droite et le communautariste est plus souvent à gauche, les deux laissant de la place à la critique.

    • Là-dessus, je suis d’accord avec le prof et mikhail. Est-ce que quelqu’un ici a vraiment lu le texte de Douthat? On est très loin d’une quelconque propagande chrétienne, et il ne parle même pas tant que ça d’Avatar. Il critique le panthéisme en général et la manière qu’Hollywood le relie de façon fallacieuse à des propos écolos. On dirait qu’il suffit qu’un chrétien déclaré se prononce sur un sujet religieux pour que son propos soit automatiquement discrédité. Je suis moi-même athée, mais il n’y a pas grande attitude qui me déplaît plus que de l’anti-religion primaire.

    • j’ajouterais que paradoxalement, s’approprier des textes soi-disant ‘’sacrées”, coute très cher dans le porte-feuille. L’ironie est absolue, cette semaine à radio canedas(90.7FM) il parle des années dupessie…..OMFG……politique+catholicisme= corruption absolue….et certain écervelés trouvent façons de défendre son bilan tout de même…faut le faire!!!

    • @Sébarpin Les Amaricains ne se pensent pas la meilleure civilisation ….. il SAVENT qu’il le sont. C’est subtil comme différence mais c’est vrai pourtant (j’ai travaillé pendant 12 ans avec eux). Ils ne peuvent même pas s’imaginer qu’ils ne sont pas les meilleurs. Et tout ça en étant hyper-polarisés.

      Bien dit Kaon_neutre. En parlant de colonisation, j’écoutais du football à un poste Amaricain en fin de semaine et ils étaient bien fiers de dire que des soldats Amaricains DANS 117 PAYS, écoutaient le match sur le réseau des forces armées. Ca en fait du colon ça !!!

      C’est l’extrémisime qu’il faut éliminer. Pas qu’il faut que tout le monde se rejoigne au mileu et pensent tous pareil. Au contraire, chacun doit avoir ses idées, aussi extrèmes soient-elles. Mais il faut accepter que tout le monde n’aient la même opinion.
      Par exemple, j’accepte facilement que le Mr ait cette opinion. Je n’accepte pas qu’il mette tout ce qui se fait à Hollywood dans le même panier. Des films d’extrème-droite, il y en a eu en masse. On les remarque moins par-contre. Peut-être parce que cette doctrine étant arrièrée (je pourrais en parler plus un autre tantôt), ça fait de moins bons films et les gens ne vont pas les voir.

    • @ lefranc: vous n’avez rien compris. Je voulais dire non pas lisez la bible, mais lisez attentivement ce que je dis avant de prétendre répondre. Vous me faites un procès d’intention en imaginant que je suis un intégriste; or je ne suis même pas croyant. Ça vous étonne? C’est la preuve que vous ne savez pas lire, et qu’il manque beaucoup de place dans votre esprit pour les nuances.

    • @Professeury
      Et vous ? Vous en faites pas de proces d’intention ?
      Si vous en faites pas (comme vous allez très savamment écrire) vous êtes insultant. On a pas besoin de ça ici. Y’a moyen de discuter en étant civilisé.
      Il n’y a pas juste vous d’insultant mais vous êtes un des pires.

    • tristan123, vous comprendrez que les gens qui se disent ouvert sont eux aussi très fermé.

      J’ai déjà cette phrase qui semble être vraie

      “il n’y a pas plus sectaire qu’un libéral”

      Mais, ce n’est pas que le cas de la gauche toutes les tendances ont leur cliques de sectaires, mais il est vrai que les anti-chrétiens ne donnent pas leur place. Ils sont supposément ouvert, pourtant, ils ont des tonnes de préjugés et incroyablement fermé à toutes remises en question.

      gl000001, Hollywood est en effet très diversifiée, mais il vaut être aveugle pour ne pas voir les tendances et les messages souvent très peu subtil qu’on veut nous passer.

    • cinematographe, c’est que la nouvelle église verte 100% anti chrétien a fleuri au Québec.

      Les gens réagissent selon la programmation qu’ils ont eu, ils ne sont pas des humains, mais des robots et les médias, dont Hollywood et le système éducatif ne les aident pas à s’en sortir, au contraire.

    • James Cameron, lui est farouchement anti chrétiens c’est lui qui produit un documentaire qui devait démontré la thèse New Age que Jésus s’était marié avec Marie Madeleine.

      Ça c’était anti chrétiens, avatar est plûtot pro panthéisme ou culte de la nature, dans l’ère du temps quoi.

      Hollywood est un outil de prédilection pour façonné les tendances.

    • Mon commentaire sera un parmi tant d’autre. Cette chose magnifique qu’est l’Amérique fait que tout l’monde à droit a la libre expression et ce gars use de ce droit. Personnellement c’est probablement tout ce qu’il y a de beau ici. Mais de ce que j’ai vue du film Avatar est d’une réalité qui met en doute la foi de ses évangéliste, donc de leur foi basé sur le matériel, la richesse et ‘la prospérités a la chrétienne’ parce qu’ils croient au Dieu qu’il faut et qu’ils sont suffisamment fervent pour mériter Ses richesses au détriment des pays exploités, pauvre et surtout si ils ne sont pas chrétien. Je ne sais pas grand chose mais c’est tout ce que je sais. Parce que plus j’en apprend moins j’en sais.

    • “Vous comprendrez que les gens qui se disent ouvert sont eux aussi très fermé.” (drek)

      Ah bon! C’est comme quand on dit qu’on est vivant… Ben on est mort??

      Pour faire comprendre quelque chose à quelqu’un… C’est pas tout de faire une affirmation…

      Encore faut-il en faire aussi la démonstration!!

    • Non cher Rogiroux, ça veut dire que ceux qui se disent ouverts vont par exemple automatiquement se fermer et cessé de réfléchir et réagir quand une réflexion va à l’encontre de leur crédo.

      Et comme j’ai dit, cette réaction est l’apanage de toutes les tendances. Sauf que la majorité de ne disent pas ouvert.

      Pour ce qui est de la démonstration, vous n’avez qu’à lire les commentaires.

    • ”Ce blogue devient un peu prévisible. Jeter en patûre à la blogosphère gogauche québécoise qq morceaux choisis et hors-contexte de chroniqueurs de droite américains en les faisant passer pour de parfaits idiots, (à la Richard Hétu), franchement, c’est un peu facile. Appelons ça le pattern ‘Wall-E’ ! On commence à voir venir…

      L’excès idéologique est néfaste des deux côtés du spectre. Je dis souvent à la blague qu’un gars trop à droite devient un connard, mais qu’un gars trop à gauche devient un couillon. Le premier a le mérite de conserver intact son sens critique. Quoi qu’on dise, la prose ‘de droite’ est infiniment plus salace, pimentée, rentre-dedans, de mauvaise foi calculée -en un mot, voltairienne- que la prose ‘de gauche’ qui se fait aussi sentencieuce, lourdingue, et prêchi-prêcha que celle des curés de campagne de nos grand-parents.”

      OUCH.

      En forme le Boulgakov! ;-)

      Ce blogue et quelques autres sur Cyberpresse versent plutôt du côté élitiste de la force, voire même intello-gogo, mais c’est tout de même mieux que de batifoler dans des discussion de throlls.

      Une chose est sûre: le cinéma soulève les passions!

    • @Drek2
      Même commentaire qu’à Professeury : Pas besoin d’être insultant en me traitant d’aveugle.
      Les tendances, je les vois très bien. Et les américains sont très polarisés : à gauche, à droite et presque personne au mileu.
      L’autre grosse tendance dans le cinéma : refaire les mêmes films, les même histoires. Quand finalement, il y en a un qui sort du troupeau, on tape dessus. Si c’est pas une tendance conservatiste, je me demande bien ce que c’est.

      Si tu veux être ouvert et respectueux des autres ce qu’il faut dire c’est que :
      Certains, qui se disent très ouverts, sont très fermés.

      J’en connais des ouverts/fermés, des ouverts/ouverts mais pas encore de fermés/ouverts. Quand quelque’un dit “tous”, “tout le temps”, “toujours”… , c’est de la généralisation à outrance. Et je dis que c’est de la paresse intellectuelle. Du nivellement par le bas.

      Et je parle en général. Si le chapeau te fait, tu es meilleur juge que moi. Je ne te connais pas assez.

      En passant, tu es mieux de faire toi-même tes démonstrations. Sinon, tu nous laisses la porte ouverte pour faire nos propres conclusions. Ca pourrait être laid.

    • gl000001

      Bien dit! Ces mecs me mare grandement.

    • Ca fait penser à un épisode de South Park, ou les gens bien pensants de San Francisco se mettent à renifler leurs pets et ça les fait tripper.
      L’excès de parfum est aussi pire que l’exces de pets.

    • @Professeury

      ”Les niaiseries qu’on lit ici même – avez-vous remarqué combien l’écrasante majorité des commentaires sont favorables à la néo-religion panthéiste et hostile au christianisme? – prouvent hors de tout doute que l’analyse de Ross Douthat est parfaitement juste.”

      hummm…inquiètant…vous qualifiez quel commentaire de naiserie alors?

      ”Ils ne savent simplement pas reconnaître leur propre orthodoxie pour ce qu’elle est, à savoir, précisément, une orthodoxie qui les empêche de penser.”

      HUMM….vos détracteurs ne seraient ”penser” selon vous?…inquiètant vôtre position ironique!!

      et vous n’êtes pas chrétien déjà?..vraiment? Drôle de position que vous tenez…

    • Les grandes religions telles que le christianisme et l’Islam, qui demandent une foi aveugle dans leurs textes fondateurs, dans lesquels on retrouve un dieu que leurs auteurs ont créé en bonne partie à LEUR IMAGE et selon LEUR CULTURE (évidence pour quiconque a conservé un semblant d’objectivité) ne sont pas moins arriérées que les autres, y compris le panthéisme. Qu’elles comptent encore aujourd’hui des milliards d’adeptes ne change rien au fait qu’elles ne sont elles-mêmes que des interprétations humaines (donc imparfaites) de ce que “dieu” pourrait bien être, et de ce qui peut bien transcender notre monde physique. Rien de plus, rien de moins. C’est pourquoi les critiques des défenseurs de ces grandes religions témoignent de leur ignorance…ignorance dans laquelle ils se maintiennent eux-mêmes par leur propre foi aveugle. Heureusement, tout cela évolue, et de plus en plus de gens comprennent que spiritualité n’est pas obligatoirement synonyme de religion.

    • gl00000, avouer que la très grande majorité des interventions sur ce forum sont faites par des gens tout ce qui a de plus fermé aux propos d’un chrétiens.

      Et je suis près à gager que la plupart de ceux qui font ça se trouve ouvert et trouve que Ross Douthat est un arriéré complètement refermé sur lui même et qui refuse de s’ouvrir à la modernité.

      Donc oui, j’aurais du des gens qui se disent ouvert sont souvent fermés, mais dans le cas des interventions ici, on pourrait dire les, et la marge d’erreur serait très très mince.

      Et si vous remarquez, j’ai dit que toutes les tendances ont leur cliques de sectaires, ça sous entend qu’il n’y a pas que des sectaires dans toutes les tendances.

      Et l’ouverture à ces limites, on ne peut pas tout accepter, sinon il y a inévitablement des abus.

      Donc, en fait, des gens ouverts à tout, c’est impossible. Comme des gens fermés à tout aussi, comme ils adhèrent au moins à une idéologie, ils y sont ouvert.

    • Par contre, dans tout ça, seuls les gens sectaires qui se disent ouvert sont malhonnêtes, les autres ne cachent pas qu’ils sont fermé vis à vis certaines choses.

    • @Drek2
      “tout ce qu’il y a de plus fermés aux propos des chrétiens” … vous connaissez tous ces gens ? Vous leurs avez tous demandés ?
      En fait, tout ce que je vois, c’est votre peu de foi en l’être humain. Je me trouve toujours très pessimiste face à l’Homme mais vous être pire que moi. Ou bien, c’est une mauvaise évaluation de la Réalité à cause de votre fermeture qui se démontre parce que vous parlez presqu’exclusivement d’extrèmes: “très grane majorité”, “la plupart”, “complètement”, “sectaires”, “toutes”, “tout accepter”, “inévitablement”, “tout”. Lorsqu’on multiplie le superlatif comme vous le faites, ça facilite l’analyse de votre personnalité.

      Quand vous parlez des sectaires, c’est inévitable qu’on peut retrouver tout le spectre dans une tendance. Mais dans le cas des américains, comme je l’ai déja dit, il y a une grande polarisation vers les opposés. Ca se démontre par les extrèmes dont ils sont capables.

    • Bon, quelle est la religion majoritaire au québec? Au canada? En occident?

      Si le christianisme se fait blaster plus que tout autre religion, c’est parce qu’on vit en plein dedans. Étonnant, non? Est-ce qu’il faudra spécifier à chaque fois que toutes les religions sont des niaiseries pour éviter que les pauvres chrétiens persécutés et leurs idiots-utiles ressortent leur maudite casette?

      Sinon ouais, c’est un peu navrant que tant de gens soient favorables au panthéisme alors qu’ils sont hostiles à d’autres formes de niaisage. Mais ça c’est normal, on favorise souvent les négligés, peu importe s’ils ont raison ou s’ils ont tord. Si les employés d’un Wal-Mart fraudent leur employeur, combien vont supporter Wal-Mart?

      Ben oui, c’est ridicule le panthéisme. Par contre, la charte des droits canadienne ne fait pas référence à Gaïa, mais à Dieu (la variété chrétienne), alors oui, je vais me déranger pour basher du chrétien bien avant un panthomachin.

    • vaghalam
      Je suis d’accord avec vous.

      En fait, cet américain a parfaitement raison. Je ne suis plus chrétienne. Mais, je crois qu’il a raison de dire que les films Holliwoodiens font la promotion d’une religion plutôt ”nature” ou ‘’sorcellerie”. Mois cela me plais, mais je trouve hypocrite ceux qui nient que Holliwood fait cela.

    • En quoi est-ce un point de vue inusité ? Les Harry Potter et cet autre truc pour enfant dont j’oublie le nom n’ont-ils pas été la cible de critiques semblables ? Je suis sur que Lord of the rings y a passé aussi.

    • Et puis quoi encore… il n’y a pas de Na’vy bleu foncé !! C’est un film raciste!?!

    • @rogiroux

      Effectivement, c’est un sujet à thèse.

      Coupé très carré, la go-gauche québécoise est une idéologie conservatrice qui s’ignore. Juste à voir le champ lexical : elle veut ‘préserver’ des acquis, elle veut ‘protéger’ le fait français, elle cherche, en définitive, à enfermer le Canadien-français (j’utilise ce mot à dessein) dans un cocon protecteur, à l’abri des grands vents de l’Histoire. En somme, elle se languit d’un monde fini en ayant peur du monde en devenir.

      Comme l’Église dans le temps.

    • @professeury

      He bin, le professeur vient de nous donner la leçon. Je devrais justement retourner à mon monde infantile et jouer avec mes ptits jouets avant de m’aventurer dans les méandres de la Connaissance que vient de nous sevir le grand Prof Bof.

      Pour votre gouverne, j’ai été élevé dans des écoles d’Instruction Chrétienne avec toutes les lecture et “rituels” que ca implique. Plus tard j’ai versé plus dans les livres sacrés orientaux comme les Vedas, la Bhagavad Gita et les différents écrits boudhistes. Je suis disons très curieux des différents courants religieux. J’avoue ne pas connaitre beaucoup le Coran.

      Et les attaques en règle contre la “gaugauche” ou tout ce qui peut s’y rattacher, je m’en moque, ce n’est que l’opinion habituelle et vraiment dabre d’un drettisse ordinaire.

      On a tous nos lieux communs, les votre sont juste ennuyants à mourir et complètement dépourvus d’imagination ;)

      Joyeux Nowel!

      @jon8

      Ce n’est pas le cinéma qui soulève les passions. Ce sont les éternels affrontements stériles entre la gauche et la droite. C’est pas demain de la veille qu’on va en voir la fin!

    • @ mikhail ~ Désolé mais c’est n’importe quoi votre affaire!

      Vous affirmez sans rien démontrer.

      Ça reste au niveau de l’opinion sans substance!

      Je vous aime mieux quand vous parlez musique!

    • C’est un blogue, rogiroux…

      Je vais toujours bien pas vous copier-coller 40 pages de démonstration de cette thèse écrites ailleurs !

    • mlektra
      ces affrontements sont stimulés par quelque chose, et ce quelque chose c’est ici le cinéma (je ne suis pas sur un blogue d’horticulture, toujours?)

    • @jon8

      oui c’est bien ce que je disais.
      Par contre, j’ai senti dans les échanges ici qu’on se distançait du sujet “cinéma” pour tomber plus dans la religion et la politque. Voilà tout.

    • @mikhail_boulgakov

      Bein oui…c’est vraiment le monde à l’envers n’est-ce pas? Les conservateurs canadiens l’ont bien compris en appellant leur parti (qui est en fait le Reform Party) le Parti Progressisss Conservateur !

      Franchement, on ne pourra pas les accuser de ne pas avoir d’humour :D

    • @mlektra & jon

      En fait, c’est le blogueur (Jozef) qui fait souvent des liens entre la politique et le cinéma, ce qui provoque ce genre d’échanges. Eût-il parlé de la technique du ‘motion capture’ de Avatar qu’on aurait causé boutique.

      Effectivement, il y a une immense confusion idéologique sur ce qu’est la gauche et la droite dans ce pays. Perso, je me considère pas ‘à droite’ pour deux cennes. Mais on me collera volontiers cette étiquette en ces contrées.

    • @ mikhail

      Comment est-ce que le principal cheerleader de Bush/Cheney de mon blogue peut-il ne pas s’avouer à droite?

      SVP, expliquez-vous, je suis très curieux!

    • Cheerleader de Bush/Cheney ? Comme vous y allez…

      Non, je ne suis pas à droite. Je suis plutôt libertarien, d’où la confusion. Ce qui implique d’être pro libre-entreprise, plutôt individualiste, ‘live free or die’, etc. Mais tout le discours ‘moral convervative’ m’horripile. Or, les gens ‘de gauche’ avec qui je discute veulent passer des lois sur tout, ils veulent un État omnipotent, ils veulent ‘préserver’ ceci-celà, ils idéalisent un monde pré-capitaliste où on faisait pousser ses binnes et où on communiait avec Gaïa, bref, c’est un discours parfaitement réac, plutôt ‘1984′ et conformiste. Et ça se dit ‘de gauche’. Robespierre en rirait un bon coup !

      Vouloir secouer cet ordre établi, cette véritable dérive collectiviste où il y a plus moyen de s’allumer une clope dans un bar, est en fait la vraie position ‘révolutionnaire’.

      La vraie dichotomie gauche/droite est changement/ordre établi. Je sais où je loge.

    • Comme ça vous reniez votre passionnée défense de la guerre en Irak et de la torture???

      Si vous continuez de faire semblant de ne pas savoir de quoi je parle, je peux vous aider à rafraîchir votre mémoire :

      http://blogues.cyberpresse.ca/moncinema/siroka/?p=1201#comments

    • The most radical revolutionary will become a conservative the day after the revolution.
      le “quote of the day” de Google hier, de Hannah Arendt

      D’abord, je partage entièrement les opinions de professeury et mikhail_boulgakov – des gens qui ont véritablement une ouverture d’esrpit à laquelle je voue une admiration – leurs arguments me font penser à Umberto Eco – et même de l’envie car elle ne me vient pas aussi facilement.

      Ce à quoi en viennent les “défendeurs” du christianisme sur ce blogue, est que le christianisme ne fut pas 100% colonisateur, n’encourage pas la pédophilie, bref est beaucoup, beaucoup plus que ce que l’impression que projette les médias d’aujourd’hui. Pendant des siècles, cette religion fut celle qui enseigna la lecture et écriture aux masse sans demander de salaire, elle soigna les pauvre et malades etc etc etc. L’Eglise Catholique fut pendant des siecles et des siecles un phare intellectuel dans le monde.

      Le panthéisme, nouveau terme pour moi aujourd’hui, n’est qu’une belle ‘tite pensée. Savez comme c’est horrible de tuer un animal avec ses propres mains pendant qu’il te regarde? Ca, c’est “Tome 1″ du panthéisme.

      Comprenez-moi bien: je ne suis ni fan invétéré de la religion, par contre il faut lui donner ce qui lui est dû.

      Je ne suis pas non plus “anti-nature”, bien au contraire. Par contre je la reconnait pour ce qu’elle est: cruelle par son insensibilité.

      La premiere, et plus grande lecon du Christianisme, fut la compassion. Ce fut une idee revolutionnaire a son époque, il ne faut pas l’oublier. Imaginez un peu la premiere fois que quelqu’un se fit dire de “pardonner a quelqu’un qui t’as offensé” il y a de ca 2000 ans. Ca se fait a peine aujourd’hui, alors imaginez a cette periode…

    • J’aime bien les personnes qui se disent libertariens mais qui n’ont jamais vécu autrement que dans une démocratie sociale… Des gens qui ont le LOISIR de se plaindre grâce au filet social fourni par l’État et qui assure à l’ensemble des citoyens un minimum de services et de qualité de vie!

      *Live free or die* … Très drôle!

      C’est ce que disent les Américains quand ils envahissent un autre pays!!

    • “Ce à quoi en viennent les “défendeurs” du christianisme sur ce blogue, est que le christianisme ne fut pas 100% colonisateur, n’encourage pas la pédophilie…”

      Vous irez dire cela aux peuples indigènes d’Amérique du Sud et d’Afrique et … Vous irez dire cela aux enfants abusés des paroisses américaines, canadiennes, irlandaises, françaises et…

    • M rogiroux…

      je lis vos commentaires sur cyberpresse depuis longtemps et j’apprécie toujours vos opinions – toujours bien écrits, toujours intelligents.

      Par contre votre dernier est un peu ridicule et réducteur. Le but de mon commentaire est justement de faire la part des choses… bien sûr qu’il est horrible le fléau de pédophilie, come on! Comme si je disais le contraire. Par contre quand on regarde avec du recul, on se rend compte que c’est passagé, et aussi horrible que ca peut l’être, quand meme une minorité versus la collectivité de l’Eglise.

      Pour ce qui est du colonialisme, je ne crois pas une seconde que vous croyez sincerement que le colonialisme fut appliqué “pour la gloire de Dieu”. Le clergé a suivi la parade, bien sur, mais le colonialisme est d’abord et avant tout une entreprise des gouvernments, ou a cette periode des royautés.

      Je vous entends déjà: “j’ai pas voté pour ça!”. Ma réponse: “moi non plus”.

    • @jozef

      Je ne renie rien du tout.

      C’était pas une ‘défense passionnée’ de la torture et de la guerre en Irak, mais sa mise en contexte, rapport à l’intérêt d’État. Ce débat a eu lien in extenso lors de la Guerre d’Algérie, mais le monde a perdu la mémoire.

      Et Obama n’a toujours pas rapatrié les troupes, ni fermé Guantanamo.

      Je saisis mal en quoi c’est une position de ‘droite’. Je pourrais vous citer une bonne centaine de leaders ‘de gauche’ qui ont fait pareil ou pire.

      @rogiroux

      Eh oui, c’est un paradoxe. Le monde en est hélas rempli.

    • ” Je suis plutôt libertarien”

      bein oui bein oui. Moi les libertariens me font rire. Ce sont les meme qui me dérangent en sacrant leur musique à fond la fin de semaine, en passant la tondeuse à 7am le samedi matin pis en ayant des belle discussions à fond la caisse à droite sur la vie, nos maudites taxes pis les os*** de bs à qui on devrait couper les vivre.

      Bon, je caricature mais à peine.

      Loin de vouloir vous offusquer mr.mikhail, comme rogiroux l’a présenté, facile de se plaindre lorsqu’on a “jamais vécu autrement que dans une démocratie sociale fourni par l’État et qui assure à l’ensemble des citoyens un minimum de services et de qualité de vie!”

      Meme si le systeme n’est pas parfait, c’est pas une raison pour affirmer que l’autre bord est une panacée. À part la fierté d’etre le supposé grand phare de la démocratie occidentale (demandez aux prisonniers d’Abu Grahib et de Gitmo!), les USA n’on pas nécessairement le tissu social très serré et j’aime autant vivre dans l’imperfection relative de la social democratie et de l’ajuster au besoin (je ne suis pas un idéologue de gauche comme certains autres)…

      Mais le libertarisme? Come on. Le libertarisme est une chimère. Faut vraiment ne pas comprendre les besoins fondamentaux des individus à vouloir vivre en société organisée pour espérer un monde comme ca.

      Pour moi, le libertarisme n’est qu’un courant réactionnaire qui reve d’un monde sans contrainte, sans souffrance, homogène, égalitaire et juste. Un reve quoi. Irréalisable de par la nature de l’homme.

      L’homme a besoin de vivre en société. Il y a un équilibre à faire entre l’individualisme total et la communauté totale où tout est gèrer selon et par la communauté (ex:gouvernement).

      La réponse est un juste milieu entre les deux.

    • *Toc-toc-toc*

      C’est de blogue de Hétu, ici ?

      - ah non vous faites erreur, ici c’est Siroka.

      ah d’accord pardon.

      ;-)

    • @mlektra

      Évidemment.

      1. J’ai dit ‘plutôt’ libertarien.
      2. Le libertarisme n’est pas l’anarchisme. Je ne suis pas idiot…

      Effectivement, si on parlait d’Avatar ? Quelqu’un a-t-il une maudite théorie pour ces roches flottantes ?

      (comment #7)

      http://www.popularmechanics.com/technology/industry/4339866.html

    • @rogiroux

      J’entend certains dire : “…mais oui, mais faut calomnier les messagers…pas le message!”

      Les voies du Seigneur ont été, sont et seront toujours impénétrables!

    • @rogiroux
      “J’aime bien les personnes qui se disent libertariens mais qui n’ont jamais vécu autrement que dans une démocratie sociale… Des gens qui ont le LOISIR de se plaindre grâce au filet social fourni par l’État et qui assure à l’ensemble des citoyens un minimum de services et de qualité de vie!”

      Ça veut dire quoi ça? Qu’on n’a pas le droit de défendre la liberté parce qu’on est né dans un pays plus libre qu’un autre? Si on a le LOISIR de se plaindre et de dire son opinion, autant en profiter, sinon à quoi bon?

    • @ ciné… ~ Allez voir ce que proposent les libertariens…

      Défendre la liberté et prôner la liberté absolue des individus et la réduction drastique – pour ne pas dire l’élimination! – du rôle de l’état sont deux choses passablement différentes en ce qui me concerne…

    • @ f_vachon ~ Ce n’est pas l’endroit pour discuter de religion mais il y a deux choses que j’aimerais dire:

      La pédophilie existe dans tous les milieux mais il n’y a que l’Église catholique qui, de manière délibérée et durant des décennies, a systématiquement protégé des prêtes pédophiles, leur permettant ainsi de continuer à abuser d’enfants innocents. C’est cela le crime des hautes autorités religieuses! Encore aujourd’hui, un évêque irlandais a dû démissionner… le deuxième en une semaine!

      Et toutes les religions sont fondamentalement *colonisatrices*…

      C’est la nature même de la *bête*!

      “Lorsque les Blancs sont venus en Afrique, nous avions les terres et ils avaient la Bible. Ils nous ont appris à prier les yeux fermés : lorsque nous les avons ouverts, les Blancs avaient la terre et nous la Bible.”
      [Jomo Kenyatta]

    • @ rogiroux

      “Lorsque les Blancs sont venus en Afrique, nous avions les terres et ils avaient la Bible. Ils nous ont appris à prier les yeux fermés : lorsque nous les avons ouverts, les Blancs avaient la terre et nous la Bible.”
      [Jomo Kenyatta]

      Eh bien, on peut dire que c’est très bien envoyé.

      Cette liste est interminable.

    • 1)Si toutes les religions ont eux des problèmes, reste qu’on blaste toujours UNIQUEMENT le christianisme (qui est je vous le rapelle la seue religion a avoir VRAIMENT aboli l’esclavage) donnant toujours des couleurs héroiques aux autres religions. Excusez moi, mais en une seule année, les gentils Amérindiens de l’Empire Aztèque tuaient presque plus de personne pour leurs Dieux que l’Inquisition en a fait brûlé en 500 ans. (Et dans les deux cas, je prends des chifffres réalistes : environ 5000-10 000 exécutions par l’Inquisition-maximum absolu-environ 4000-5000 sacrifices par an dans l’Empire Aztèque, avec des pointe)

      2)Ceci dit, le film présente un problème parfaitement logique, qui se voit d’ailleurs aussi dans Star Wars : comme les Humains massacrant les Navis serait vu comme du racisme, on fait l’inverse.

      3)Ceci dit part two, le film est accessoirement singulièrement insultant pour les Premières Nations, car il sous entend qu’un individu ne sachant rien de leur culture peut tout faire mieux qu’eux (Jack est un meilleur Navi que tout les autres Navis, avez vous remarqué ?)

    • Et accessoirement, donner un quelconque message intellectuel à cet (excellent) film est absolument ridicule : si les Stormtroopers de l’Empire avaient tué les Ewoks avec de l’artillerie orbitale, le film aurait été assez plate. Si les marines de Aliens avaient pu tué les dits Aliens, aussi.

      (En fait, dans un film, peu importe le genre, n’importe qui est entrainé et armé pour telle ou telle tâche est généralement complètement incompétent dans les faits. D’où des pilotes qui n’ont jamais touché à un starfighter qui volent mieux que les pilotes de l’escadron personnel de Darth Vader, d’où le fait que l’ex Marine noir dans un film d’horreur est toujours le premier à mourir, d’où le fait qu’Indiana Jones -un professeur d’histoire-fout une raclée périodiquement à des Nazis…)

    • très bon film, on peut comprendre la réaction hostile de ceux qui inévitablement, se sont identifiés au comportement ”corporatif” présenté dans le film.

      ****1/2

    • Ça montre combien les chrétiens conservateurs (je ne parle pas des chrétiens progressistes) ont confiance dans leur pouvoir de conviction des autres!

      Leur problème : leur exemple négatif voire parfois pervers parle plus fort que leur blabla.

    • Les américaines savent toujours trouver un moyen de nous rappeller à quel point une portion importante de la nation la plus puissante du monde (pour encore peu de temps) est peuplé d’imbéciles arrièrés finis!!

    • Je trouve particulièrement hilarant un jugement aussi négatif reliant une croyance à une image. La religion peu importe le nom de la foi d’un indivicu ou d’une société est quelque chose de PERSONNEL. À ne pas critiquer tant que la paix est dans l’air et que ça ne pousse personne à commettre des crimes ou des situations irréparable ou inchangeable. D’autant plus que si un film comme celui-ci pousse certaines personne à vouloir se rapprocher de la nature, que ce soit en religion ou simplement par une conscientisation, je considérerait que ce sfilm aura simplement aider p-e de près ou de loin l’environnement. Ce qui même du point de vue d’un chrétien ne peux pas être une mauvaise chose. Le concept du bien et du mal en passant dans un concept logique n’existe que dans les action pas dans la nature, les prédateurs chasses les proies pour se nourrir ou pour protèger leur territoire pas parce qu’ils sont méchant. Seul les hommes tue pour tuer, à défaut de problème psycologique. D’après moi la religion c’est un choix personnel encore une fois, alors pourquoi vouloir imposer son jugement basé sur un choix personnel? Ce film est excellent, utopique, mais c’est un FILM!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    juillet 2010
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité