Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 26 juin 2009 | Mise en ligne à 0h20 | Commenter Commentaires (21)

    La question Eddie Murphy

    USA/

    Un journaliste du New York Times a tenté de résoudre un des mystères les plus persistants à Hollywood : la longévité professionnelle d’Eddie Murphy.

    Pour donner le ton à son article, il met en exergue une citation d’un collègue :

    Si la carrière d’Eddie Murphy était un cheval blessé, il serait exécuté et sa carcasse serait enterrée dans l’endroit le plus isolé du désert, là où personne ne pourrait trébucher dessus.

    En effet, l’acteur de 48 ans, connu pour sa «réputation de diva», a tendance à aligner les flops. Alors pourquoi continue-t-on d’avoir recours à ses services (ce qui n’est pas donné; avec un salaire de 20 millions $ et un pourcentage des recettes)?

    La réponse est complexe, sans toutefois être pleinement satisfaisante. En résumé, Hollywood a une «mémoire longue» et continue de croire dans le potentiel de Murphy. Pour un The Adventures of Pluto Nash (Budget : 100 millions $ – Recettes : 7 millions $), il y aura toujours un Norbit (Budget : 60 millions $ – Recettes : 159 millions $). Murphy représente un gros risque, mais un risque qui peut rapporter gros. Il est l’équivalent du all in au poker.

    Le commentaire le plus révélateur (et comique) de l’article provient d’un expert qui mesure la «bancabilité» globale des acteurs :

    Eddie est explosif; en autant qu’il a le bon projet, les bonnes circonstances, le bon concept, le bon réalisateur. [...] Le défi est de placer sa marque dans la bonne conserve. Son auditoire a des attentes très strictes par rapport à lui, et je je veux dire par là : fat suit, fat suit, fat suit.

    On ne s’étonnera pas d’apprendre que le prochain projet de Murphy est The Nutty Professor 3

    Un peu de nostalgie :


    • J’ai de la difficulté à saisir comment il est passé de trucs très intéressants et selon moi de qualité (48 Hours, Saturday Night Live…) à des trucs insipides qui ne dévoilent en rien son réel talent. Très dommage. Une drôle de carrière…

    • Murphy est un bon acteur de comédie malgré qu’il aille joué dans des flops, ne devrait-on pas dire qu’il aurait dû avoir mieux considérés ses projets?

    • j’aimais bien Eddie Murphy plus jeune, mais je crois qu’il faut donner un peu de crédit au gars de la traduction française qui est tordant!

    • Dire que le gars a failli être dans Star Trek IV… mais il a préféré tourner Beverly Hills Cop 2!

    • J’abonde dans le même sens que gab4. Murphy, selon moi, s’enlise dans une forme d’humour de plus en plus prévisible.

    • Je m’ennuie de “Prince of New York” qui a plutôt bien vieilli contrairement à “L’enfant sacré du tibet” de la même époque.

    • Un acteur des années 80- début 90 maintenant brulé. Serieusement, depuis les Beverly Hills Cop, qu’est ce qu’il a fait de vraiment interessant a part des navets pas si droles ? Je me pose aussi la meme question depuis longtemps, comment ca on fait toujours appel a lui encore aujoud’hui pour des films? Mystere.

    • @ johnnythewolf

      qu’est-ce qu’il aurait joué dans star trek 4?

    • Il a joué dans Dream Girls. Et aussi regardez ses talents de stand up comic dans Youtube le spectacle ”Raw”. Ça vaut vraiment le déplacement.
      C’est un genre de Jerry Lewis. En fait quand on y pense la plupart des comiques deviennent plus drôle à un certain moment: Steve Martin et ses Pink Panther, Mike Myers et son dernier film The love Guru, et plusieurs autres. C’est comme si leur talent était trop grand pour les auteurs souvent médiocres. Pas facile d’écrire de la comédie mais ces acteurs doivent payer leurs comptes comme tout le monde alors ils se produisent dans des films médiocres et nourrissent la machine.

    • @ bohmer

      Si j’en crois mes lectures, Eddie Murphy était censé incarner un maniaque des OVNI qui aurait été témoin de l’arrivée du Bounty (l’Oiseau de proie de Kirk) au-dessus de San Francisco. Son rôle a finalement été réécrit pour Catherine Hicks.

    • Le problême est peut-être que Eddy Murphy, comme d’autre comique, n’arrive pas à jouer d’autre rôle que leur propre personnage.

      Eddy Murphy et son gros rire
      Chevy Chase en gars éberlué
      Jim Carrey en pitre
      etc…

      Certain comme Adam Sandler ont réussi à transcender leur personnage (L’ado de 30 ans) dans des rôles plus difficiles. Je pense à Punch Drunk Love dans le cas de Sandler.

    • @ johnnythewolf

      ça aurait été aussi ridicule que richard pryor dans superman III…besides, catherine hicks was sort of hot in a 80’s kind of way!

    • @diclo: tout a fait, bon point. J’irais meme un peu plus loin en disant “Le problême est peut-être que Eddy Murphy, comme d’autres ACTEURS”. Ca, je l’ai compris y a pas bien longtemps lorsque j’ai vu le tres bon JCVD ( http://www.imdb.com/title/tt1130988/ ) , moi qui classais par automatisme depuis deja plusieurs années Jean-Claude Van Damme dans “acteur bete sans tatent sauf ses muscles” j’ai vu dans ce film, certainement le tout premier dans sa carriere lui donnant une véritable chance de se prouver, que J-C peut acter et meme surprendre. MAis faut pour ca leur donner la chance de faire autre chose que leurs propre personnage comme diclo a dit.

    • Personne ne mentionne Shrek ?

      Murphy s’était essayé dans le sérieux avec Harlem nights et on s’était retrouvé avec un film moche.

    • Il est vrai que Eddie Murphy déçoit autant qu’il peut nous émerveiller. Bien qu’il ait enchaîné navet après navet au cours des dernières années, il reste que c’est un acteur et un humoriste de grand talent. Moi je penche pour l’hypothèse de l’acteur qui a perdu son flair pour les bons projets rentables.

      @guitarepirate
      Tellement vrai!! Je suis persuadée que les films d’Eddie Murphy n’auraient jamais connu autant de succès en français n’eut été de l’hilarant comédien qui double sa voix. D’ailleurs, pour dire à quel point j’adore sa voix française, j’ai découvert que Prince à New York, film fétiche de mon enfance, était disponible en DVD. Et bien j’ai refusé de l’acheter pour la bonne raison que la piste française ne s’y retrouvait pas.

    • Certaines personnes oublieraient-elles sa nomination aux Oscars pour Dreamgirls?

    • @ diclo

      Si vous parlez de “transcender leur personnage”, vous ne pouvez pas mettre de côté Jim Carrey alors. Il a offert de magnifiques interprétations dramatiques dans des films comme Truman Show ou Eternal Sunshine of the Spotless Mind. Il a aussi été épatant dans Man on the Moon où, bien que jouant un “pitre”, était loin de son personnage de pitre habituel.

    • @diclo,
      permettez-moi d’être en désaccord pour Jim Carrey. “Man on the moon”, “Eternal Sunshine of the Spotless Mind”, “The Number 23″, “The Truman Show” et même “Yes Man” nous donnent une idée du talent réel et de la polyvalence de cet acteur.

    • Jim Carrey est en effet un acteur surprenant. C’est quand même étrange de voir tant de comiques tenter d’interpréter des rôles sérieux, ce qui n’est pas donné à tout le monde.

      Adam Sandler, par exemple : bien qu’il n’était pas mauvais dans Reign Over Me, il en beurrait pas mal épais dans le pathos. Je n’ai pas vu Punch Drunk Love.

      Et il y a bien sûr Will Ferrell. Stranger than Fiction n’était pas mauvais, mais, en mode sérieux, Ferrell a l’air d’avoir pris du ritalin après s’être enfoncé un balais dans le cul. Tout pour dire que, pendant le film, il me donnait l’impression de se retenir pour ne pas lâcher une blague ou cabotiner.

    • Sa longévité professionnelle ? Elle ne me surprend pas du tout, du tout.

      Un il fait de la comédie, deux c’est une vedette qui a déjà rapporté gros et qui peut encore rapporté.

      Qu’il connaisse des flops non plus n’est pas surprenant avec ce qu’il commande comme rémunération et tout.

      —————————————————————–

      Je m’étonne pas non plus d’un Martin Lawrence qui ne reçoit pourtant pas des bonnes critiques…

      Martin Lawrence est moins bon que Eddie Murphy et je crois quand même qu’il aura des producteurs prêts à s’associer à lui. Bon mais je connais pas les chiffres.

      Puis si on parle de navets, il doit y en avoir plusieurs qui sont rentables. Les navets sont plus nombreux que les chefs d’oeuvre à rapporter. Il faut bien faire la distinction entre navets et flops.

      ———————————————————————

      Ce qui me surprend plus ce doit être le succès d’un acteur comme Jack Black présentement ou d’un Chris Farley avant son décès.

    • Ok Mea Culpa pour Jim Carrey. Quoique qu’il à tout de même tendance à cabotiner un peu, pour Truman en autre ou je lui trouve un coté un peu “mime marceau” du visage. Mais ça se prêtait bien au personnage.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    juillet 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité