Marc-André Lussier

Archive de la catégorie ‘Personnalités’

Mardi 12 août 2014 | Mise en ligne à 7h32 | Commenter Commentaires (28)

In Memoriam (ajout)*

Philip Seymour Hoffman

Robin Williams

* Et maintenant Lauren Bacall

Ça fait beaucoup. Beaucoup trop.

Lien YouTube.

Ô Capitaine, mon capitaine.

De la joie aux pleurs (André Duchesne).

Lauren Bacall à 19 ans… :


Lien YouTube.

Décès de Lauren Bacall, actrice mythique de l’âge d’or d’Hollywood (AFP).

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (28)  |  Commenter cet article






Mahnaj Mohammadi

Mahnaz Mohammadi

«Je suis une femme et je suis cinéaste, deux raisons pour être considérée comme une criminelle dans ce pays»

On se souvient de l’émoi qu’avait créé sur la planète cinéma l’emprisonnement de Jafar Panahi il y a quelques années. Le départ de Mahmoud Amadinejad et l’arrivée à la présidence de Hassan Rohani aurait pu laisser croire à un assouplissement du régime à l’égard de la liberté d’expression des artistes. Il semble qu’il n’en soit rien.

Selon la Société des réalisateurs de films (SRF), Mahnaz Mohammadi, militante des droits des femmes, aurait commencé à purger une peine d’emprisonnement de cinq ans le 7 juin dernier, accusée de «complot contre la sécurité de l’État» et «propagande contre le régime de Téhéran». La SRF fait présentement circuler une pétition, déjà signée par de nombreux cinéastes français et intervenants du milieu.

De son côté, le journal Libération rappelle que la documentariste était venue présenter à la Cinémathèque française il y a quatre ans Travelogue. Dans ce film, elle interrogeait des passagers dans un train reliant Téhéran à Ankara (Turquie). Des compatriotes y expliquaient les raisons qui les poussaient à quitter l’Iran. La cinéaste, âgée de 39 ans, n’a plus été autorisée à voyager à l’étranger.

Voici le texte de la SRF :

Mahnaz Mohammadi, réalisatrice de documentaires et fervente militante des droits des femmes, a été condamnée à 5 ans de prison et accusée de «complot contre la sécurité de l’État» et «propagande contre le régime de Téhéran».

C’est avec la plus grande inquiétude que nous apprenons la condamnation de la cinéaste iranienne, Mahnaz Mohammadi, à 5 années d’emprisonnement, et son incarcération ce samedi 7 juin à la prison d’Evin, au nord de Téhéran.

Réalisatrice du film Femmes sans ombres, pour lequel elle a été primée dans de nombreux festivals à travers le monde, la cinéaste est, depuis plusieurs années, la cible des autorités iraniennes en raison de son engagement et de ses prises de position politiques. Elle fut déjà condamnée en raison de sa contribution au documentaire de Rakhshan Bani-Etemad «nous sommes la moitié de la population» à propos des élections présidentielles de 2009.

Arrêtée également le 26 juin 2011, privée de ses outils de travail et de son passeport, sa collaboration avec la BBC et la production de documentaires pour cette chaîne serait, selon elle, le principal motif de cette nouvelle condamnation, ainsi que sa collaboration avec Al-Jazeera et des médias occidentaux tels que Radio France et Radio «Voix de l’Amérique».

Nous reprenons ses mots «Je suis une femme et je suis cinéaste, deux raisons pour être considérée comme une criminelle dans ce pays», pour lui témoigner tout le soutien de la communauté des cinéastes face à cette immense injustice.

La Société des réalisateurs de films appelle à la mobilisation de tous. Nous demandons solennellement au gouvernement, et notamment à la ministre de la Culture et de la Communication, de tout mettre en œuvre pour obtenir la libération de Mahnaz Mohammadi au plus vite. Nous dénonçons fermement cette nouvelle attaque à la liberté de création et d’expression faite aux cinéastes dans ce pays.

Pascale Ferran, Katell Quillévéré et Christophe Ruggia, Coprésidents de la SRF

Premières organisations signataires : l’ACID, ADDOC, l’ARP, le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, la Cinémathèque française, le Festival de Cannes, le festival du Nouveau Cinéma, le Groupe 25 Images, la Quinzaine des réalisateurs, la SACD, la SCAM, Le Syndicat Français de la Critique de Cinéma, L’UCMF, l’UNEVI, UNIFRANCE, le Festival World Cinema Amsterdam …

Premiers signataires : Hiam Abbass, Chantal Ackerman, Solveig Anspach, Yvan Attal, Christophe Barratier, Xavier Beauvois, Lucas Belvaux, Djamel Bensalah, Julie Bertuccelli, Laurent Bouhnik, Stéphane Brizé, Laurent Cantet, Stéphane Cazes, Laurent Chevalier, Malik Chibane, Jacques Cluzaud, Jean-Louis Comolli, Jérôme Cornuau, Catherine Corsini, Constantin Costa-Gavras, Miguel Courtois, Émilie Deleuze, Lola Doillon, Ariane Doublet, Jean-Pierre Duret, Philomène Esposito, Philippe Faucon, René Féret, Laurence Ferreira Barbosa, Emmanuel Finkiel, Tony Gatlif, Thomas Gilou, Fabienne Godet, Mahamat-Saleh Haroun, Laurent Heynemann, Caroline Huppert, Gilles Jacob, Agnès Jaoui, Arthur Joffé, Sam Karmann, Cédric Klapisch, Jan Kounen, Eric Lartigau, Philippe Le Guay, Julie Lopes-Curval, Jacques Maillot, Anna Novion, Michel Ocelot, Nicolas Philibert, Brigitte Roüan, Andrea Santana, Riad Sattouf, Reza Serkanian, Coline Serreau, Charlotte Silvera, Claire Simon, Frédéric Sojcher, Juan Solanas, Bertrand Tavernier, Pascal Thomas, Danièle Thompson, Eric Tolédano, Joachim Trier, Serge Toubiana, Agnès Varda, Daniel Vigne…

L’article de la SRF

Elle s’appelle Mahnaz Mohammadi…(Serge Toubiana, directeur Cinémathèque française)

La veille de son emprisonnement, Mahnaz Mahommadi a enregistré une vidéo avec l’aide d’une amie, réfugiée aux Pays-Bas. La SRF en a traduit les dernières minutes pour la joindre à la pétition quelle a lancée.


Lien YouTube.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Jeudi 19 juin 2014 | Mise en ligne à 7h42 | Commenter Aucun commentaire

Pedro Almodóvar, lauréat du Prix Lumière

Almodovar - 1

Pedro Almodóvar

La direction de l’Institut Lumière, que dirige le délégué général du Festival de Cannes Thierry Frémaux, vient d’annoncer l’identité du lauréat de son Prix, remis annuellement depuis 2009. Il s’agit du cinéaste espagnol Pedro Almodóvar. Voici le communiqué officiel :

Pedro Almodóvar succèdera à Clint Eastwood (2009), Milos Forman (2010), Gérard Depardieu (2011), Ken Loach (2012), et Quentin Tarantino (2013).

Le Prix Lumière a été créé par Thierry Frémaux afin de célébrer à Lyon un(e) cinéaste ou une personnalité du septième art, à l’endroit même où le Cinématographe a été inventé par Louis et Auguste Lumière et où ils ont tourné leur premier film, Sortie d’Usine, en 1895. Parce qu’il faut savoir exprimer notre gratitude aux metteurs en scène et aux artistes du cinéma qui habitent nos vies, le Prix Lumière est une distinction qui repose sur le temps, la reconnaissance et l’admiration.

La remise du Prix Lumière aura lieu le vendredi 17 octobre à l’Amphithéâtre de Lyon.

Almodóvar n’a rien tourné depuis Les amants passagers, son plus mauvais film à mon avis. En revanche, il a produit avec son frère Agustín le film le plus marrant qu’on ait vu au Festival de Cannes cette année. On remarque d’ailleurs que le prologue de Relatos Salvajes (Les nouveaux sauvages en français) est directement inspiré du point de départ des Amants passagers. Un peu comme si le cinéaste argentin Damián Szifron s’était chargé de «réparer» en quelques minutes ce que son producteur avait raté sur toute la longueur d’un film. Les droits d’exploitation de Relatos Salvajes ont été achetés par Sony Pictures Classics pour l’ensemblle du territoire nord-américain mais aucune date de sortie n’est fixée encore.

L’an dernier, Almodóvar avait par ailleurs vertement dénoncé le gouvernement espagnol, qu’il accusait de vouloir «exterminer» le cinéma national.

Les liens :

Pedro Almodóvar : Prix Lumière 2014 (Institut Lumière)

Almodóvar dénonce un «plan d’extermination» du cinéma espagnol (AFP)

Relatos Salvajes : Comédie jouissive


Lien YouTube

Compte Twitter : @MALussier

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité