Marc-André Lussier

Archive de la catégorie ‘Oscars’

Jeudi 9 octobre 2014 | Mise en ligne à 19h49 | Commenter Commentaires (3)

Oscar du film en langue étrangère : la liste complète !

Oscar - 1

Ils étaient 76 sur le bloc de départ l’an dernier. Cette année, ils seront 83. Un record. Quatre pays font leur entrée : le Kosovo, Malte, la Mautitanie et le Panama.

Après avoir vérifié l’admissibilité de tous les candidats soumis, l’Académie des arts et des sciences du cinéma vient tout juste de dévoiler la liste complète des titres qui se disputeront une place parmi les cinq finalistes.

Une première sélection, après laquelle seulement neuf films seront encore en lice, sera annoncée fin décembre ou début janvier. Les cinq finalistes seront connus avec l’ensemble des nominations le 15 janvier 2015.

Faites vos jeux.

Afghanistan : A Few Cubic Meters of Love (Jamshid Mahmoudi)
Afrique du Sud : Elelwani (Ntshavheni Wa Luruli)
Allemagne : Beloved Sisters (Dominik Graf)
Argentine : Relatos Salvajes (Damián Szifrón)
Australie : Charlie’s Country (Rolf de Heer)
Autriche : The Dark Valley (Andreas Prochaska)
Azerbaïdjan : Nabat (Elchin Musaoglu)
Bangladesh : Glow of the Firefly (Khalid Mahmood Mithu)
Belgique : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne)
Bolivie : Forgotten (Carlos Bolado)
Bosnie Herzégovine : With Mom (Faruk Lončarevič)
Brésil : The Way He Looks (Daniel Ribeiro)
Bulgarie :  Bulgarian Rhapsody (Ivan Nitchev)
Canada : Mommy (Xavier Dolan)
Chili : To Kill a Man (Alejandro Fernández Almendras)
Chine : Ye Ying – Le promeneur d’oiseau (Philippe Muyl)
Colombie : Mateo (María Gamboa)
Corée du Sud : Haemoo (Shim Sung-bo)
Costa Rica : Red Princesses (Laura Astorga Carrera)
Croatie : Cowboys (Tomislav Mršić)
Cuba : Conducta (Ernesto Daranas Serrano)
Danemark : Sorrow and Joy (Nils Malmros)
Équateur :  Silence in Dreamland (Tito Molina)
Égypte : Factory Girl (Mohamed Khan)
Espagne : Living Is Easy with Eyes Closed (David Trueba)
Estonie : Tangerines (Zaza Urushadze)
Éthiopie : Difret (Zeresenay Berhane Mehari)
Finlande : Concrete Night (Pirjo Honkasalo)
France : Saint Laurent (Bertrand Bonello)
Georgie : Corn Island (George Ovashvili)
Grèce : Little England (Pantelis Voulgaris)
Hong Kong : The Golden Era (Ann Hui)
Hongrie : White God (Kornél Mundruczó)
Inde : Liar’s Dice (Geetu Mohandas)
Indonésie : Soekarno (Hanung Bramantyo)
Iran : Today (Reza Mirkarimi)
Iraq : Mardan (Batin Ghobadi)
Irlande : The Gift (Tom Collins)
Islande : Life in a Fishbowl (Baldvin Zophoníasson)
Israël : Gett, the Trial of Viviane Amsalem (Ronit Elkabetz et Shlomi Elkabetz)
Italie :  Human Capital (Paolo Virzì)
Japon : The Light Shines Only There (Mipo O)
Kosovo : Three Windows and a Hanging (Isa Qosja)
Kirghisistan : Kurmanjan Datka Queen of the Mountains (Sadyk Sher-Niyaz)
Lettonie : Rocks in My Pockets (Signe Baumane)
Liban : Ghadi (Amin Dora)
Lithuanie : The Gambler (Ignas Jonynas)
Luxembourg : Never Die Young (Pol Cruchten)
Macédoine : To the Hilt (Stole Popov)
Malte : Simshar (Rebecca Cremona)
Maroc : The Red Moon (Hassan Benjelloun)
Mauritanie : Timbuktu (Abderrahmane Sissako)
Mexique : Cantinflas (Sebastián del Amo)
Moldavie : The Unsaved (Igor Cobileanski)
Montenegro : The Kids from the Marx and Engels Street (Nikola Vukčević)
Népal : Jhola (Yadav Kumar Bhattarai)
Nouvelle-Zélance : The Dead Lands (Toa Fraser)
Norvège : 1001 Grams (Bent Hamer)
Pakistan : Dukhtar (Afia Nathaniel)
Palestine : Eyes of a Thief (Najwa Najjar)
Panama : Invasion (Abner Benaim)
Pays-Bas : Accused (Paula van der Oest)
Pérou : The Gospel of the Flesh (Eduardo Mendoza)
Philippines : Norte, the End of History (Lav Diaz)
Pologne : Ida (Paweł Pawlikowski)
Portugal : What Now? Remind Me (Joaquim Pinto)
République dominicaine :  Cristo Rey (Leticia Tonos)
République tchèque : Fair Play (Andrea Sedláčková)
Roumanie : The Japanese Dog (Tudor Cristian Jurgiu)
Royaume-Uni : Little Happiness (Nihat Seven)
Russie : Leviathan (Andrey Zvyagintsev)
Serbie : See You in Montevideo (Dragan Bjelogrlić)
Singapour : Sayang Disayang (Sanif Olek)
Slovaquie : A Step into the Dark (Miloslav Luther)
Slovénie : Seduce Me (Marko Šantić)
Suède : Force Majeure (Ruben Östlund)
Suisse : The Circle (Stefan Haupt)
Taiwan : Ice Poison (Midi Z)
Thaïlande : The Teacher’s Diary (Nithiwat Tharathorn)
Turquie : Winter Sleep (Nuri Bilge Ceylan)
Ukraine : The Guide (Oles Sanin)
Uruguay : Mr. Kaplan (Álvaro Brechner)
Venezuela : The Liberator (Alberto Arvelo)

La 87ème Soirée des Oscars aura lieu le 22 février 2015.

Mommy en bonne position ?

10 Things to Know About the Oscar’s Massive Foreign Language Race (The Wrap)

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Vendredi 3 octobre 2014 | Mise en ligne à 16h03 | Commenter Commentaires (12)

Oscar du film en langue étrangère : Mommy en bonne position ?

Mommy - 1

Antoine Olivier Pilon

L’Académie des arts et des sciences du cinéma n’a pas encore dévoilé la liste complète des productions internationales qui prendront part à la course aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. Mais les spéculations vont déjà bon train dans les publications spécialisées américaines.

L’an dernier, pas moins de 76 pays se sont inscrits. L’Académie dévoilera la liste des candidats 2015 dans quelques jours (sinon quelques heures) mais une soixantaine de pays ont déjà annoncé leurs couleurs.

Plusieurs de ces titres ont d’ailleurs été lancés au Festival de Cannes. La Turquie soumet Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan, lauréat de la Palme d’or. Deux jours, une nuit (les frères Dardenne) est le candidat belge; Leviathan représente la Russie, Saint Laurent (Bertrand Bonello) la France; Mommy (Xavier Dolan) le Canada.

Le choix du comité russe se révèle en outre surprenant. Leviathan (Andreï Zviaguintsev), un excellent film au demeurant (prix du scénario à Cannes), est truffé de jurons et, surtout, dépeint un portrait très grinçant de la «collusion et corruption» qui ont cours au sein du gouvernement russe. Considérant la mèche très courte des autorités du pays que dirige Vladimir, tout le monde s’attendait à ce qu’un film plus «consensuel», moins chargé politiquement, soit expédié à Hollywood. J’avais d’ailleurs fait écho à cette histoire dans cette entrée de blogue :

Oscar du film en langue étrangère : on y pense

La France a de son côté jeté son dévolu sur Saint Laurent de Bertrand Bonello, le «deuxième» film sur le grand couturier Yves Saint Laurent. À mon sens, le candidat français ne franchira pas le premier tour. Non pas que le film de Bonello ne soit pas à la hauteur (il est très riche sur le plan artistique), mais à mon humble avis, le Yves Saint Laurent de Jalil Lespert (à l’affiche présentement) aurait eu de meilleures chances auprès des membres de l’Académie. Rappelons que la première québécoise du Saint Laurent de Bonello aura lieu le mois prochain dans le cadre du festival Cinemania. Il prendra l’affiche en programme régulier en 2015.

Quels seraient les grands favoris de la course à ce stade-ci ?

Selon Indiewire, qui se fait une spécialité de mesurer les chances de chaque candidat, Mommy figure en tête de liste.

1. Mommy (Canada)

2. Ida (Pologne)

3. Force Majeure (Suède)

4. Deux jours, une nuit (Belgique)

5. Leviathan (Russie)

Évidemment, il y a encore très loin de la coupe aux lèvres. Mais ces titres, autour desquels circulent déjà une rumeur favorable auprès des membres de l’Académie, partent quand même avec une petite longueur d’avance.

Seulement neuf films seront retenus lors d’une première sélection (annoncée fin décembre ou début janvier). Les noms des cinq finalistes seront dévoilés avec l’ensemble des nominations le 15 janvier 2015.

2015 Oscar Predictions : Best Foreign Language Film (Indiewire)

Updated : Foreign Language Oscar Containders (Indiewire)

Stunning Numbers of Foreign-Language Submissions Debuted in Cannes
(Hollywood Reporter)


Lien YouTube.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






Oscars - langue étrangère

Quelques candidats potentiels aux Oscars selon Indiewire

Quand il s’agit des Oscars (ou de n’importe quelle cérémonie importante à vrai dire), les médias spécialisés américains adorent se livrer au jeu des spéculations. Chez Indiewire, on s’est en outre prêté à un exercice fort intéressant. Dans ce qu’on présume être la première partie d’un imposant reportage consacré aux cinématographies issues de tous les continents, le journaliste Carlos Aguilar mesure les chances des films qui, dans leur pays respectifs (d’Amérique cette fois), pourraient décrocher une candidature dans la prochaine course aux Oscars.

Ce survol fait en tout cas valoir le dynamisme de chaque cinématographie nationale, particulièrement dans certains pays d’Amérique latine.

Oscars 2015 : Best Foreign Language Film Contenders – The Americas.

Pour le Canada, Indiewire estime que Mommy (Xavier Dolan) devrait, logiquement, décrocher la candidature haut la main. Le règne de la beauté (Denys Arcand) serait sur papier le rival le plus sérieux à ses yeux, mais le film commencera sa carrière internationale seulement au TIFF, après un tour de piste pour le moins décevant au Québec.

Parmi les autres candidats potentiels, Indiewire cite Tu dors Nicole (Stéphane Lafleur), Le démantèlement (le très beau film de Sébastien Pilote est admissible aux Oscars cette année), de même que… Tom à la ferme, un autre film signé Xavier Dolan. Le titre du film qui représentera le Canada aux Oscars sera dévoilé le mois prochain.

Mommy prend l’affiche chez nous le 19 septembre. Voici la bande annonce «sous-titrée en français» que vient de mettre en ligne la société Mk2. «Sayonara ma guedaille» devient «Sayonara ma pétasse» ;)

Lien YouTube.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    janvier 2014
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité