Marc-André Lussier

Marc-André Lussier - Auteur
  • Le blogue de Marc-André Lussier

    Journaliste à La Presse depuis 1995, Marc-André Lussier est fou de cinéma...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 25 mars 2014 | Mise en ligne à 22h13 | Commenter Commentaires (8)

    CinemaCon : une déclaration étrange…

    12 Years - 1

    Chiwetel Ejiofor dans 12 Years A Slave

    Peut-être est-ce dans leurs gènes. Peut-être est-ce inscrit dans leur définition de tâches; je n’en sais rien. Le fait est que les présidents d’associations d’exploitants de salles y vont parfois de déclarations fort étranges. Et controversées.

    À l’occasion de la tenue de CinemaCon à Las Vegas, le congrès annuel des exploitants de salles aux États-Unis, le président de la National Association of Theater Owners, John Fithian, y est allé d’une déclaration pour le moins saugrenue. Dans son allocution annuelle, l’hôte n’a pas hésité à mentionner le fait qu’il avait vu tous les films en nomination aux Oscars sur grand écran, sauf 12 Years A Slave, lauréat de l’Oscar du meilleur film. Pas par manque de temps, pas par désintérêt, non. Parce qu’il redoutait que l’expérience soit pour lui trop «intense» sur un écran de cinéma.

    «Ce n’est pas que j’estimais le film indigne d’un visionnement, a-t-il dit. Plutôt le contraire. 12 Years A Slave est l’un des films les plus importants de notre génération. C’est simplement que pour moi, ce film était clairement trop intense pour le regarder dans une salle de cinéma. J’ai préféré attendre et le regarder chez moi.»

    Euh… Le gars est supposé faire la promotion du cinéma en salle. Bravo. Inutile de dire que bien des «professionnels de la profession» ont un peu sourcillé en entendant ces propos, surtout les représentants des studios Fox et Fox Searchlight, distributeur du film de Steve McQueen.

    Fithian a raconté cette anecdote maladroite pour faire valoir «l’expérience cinéma». «Les exploitants membres de cette association offrent la plus intense des expériences sur le plan technologique, visuel et sonore, en l’amenant à des niveaux jamais atteints. Pour huit des candidats en nomination, et pour des douzaines d’autres films, la salle de cinéma était le bon endroit pour moi. Pouur ce film-là, l’intensité d’une projection en salle aurait été trop forte.»

    Ben coudonc.

    «Too Intense To Watch in a Cinema» (Hollywood Reporter)

    Les studios profitent par ailleurs du CinemaCon pour dévoiler des extraits ou des bandes annonces de leurs prochaines superproductions. Paramount a en outre lancé la b.a. d’Hercules. C’est avec Dwayne Johnson. Ça sort le 25 juillet.


    Lien YouTube.

    Compte Twitter : @MALussier


    • Ici comme ailleurs, il y a toujours un exploitant de salles pour provoquer avec une déclaration.

      Ici, Guzzo qui enflamme le milieu du cinéma et, là-bas, Fithian qui trouve l’expérience cinéma trop intense.

      Comme s’ils ne savaient pas dans quoi ils s’embarquaient. C’est peut-être ça, finalement…

    • Ce qui est intense au cinéma, c’est le fait d’être entouré de toutes sorte d’énergumènes dans un monde ou la politesse disparait à vue d’oeil. L’espérience de la salle en elle-même m’est extrêmement distrayante au cinéma.

      Chez soi, avec un écran assez grand, le noir total (oubliez les petites lumières du plancher) et des bons écouteurs: c’est très intense, merci!! Même parfois que je redoute regarder un film
      d’horreur (alors qu’au cinéma ce genre me faire rire nerveusement, comme si je me sentais idiot d’être là).

    • expérience

    • En ce qui concerne la bande-annonce, le personnage principal ne devrait-il pas se donner le nom d’Héraclès ?

    • Comme exemple d’expérience “intense”, au lieu de “12 Years A Slave”, il aurait dû citer “Frozen”: au moins cela aurait été plus drôle.

    • La bande-annonce de Hercules laisse entrevoir un film passablement ridicule!

    • Ce n’est pas nouveau: lors des entretiens de THR avec des membres de l’Académie, une productrice avait déclaré être trop vieille pour se remplir la tête avec des trucs négatifs (je paraphrase grossièrement) et donc, ne voulait pas voir 12 Years. Et la rumeur voulait que c’était aussi le cas de plusieurs autres membres, c’était une des raisons pour lesquelles on craignant que le film avait perdu son momentum pour l’Oscar.

    • @st-henri
      En effet, un milliardième péplum sans imagination aucune. Bien d’accord avec vous.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    décembre 2008
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité