Marc-André Lussier

Archive de la catégorie ‘Récompenses’

Vendredi 28 février 2014 | Mise en ligne à 21h19 | Commenter Commentaires (7)

Les César : par ici les surprises !

Gallienne - 1

Guillaume Gallienne et ses César… (photo : AFP)

Si Les garçons et Guillaume, à table ! a pu matérialiser en trophées César cinq de ses dix nominations, le triomphe ne fut quand même pas absolu.

Au Québec, on ne le connaît pas encore vraiment bien. Pour l’instant, nous l’avons seulement vu dans Astérix et Obélix – Au Service de Sa Majesté, dans lequel il jouait Jolitorax. Mais le tout changera bientôt. Guillaume Gallienne viendra dans notre coin de pays dans deux semaines afin d’accompagner la sortie de Les garçons et Guillaume, à table !, le film qui vient de lui valoir pas moins de cinq César : meilleur film, meilleur acteur, meilleure adaptation, meilleure première œuvre, meilleur montage.

Ce film, rappelons-le, est une adaptation cinématographique d’une pièce que Gallienne a créée sur scène. «Un coming out inversé», dit celui qui fut toujours présumé homosexuel. Ayant souvent tiré profit de son comportement efféminé, tant dans sa vie d’enfant que dans son métier d’acteur, le sociétaire de la Comédie-Française raconte dans ce récit autobiographique comment il en est arrivé là. S’il incarnait lui-même tous les rôles à la scène, Gallienne se limite ici à son propre rôle et à celui de sa mère. En France, Les enfants et Guillaume, à table ! a attiré plus de deux millions de spectateurs en un mois à peine. J’ai eu le plaisir de voir le film à Paris. Et c’est vrai, cette comédie est formidable. Elle prendra l’affiche le 14 mars à Montréal ; le 21 ailleurs au Québec.

Et puis, nous verrons aussi bientôt Gallienne dans Yves Saint Laurent de Jalil Lespert. Face à Pierre Niney, l’acteur est tout aussi remarquable dans la peau de Pierre Bergé. Il ne faudra d’ailleurs pas s’étonner si les deux interprètes se retrouvent en lice aux César l’an prochain. Aucune date de sortie n’est encore fixée pour le Québec. On peut s’attendre à ce que ce drame biographique prenne l’affiche plus tard au printemps.

Cela dit, cette 39ème cérémonie des César a réservé son bon lot de surprises. Si Les garçons et Guillaume, à table ! a pu matérialiser en trophées César cinq de ses dix nominations, le triomphe ne fut quand même pas absolu. À la surprise de tous, le César de la meilleure réalisation est allé à… Roman Polanski ! Après Tess (1980), The Pianist (2003) et The Ghost Writer (2011), c’est la quatrième fois – en autant de nominations – que le réalisateur de La Vénus à la fourrure (sortie prévue ce printemps au Québec) est sacré lauréat dans cette catégorie ! Lui même ne s’y attendait pas du tout.

L’autre grande surprise est survenue dans la catégorie de la meilleure actrice. Vrai que Sandrine Kiberlain, la lauréate, offre une composition délicieuse dans 9 mois ferme (sortie prévue le 4 avril au Québec), mais peu d’observateurs auraient pu prédire sa victoire. En fait, on s’attendait davantage à voir Léa Seydoux monter sur scène. Mais il est clair que La vie d’Adèle – Chapitres 1 et 2 a souffert de toutes les polémiques qui ont miné le film depuis son triomphe cannois. Si Adèle Exarchopoulos a pu enlever – d’évidence – le César du meilleur espoir féminin (c’eût été un comble si le trophée lui avait échappé), l’exceptionnel film d’Abdel Kechiche aura été écarté de toutes les autres catégories dans lesquelles il était en nomination.

D’ailleurs, le cinéaste brillait par son absence. Même les deux comédiennes ne savaient pas s’il allait se présenter ou pas. Interviewée sur le tapis rouge avant la cérémonie, Léa Seydoux a souhaité profiter de l’occasion pour se réconcilier avec Kechiche. «Mais je ne l’ai pas encore vu», a-t-elle dit.

Comme d’habitude, la cérémonie fut parsemée de maladresses et de malaises. Cécile de France a voulu miser sur le spectacle et l’humour. On a même eu droit à un numéro d’ouverture avec danseurs et tout mais, bon, Neil Patrick Harris n’a vraiment rien à craindre. On présumait qu’en cette période de «crise», où l’on s’interroge beaucoup sur les modes de fonctionnements et les raisons de la baisse de popularité du cinéma français (tiens ?), certains artisans profitent de la tribune pour faire entendre leur voix haut et fort. Il n’en fut rien. On attendait aussi un bel hommage à Patrice Chéreau ; il fut expédié en moins de deux. En revanche, on ne s’est pas gêné pour se prosterner et réserver une ovation monstre à… Scarlett Johansson, à qui un César d’honneur à été remis. Comme on dit sans doute dans les coulisses du Théâtre du Chatelet : ben coudonc.

Le palmarès complet de la 39ème cérémonie des César.

Triomphe à la cérémonie des César (Presse canadienne).

Cinéma français : Full paradoxe.


Lien YouTube.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






Jeudi 27 février 2014 | Mise en ligne à 22h07 | Commenter Commentaires (5)

Avant les Oscars, les César…

César - Affiche

Isabelle Adjani dans La reine Margot (Patrice Chéreau)

Un petit rappel pour les amateurs de cinéma français qui, bon an mal an, s’intéressent à la cérémonie des César. Celle-ci a lieu ce vendredi (28 février) et il y a du nouveau cette année. Plutôt que de se brancher sur le site français de Canal Plus pour la retransmission web (en changeant le fuseau horaire de son ordi), les Québécois pourront suivre la cérémonie en direct sur CanalPlus.ca, la plateforme canadienne inaugurée récemment. Pour l’occasion, l’accès sera gratuit.

Présidée par François Cluzet et animée par Cécile de France, la 39e cérémonie des César commence à 15h (heure du Québec). On pourra aussi voir l’édition spéciale que consacre le Grand Journal de Canal Plus (animé par l’ancien maître de cérémonie Antoine De Caunes) dès 13h20.

Je vous proposerai une analyse dans les heures qui suivront la cérémonie.

Voici les liens utiles :

Accès direct page «César» sur CanalPlus.ca

Site officiel de l’Académie des César.

Les César : toutes les nominations.


Lien YouTube.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






Vendredi 31 janvier 2014 | Mise en ligne à 6h44 | Commenter Commentaires (4)

César du cinéma français : toutes les nominations

César - Affiche 1

L’affiche des 39e César : Isabelle Adjani (photographiée par Luc Roux)

Les nominations en vue de la 39ème cérémonie des César du cinéma français viennent d’être dévoilées. Les garçons et Guillaume, à table ! (Guillaume Gallienne) arrive en tête avec 10 nominations. La vie d’Adèle – Chapitres 1 et 2 (Abdel Kechiche) et L’inconnu du lac (Alain Guiraudie) suivent avec huit citations chacun. La décapante comédie d’Albert Dupontel 9 mois ferme fait aussi très belle figure.

Cinq des sept films nommés dans la plus prestigieuse catégorie prendront l’affiche chez nous au cours des prochains jours ou des prochaines semaines. Le passé (Asghar Farhadi) prend l’affiche aujourd’hui. Jimmy P. sort ici vendredi prochain. 9 mois ferme, le 21 mars. Les garçons et Guillaume, à table ! gagnera nos salles le mois prochain (date non précisée encore), et la sortie de La Vénus à la fourrure est prévue quelque part au printemps.

Présidée par François Cluzet et présentée par Cécile de France, la 39ème cérémonie des César aura lieu le vendredi 28 février. Des hommages seront rendus à Patrice Chéreau, disparu il y a quelques mois, et Henri Langlois, fondateur de la Cinémathèque française.

Depuis quelques années, TV5 Monde ne diffuse plus la cérémonie. On doit suivre tout ça sur le web (sur le site du diffuseur français Canal Plus).

La liste complète des nominations :

Meilleur film
9 mois ferme, d’Albert Dupontel
Les Garçons et Guillaume, à table, de Guillaume Gallienne
L’Inconnu du lac, d’Alain Guiraudie
Jimmy P. (Psychothérapie d’un indien des plaines), d’Arnaud Desplechin
Le Passé,d’Asghar Farhadi
La Vénus à la fourrure, de Roman Polanski
La Vie d’Adèle, chapitres 1 & 2, d’Abdellatif Kechiche

Meilleur réalisateur
Albert Dupontel pour 9 mois ferme
Guillaume Gallienne pour Les Garçons et Guillaume, à table
Alain Guiraudie pour L’Inconnu du lac
Arnaud Desplechin pour Jimmy P. (Psychothérapie d’un indien des plaines)
Asghar Farhadi pour Le Passé
Roman Polanski pour La Vénus à la fourrure
Abdellatif Kechiche pour La Vie d’Adèle, chapitres 1 & 2

Meilleure actrice
Fanny Ardant dans Les Beaux Jours
Bérénice Bejo dans Le Passé
Catherine Deneuve dans Elle S’en Va
Sara Forestier dans Suzanne
Sandrine Kiberlain dans 9 mois ferme
Emmanuelle Seigner dans La Vénus à la fourrure
Léa Seydoux dans La Vie d’Adèle, chapitres 1 & 2

Meilleur acteur
Mathieu Amalric dans La Vénus à la fourrure
Michel Bouquet dans Renoir
Albert Dupontel dans 9 mois ferme
Grégory Gadebois dans Mon âme par toi guérie
Guillaume Gallienne dans Les Garçons et Guillaume, à table
Fabrice Luchini dans Alceste À Bicyclette
Mads Mikkelsen dans Michael Kohlhaas

Meilleure actrice dans un second rôle
Marisa Borin dans Un Château en Italie
Françoise Fabian dans Les garçons et Guillaume, à table
Julie Gayet dans Quai d’Orsay
Adèle Haenel dans Suzanne
Géraldine Pailhas dans Jeune & Jolie

Meilleur acteur dans un second rôle
Niels Arestrup dans Quai d’Orsay
Patrick Chesnais dans Les Beaux jours
Patrick D’Assumçao dans L’Inconnu du lac
François Damiens dans Suzanne
Olivier Gourmet dans Grand Central

Meilleur espoir féminin
Lou de Laâge dans Jappeloup
Pauline Etienne dans La Religieuse
Adèle Exarchopoulos dans La Vie d’Adèle, chapitres 1 & 2
Golshifteh Farahani dans Syngué sabour – Pierre de patience
Marine Vacth dans Jeune & Jolie

Meilleur espoir masculin
Paul Bertel dans Les petits princes
Pierre Deladonchamps dans L’Inconnu du lac
Paul Hamy dans Suzanne
Vincent Macaigne dans La Fille du 14 Juillet
Nemo Schiffman dans Elle s’en va

Meilleurs costumes
Florence Fontaine pour L’Ecume des jours
Madeline Fontaine pour L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet
Olivier Bériot pour Les Garçons et Guillaume, À table !
Anina Diener pour Michael Kohlhaas
Pascaline Chavanne pour Renoir

Meilleurs décors
Stéphane Rozenbaum pour L’Ecume des jours
Aline Bonetto pour L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet
Sylvie Olivé pour Les Garçons Et Guillaume, À Table !
Yan Arlaud pour Michael Kohlhaas
Benoît Barouh pour Renoir

Meilleur film d’animation
Aya De Yopougon, de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie
Loulou l’incroyable secret, d’Eric Omond
Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill de Marc Boréal et Thibaut Chatel

Meilleur Premier Film
La Bataille de Solférino de Justine Triet
La Cage dorée de Ruben Alves
En solitaire de Christophe Offenstein
La Fille du 14 Juillet d’Antonin Peretjatko
Les Garçons et Guillaume, À Table ! de Guillaume Gallienne

Meilleur film documentaire
Comment j’ai détesté les maths d’Olivier Peyon
Le Dernier des injustes der Claude Lanzmann
Il Était une forêt de Luc Jacquet
La Maison de la radio de Nicolas Philibert
Sur le chemin de l’école de Pascal Plisson

Meilleure musique originale
Jorge Arriagada pour Alceste à Bicyclette
Loïk Dury, Christophe ‘Disco’ Minck pour Casse-Tête Chinois
Etienne Charry pour L’Écume des jours
Martin Wheeler pour Michael Kohlhaas
Alexandre Desplat pour La Vénus à la Fourrure

Meilleur film de court métrage
Avant que de tout perdre de Xavier Legrand
Bambi der Sébastien Lifshitz
La Fugue de Jean-Bernard Marlin
Les Lézards de Vincent Mariette
Marseille La Nuit de Marie Monge

Meilleur scénario original
Albert Dupontel pour 9 mois ferme
Philippe Le Guay pour Alceste À bicyclette
Alain Guiraudie pour L’Inconnu du lac
Asghar Farhadi pour Le Passé
Katell Quillévéré, Mariette Désert pour Suzanne

Meilleure adaptation
Guillaume Gallienne pour Les Garçons et Guillaume, à table
Arnaud Desplechin, Julie Peyr, Kent Jones pour Jimmy P. (Psychothérapie d’un indien des plaines)
Antonin Baudry, Christophe Blain, Bertrand Tavernier pour Quai d’Orsay
David Ives, Roman Polanski pour La Vénus à La Fourrure
Abdellatif Kechiche, Ghalya Lacroix pour La Vie d’Adèle, chapitres 1 & 2

Meilleur film étranger
Alabama Monroe de Félix Van Groeningen
Blancanieves de Pablo Berger
Blue Jasmine de Woody Allen
Dead Man Talking de Patrick Ridremont
Django Unchained de Quentin Tarantino
La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino
Gravity d’Alfonso Cuarôn

Meilleure photo
Thomas Hardmeier pour L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet
Claire Mathon pour L’Inconnu du lac
Jeanne Lapoirie pour Michael Kohlhaas
Mark Ping Bing Lee pour Renoir

Sofian El Fani pour La Vie d’Adèle, chapitres 1 & 2

Meilleur montage
Christophe Pinel pour 9 mois ferme
Valérie Deseine pour Les Garçons et Guillaume, à table
Jean-Christophe Hym pour L’Inconnu du lac
Juliette Welfling pour Le Passé
Camille Toubkis, Albertine Lastera, Jean-Marie Lengellé pour La Vie d’Adèle, chapitres 1 & 2

Meilleur son
Marc-Antoine Beldent, Loïc Prian, Olivier Dô Hùu pour Les Garçons et Guillaume, à table
Philippe Grivel, Nathalie Vidai pour L’Inconnu du lac
Jean-Pierre Duret, Jean Mallet, Mélissa Petitjean pour Michael Kohlhaas
Lucien Balibar, Nadine Muse, Cyril Holtz pour La Vénus à La Fourrure
Jérôme Chenevoy, Fabien Pochet, Jean-Paul Hurier pour La Vie d’Adèle, chapitres 1 & 2

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité