Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 26 novembre 2008 | Mise en ligne à 14h00 | Commenter Commentaires (10)

    Criterion diffuse en ligne

    criterion_sm.jpgLa Collection Criterion, la prestigieuse compagnie qui distribue des DVD de haute qualité d’«importants films contemporains et classiques», propose maintenant ses produits en ligne. Au coût de 5 $, vous pouvez «louer» un film transmis en continu pour une durée d’une semaine. Et, s’il vous plaît, vous pouvez commander le DVD… avec 5 $ de rabais.

    Pour l’instant, le catalogue en ligne ne compte que 20 titres. Il s’enrichira au cours des semaines à venir. Mes choix pour l’instant; Au revoir les enfants, Clean, Shaven, Cléo de 5 à 7, Juliette des esprits, Ratcatcher.

    Pour des explications générales sur la refonte du site, cliquez ici.

    ***
    Au fait, avec Noël qui approche, si vous cherchez à offrir un cadeau à un proche cinéphile, un DVD Criterion est toujours une valeur sûre.


    • Intéressante sélection M. Siroka, à laquelle j’ajouterais The Thief of Bagdad, une fantaisie qui n’a rien perdu de son charme merveilleux, même en notre ère de trucages informatiques.

      Vous écrivez qu’un DVD Criterion est “toujours” une valeur sûre. Ce n’est pas tout à fait vrai; certains de leurs titres présentent des problèmes de transfert (image non anamorphique ou rognée sur les rebords par exemple) ou sont plutôt chiches du point de vue des suppléments. Cela s’observe surtout dans leurs premières fournées, et plusieurs titres ont d’ailleurs fait l’objet de nouvelles éditions améliorées ou corrigées, Les Sept Samouraïs et Playtime par exemple (à quand le même traitement pour Alphaville?).

      Mais les titres plus récents ne sont pas non plus l’abri des problèmes. Leur version du Cercle rouge de Melville est affligée d’une horrible teinte verdâtre, probablement une erreur de colorimétrie, qui ne correspond ni à mon souvenir de la projection en salle ni aux éditions DVD européennes, tandis que leur Kwaidan est amputé de 20 minutes.

      Même avec Criterion, il faut faire des vérifications au préalable, juste au cas où.

    • Je conseille Spirit of Beehive, un chef d’oeuvre espagnol, ainsi que Sweet Movie, avec Carole Laure!.

    • C’est bien triste, mais nous, petits canadiens que nous sommes, ne pouvons regarder des Criterions sur internet, il ne sont téléchargeables qu’aux États-unis. Dommage.

    • Criterion en ligne mais: not in your country. Pourquoi?

    • cest vrai que criterion cest dépassé… Les éditions euro sont souvent pas mal mieux. El le fait qu’il édite à nouveau des titres out of print enlève l’intérêt d’en faire la collection… Mais faut pas non plus exagéré sur les copies… Pour ma part, ça me sécurise pas trop de voir les résultats du Mépris… trop neuf. En passant, Katyn de Wajda ça kick des culs!

    • @ personafilms

      Pouvez-vous élaborer sur Katyn? J’ai également assisté à la projection d’hier.

    • @personafilms

      Je ne crois pas que Criterion soit dépassé et ce n’était pas l’intention de mon commentaire. Je voulais simplement dire que même avec cet éditeur, il faut parfois y aller avec circonspection, tout comme avec les Européens, même les plus prestigieux (le British Film Institute par exemple).

      Par ailleurs, le fait de rééditer, en mieux, d’anciens titres ne me rend pas cet éditeur moins intéressant. Il est vrai que je ne me procure pas ces DVD pour en “faire la collection” comme vous dites, mais bien selon l’intérêt relatif de chaque titre. Il y a nombre de titres Criterion que jamais je n’achèterai, simplement parce que le film en question ne me touche pas ou me paraît sans intérêt. Et tant pis si ça laisse des trous béants sur mes rayons.

    • àJozef Siroka

      D’accord torcher des *** est un peu fade j’avoue ;) J’avoue que je connais très bien L’oeuvre de Wajda de l’homme de marbre en descendant… C’est dernier titre (dont les démons qui n’est pas dans la rétro…) me sont moins familiers. Avec Katyn, je n’ai pas eu l’impression de regarder du Wajda loin de sont chef d’oeuvre l’homme de marbre. La construction narrative du film (et de bien d’autre de ces films) m’a beaucoup impressionner. Je ne veux pas voler de punch, on sait tous plus ou moins un petit qqchose sur ce massacre, mais les scènes finales (j’étais convaincu qu’on ne verrait rien des massacres) sont réalisées de main de maître! Avouez que rarement vous avez ressenti une telle intensité dans une salle de cinéma qu’hier soir! Les spectateurs étaient sous le choc! On aurait entendu des acariens tellement c’était le silence au générique. Un grand moment, un de Wajda, que ce film. Je serais d’ailleurs curieux de savoir pourquoi il a attendu si longtemps avant de traiter de Katyn alors que son père y a laissé sa vie. Un film juste ou rien est laissé au hasard. Wajda joue sur la temporalité dans ses films de manière très maitrisé. La lumière, les décors… tout rend justice à la vison du réalisateur dans ce film. Et ce plan ou tous les officiers sont entassés… Je travail en technique et je ne sais pas comment il a réussi ça… Bref, avec la présentation extérieur du film et de la rétro consacrée à Wajda, on a vraiment bien pu comprendre comment ce réalisateur est et a été important pour la communauté. Un moment grave dans l’histoire qui a été relativement ignoré dans l’histoire. La rétro Wajda en est une qui peut rejoindre énormément de gens et je vous invite, pour ceux qui ne connaît pas bien ses films, à reprendre le temps perdu! Bref, au moins quelques un dont les meilleurs à mon avis sont:

      L’homme de marbre
      La terre de la grande promesse
      Danton
      Ashes and diamond

      Bon films!

    • caline que je fais des fautes dsl

    • En tout cas, j’en ai fait des cauchemars cette nuit! Un film très noir, sans répit!

      Ma scène préférée était définitivement la première. D’une symbolique très efficace. Les Polonais sur le pont coincés entre les Russes et les Allemands qui les assaillent des deux côtés. Une histoire que mes parents m’ont raconté toute ma jeunesse.

      La musique de Penderecki était aussi très à point.

      Merci pour les suggestions de films!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité