Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 27 décembre 2008 | Mise en ligne à 22h15 | Commenter Commentaires (12)

    Pourquoi le silence n’a pas de prix

    GOLDENGLOBES/

    Une séance de The Curious Case of Benjamin Button à Philadelphie a mal tourné jeudi. Très mal tourné!

    Un homme qui ne supportait plus le bruit de la famille assise à côté de lui au cinéma a tiré sur le père, le touchant au bras, le soir de Noël.

    James Joseph Cialella a demandé à son voisin de se taire, avant de jeter du pop-corn sur son fils. L’agresseur marchait vers eux quand le père s’est levé et a été blessé par balle.

    Le policier Frank Vanore a qualifié l’incident d’effrayant en intensité de violence pour un peu de bruit. Le blessé hospitalisé se remet de sa frayeur.

    Ce que cette dépêche d’AP oublie de mentionner est que, après son agression, le suspect s’est rassis pour terminer le film! Un véritable amateur de cinéma qui prend sa passion peut-être un peu trop au sérieux.

    Cette histoire d’horreur me rappelle le court de Lars von Trier, Occupations, tiré du collectif Chacun son cinéma. (Par peur d’être poursuivi pour choc nerveux, je ne fournirai pas de lien dans ce cas-ci – mais, pour les plus téméraires d’entre vous, je laisse un indice : YouTube).


    • Je condamne le geste du tueur. car avoir recours à une arme à feu est illégal et assez dangereux. Il est vrai qu’au USA les adultes peuvent porter une arme en tout temps (certificat oblige) Du coup j’ai envie de dire que notre société ne se porte pas bien.. car des gestes isolées comme cela se produisent de plus en plus à travers le monde.. Mais avec cette violence qui fait du mur à mur constamment dans notre quotidien.. plus rien ne m’étonne. Sans banaliser le geste du tueur.. moi de mon côté j’ai déserté les grandes salles populaires depuis belle lurette. Il y a les cinémas populaires qui sont là avant tout pour divertir le grand public. Le Popcorn et liqueur sont au rendrez-vous.. Donc il est de mise que le bruit fait partie du décor.. Je fuis ce genre de cinéma comme la peste. Et il ya les cinémas de répertoire.. ils sont peu nombreux dans la grande région Métropolitaine.. De mémoire sans le nommer.. il n’y a pas de croustille ni liqueur.. et le silence est d’or..

    • sur les blogs américain tout le monde applaudit le tireur !

    • Bah, ça devait arriver, entre le goût des ricains pour les armes à feu, le manque de respect de tous envers tout et tout le monde de plus en plus répandu dans la vie quotidienne et les grandes chaînes de cinémas qui sont devenus des supermarchés du divertissement, je m’étonne même que quelqu’un n’ait pas pété les plombs plus tôt.

      @ paulauster
      En l’occurrence, je dirais plutôt que le silence était de plomb. ;-)

    • .. l’intolérance est devenue la norme dans notre société …il ne faut pas que le bruit des autres les dérangent que ce soit au cinoche, dans la rue, au resto,—mais ces memes gens si exigeants ne se genent pas eux , pour emmerder le voisinage….et la politesse a foutue le camp avec la patience,,,—-Intolérance, Impatience, Impolitesse, Ignorance, ? merci,,,

    • Quel pays de tarés.
      Pour avoir une meilleure idée du niveau où les Américains ont sombré, il faut lire les commentaires qui suivent l’article original.

    • @jaypee2

      Faudrait pas exagérer : la plupart des gens qui commentent l’affaire condamnent le geste de l’agresseur.

    • @ “mariemadelaine”

      Pas d’accord avec vous. Ceux qui se plaignent du bruit sont en général ceux qui en font le moins. Je ne tirerais certainement pas sur les gens qui prennent toute la place avec leurs clans bruyants et leurs bébelles (VTT, motoneiges, gangs de grandes gueules, etc.) mais ils m’emmerdent royalement quand même. Ce sont toujours les mêmes qui font ch*** les autres. La majorité des gens savent vivre mais il y a une minorité de sans-allure qui prennent beaucoup trop de place.

      Encore une fois, ceci est un cas d’espèce, peut-être que la “petite famille” qui dérangeait le tireur était bien raisonnable, mais n’oubliez pas que les Bougon aussi, c’est rien qu’une “petite famille”. Aimeriez-vous ça les avoir comme voisins dans une salle de cinéma?

    • Qui n’a jamais été dérangé par un couple trop bruyant au cinéma? Je me rappelle avoir eu la chance d’avoir un couple à côté de moi pour Casino Royale. Si je vous dis qu’ils parlaient presque autant que le réalisateur et son équipe lors du commentaire… Ou encore un groupe d’adolescents lors de la projection de Eagle Eye (mais je l’avais peut être cherché).

      Mais évidemment, le geste était un peu… Exagéré? Quel monde de fou, vraiment.

      Au fait, pour le court de Lars Von Trier… Ouille! Comme quoi la vérité dépasse parfois la fiction…

    • Paul: En ne cessant de parler du «tueur» , vous prouvez que vous avez mal lu la nouvelle.

    • , @ bill..,,,je ne voulais pas généraliser, mais il y a des imbéciles bruyants tout partout sur cette terre et des imbéciles silencieux aussi,—— ceux qui font plus de bruit se font surement plus remarqués que les autres—,j’Ai pour exemple, un voisin qui fait jouer sa musique très-très fort et qui n,aime pas les enfants des autres voisins qui s’amusent à jouer au hockey dans la ruelle, car leur cris le dérange dans la journée, il dort et toute la nuit il fait du bruit,….qui est l’imbécile ? —oui, parfois, quand il y a une petite famille qui crie au resto ou au cinoche ,cela peut déranger les autres utilisateurs, mais des enfants restent des enfants et c,est dans leur nature de faire du bruit,si on ne veut pas les entendre ,on ne va au cinoche en meme temps, je viens d’une famille nombreuse et j’ai appris a etre tolérante envers les autres personnes et surtout avec les enfants.—-mais vous avez raison ce sont des cas.d’espèce et qui peut dire ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas…merci,

    • Bon lundi matin,

      J’ai toujours eu des voisins bruyants, des hommes en particulier, surtout d’âge mûr qui marche avec leurs bottes militaires du soir au matin, que dis-je, de la nuit jusqu’au matin, qui tire les chaises comme si chacune faisait une tonne, qui déneige leur entrée à la souffleuse au moment où l’on étient la lumière pour dormir le soir parce que le matin on doit se lever à six hueres, qui s,arrange toujours pour entreprendre une brassée de lavage au moment précis où vous êtes sous la douche et peu importe l’heure à laquelle vous choississez de prendre cette douche, des personens qui dans le couloir se crient d’un étage à l’autre de ne pas oublier ceci ou cela ou qui entreprennent des conversations quidurent des heures et des heures, des gens qui vers minuit décidnet de changer les meubles de leur chambre à coucher de place….

      Oui les gens bruyants et, comme on disait jadis, des occupatoires, je connais et j’admet que j’ai déjà pensé à leur en coller une sur la gueule, mais je ne l’ai jamais fait. Tier sur quelqu’un au cinéma ne me démontre qu’une chose, le tireur a besoin de soins et ça presse. Pété sa coche en criant je peux comprendre mais blesser l’autre avec une arme, non.

    • C’est pourquoi je ne porte JAMAIS d’armes quand je vais au cinéma.
      Le self-control ça commence à la maison! ;-)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    décembre 2008
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité