Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 30 octobre 2009 | Mise en ligne à 13h30 | Commenter Commentaires (55)

    Quand Scorsese a peur

    psycho3.jpg
    - Psycho

    Martin Scorsese revient sur les 11 films qui l’ont le plus terrifié dans sa vie.

    À lire (et à voir) sur le site The Daily Beast.

    À lire aussi :

    > L’horreur selon Stephen King
    > L’horreur selon le CH


    • Je suis surpris de ne pas y voir un Bava (Kill Baby …Kill, Bay of Blood). Son Cape Fear en était tellement inspiré.
      The Entity sera probablement mon film d’Halloween cette année, mon Paranormal Activity!

    • Tous des vieux films…

      Les seuls que j’ai vu, l’Exorciste, The Shining … je n’ai rien trouvé d’épeurant là-dedans. J’imagine que ‘dans le temps’, ça devait l’être…

      Le film qui m’a fait le plus peur: Saw1. Seul dans la maison, au sous-sol, dans le noir le plus total. Ça été toute une épreuve :P

      D’autres films RÉCENTS que j’ai trouvé ‘épeurant’: Jeepers Creepers, remake de Texas Chainsaw Massacre (avec Jessica Biel).

    • Dans les films les plus récents, je dois dire que INLAND EMPIRE (2007) de David Lynch m’a particulièrement déstabilisé, surtout la fin.

      Sinon, du côté des classiques, il y a l’incontournable Les yeux sans visage (1960) de Georges Franju. Un film d’horreur unique en son genre :

    • Pour ma part, voici ceux qui m’ont fait “faire dans mon froc”:

      1- The Exorcist
      2- Jaws
      3- Alien

      Particulièrement les 2 premiers, pour tous les cauchemars induits (vrai que j’étais encore très jeune à l’époque!)

      Eric Stewart

    • Côté horreur, il semble y avoir deux tendances dont l’une va dans le sens purement “gore” et sanguignolante alors que l’autre se situe au niveau de l’ambiance et de la suggestion soutenu par un climat d’angoisse. Cela dit, l’horreur selon King est d’une étonnante justesse. Pour ma part, j’ai un faible en ce qui à trait aux films primés à Avoriaz dont l’excellent “Lectures Diaboliques” . Pour le reste, chacun ses goûts et bon Halloween.

    • Inland Empire…mais même Mulholland Drive je dirais. J’ai l’habitude de nommer ceux-là quand je discute de films d’horreur…L’atmosphère dans ses films est tellement intense (on parle pas de Eraserhead…). On a peur, mais on sait pas pourquoi.

      à ceux qui disent que Shining n’est pas épeurant…je ne sais pas quoi dire. J’imagine que les goûts et les émotions sont dans la nature . Moi c’est pas le sang qui me fait peur, mais bien l’atmosphère. Pas obligé de voir le monstre; c’Est l’anticipation de voir le monstre qui compte.

    • @LPT123

      Tout à fait d’accord, et dans les films que j’ai nommé, même s’il y a du sang, c’est l’atmosphère qui fait que le film m’a fait peur. Par exemple, dans SAW 1, on ne connaît le tueur qu’à la fin, ce qui est épeurant, c’est qu’un maniaque te met dans des situations impossibles, t’espères pouvoir t’en sortir, mais tu perds toujours… et le film a une ambiance très particulière, très sombre. Je crois vraiment que le fait de l’avoir écouté seul, dans l’obscurité totale, a amplifié l’effet du film.

      Et dans Jeepers Creepers, ce n’est pas le monstre en tant que tel qui est épeurant, c’est le fait que c’est une créature qui vient d’on ne sait où, qui n’a aucune raison d’exister (à part nous faire peur) qu’il te court toujours après et que tout ce qu’il veut, c’est te dévorer. Quand tu vois une vieille cathédrale tapissée de carcasses de victimes ‘empaillées’, disons que c’est assez diabolique.

    • Ça ne compte probablement pas, mais Face à la mort 1 ou 2 louer au dépaneur en 1990 à 14 ans.

      Sinon, c’est dans les séries télé que j’ai eu le plus peur. Le Royaume de Lars Von Trier et aussi dans une scène de la 2e saison de Dexter.

    • Allons un peu du côté international.

      Ringu pour la peur viscérale qui s’installe lentement, mais sûrement.
      Shutter pour les multiples sauts et la conclusion qui donne froid dans le dos.
      Let the Right One in pour l’intelligence du scénario.
      Le manoir de la terreur parce que c’est tellement drôle… et extrêmement louche.
      Audition pour la douleur.
      Suspiria pour l’imaginaire et la musique.
      The Chaser pour l’intensité, l’humour noir et des performances d’acteurs incroyables.

    • The Descent, c’est assez épeurant merci (surtout si comme moi vous avez déjà été perdu dans une caverne – à force de marcher j’ai trouvé une lumière et une sortie, mais je le recommande à personne).

    • Et je ne parle pas de la caverne de Platon!

      Quoique…

    • Jaimerais avoir votre opinion sur ce petit film de 15min.. http://www.playwithme.tv/ peut etre que jai trop bu mais moi je voudrais pas voir un demi visage dans le cadre de porte presentement :S

    • Je rejoins ceux qui n’ont pas trouvé The Shining épeurant. Très bien fait et vraiment inquiétant, mais peur? Non. En fait, j’hésite même à le catégoriser “film d’horreur”… Ça rentre plus dans “film d’atmosphère” ou “suspense” à mon avis.

      The Exorcist, alors là, horreur sans contredit. Je n’ai pas eu peur dans Alien, mais c’est tout de même un film d’horreur… et de science-fiction. Jaws remporte la coupe dans mon cas. L’âge aidant, bien entendu, mais c’est le SEUL film qui m’a vraiment fait passer une nuit blanche. J’avais peur que le requin sorte du matelas!

      Dans les films étrangers, alors là, Ringu est très bon, même si c’est rendu une blague populaire aujourd’hui.

    • mon top 5… (6)
      (6-Book Of Shadows)
      5-Paranormal Activity
      4-The Ring
      3-REC
      2-Exorcist
      1-Blair Witch

    • En fait tous les films de Lynch sont assez inquiétants. Twin Peaks, le film et Lost Highway. Plutôt rushant… Mais le film qui je crois m’a le plus marqué est Funny Games de Haneke. Très troublant parce qu’extrêmement réaliste.

    • L’exorcisme d’Émily Rose n’était pas mal non plus…

    • @fmarchan

      oouiiii j’approuve !!

    • en passant… pour Paranormal Activity dans mon top 5… seulement celui avec la fin qui implique les policiers.. lautre fin imaginer par Spielberg ne me plait pas !

    • Moi ce qui me fait le plus fraker ce font les fims de zombies de Romero, surtout les deux premiers, Night (1968) et Dawn (1979). Curieusement, même si j’adore The Exorcist, le film ne m’a jamais vraiment fait peur. Mais il me fascine. The Shining? Vraiment troublant. Ces dernières années, ce sont les films asiatiques qui remportent la palme. Les américans ne savent plus faire peur. Saw et cie, c’est vraiment pour les petits ados en manque de sensations fortes pré-mâchées. Absolument rien de terrifiant là-dedans.

    • LPT123 dit Pas obligé de voir le monstre; c’Est l’anticipation de voir le monstre qui compte.

      completement daccord… c’est ca qui a gaché les films Cloverfield et Brume entre autres…sa aurait pus etre bon si au aurait pas vus les monstres…. Rosemary Baby avais deja compris le concept il y a des années… meme si cest pas de mon age.. jai adoré ce film

    • Perso, je trouve que “Dans ma peau” est le film le plus terrifiant du l’histoire du cinoche…

    • J’ai mangé mon oreiller sur les mêmes films que dynopax, “The Exorcist“ m’a empêché de dormir en paix pendant un bon mois.
      Pour les films un peu plus récents, “13 fantômes“ et “The ring“.

    • @ fokof

      Moi c’est pas les bibittes que j’ai trouvé le plus épeurant dans Brume mais plutôt l’espèce de folle qui prend le contrôle du magasin. Celà dit, je ne suis pas d’accord pour dire qu’il s’agit d’un film raté, loin de là (Cloverfield non plus d’ailleurs). Et quelle fin, quand même… King a dit que s’il y avait pensé, c’est ainsi qu’il l’aurait écrite. Pendant que j’y pense, il y a aussi House of 1000 corpses que j’ai vraiment trouvé dérangeant. Zombie est tellement obsène et violent. C’est très dur.

    • Ourobouros, certainement le pls malaisant que j’ai vu, en effet. Trouble every Day, pas mal non plus.

    • Je seconde les choix de Psycho, the Shining et The Exorcist. Dans le cas des deux derniers, les livres m’ont cependant davantage effrayés que les films dont ils sont tirés, peut-être parce que je les ai lus d’une traite durent la nuit…

    • Le meilleur film d’horreur des dernières années, quant à moi, c’est À l’intérieur, une perle française jamais distribuée en salles ici et avec seulement une édition cheap en dvd qui n’a l’air de rien. Atmosphère très efficace, malgré un départ moyen, très gore et très très dérangeant. Ma blonde en a fait des cauchemars pendants plusieurs semaines…

    • ah oui, et nathan lee, ex-critique au new york times et au village voice, l’avait mis dans son top dix des films de 2007.

    • Le long métrage le plus épeurant c’est celui que n’a pas encore fait Chris Cunningham. J’en rêve et mes rêves me font frémir!

      RUBBER JOHNNY, tout de même, ça donne quelques frissons…

      http://www.youtube.com/watch?v=vXyIB2L52Dc

      Et que dire de WINDOWLICKER!

      http://www.youtube.com/watch?v=2IApCp2Pl8k&feature=related

    • Mon dieu!!! Tout le monde semble avoir oublier le Halloween de Carpenter? L’original, le vrai, avec Jamie Lee!
      Les zombies de Romero m’ont aussi donner de bonnes sueurs…
      Le psychose de Hitchcock donne une bonne tension, mais est-ce vraiment de l’horreur?
      Je profite de cette tribune pour donner un coup de chapeau à une bonne vielle équipe qui, malheureusement, sombre dans l’oubli: La Hammer Film de Londre! Les réalisateurs Terence Fisher, Freddie Francis, pour ne nommer qu’eux, les acteurs Christopher Lee, Peter Cushing, Oliver Reed, Ducan Lamont et les charmantes dames, Veronica Carlson, Ingrid Pitt, Barbara Shelley… À découvrir pour ceux qui ne connaissent pas!

    • La Hammer film, d’accord avec toi Steno, me semble que le canal Z pourrait nous passer les films de cette époque. Meme Cine pop les passent pu, dommage.

      The haunted de Robert Wise vrai qu’il fait peur.

      The Shining ? pas vraiment, dès la première demi heure on nous dit tout ce qui va arriver, alors pour ce qui est de l’anticipation…

    • Mon Dieu! Halloween de Carpenter, c’est vrai que je l’avais oublié celui-là. Quelle frousse mémorable! Il faut dire que toutes les suites ignobles que ce classique a engendrées n’aident pas sa cause.

      Ah, les films de la Hammer (surtout les merveilles de Terence Fisher) et ceux de Mario Bava… mais ils ne font pas vraiment peur. Dans le cas de Fisher, ce sont comme des contes pour adultes; dans le cas de Bava, ce sont de merveilleux exercices de style (je dois avouer que les Les Trois Visages de la peur contient quand même quelques bons moments de terreur bien sentie).

      Un autre chef-d’oeuvre qui m’a fait peur quand j’étais jeune: La Nuit du chasseur de Charles Laughton. Quel film!

    • Les choix de Scorsese sont tous excellents. Isle of the dead avec Karloff est le seul que je n’ai pas vu. Dans le lot, Dead of night et l’épisode avec la poupée parlante m’avais grandement impressionné a l’époque. Mais la plupart des films de Scorsese sont difficiles a trouver dans les vidéoclubs. Même votre choix M. Siroka qui semble très intéressant, est-ce qu’il se trouve a quelque part?

      Un film qui m’avais marqué, espagno,l en plus s’appelle(si je me trompe pas) La révolution de l’an 2000 et date de mémoire de 1976. C’est l’histoire qui couple en vacance qui débarque sur une Ile ou étrangement aucun adulte ne s’y trouve. Terrifiant.

    • Je déconseille à toute personne parano de voir In the Mouth of Madness de John Carpenter…

    • Les Révoltés de l’an 2000 (de Narciso Ibanez Serrador). Très efficace , en effet.

    • @ groucho

      Les yeux sans visage existe en édition Criterion et devrait être disponible dans tout bon club répertoire. On retrouve dans le DVD en supplément le dérangeant documentaire Le sang des bêtes (1949), de Franju également.

    • Le sang des bêtes, ça c’est l’horreur. Et étrangement poétique.

      Il y a un passage du grand Siegfried Kracauer dans sa Théorie du film (sur le point de paraître en français ce mois-ci, un véritable événement) où il rapproche Le sang des bêtes de Nuit et brouillard en s’inscrivant en faux contre tout discours hyperbolique de l’irreprésentable.

    • Il y a aussi la fin de “Spoorloos” (La Disparition) de Sluizer qui est tout à fair remarquable… Déconseillée à tous les claustrophobes…

    • Mes deux films les plus terrifiants : Blair Witch Project et Funny Games. Le quotidien qui bascule dans le cauchemar, c’est là que réside la terreur.

      @ Ghost : aucune mention du Kracauer en français sur les Amazon francophones. Tu as des détails?

    • @ frederic_clement_qc

      Je partage votre avis sur Funny Games.

      J’ai vu la version U.S. Pas vu l’original, mais je crois que dans la version américaine, la beauté angélique de Michael Pitt rend son personnage encore plus trouble.

    • Je partage également:
      Funny Games, ça m’a vraiment troublé.

      Sinon, suis-je le seul à ne pas avoir trouvé l’Exorciste si effrayant? Il faut dire que je l’ai vu l’année passée… Dans mon salon, en plein jour, sur DVD.
      Pas la même ambiance, forcément.

    • @ petitepeste

      Je suis dans la situation contraire à la vôtre: je n’ai pas vu le remake de FUNNY GAMES. Je peux toutefois vous confirmer que l’original est assez troublant merci…

      Comme presque tous les films d’Haneke d’ailleurs. BENNY’S VIDEO, c’est pas reposant…

    • Les choix de Scorsese viennent surtout de ses années de jeunesse. Ce sont souvent de très bons films négligés par l’histoire officielle du cinéma.

      Car il y a deux Scorsese : le réalisateur de génie et le cinéphile qui se démène sans compter pour la mémoire du cinéma. Ces deux aspects de sa personnalité et de son travail (car ses opinions se traduisent en gestes, au contraire de beaucoup de chiâleux professionnels qui n’ont jamais accompli grand chose) on tout mon respect.

      J’aurais donc plusieurs listes de films qui m’ont vraiment fait peur.

      Dans l’enfance, les films Hammer que je regardais à la télé m’ont fait passer de très mauvaises nuits, mais j’en redemandais, allez savoir pourquoi?

      Je retiens The Horror of Dracula et «le fascinant Capt. Klegg» qui a beaucoup influencé Tim Burton pour Sleepy Hollow. Je retiens aussi que Tim Burton a toujours eu peur des clowns. C’est aussi mon cas, les seules exceptions étant Sol et Gobelet (quoique les murs noirs étaient angoissants)

      Le clown poupée du Poltergeist de Tobe Hooper et Spielberg (qui a finalement réalisé le film (Hooper étant jugé trop «subversif» pour faire un film rentable) m’a vraiment terrifié, comme le premier Evil Dead de Sam Raimi.

      J’ai toujours trouvé les films de zombies dégoûtants avant d’être terrifiants. Exceptions : Romero (The Dawn of the Dead), Craven (The Serpent and the Rainbow) et surtout, Les Trois Couronnes du Matelot de Raoul Ruiz, un chef d’oeuvre miraculeusement réedité en DVD.

      Le locataire de Polanski m’a beaucoup impressionné. Mais le fait d’avouer aimer un film de Polanski fera-t-il de moi un crypto-pédophile à pendre par les couilles?

      De nos jours, les films qui me font le plus peur sont ceux qui flirtent avec le réel. Des trucs bruts et pas trop de budget. Les films de Lynch, Haneke et Cronenberg, entre autres.

      Ces films me font vraiment peur car ils parlent franchement du monde dans lequel nous vivons. Comprenons-nous, l’horreur est dans le quotidien, et les conséquences de nos choix de vie (ou de mort). Certains documentaires me terrifient plus que le plus méchant Alien inventé par Hollywood. Et je n’endosse pas des manipulations de Michael Moore.

      Les instruments chirurgicaux de Dead Ringers (et ceux qui les manipulent) me terrifient bien plus que les Decepticons et autres créatures du Mal, formatées pour nous convaincre que l’ordre existant est préférable à toute velléité de changement.

      @ frederic_clement_qc

      SK a écrit un livre visionnaire : De Caligari à Hitler, où il entend démontrer que le cinéma expressionniste allemand des années 20 a non seulement prévu l’arrivée de Hitler, mais la prépare. Il faut nuancer, mais le livre est à lire. Le livre se trouve dans certaines bouquineries si on est tenace et chanceux.

    • Excellent choix de Scorsese dont j’admire les oeuvres, particulièrement Le Parrain et La dernière tentation du Christ.

      Pour ma part, le seul film qui m’a fait me fermer les yeux et boucher les oreilles est “Cimetière vivant” (Pet Sematary).

    • @ goupil

      unholy_ghost semble vouloir dire que l’ouvrage de Kracauer sur la théorie du film sera traduite en français sous peu pour la première fois. C’est là-dessus que je cherche de l’info. Sinon, oui, il faudrait bien que je lise De Caligari…

    • @ ducalme

      Le Parrain de Scorsese?? Faut absolument que je vois ça, c’est un remake? ;-)

    • @fmarchan

      LOL (pour le remake et votre humour)

      Toutes mes excuses à Francis Ford Coppola et à vous-même et merci de me l’avoir signalé rapidement, ce qui permet de rectifier immédiatement le tir.

      J’avais en tête “Les Affranchis”, mais il n’en demeure pas moins que j’ai écrit “Le Parrain”.

    • Hahaha,Je suis allé voir Paranormal Activity hier,c`est tellement drôle d`entendre les filles crier dans le cinéma,surtout pour un film pas ben ben épeurant.Moi un que j`ai bien aimé,c`est The Evil Dead.

    • Je ne suis vraiment pas amateur du genre.

      Je pense que le degré d’effroi ressenti dépend aussi de l’état d’esprit dans lequel on était au moment du visionnement. Voir adulte en plein jour Jaws n’aura pas le même impact que si on l’a vu enfant, le soir avant d’aller au lit. Je me souviens qu’enfant, après avoir vu un vulgaire épisode d’une série cheap comme “Voyage au fond des mers”, mon père m’avait demandé d’aller chercher quelque chose qu’il avait oublié dans l’étable. Dans l’épisode que je venais de voir, un commandant qui était allé trop profond à l’intérieur d’un bathyscaphe, était métamorphosé en créature hyper violente. C’était l’hiver, il faisait noir. Je marchais dans la neige. J’atteins la porte. Je dois ouvrir la lumière, entrer, marcher à l’intérieur. Les vaches font du bruit, soufflent, se lèvent. Le monstre m’attendait partout, à chaque coin, derrière chaque porte. Il voulait saisir ma main quand j’ouvrais ou fermais une lumière. J’ai été marqué.

      Cela dit, je ne veux pas tomber non plus dans le discours relativiste. Bien entendu, il y a des qualités intrinsèques à certains films. De nombreux films sont bien plus épeurants que Psycho de Hitchcock, mais celui-ci. comme l’a mentionné Sorsese, est une véritable oeuvre qui a inspiré bien d’autres réalisateurs.

    • Étrangement, j’ai été terrifié (et je pèse mes mots) quand j’ai vu Jurassic Park vers 5-6 ans. Mon père a eu la lumineuse idée de me le montrer. Et ensuite, pendant la semaine, je l’ai revu 4-5 fois.

      Terreur pendant 2 ans.

    • Du côté peur, récemment je pense à REC…
      Et du côté traumatisme léger (haha), Naked Lunch m’a bouleversé et dégouté…

    • Frederic_c, ça devrait sortir ce mois-ci chez Flammarion: http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1032757&def=Th%C3%A9orie+du+film%2CKRACAUER%2C+SIEGFRIED%2C9782081211766

      De Caligari est à lire, mais c’est son plus mauvais livre (son oeuvre, proche de Benjamin, est en train d’être traduite en français).

    • Theory of film était “arguably” le livre sur le cinéma le plus important non encore traduit. C’est fait.

    • Pet cemetery est effectivement très effrayant. Je parle du livre bien sûr !!. Le film quand a lui était exécrable. Est-ce que je rêve ou j’ai lu quelque chose a l’effet que George Clooney allait en faire un remake?

    • Predator avec Arnold, je devais avoir 7-8 ans et ma mère était à Montréal pour suivre une formation et mon père n’a jamais allumé que ça bûchait un peu trop pour un kid.

      Quand le Prédateur tombe dans l’eau à la poursuite du héros, je suis allé rejoindre mon père dans son lit cette nuit-là.

      @ Arnolde

      Jeepers creepers et Texas chainsaw massacre, ça fait pas peur ces conneries-là….

    • C’est bien à l’occasion d’un tel exercice que l’on peut voir le fossé entre les générations. Ceux qui reprochent à Scorsese de n’avoir cité que des vieux films n’ont pas saisi que ce dernier s’exprime en cinéaste de SON époque et de SA génération. Soufflant moi-même bientôt quelques 40 bougies, il est clair que de mon côté je préfère un cinéma d’horreur plus axé sur l’atmosphère, l’ambiance, le mystère et le non-dit que le cinéma d”horreur actuel, plus axé sur les effets-chocs, et porté sur le gore.

      Je ne perdrait pas mon temps à établir un palmarès puisque quelques-unes de mes bobines préférées du genre ont déjà été cités (The Exorcist, Halloween, The Shining, Psycho, etc…) mais je vais plutôt conseiller quelques petites perles du genre moins connues mais qui gagnent à être explorées… enfin pour certains :

      Salem’s Lot (1979). Réalisé par Tobe Hooper (Texas Chainsaw Massacre, Poltergeist) cette mini-série tournée pour la télévision et adaptée du roman vampirique de Stephen King souffre au passage de quelques défauts “kitsch” propres aux productions télévisuelles du genre mais est vraiment plutôt bien foutue dans l’ensemble. Il s’y trouvent quelques moments vraiment effrayants (les manifestations des vampires sont à faire froid dans le dos) et qui m’ont sûrement donné la chair de poule quand je l’ai vu pour la première fois vers l’âge de 11-12 ans. Revu dernièrement lorsque j’ai fait l’achat du DVD et ça tient encore plutôt bien la route.

      Race With The Devil (1975). Deux couples de vacanciers en plein périple au Texas à bord de leur winnebago sont pris en chasse par les membres d’une secte satanique après avoir surpris ceux-ci bien malgré eux en pleins ébats suivi d’un sacrifice humain. Réalisé par Jack Starrett, un petit-maître de la série B de l’époque, auteur de plusieurs road-movies et de films de motards ayant fait le délice d’un Tarantino, ce film s’avère un croisement entre un road-movie et un drame fantastique à la Rosemary’s Baby… Oui c’est possible et ça marche plutôt bien, il y a une ambiance vraiment glauque et sinistre là-dedans, vraiment étonant pour une production du genre. Alors si l’envie vous prend de voir un Peter Fonda post-Easy Rider flinguer du satanique à coups de fusil à pompe, c’est pour vous !

      Let’s Scare Jessica To Death (1971). Sorte de thriller psychologique vraiment macabre qui suit une jeune femme profitant d’une retraite dans une maison de campagne avec ses amis suite à sa sortie d’une clinique psychiatrique. Certains phénomènes étranges ayant cours dans la demeure ne l’aideront vraiment pas à prendre du mieux ! Le rhythme est plutôt lent, le cinéaste (John Hancock) prend bien son temps pour installer l’intrigue, établir son climat et étoffer ses personnages, alors ce film est à déconseiller pour les 20 ans et moins en âge. Pour les autres qui sont amateurs du sous-genre de “l’horreur psychologique”, définitivement à recommander.

      Burnt Offerings (1976). Une autre histoire de maison hantée suivant les mésaventures d’une petite famille emménageant dans une autre demeure sinistre. Presque oublié aujourd’hui, ce film mettant en vedette Oliver Reed, Karen Black et la vénérable Bette Davis dans un rôle télégraphié, est quelque peu suranné, mais il y a quelques séquences qui m’ont vraiment foutu la trouille, mettant en scène le conducteur de corbillard le plus effrayant qu’il m’ait été donné de voir au cinéma. :)

      Là encore, je conseille ces films vraiment pour ceux qui sont plus porté vers les “vieilles choses”. Pour ceux qui trouvent leur compte dans la série des “Saw”, la “torture porn” à la Hostel ou bien les innombrables remakes débilitants qui pullulent sur nos écrans ces jours-ci, éviter à tout prix !

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    mars 2013
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité