Marc-André Lussier

Archive de la catégorie ‘Nouvelles’

Jeudi 28 avril 2016 | Mise en ligne à 19h57 | Commenter Commentaires (15)

L’Excentris est mort. Et maintenant, quoi ?

Excentris - 1

Photo : Hugo-Sébastien Aubert (La Presse)

On s’y attendait mais c’est maintenant officiel. Excentris est mort de sa belle mort. Il tombera sur la loi de la protection de la faillite jeudi prochain et le complexe qui l’abrite sera vendu. Ce dénouement clôt tristement un feuilleton qui dure maintenant depuis plusieurs années. Et met un terme à une aventure amorcée en 1999, laquelle aura su rallier les cinéphiles montréalais, du moins au cours de ses premières années d’existence.

Vous pouvez lire tous les détails de l’histoire dans l’article qu’a signé mon collègue Hugo Pilon-Larose, de même que dans celui qu’a écrit Odile Tremblay, du Devoir.

Dur coup pour le cinéma d’auteur. Qui, de façon urgente, a besoin d’un endroit de diffusion approprié pour se faire valoir (et se faire apprécier des cinéphiles allergiques aux grands complexes multisalles). L’espoir – mince j’en conviens – réside quand même dans le fait que MK2, le groupe français d’exploitants de salles qui vient de se retirer du projet de relance d’Excentris, resterait quand même intéressé à faire des affaires chez nous. Il chercherait présentement un autre endroit à Montréal pour construire un nouveau complexe.

On se croise les doigts pour le centre-ville, là où le cinéma d’auteur est pratiquement interdit de cité. Oui le Cinéma du Parc, oui la Cinémathèque québécoise (et sa nouvelle politique de présenter certains films en programme régulier), oui le Quartier latin (pas toujours), oui le Cineplex Forum et ses quelques films internationaux sous-titrés en anglais. Mais il faut beaucoup plus que ça. Il faut un complexe qui, d’une certaine façon, reprendrait un peu le mandat qu’avait Le Parisien dans ses belles années. Il faut aussi un complexe au centre-ville capable de servir une clientèle francophone à l’ouest du boulevard Saint-Laurent. Cela dit, la question est maintenant de savoir si un projet comme celui-là serait encore viable à une époque où le monde de la distribution est en profonde mutation. L’exploitation en salles du cinéma d’auteur a-t-elle encore un avenir dans la métropole québécoise ?

En attendant de faire notre deuil d’Excentris, il est quand même permis de rêver un peu.

Relance d’Excentris : MK2 se retire, Cinéma Parallèle fait faillite (Hugo Pilon-Larose)

Le complexe Excentris tombe au combat (Odile Tremblay)

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (15)  |  Commenter cet article






Jeudi 3 mars 2016 | Mise en ligne à 9h17 | Commenter Commentaires (4)

Un champion du box-office… en toute discrétion !

The Mermaid - Affiche

Depuis deux semaines, on peut voir à Montréal The Mermaid, un film dont vous avez probablement peu entendu parler. Il appert pourtant que ce long métrage de Stephen Chow serait en train de fracasser tous les records présentement en Chine. Vous pensez bien que les bonzes d’Hollywood surveillent la situation de très près. D’autant qu’à la même période l’an dernier, selon Variety, les revenus globaux engendrés par les entrées en salles dans l’Empire du milieu ont dépassé ceux de l’Amérique du Nord. On s’attend à ce que les chiffres du mois de février 2016 soient encore meilleurs.

À Montréal, le film n’attire évidemment pas les foules comme à Shanghai, mais quand même. Hier en fin d’après-midi, dans la salle 8 du Cineplex Forum, l’auditoire était quand même honorable, composé majoritairement de nos compatriotes d’origine chinoise et d’amateurs de films de genre asiatiques.

Tourné en mandarin, et présenté avec des doubles sous-titres (cantonais et anglais), The Mermaid (Mei ren yu) est une comédie à caractère fantastique, truffée d’un message de nature écologiste. Le récit est construit autour d’une histoire d’amour entre un jeune milliardaire qui compte exploiter illégalement un sanctuaire à dauphins dans l’océan, et… une sirène. Une vraie !

L’humour est souvent grossier, les personnages sont caricaturaux, rien n’est subtil, mais l’ensemble se révèle néanmoins très divertissant. Le réalisateur Stephen Chow (Shaolin Soccer) assume parfaitement son approche et ponctue son film d’effets parfois surprenants.

The Mermaid entamera demain sa troisième semaine à l’affiche à Montréal. Les amateurs devraient apprécier. Et les cinéphiles curieux aussi.

Quelques liens :

The Mermaid – Page Wikipedia.

At Record Pace… (Hollywood Reporter)

The Mermaid Becomes Highest-Grossing Film Ever in China (Variety)

Lien YouTube.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Mercredi 20 janvier 2016 | Mise en ligne à 10h01 | Commenter Commentaires (7)

La guerre des tuques 3D, maintenant champion incontestable !

Guerre des tuques - Affiche

Selon les données mises à jour hier par l’Institut de la statistique du Québec, La guerre des tuques 3D a maintenant attiré plus de spectateurs dans les salles du Québec que Le mirage. 327 938 spectateurs (comparativement à 326 008 pour Le mirage). C’est dire que le charmant film d’animation, réalisé par Jean-François Pouliot et François Brisson, peut incontestablement ravir le titre de film québécois le plus populaire de 2015, étant donné qu’il domine maintenant sur les deux fronts : recettes générées au box-office et nombre d’entrées.

Rappelons qu’au 31 décembre 2015, La guerre des tuques 3D était déjà sacré champion du box-office de l’année parce qu’il avait engendré le plus de recettes aux guichets. À cette étape, le film de Ricardo Trogi avait pourtant attiré plus de spectateurs dans les salles. Ce cas de figure n’était jamais survenu au Québec auparavant. D’où une discussion sur un système de comptabilité emprunté aux Américains, basé uniquement sur les recettes, qui risque de prêter flanc à des injustices. D’autant que chez nous, des prix sont aussi attribués au film le plus populaire de l’année, notamment à la Soirée des Jutra.

Louis Morissette, scénariste, producteur et vedette du Mirage, a d’ailleurs fait écho à ce problème sur sa page Facebook en établissant une comparaison avec le monde du spectacle. «Pour faire un parallèle avec les spectacles d’humour: serait-il logique de récompenser le spectacle qui a généré le plus de revenus ? Pas tellement puisqu’un humoriste vendant ses billets 75 $ pourrait vendre le tiers des billets d’un humoriste qui les vend 25 $ et repartir avec la statuette du spectacle le plus populaire. Le prix est donc remis à l’humoriste qui a attiré le plus grand nombre de gens en salle

Cela rejoint tout à fait mon point de vue. Il serait à mon sens de loin préférable d’emprunter le système français, lequel ne tient compte que du nombre d’entrées. Cela donnerait un portrait beaucoup plus juste de la situation. Par exemple, même si Bienvenue chez les Ch’tis a, dans les faits, généré davantage de revenus que Titanic (125 millions d’euros contre 120 millions), le film de James Cameron demeure à ce jour le champion incontesté de tous les temps en France. Titanic a été vu par 21 774 181 spectateurs lors de sa carrière en salles dans l’Hexagone. La comédie de Dany Boon n’en a attiré «que» 20 489 303, bon pour le second rang.

C’est maintenant clair**

Comme je l’ai écrit dans une entrée précédente, la 3D fausse la donne sur le plan des recettes. Mais pas seulement. Il existe maintenant toute une fourchette de prix, parfois même selon la nature de la salle (UltraAVX, IMAX, D-Box, etc.)

En ce 20 janvier 2106, nous pouvons toutefois affirmer que, si les données de l’Institut de la statistique du Québec sont fiables, La guerre des tuques 3D est le champion incontestable des films québécois de 2015. Mais le flou qui a entouré son sacre pendant un moment a néanmoins eu le mérite de susciter une discussion.

** Québec-Cinéma, l’organisme responsable de la Soirée des Jutra, vient de nous faire parvenir un communiqué afin de rappeler que depuis 2013 (?), «le Jutra Billet d’or est décerné au long métrage de fiction admissible à toutes les catégories des prix Jutra ayant enregistré le plus grand nombre d’entrées dans les salles de cinéma du Québec dans l’année précédant celle du gala des Jutra

Amen.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    mai 2016
    L Ma Me J V S D
    « avr    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives