Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 24 février 2009 | Mise en ligne à 14h30 | Commenter Commentaires (8)

    Le hockey du bon vieux temps

    127

    Une belle trouvaille sur le site de l’ONF : Un jeu si simple (1964) de Gilles Groulx. Ce documentaire de 30 minutes présente le Canadien des années 1950, avec ses Henri Richard, Jean Béliveau, Bernard Geoffrion et Jacques Plante. Des extraits d’entrevues avec René Lecavalier sont parsemés à travers le film. On est saisi par la candeur des propos; rien à voir avec les répliques aseptisées qui sortent de la bouche des joueurs d’aujourd’hui.

    Ce qu’on retient le plus d’Un jeu si simple, ce sont évidemment les images saisissantes du Forum. D’abord, celles au niveau de la patinoire, filmées en 35 mm couleur, montrent les joueurs tels des gladiateurs ou des Dieux du stade. Cette interprétation est renforcée par la musique sacrée de Bach qui accompagne régulièrement les images du jeu.

    Ensuite, la foule. Groulx opte ici pour le noir et blanc. Sans doute afin de dessiner un contraste entre les regardés et les regardants. Si les spectateurs ont enfilé leurs habits du dimanche (les hommes en complet-cravate, les femmes avec leurs gants blancs) ce n’est pas pour chanter les louanges du Saint-Père, mais bien ceux de la Sainte-Flanelle. L’atmosphère au Forum est intense. L’anxiété est palpable sur le visage des gens. Mais lorsqu’il y a but, la délivrance est jouissive.

    Le travail sur le montage est particulièrement réussi. Mon moment préféré survient lorsqu’un garçon demande à un Noir assis à côté de lui : «Est-ce qu’il y a des animaux sacrés dans votre pays?» L’homme répond, étonné, «Des animaux sacrés!?». Le film coupe immédiatement à une séquence sur la patinoire.

    On a tendance à répliquer au garçon : «Pas besoin de chercher aussi loin, tu n’as qu’à regarder devant toi».


    • Sauf erreur, un extrait de ce film fut utilisé dans le superbe film La mémoire des anges.

    • M. Siroka, merci beaucoup de m’avoir fait découvrir ce film . Magnifique, vraiment; de la trempe de Golden Gloves. Ces 30 minutes renferment plus d’inventivité, d’énergie et de brio que la plupart des films n’en contiendront jamais. Dommage que les documentaires de l’ONF des années 60 ne soient pas mondialement reconnus comme un mouvement cinématographique important.

    • @maximeg

      euh… ils le sont, reconnus, en passant… c’est au Qc qu’on ne sait pas qu’ils le sont…

    • @maximeg

      Le groupe ‘boards of Canada’ ça vous dit qq chose ?

      Même la musique produite par l’ONF (d’aucuns y voient même la naissance du techno, puisqu’on griffait de la bande magnétique à la main pour faire des beats sythétiques) est mondialement reconnue…

    • Merci de m’avoir découvrir ce bijou. Mon premier constat : plus ça change, plus c’est pareil. Du pain et des jeux. Et que dire que René Lecavalier. Il a défini une façon de faire. Malheureusement, sa méthode a été reprise et pas du tout améliorée ou modifiée depuis près de 50 ans. J’avais l’impression d’entendre les commentateurs actuels, tellement ceux-ci ne se sont pas adaptés à leur temps et au jeu actuel. C’est soit un signe que M. Lecavalier avait vu juste au départ, ou que nous ne nous forçons pas à adapter une façon de faire aux us d’aujourd’hui.

    • J’ai beaucoup aimé le film.

      C’est rare que l’art et le sport se marie aussi bien.

      La plupart des films (et des œuvres d’arts en général) sur le sport n’ont pas une grande valeur artistique. Et habituellement les œuvres sur le Tricolore jouent toujours avec le côté nostalgique de l’équipe.

      Ce film-la est un peu l’équivalent en image de ce que Serge Lemoyne faisait en peinture.

      http://www.itinerart.ca/images/oeuvres-big/lemoyne-detail-hot-dog.jpg

      http://profile.ak.facebook.com/object3/1668/49/l13513607180_6469.jpg

    • les séquences où l’on voit les spectateurs et les joeurs en action me font beaucoup penser au film “Zidane, un portrait du XXIème siècle”.

      Merci pour cette découverte

    • Serieusement …… au Québec…..y’a t’il vraiment de quoi de reconnu!!!!!!! Se qui se passe sur la patinoire …..resume en gros comment va ta ville ou societé !(entk ti cul sa marchais dmeme !!!:P) Alors pour moi…Québec auras pas d’équipe d’ici tot!!!! Car la patinoire de Régis ……A descend !!!!! Tourne en rond…..saute !!!! tombe….prend un virage de 45degré ….remonte descend …..et finalement tlm plante !!!! oops cest le red bull CI ;) si red-bull aimais tant Quebec …… Régis …..un pion …..jammmmmais !!!;)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2009
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  
  • Archives