Marc-André Lussier

Marc-André Lussier - Auteur
  • Le blogue de Marc-André Lussier

    Journaliste à La Presse depuis 1995, Marc-André Lussier est fou de cinéma...
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 24 mars 2017 | Mise en ligne à 10h49 | Commenter Commentaires (28)

    L’effet dévastateur de la tomate pourrie…

    Rotten Tomatoes

    « La pire chose que nous ayons aujourd’hui dans la culture du cinéma est Rotten Tomatoes ! »
    - Brett Ratner

    Selon ce que rapporte le magazine Entertainment Weekly, Brett Ratner, dont le plus haut fait d’armes à titre de réalisateur est la série des Rush Hour, n’a pas mâché ses mots la semaine dernière à la faveur d’une présentation au festival de Sun Valley. Le cinéaste, dont la feuille de route est encore plus garnie à titre de producteur, a en outre dénoncé les sites de compilations d’avis critiques – le plus célèbre étant Rotten Tomatoes – qui, selon lui, sont en train de détruire l’industrie du cinéma.

    « La pire chose que nous ayons aujourd’hui dans la culture du cinéma est Rotten Tomatoes, a déclaré Ratner, dont la société RatPac Entertainment a cofinancé Batman vs Superman: Dawn of Justice (parmi des dizaines d’autres titres de Warner Bros.). Je pense que nous assistons à la destruction de notre industrie. J’ai beaucoup de respect et d’admiration pour les critiques de cinéma, cela dit. À l’époque où j’ai grandi, la critique était un art, un véritable exercice intellectuel. Vous pouviez alors lire les critiques de Pauline Kael, ou d’autres, mais cela n’existe plus. Ne compte maintenant que le nombre. Un nombre composé d’avis positifs et négatifs. C’est triste. Le score de Batman vs Superman était si bas sur Rotten Tomatoes qu’il a assurément nui à un film qui était pourtant une réussite. »

    (…) C’est juste fou. Ça amène les gens à éviter de voir un film. L’Américain moyen se dit : « Oh, le score de Rotten Tomatoes est bas, donc, je n’irai pas voir le film car il doit être pourri. Mais ce nombre est un agrégat. Personne ne peut comprendre exactement ce qu’il signifie, et il n’offre pas toujours un portrait exact non plus. J’ai vu de grands films avec des scores vraiment abominables. C’est vraiment triste que la critique de cinéma ait disparu. Vraiment triste. »

    La réponse du vice-président de Rotten Tomatoes, Jeff Voris, au Entertainment Weekly :

    « Chez Rotten Tomatoes, nous sommes tout à fait d’accord pour dire que la critique de cinéma est précieuse et importante. Plus que jamais, nous facilitons l’accès pour les fans à des centaines d’avis professionnels. Le score Tomatometer, qui est le pourcentage de critiques favorables publiées par des critiques professionnels, est devenu un outil utile pour les cinéphiles. Nous croyons toutefois qu’il s’agit seulement d’un point de départ pour commencer une discussion, débattre et partager les opinions. »

    Un effet réducteur

    J’aurais plutôt tendance à souscrire à la vision de Brett Ratner, même si je n’irai pas jusqu’à emprunter un discours aussi alarmiste. Un mauvais film reste un mauvais film. Cela dit, il y a dans ces modèles d’agrégation un aspect extrêmement réducteur, dans la mesure où la perception critique générale d’un film est confinée à un seul pourcentage. Le verdict, souvent sans appel, tombe ainsi très rapidement. Combien d’internautes prendront la peine d’aller lire les critiques en question ? Force est aussi de constater qu’en colligeant uniquement les critiques publiées dans des publications anglophones, il ressort souvent de cette cote collective le reflet d’un perception unique d’une œuvre, très anglo-saxonne en l’occurrence.

    Je ne sais si la sortie de Brett Ratner provoquera une réflexion dans le milieu du cinéma, mais il est clair qu’il a le mis le doigt sur un certain malaise.

    Quelques liens :

    Rotten Tomatoes is «the destruction of our business» (EW)

    Maudits critiques, énième chapitre…

    Présentement, Get Out est le film dont la cote (99 %) est la plus haute. Le thriller de Jordan Peele a pris l’affiche seulement en anglais au Québec.

    Get Out : le succès que personne n’attendait

    Lien YouTube.

    Compte Twitter : @MALussier


    • le problème n’est pas le score, mais le calcul qui est fait pour atteindre ce score.

      je crois que la note de passage est 60%. donc, si 10 critique donne une note de 60%, le score rotten tomatoes sera de 100%.

    • Que Ratner fasse de meilleurs films. Y a rien de miraculeux là-dedans.

    • Avant de lancer des critiques contre Roten tomate, il aurait dû se demander si produire des remakes de remake encourage le monde a apprécier leurs films. Du genre King Kong 39 qui sortira cette année.

    • @hermit Si on va sur la page du film, on a tout les détails, y comprit la note moyenne du film.

      En fait, comme dans à peu près tout, le problème n’est pas avec le site mais avec l’utilisation que les gens en fait. Rotten Tomatoes, ce n’est pas seulement une note, c’est aussi le plus grand répertoire de critiques sur internet. Chaque texte cité emmène sur un lien vers l’article original. C’est la place #1 pour découvrir la nouvelle Pauline Kael, le nouveau Roger Ebert.

      Mais les gens ne cherchent généralement pas la nuance, ils veulent un argument simple et punché. C’est plus facile de dire qu’un film a un mauvais score RT que de citer l’argumentation d’un critique.

    • @ hermit:
      Je veux bien croire que votre exemple mentionné (10 critiques de 60% donne un score total de 100%, selon RT) mais je ne crois pas que cela équivaut à une manière bien “intelligente” de donner une appréciation dite “juste” d’un film !

      Si les 10 critiques de 60% valaient “60%” donc ce n’est pas 100% !
      Si les gens qui vont sur RT voient un Score de 100% pour un film donné, alors ils s’attendent à ce que ce soit très bien ou même “supérieur” !

      S’ils avaient vu seulement 60%, alors ils auraient été obligés de décider par eux-mêmes s’ils allaient ou non dépenser pour un méga sac de Popcorn et un Coke Géant !

      Donc la banalisation (lire noyer le poisson…) envers des notes dites de “passage” n’offre pas le résultat espéré et ça fausse la réalité ou l’objectivité qu’ont est en droit de s’attendre…!

    • Ce qu’il mentionne n’est pas complètement dénué de sens mais, en disant que Batman vs Superman était une réussite, ça vient discréditer l’ensemble du propos.

    • Pour tous ceux qui ont vu ses films, il y a une ironie dans le fait de voir Brett Ratner reprocher aux gens de prendre des raccourcis.

      Quelle argumentation boîteuse. Non seulement il est encore possible de lire les nouveaux Pauline Kael ou Roger Ebert, mais un site comme Rotten Tomatoes offre habituellement un lien direct vers la critique.

      De toutes façons, les personnes comme Brett Ratner trouvent toujours le moyen de dire que leur navet est mal jugé.

      Tel ou telle critique descend leur film:”C’est l’opinion d’une seule personne qui se croît supérieur(e) à tous, ça ne représente pas l’ensemble des spectateurs”

      Tomate pourrie: “Les sites agrégateurs sont nuisibles, ils simplifient le discours et éliminent le contexte particulier d’une critique”

      Les sites d’agrégation ont leur limite, mais ils sont aussi très utiles et c’est aussi pour cela qu’ils sont si souvent consultés.

    • Ces sites ont leur utilité et leurs publique cible. C’est pas tout le monde qui est autant passionné par les films que les critiques ou les artisants, beaucoup de gens ne passeront pas beaucoup de temps à faire des recherches sur un film, on lit le synopsis et les notes sur Rotten Tomatoes ou IMDB pour faire une sélection. On a manquer un bon film à cause d’un mauvais classement ? tant pis, on a peut-être vu un autre meilleur à la place. Même si plus de films avaient de meilleurs classement, je ne regarderais pas plus de film au final.

    • J’avais tendance à penser que Rotten Tomatoes était un bon indice jusqu’à l’été dernier lorsque j’ai vu la critique carrément détruire le film Warcraft de Duncan Jones. Comme le film était sorti en Europe avant, l’effet “Rotten Tomatoes” est que le film a été un flop total en Amérique du Nord.

      Je ne dirai pas que le film est un chef d’oeuvre, mais il était beaucoup meilleur que le score donné par les critiques qui avaient déjà décidé de toute évidence à détruire le film à l’avance parce qu’il était tiré d’un jeu vidéo.

      Ce qui a sauvé le film c’est qu’il faut croire que la Chine n’a pas accès à Rotten Tomatoes.

      Vous voulez un autre indice? le film n’a pas été nominé aux Oscars pour ses effets spéciaux qui sont probablement les plus spectaculaires vus depuis Avatar.

      Je n’avais jamais suivi le développement d’un film de A à Z avant, mais je dois avouer que c’était un rare cas où la critique donnait un score exagérément mauvais mais ceux qui sont allé voir le film malgré tout ont donné un score passablement élevé.

    • Comment peut-on défendre les critiques et descendre en flamme un agrégateur de critique parce qu’il rend une vision biaisé?? Ce n’est rien d’autre que la somme de toutes les critiques. Si elles sont bonnes individuellement, comment deviennent-elles magiquement mauvaise une fois mise en commun? Doit-0on faire comme avant et se fier uniquement à quelques critiques élitistes, ou justement avoir un portrait global avec ses limites? L’erreur principale de Ratner est d’avoir des attentes irréalistes ; non ce n’est pas tout le monde qui lit des critiques 30 minutes avant de se faire une idée sur un film.

      De plus, s’il faisait des bons film, il aurait au moins un minimum de crédibilité pour critiquer, mais ce n’est pas le cas. C’est toujours ceux qui ont des mauvaises notes qui s’insurge contre le système, allez savoir pourquoi… (indice: jalousie)

      C’est un agrégateur, qui prend plein de critiques et les met au même endroit. Si vous croyez que c’est long lire toute les critiques, essayer sans agrégateur, c’est infiniment plus looooonnnggg.

    • Et puis, il y a des gens qui se fient sur les critiques pour voir un film? Sérieux? Je lis le synopsis et je regarde la bande-annonce. Si après ça, j’ai le goût de voir le film, je l’écoute. Pas besoin de savoir ce qu’en pense quelqu’un qui vient d’un autre pays et qui a des goûts différement des miens.

      J’ai commencé à écouter des films encensé par tous, et mon dieu que c’était plate. Chacun ses goûts.

    • C’est comme n’importe quoi, faut se fier à son jugement aussi. Tu regardes la bande-annonce, tu vas sur IMDB, tu lis les critiques locaux (comme Marc-André). Rotten c’est un outil parmi tant d’autres pour te décider à aller voit tel film ou non. Au prix des films en salle, t’as intérêt à ne pas te tromper trop souvent.

    • Brett Ratner:

      «Je pense que nous assistons à la destruction de notre industrie.»

      Et si c’étaient des cinéastes comme lui qui détruisaient l’industrie?

      «Le score de Batman vs Superman était si bas sur Rotten Tomatoes qu’il a assurément nui à un film qui était pourtant une réussite.»

      Faux.
      Ce film est une nullité.

      On parle de Pauline Kael.
      C’était une critique ”renommée”
      Mais n’était-elle pas aussi très controversée?

      Lorsqu’un critique devient une ”vedette”, j’ai un peu de difficulté avec ça.

      C’est bien que certains critiques aient plus de talent littéraire que d’autres, mais l’oeuvre, c’est le film et non la critique.

      J’apprécie particulièrement votre paragraphe, M. Lussier, sur l’effet réducteur d’un tel site, entre autre parce qu’il est limité au point de vue anglo-saxon.

      Mais quantifier une moyenne des cotes d’appréciation d’un film par un grand nombre de critiques, aboutit rarement, il me semble (pour le peu que j’en connaisse), à un résultat qui soit dans le champ.
      Ça permet à la majorité des gens qui vont au cinéma (et qui ne sont pas intéressés à lire en profondeur des critiques) de faire des choix qui sont généralement judicieux.
      Et si ça les a empêché de dépenser pour aller voir un film comme Batman vs Superman, tant mieux pour eux.

      Ça n’empêche en rien aux cinéphiles intéressés à aller consulter les critiques de leur choix.

      Vous écrivez, en terminant:

      «Je ne sais si la sortie de Brett Ratner provoquera une réflexion dans le milieu du cinéma, mais il est clair qu’il a le mis le doigt sur un certain malaise.»

      Le malaise sur lequel il a mis le doigt concerne celui qu’il provoque lui-même, et la réflexion devrait se faire davantage sur la nature de cette industrie qui permet la production de films comme Batman vs Superman.

      Il est intéressant, tout de même, de constater que des cinéastes québécois comme Denis Villeneuve et Jean-Marc Vallée contribuent à redonner des lettres de noblesse au cinéma hollywoodien.
      Brett Ratner devrait s’en inspirer.

    • Je trouve cette agrégation là plus juste pourtant que les listes Top 100 ou autres en chanson ou cinéma. Il vaut mieux aller voir les choix individuels.

      Pour Rotten Tomatoes? On va voir le score et lire parfois quelques critiques de films qui ne sont plus à l’affiche depuis fort longtemps ou même qui sont passés à la télé et cela peut même faire 20 ans et qu’on a vu !!!!

      On va voir ce score là ! Ce n’est pas une panacée, c’est une opinion moyenne.

      On voulait aller voir un film ? Ok on se rend soit sur le site du cinéma ou il y a quelques années on allait tiens dans le Journal Le Devoir ! Évidemment si c’est un film québécois cela ne sera pas là sur la Tomate.

      https://www.rottentomatoes.com/m/karate_kid/

      Tu veux voir le score…. Pour l’époque, la première fois que je l’ai vu ? En anglais peut-être au Canal 22 à la télévision américaine et on était encore aux oreilles de lapin et avec de la neige dans la télé.

      Utilité ? Lâchez-nous avec les choses utiles on aime l’inutile. On est dans l’art si cela devient ”utile” cela n’a plus aucune valeur sentimentale ou artistique. Du papier mouchoir cela c’est utile.

      Non mais si tu sors au cinéma ? Les critiques ne sont pas toutes sorties ? Et pourquoi toutes les lire ? La critique a beau être bonne cela ne veut pas dire que c’est ce que tu as envie de voir ou que l’horaire te convient. Parlons donc de restaurants tant qu’à y être. Voyons donc… Ou en musique… Jamais on allait voir les concerts que Claude Gingras allaient voir mais pourtant on adorait le lire. Mais j’écoutais de la musique classique à la radio pareil incluant des concerts. Cela peut être ”utile” mais c’est d’abord un plaisir.

      Superman III a 26%, et on avait été le voir au cinéma à l’époque et pas tellement aimé…

      Superman II, vu à la télévision puis on aimait… 89%… pas si cons les critiques au final !

      American Pie ce n’est pas du bon cinéma mais regardons pareil…

      https://www.rottentomatoes.com/search/?search=american%20%20pie

      Le premier cela passe à 60% mais les autres, c’est une torture ou quasi-torture, quand tu es rendu à 0% là ne prenez même pas la peine de le regarder à la télé…

    • https://www.rottentomatoes.com/m/batman_v_superman_dawn_of_justice/

      L’agrégat de la critique n’a pas aimé le film, le public oui celui s’exprimant.

      Perso cela m’intéresse pas ou peu en partant ce film.Batman contre Superman ? Mettez deux méchants à la place, le Joker contre le Penguin ou Lex Luthor contre un autre méchant. Pas deux bons… Et anyway c’est trop moderne pour moi….

      Pour Batman en partant on est de l’époque ou enfant la série des années ,60 jouait encore à la télé :

      https://www.youtube.com/watch?v=qpoxHvmWPfc

      On pourrait dire que c’est pas assez viril et trop humoristique ou même enfantin. Pour les films d’aujourd’hui c’est l’inverse.

    • ”Le score de Batman vs Superman était si bas sur Rotten Tomatoes qu’il a assurément nui à un film qui était pourtant une réussite.”

      L’art de perdre toute crédibilité en une phrase. Ouf.

      Ceci dit, je suis d’accord que les sites agrégateur critiques sont de la schnoutte.
      Metacritic c’est pathétique: cinéma mais surtout musique… Être autant dans le champs comme ça, faut pratiquement faire exprès.

      Mais bon, de mon point de vue un peu geek c’est plus un problème d’algorythme que de concept.

    • Agrégateurs de critiques = Misleading
      Bande-annonce (trailer/preview) = Misleading

      J’imagine qu’à notre époque Trump ”post-vérité”, c’est à la mode tout ça…

    • two thumbs up !!!

    • Rotten Tomatoes, ce n’est QU’UN DES OUTILS utiles pour se faire une idée de la qualité d’une oeuvre cinématographique.

      Je le répète, SEULEMENT UN DES OUTILS DISPONIBLES pour orienter nos choix.

      Plus on a d’outils, plus on peut se faire une idée juste avant de choisir ce qui semble intéressant, TOUJOURS bien sûr en se fiant ultimement à son jugement.

      Perso, je ne me fie jamais à UNE source… comme le fait tout bon journaliste.

      Avoir différentes opinions, de plusieurs sources, et à l’usage comprendre le «biais» de chaque source, c’est ce qui permet d’orienter un choix de manière éclairée…

      … et fouiller, chercher, tripatouiller, tordre le Net, quand à l’usage on en vient à savoir où… pour trouver des oeuvres que JAMAIS on ne trouvera ou ne verra chez nous.

    • Pourle film avecBud Spencer à l’affiche en 1980 on voit dans l’annonce, Didier Farré présente…

      Google : http://www.offestival.com/texte.php?id=2

      Bon il travaille vraiment à faire fonctionner le cinéma et le faire avancer aussi !

      http://www.info07.com/culture/2016/6/5/le-pari-de-didier-farre-4550242.html

      Il faut être bon vendeur et avoir un bon plan et ne pas écouter les rabats-joie. Être à l’écoute du marché et de tout son environnement.

    • D’abord utiliser Batman Vs Superman comme exemple n’est pas très intelligent, ce film était mauvais (et ne pensez pas que je dis cela parce que je n’aime pas le genre, j’y étais à la première, donc…) Au prix que ça coute une soirée au ciné… pour le triple du prix on a un billet de théâtre, donc ce n’est pas cheap.
      Rotten est une balise, pas parfaite, mais oui, elle m’a empêché de voir certains navet ou encore, m’a aidé à faire un choix entre 2 films.
      Les critiques sont des humains et ne sont pas parfaits, et au Québec ce n’est pas pas facile pour eux, il ne faut pas dire qu’un film est bon au moment de sa sortie (Les Bougons, ou pire le Grand Départ de Claude Meunier) qui sont 2 exemples de films pas très bons, mais dont que critiques ont dit aimer à leur sorti… mais dont ils n’ont jamais reparlé, donc finalement pas si bons que ça,.
      De toute façon, certains films ont leur public et leurs habitués. Que ce soit les Bougons ou Superman, si on veut le voir, que la note soit de 40%, on va y aller.
      Pis anyway, ils ont juste a se forcer… à coup de milliards, quand ont envahi le marcher… au moins au Québec, on ne met pas 1 milliard par film…

    • Rotten Tomatoes offre l’option de lire seulement les critiques des “top critics” provenant des grands journaux. Pas besoin d’être un génie pour utiliser cette fonction.

    • Le fait que les gens ne prennent pas le temps d’aller lire la critique et se fie aux notes n’est pas le problème de Rotten tomatoes. Plusieurs journaux, dont La Presse, utilisent encore un système de cote à étoiles. Combien de lecteurs vont voir ce qu’il y a derrière le 3* 1/2? Combien de lecteurs passent outre le titre accrocheur d’un article pour aller lire le fond?

      Là est le problème.

      Ne blâmez pas les aggrégateurs pour le manque d’intérêt des lecteurs.

      La face cachée d’une cote – M-A. L :

      http://blogues.lapresse.ca/moncinema/lussier/2013/04/26/la-face-cachee-dune-cote/

    • Moi aussi, je vais dans le sens de Ratner. Plusieurs vont voir Rotten Tomatoes et ne se fie qu’à la note donnée au film pour décider si oui ou non, ils iront voir le film. A tout le moins, aller lire ce que les critiques disent du film sur le même site et d’autres critiques, mais je suppose qu’en 2017 faire le plus petit effort intellectuel est au-delà des forces de la majorité.

      Personnellement, je suis souvent en accord avec les cotes données aux films par les critiques de la Presse. Entre autre, j’ai vu Ghostbusters qui s’est fait planter par plusieurs et que personnellement j’ai trouvé très divertissant. Je suis allé voir la cote de la Presse où on donnait trois étoiles et demi, tout à fait mérité en ce qui me concerne.

      Pour ce qui est du film tant décrié, Batman v Superman, la Presse a donné trois étoiles, ce qui était OK. Pour la version longue, j’aurais donné trois étoiles et demi. Le film était meilleur que le second Avengers et au moins aussi bon que le 3ième Captain America. Batman v Superman est très bien fignolé et demande un effort pour comprendre tout ce qui se passe d’un bout à l’autre du film et encore une fois, les gens ne veulent, ou ne peuvent, faire aucun effort.

    • Ceci dit si une plateforme comme RT a la dent dure avec les
      gros block busters insignifiants et permet aux cinéphiles de
      pouvoir éviter de payer pour aller voir des navets …. et bien
      tant mieux.

    • Qui était Pauline Kael ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Pauline_Kael Ce doit être de cela dont il faudrait parler plutôt que Rotten Tomatoes. Je crois aussi qu’il comprend très mal les motivations des gens qui se déplacent au cinéma, ne les donnons pas toutes. Tu décides d’aller au cinéma en premier, tu choisis un film ensuite. Évidemment que le film qui fait grand buzz des gens qui n’iraient pas au cinéma autrement vont y aller mais sinon, plein décident d’y aller ou encore y vont toutes les semaines, certains c’est le mardi, certains avec le même cinéma car ils ont des promo ou alors ils n’ont pas le choix ils sont trop loin.

      Allez Pauline… Elle détestait les films de Kubrick et aussi elle n’aimait pas Meryl Streep. Cela prend de tout pour faire un monde. Quentin Tarantino faisait partie de ses lecteurs et donc elle lui a ainsi servi de prof de cinéma ?

      Je pense que ce n’est pas vrai ce qu’il dit que seul l’agrégateur compte. Puis autrefois certains ne lisaient pas du tout les critiques avant de se déplacer. Tout en entendant le bruit pareil, les échos.

      Pour ses films préférés un film de 1932 et un autre de 1926… Pas de danger pour les nouveautés qui sortent dans ce temps là… Va à la Cinémathèque ou regarde PBS si tu es cinéphile.

      https://en.wikipedia.org/wiki/Pauline_Kael

      Pour The New Yorker, c’est pas là que le grand public allait s’informer…

      Brett Ratner est néen 1969… S’il la lisait c’est en quelle année ? Dans les années ‘80 surtout ?

      Pour Orange mécanique ma première impression en regardant le début était encore pire non pas une désensibilisation mais une quasi-glorification mais pas après il y a beaucoup plus que cela et une forte dénonciation du contrôle.

      Ne pas aimer la violence au cinéma mais cela n’a rien à voir avec le fait que c’est un bon film ou pas.

    • https://www.rottentomatoes.com/critic/pauline-kael/movies

      Pour le superman de 1978, le site conclue qu’elle ne l’a pas aimé…

      Mais tu peux la lire au complet… http://www.newyorker.com/magazine/1979/01/01/the-package

      Vite de même ? Elle a du style. Et encore là c’est l’inutile dont je parlais et qui est indispensable. Non tu ne seras pas un outil mais peut-être que tu vas m’influencer si je deviens un lecteur régulier à me faire ma propre opinion sur des films. Non je ne la lirais pas pour faire mon choix de film mais simplement pour son talent littéraire. Tu n’as pas à avoir les mêmes opinions que Foglia ou que Claude Gingras, tu veux en lire d’autres mais c’est presque toujours un plaisir de les lire. Pareil pour le théâtre s’il fallait que seuls les spectateurs très réguliers lisent les critiques de théâtre. NON, ILS SONT LÀ pour ceux qui y vont pas D’ABORD, pour avoir une idée de ce qui se passe quand même… Pareil pour la gastronomie où ils peuvent aller dans les plus grands restaurants et les plus chers. On va aller dans un plus abordable et moins souvent et possible que la critique y soit allée aussi mais on va la lire après nos visites. Pour confirmer.

      Elle n’aimait pas le Star Wars de 1977 non plus… LOL… Mais c’est parfait cela, tu y cours pareil mais tu peux continuer à adorer la lire !!!!

      Elle n’aime pas Fahrenheit 451… ah ah ! Aucun sens… Mais si tu sais écrire, tout t’es pardonné. Que tu sois gauchiste, de droite, si tu as un grand talent contrairement non pas aux critiques de cinéma de nos jours mais chroniqueurs qui ne sont là que pour leur opinion. Nous allons te lire avec plaisir.

      Elle n’a pas aimé Raiders of the lost ark non plus… Beaucoup de bons films qu’elle n’aime pas…

      http://www.newyorker.com/magazine/1981/06/15/whipped

      Son opinion peut pareil s’appliquer mais plus tard ou pour d’autres films. Ou tu apprends à lire entre les lignes ou à caricaturer les critiques.

    • Moi, je remercie ROTTEN TOMATOES de m’avoir évité de me taper de nombreux navets, surtout lorsque ma blonde, qui se fie sur les POCHETTES de DVD pour choisir un film (!!), me dit : ‘WOW ! Un film avec Al Pacino et Anthony Hopkins ! Ça peut juste être bon !’ Je tape alors le titre du film MISCONDUCT (2016) dans ROTTEN TOMATOES et je peux lui montrer que c’est un NAVET qui a obtenu la fabuleuse cote de 7% !!! Ouf ! Merci, ROTTEN TOMATOES !

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    mars 2017
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives