Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 24 février 2008 | Mise en ligne à 14h57 | Commenter Commentaires (2)

    La démesure des Oscars

    12.jpg

    Dans son excellente analyse au titre révélateur, Are Oscars Worth All This Fuss?, A. O. Scott affirme que l’engouement disproportionné pour les fameuses statuettes dorées nuit à l’industrie du cinéma. Selon le critique du New York Times, l’aspect pompeux de la cérémonie, sa frénétique couverture médiatique digne d’une campagne présidentielle, nous font oublier le côté trivial et festif à la base des Oscars. Hollywood paie le prix de ce prestige artificiellement créé et doit constamment s’ajuster en prévision du jour J:

    The Oscars themselves may be harmless fun, but the idea that they matter is as dangerous as it is ridiculous. Releasing ambitious, serious films into theaters has become a brutal blood sport, while going to watch them has become, for the most part, a seasonal activity. From January through August the theaters are crowded with highly commercial franchise entertainment, most of it designed for the adolescent palate, with a sprinkling of alternatives for grown-up cinephiles. There follows in the last third of the year, roughly from the Toronto International Film Festival in September through Christmas, an avalanche of art.

    De plus, l’importance accrue accordée aux Oscars donne la fausse idée qu’il y a une corrélation entre l’oeuvre sacrée et ses qualités cinématographiques. Il ne faut pas oublier que les quelque 6000 membres de l’Académie votent au nom des valeurs de l’industrie, valeurs qui ne s’accordent pas toujours avec le mérite artistique:

    In the past it was frequently safe to assume that any relationship between the Oscars and artistic quality was coincidental. The academy was never supposed to be hip, daring or responsive to what was newest and most risky in the world of cinema. It was just what its name implied: the mainstream, the establishment, the old guard.

    Cette année, à moins d’une surprise, c’est No Country for Old Men, un film indépendant, un «outsider» qui l’emportera. Et c’est tant mieux. Rien ne garantit cependant que l’Académie ne se tournera pas vers des films plus conventionnels lors de la prochaine remise de prix. Rappelons-nous qu’en 1997 l’indépendant The English Patient avait raflé 9 statuettes. Les autres films cités dans la catégorie du Meilleur film étaient Fargo, Shine et Secrets & Lies alors que Jerry Maguire figurait comme le seul représentant du studio-system. La revanche ne s’est pas fait attendre puisque l’année d’après, les gros studios ont fêté toute une victoire avec Titanic et ses 11 Oscars…


    • Premièrement, les oscars et l’une des plus grandes soirée de l’année. Les plus gros acteurs et actrices se retouvent dans la même salle et se font recompencé pour les films qu’ils ont fait. Je trouve que les oscars est une soirée serieuse, les films qui sont nominée ne sont pas des petits films d’adolescent ou des comédies. Se sont des films serieux comme Titanic ou dans le cas de cette année, No country for old men. Nous allons jamias voir des vedettes comme Lindsay Lohan ou Paris Hilton. Mais des gros noms comme Georde Clooney et Jennifer Garner par exemple, sont toujours invitées à ces évenements. Avoir une petite statue en or est un grand honeur pour les vedettes! Il faut apprécier le travail que les écrivains, les acteurs… qu’ils ont fait! J’adore les oscars! Spécialement le red carpet, mais c’est un autre histoire…. :)
      Bianca

    • Franchement pathétique! D’après moi, les oscars, grammys et tout le tralala n’est qu’un vulgaire prétexte pour dépenser des milliers sur une tenue que toutes ces ‘’stars” ne proteront qu’une fois dans leur vie; mais je ne les blâme pas, après tout; oü pourraient-ils mettre leur argent sinon? Certainement pas dans les causes humanitaires comme la pauvreté, qui efface un tière de la population mondiale! Ça non!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    février 2008
    L Ma Me J V S D
        mar »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    2526272829  
  • Archives

  • publicité