Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 28 mars 2008 | Mise en ligne à 14h04 | Commenter Commentaires (3)

    Le visage de Tintin

    tintin192.jpg

    Steven Spielberg a choisi le Britannique de 17 ans Thomas Sangster pour incarner le vaillant reporter imaginé par Hergé, rapporte le Guardian. La production avait déniché quelques mois plus tôt le Capitaine Haddock en la personne de Andy Serkis (le Gollum de Lord of the Rings). On attend maintenant de découvrir les visages des Dupont (Thomson and Thompson) ainsi que celui du professeur Tournesol (tristement renommé Cuthbert Calculus en version anglaise).

    Le projet Tintin prendra la forme d’une trilogie. La première partie sera réalisée par Spielberg et la seconde par Peter Jackson. Il n’y a pas de nom associé au dernier film pour l’instant. On ne sait toujours pas lesquelles parmi les 23 aventures de Tintin seront considérées, quoique des rumeurs font part du Crabe aux Pinces d’Or.

    Il a beaucoup été question du look d’une adaptation de Tintin au grand écran. Les fans éprouvent avec raison des craintes de voir leurs personnages favoris dénaturés (rappelons la laideur du Mystère de la Toison d’Or et des Oranges bleues). Cependant, avec les noms impliqués dans le projet, l’on doit s’attendre à des résultats d’une qualité insurpassable. D’autant plus que Tintin sera produit dans les prestigieux studios Weta, responsables de la trilogie Lord of the Rings.

    Spielberg explique ci-dessous que les films prendront la forme d’un hybride entre l’animation 3D et les prises de vue réelles :

    «Nous souhaitons donner aux aventures de Tintin la crédibilité d’un film en images réelles. Toutefois, Peter et moi avons pressenti que tourner dans ces conditions ne rendrait pas hommage au style caractéristique des héros et de l’univers d’Hergé. L’apparence des personnages sera photoréaliste. Les fibres de leurs vêtements, les pores de la peau, les cheveux : ils ressembleront à des personnes en chair et en os, mais ce seront des personnages de Hergé.»

    La passion de Spielberg envers l’oeuvre de Hergé est manifeste. Les aventures de Tintin couvrent de nombreux champs d’intérêt du réalisateur: un sens de l’aventure à grand déploiement, une interprétation manichéenne mais optimiste du monde, une attention particulière aux détails physiques. Le caractère de Tintin correspond également au type de personnage généralement prisé par Spielberg; un homme ordinaire quelque peu asexué et obsessif qui se retrouve malgré lui dans des situations improbables.

    Ceci étant dit, une adaptation de Tintin est-elle nécessaire pour le réalisateur de 61 ans? Pourquoi ne pas laisser l’opportunité à de jeunes talents de se prouver? Ces derniers temps Spielberg semblait avoir mûri, abordant des sujets plus sombres et ambigus que par le passé. Ses films du 21e siècle tels Artificial Intelligence, Minority Report et surtout Munich adressaient un public adulte et averti. Mais il faut se rendre à l’évidence; Spielberg est un éternel enfant.


    • Le passage de Tintin dans un monde un peu plus réel, où les intrigues ainsi transposées deviennent plus viscérales, plus sombres aussi, pourrait être intéressant. Il y a de quoi créer un nouveau aventurier style Indiana Jones, mais avec une personnalité complètement différente, ici. Surtout, certaines aventures de Tintin offrent le cadre rêvé pour faire des films d’une bonne profondeur dramatique : “Le temple du soleil” nous présente une cité inca perdue, “L’affaire Tournesol” est une véritable aventure d’espionnage, “Le Lotus bleu” nous plonge dans une sombre affaire de drogue dans la Chine du début du 20e siècle (avec l’occupation militaire japonaise sur fond de guerre civile), “Coke en stock” présente l’esclavage et les réseaux de commerce des humains, “Tintin au Tibet” pourrait être d’actualité. D’autres livres ne résisteraient pas au passage au grand écran (sauf dans des aventures pour enfants).

    • Puisque le tout sera fait à l’ordinateur, les personnages auront-ils le look des albums ou ceux des comédiens?

      En passant, la Toison d’Or et les Oranges bleues ont bien des défauts, mais je crois que Jean-Pierre Talbot a joué un Tintin très crédible.

      Enfin, Speilberg s’intéresse à Tintin depuis 1980, et selon les clauses d’association avec Hergé à l’époque, lui et personne d’autre ne pouvait réaliser le projet. Donc il se doit de rester associé au projet, même en incluant P.Jackson. De toutes façons, c’est un grand fan qui réaliser un rêve.

    • Le scénario sera écrit par Steven Moffatt…l’homme derrière le “célèbre” Dr Who…qui s’apparente étrangement à Indiana Jones. Il a aussi écrit la série Coupling qui, j’en suis sûr, fera date…

      Pas certain pour le capintaine Haddock mais, j’ai bien hâte de voir les produits finis! :o)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    mai 2009
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité