Marc-André Lussier

Archive, mars 2015

Samedi 28 mars 2015 | Mise en ligne à 9h15 | Commenter Commentaires (4)

Abdellatif Kechiche : une autre tuile…

Kechiche - 1

Abdellatif Kechiche
(Photo : Éric Gaillard, archives Reuters)

Il y a maintenant deux ans, Abdellatif Kechiche obtenait la consécration ultime en décrochant la Palme d’or du Festival de Cannes, remise à l’unanimité à La vie d’Adèle par un jury que présidait alors Steven Spielberg.

Depuis, les tuiles ne cessent de tomber sur la tête du cinéaste franco-tunisien. On se rappellera la succession de polémiques qui ont miné la carrière du film au moment de sa sortie : techniciens mécontents; déclarations intempestives des actrices (particulièrement Léa Seydoux), réputation entachée, etc.

Plus tôt cette semaine, un tribunal français a condamné le cinéaste à verser 180 000 euros (250 000 dollars environ) à la société de production MK2. Objet du litige ? Un contrat signé en 2008 (soit après La graine et le mulet) dans lequel Kechiche s’engageait à tourner avec la société ses trois prochains longs métrages.

Or, les choses se sont très mal déroulées sur le tournage de Vénus noire, rare échec dans la carrière du cinéaste. La mésentente avec le producteur Marin Karmitz fut notoire. De sorte que Kechiche est allé voir ailleurs pour la mise en chantier du film suivant (La vie d’Adèle). Avec le succès que l’on sait.

Un extrait du compte-rendu du journal Libération :

«… le tribunal a estimé que pour n’avoir pas respecté le contrat d’exclusivité qui le liait à MK2, pour lequel il avait touché un chèque de 270 000 euros, Kechiche se trouvait redevable d’une compensation de 180 000 euros.

Cela ne devrait entraver en rien le tournage dans les prochains mois, à Lyon, de son nouveau film. La Blessure, adapté d’un roman de François Begaudeau, est en cours de casting ces jours-ci – mais on sait déjà qu’un autre tempérament parmi les plus éruptifs du cinéma français devrait en être : Gérard Depardieu.»

Abdellatif Kechiche serait-il le plus mal aimé des cinéastes français ?

Quelques liens :

Marin Karmitz fait condamner Abdellatif Kechiche (Libération)

Polémique La vie d’Adèle : le beau gâchis.

Polémique La vie d’Adèle : le point de vue de Kechiche.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Dolan - Leçcon cinéma 1

(Photo fournie par les RVCQ)

Un petit mot pour vous signaler que plusieurs événements présentés le mois dernier dans le cadre des Rendez-vous du cinéma québécois peuvent maintenant être visionnés dans leur intégralité sur le site officiel de l’organisation.

C’est notamment le cas de plusieurs panels et discussions, ainsi que des leçons de cinéma offertes par Denis Côté, Xavier Dolan et Marc Labrèche. Ne manque plus que celle de Jean-Marc Vallée !

Pour visionner : Site RVCQ.

Quelques liens :

Denis Côté : la colère comme moteur de création (André Duchesne)

Marc Labrèche : 5400 secondes d’extase (Chantal Guy).

Xavier Dolan : À la démesure du rêve.

Compte Twitter : @MALussier

Un commentaire  |  Commenter cet article






Lundi 23 mars 2015 | Mise en ligne à 13h17 | Commenter Commentaires (5)

Cannes 2015 : Avec la grâce d’Ingrid Bergman

Cannes 15 - Affiche

La direction du Festival de Cannes vient de dévoiler l’affiche de la prochaine édition. L’an dernier, les festivaliers s’étaient agités sous le regard perçant de Marcello Mastroianni. Cette année, ils auront le sourire gracieux d’Ingrid Bergman comme point de repère. Un hommage sera aussi rendu à l’actrice. Par ailleurs, on apprend aussi que la sélection officielle sera annoncée le jeudi 16 avril. Nous serons au poste.

Voici le communiqué :

Icône moderne, femme libre, actrice audacieuse, Ingrid Bergman fut à la fois star hollywoodienne et figure du néoréalisme, changeant de rôles et de pays d’adoption au gré de ses passions, sans jamais perdre ce qu’elle avait de grâce et de simplicité.

Sur l’affiche, l’actrice d’Alfred Hitchcock, de Roberto Rossellini et d’Ingmar Bergman, qui a donné la réplique à Cary Grant, Humphrey Bogart ou encore Gregory Peck, se dévoile dans l’évidence de sa beauté, offrant un visage serein qui semble tourné vers un horizon de promesses.

Liberté, audace, modernité, autant de valeurs que revendique le Festival, année après année, à travers les artistes et les films qu’il choisit de mettre à l’honneur. Ingrid Bergman, qui fut Présidente du Jury en 1973, l’encourage dans cette voie…

« Ma famille et moi-même sommes très touchés que le Festival de Cannes ait choisi notre merveilleuse mère pour figurer sur l’affiche officielle, l’année du centenaire de sa naissance », déclare Isabella Rossellini. « Son exceptionnel parcours a couvert tant de pays, des petites productions artisanales européennes aux grandes machines hollywoodiennes. Maman adorait son métier d’actrice : pour elle, jouer la comédie n’était pas une profession mais une vocation. Elle disait : “Je n’ai pas choisi de jouer, c’est le jeu qui m’a choisie.” »

A partir d’une photographie de David Seymour, cofondateur de l’agence Magnum, Hervé Chigioni, déjà auteur de l’affiche remarquée de l’année dernière, signe la nouvelle image du Festival 2015 avec son graphiste Gilles Frappier.

Il a réalisé également un film d’animation à partir du visuel, sur un remix du thème musical du Festival, Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns, avec un arrangement imaginé par deux musiciens suédois, Patrik Andersson et Andreas Söderström.

L’hommage ne s’arrêtera pas là puisque Ingrid Bergman, In Her Own Words‏, un documentaire signé Stig Björkman (auteur de livres et documentaires sur Woody Allen et Ingmar Bergman) sera projeté dans le cadre de Cannes Classics.

Enfin, le Festival de Cannes s’associera au « Ingrid Bergman Tribute » qu’Isabella Rossellini, pour célébrer le centenaire de la naissance de sa mère, organisera en septembre prochain. Il s’agit d’un spectacle, mis en scène par Guido Torlonia et Ludovica Damiani, qui mêlera son autobiographie et les lettres de sa correspondance avec Roberto Rossellini. Il sera présenté dans les cinq villes qui ont compté dans la vie d’Ingrid Bergman : Stockholm, Rome, Paris, Londres et New York, et rassemblera sur scène, outre Isabella Rossellini, Jeremy Irons, Fanny Ardant, Christian de Sica et plusieurs autres comédiens. L’ensemble du spectacle sera annoncé lors du prochain Festival.

La 68e édition du Festival de Cannes aura leu 13 au 24 mai 2015. Le Jury sera présidé par les réalisateurs américains Joel et Ethan Coen.

La Sélection officielle sera annoncée le jeudi 16 avril.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2015
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives