Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 29 juillet 2009 | Mise en ligne à 17h00 | Commenter Commentaires (12)

    Blood Simple revu par Zhang Yimou

    1203436917_blood-simple-pic.jpg

    Il y a quelques semaines, on apprenait que le réalisateur chinois Zhang Yimou préparait un remake de Blood Simple (1984), le premier long métrage des frères Coen, et tout simplement l’un des meilleurs films américains des années 1980. On en sait un peu plus aujourd’hui concernant le «projet le plus étrange de l’année», pour reprendre les mots de Helen Faradji.

    Dans une dépêche d’IndieWire annonçant que Sony produira le film, provisoirement intitulé Amazing Tales : Three Guns, on retrouve cet éclaircissement :

    Décrit comme une comédie à suspense, le film est situé dans une boutique de nouilles dans le désert, plutôt que dans un bar d’une ville anonyme du Texas. Le plan apparemment simple du propriétaire de la boutique de tuer sa femme adultère et son amant dégénère vite après l’introduction d’un fusil dans la vie de personnages habitués aux couteaux et aux épées.

    Un favori du régime communiste, Zhang Yimou est un cinéaste qui, dernièrement, se spécialise dans des spectacles épiques à l’esthétisme léché, traitant de mythologie chinoise – Hero (2002), House of Flying Daggers (2004), Curse of the Golden Flower (2006). Ce n’est pas un hasard d’ailleurs si on a retenu son nom pour concevoir la cérémonie d’ouverture des Jeux de Pékin.

    On se demande alors qu’est-ce qui a bien pu l’attirer à revisiter un film à petit budget fait par des frangins cinéphiles et cyniques. Peut-être la simplicité du récit et l’universalité des thèmes? Mais alors pourquoi ne pas écrire un scénario original? Est-ce si difficile d’imaginer une histoire impliquant une femme infidèle et un mari jaloux mû par des pulsions meurtrières?

    Mais la motivation qui se cache derrière ce drôle de projet de remake est peut-être un peu plus sournoise : et s’il s’agissait – en partie, bien sûr – d’un pied de nez à Hollywood et à sa manie de constamment refaire (et de salir) les films asiatiques?

    ***
    Voici le prologue de Blood Simple, une préfiguration de celui
    de No Country for Old Men :


    • “On se demande alors qu’est-ce qui a bien pu l’attirer à revisiter un film à petit budget fait par des frangins cinéphiles et cyniques” Simplement parce que a la base si on s’interesse a l’oeuvre de Zhang Yimou depuis le debut, il fesait dans le beaucoup plus petit budget et dans le moins spectaculaire, comme ses exellents Raise the Red Lantern, Ju Dou et Happy Times par exemple, qui sont des films beaucoup plus simples et moins popcorn. Peut-etre a t-il envis de retourner a ses racines qui sait. Pourquoi un remake, j’en ai aucine idee mais ca promet, je suis tres curieux de voir le resusltat bien qu’honnetement, je ne sens pas que Blood Simple avait besoin d’un lifting.

    • Je suis un grand amateur des films des frères Coen, mais j’ai vu Blood Simple pour la première fois il y a quelques semaines seulement. J’ai été tout simplement soufflé! Nettement un de leurs meilleurs, mettons avec Fargo (mon préféré) et No Country for Old Men.

    • C’est peut-être qu’après avoir tenu le rôle de l’artiste officiel lors les Jeux Olympiques, Yimou a voulu faire quelque chose de plus libre, de moins ambitieux et rendre hommage à un genre et à des auteurs qu’il aime bien.

      Et si Yimou a travaillé pour le gouvernement, mentionnons aussi que ses films ‘Épouses et concubines’ et ‘Vivre’ ont eu quelques problèmes avec la censure chinoise.

    • J’aime bien Blood Simple mais je comprends pas l’engoument qu’il suscite.

      Je suis un fan des frères Coen, mais pour moi leurs chefs d’oeuvres sont Barton Fink, Miller’s Crossing et The Big Lebowski.

    • @Abzurd

      La vie est amusante. Vos trois films préférés des frères Coen sont les trois seuls que je n’aime pas beaucoup, et que je ne possède pas en DVD. Tous les goûts sont dans la nature…

      Mon top-five des frères Coen :

      Fargo
      Raising Arizona
      O Brother, Where Art Thou?
      The Hudsucker Proxy
      No Country for Old Men

      Olrik

    • Au diable le remake, l’original est génial. Les meilleurs réalisateurs d’Hollywood, et de loin, selon moi.

    • Ça pourrait être une bonne nouvelle pour les fans de Zhang Yimou. Ses vieux films sont presque tous très bons, en tout cas meilleurs que les grosses productions des dernières années. En plus de ceux mentionnés par bertrandcremeux, je me souviens d’avoir aimé To LIve, The Road Home et The Shanghai Triad. Leone avait rendu hommage à Kurosawa avec son Fistful of dollars, peut-être que ZY veut faire quelque chose de semblable avec un remake de Blood simple.

    • Beurk! Je m’ennuis de Red Sorghum…

    • Génial, cette présence constante du vieux et sage narrateur sur des plans désertiques, dans les films des Coen.

    • J’ai entendu dire que le dernier méga-projet de Yimou était retardé pour une raison quelconque; ça explique peut-être son intention de faire un remake “en attendant”.
      Dans un tout autre ordre d’idées, j’étais à la première d’Inglourious Basterds hier soir et j’ai le plaisir de vous annoncer que le dernier Tarentino est excellent. Vivement le 21 août pour y retourner.

    • Je ne pense pas que le camarade Zhang tente de faire un pied de nez à l’américanisation du cinéma asiatique. Il a lui-même fortement contribué à l’exportation d’une culture chinoise historico-pop par ses films à grand déploiement hautement pénibles.

      Peut-être veut-il se refaire un capital de sympathie auprès des cinéphiles en associant son nom à une oeuvre d’auteur que presque tout le monde aime?

      Peut-être a-t-il atteint un niveau de pouvoir où il peut décider de faire ce qu’il veut en sachant que personne ne dira non?

      Peut-être qu’il est devenu fou?

      Dans tous les cas, ça n’augure pas grand chose de bon.

    • J’ai de la difficulté à comprendre cette aversion cultivée par certains cinéphiles envers les remakes hollywoodiens de films asiatiques. Je l’ai beaucoup observé il y a trois ou quatre ans, avec The Departed vs Infernal Affairs. Les détenteurs des droits d’Infernal ont bien accepté que les américains fassent un remake. Ce sont eux qui avaient le dernier mot, soit celui d’accepter ou de refuser de laisser leurs droits. L’histoire des Sept samurais pourraient être reprise par un danois, un chinois, un sénégalais et un argentin dans la même année, ça ne ferais qu’attiser ma curiosité. L’histoire est le point de départ d’un film. Pour moi, il compte pour 2-3% de mes critères d’évaluation. Je préfères, de loin, m’attarder au montage, à la cinématographie, à la facture globale, …

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    janvier 2012
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité