Marc-André Lussier

Marc-André Lussier - Auteur
  • Le blogue de Marc-André Lussier

    Journaliste à La Presse depuis 1995, Marc-André Lussier est fou de cinéma...
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 27 février 2014 | Mise en ligne à 22h07 | Commenter Commentaires (5)

    Avant les Oscars, les César…

    César - Affiche

    Isabelle Adjani dans La reine Margot (Patrice Chéreau)

    Un petit rappel pour les amateurs de cinéma français qui, bon an mal an, s’intéressent à la cérémonie des César. Celle-ci a lieu ce vendredi (28 février) et il y a du nouveau cette année. Plutôt que de se brancher sur le site français de Canal Plus pour la retransmission web (en changeant le fuseau horaire de son ordi), les Québécois pourront suivre la cérémonie en direct sur CanalPlus.ca, la plateforme canadienne inaugurée récemment. Pour l’occasion, l’accès sera gratuit.

    Présidée par François Cluzet et animée par Cécile de France, la 39e cérémonie des César commence à 15h (heure du Québec). On pourra aussi voir l’édition spéciale que consacre le Grand Journal de Canal Plus (animé par l’ancien maître de cérémonie Antoine De Caunes) dès 13h20.

    Je vous proposerai une analyse dans les heures qui suivront la cérémonie.

    Voici les liens utiles :

    Accès direct page «César» sur CanalPlus.ca

    Site officiel de l’Académie des César.

    Les César : toutes les nominations.


    Lien YouTube.

    Compte Twitter : @MALussier


    • Quand on pense que le cinéma français n’a représenté que 3,3 % de la fréquentation en salle québécoise en 2013, eh oui, 3,3% des parts de marché !

      Vous comprendrez que les diffuseurs québécois puissent aisément justifier que cela fait déjà quelques années que la cérémonie des César n’est diffusée que sur Internet ici.

      En contrepartie, il serait intéressant par contre de dévoiler le poids médiatique qu’obtient le cinéma français dans les médias francophones québécois.

      Remarqué que ce n’est pas uniquement au Québec que le cinéma français peine à trouver son public. Malgré le rayonnement du très médiatisé – et controversé -, La vie d’Adèle, le cinéma français n’a simplement pas convaincu d’auditoire international cette année. Il n’y a tout simplement pas eu d’œuvre ralliant comme le fut Intouchables.

      Même que sur leur propre marché national, c’est à se demander si sans les règles de protectionnisme que la France bénéficie grâce à ses clauses d’exception culturelle, est-ce que leurs films serait rentable ?

      Néanmoins, les raisons de cette désaffection du public québécois envers les films français sont aussi multiples qu’évidentes.

      Nous aurions pu croire qu’un film comme Jappeloup réalisé par le cinéaste québécois Christian Duguay aurait trouvé un certain public ici, mais il n’en fut rien.

      Toujours est-il qu’il sort de moins en moins de films français sur nos écrans. Pourtant, bon an, mal an, la presse intellectuelle artistique québécoise demeure particulièrement friande du cinéma de l’Hexagone. Un phénomène aussi commun que prévisible…

      Donc, si on suit votre raisonnement, la «presse intellectuelle» devrait seulement faire écho aux oeuvres dans la même proportion que les parts de marché qu’obtiennent en salle les cinématographies desquelles elles proviennent ? M-A. L.

    • @M-A. L
      Votre réponse était aussi prévisible que formaté…

    • Ça fait quelques années que je regarde via le site de Canal. Bien
      content de pouvoir regarder la cérémonie sans faire le changment
      d’heure sur mon ordi. Cela dit comme à chaque fois que ça va se
      terminer ve vais me dire que les français, côté cérémonie, ils l’ont
      pas l’affaire. Je ne regarde pas les Oscars (les américains sont à
      l’autre extrêmité; ils l’ont trop l’affaire ! :-) Pour les Césars le lieu
      influence peut-être, je crois qu’on est dans un théâtre, ça fait
      un peu trop sérieux et tout le monde à l’air blasé… Soyons positif,
      je vais écouter tout de même, les maladresses de la cérémonie
      font sans doute parti de son charme ! :-)

    • Si je me fie aux quatres derniers gagnants du meilleur films français, soit Un Prophète, Des Hommes et des Dieux, L’Artiste et Amour. Je me un petit 2 que c’est la Vie d’Adèle qui va remporter le plus prestigieux prix au César.

      Bérénice Bejo dans Le Passé est mon choix pour la meilleure actrice.

      Je suis surprise de l’absence de Jeune et Jolie de François Ozon, qui m’a donné plus de satisfaction que Le Passé et l’Iconnu du Lac.

    • Oh, toi le plus grand! Il est faux de dire qu il sort de moins en moins de films francais sur les ecrans quebecois. Sur le site Unifrance et entre 2010 et 2012, le nombre de films francais au Quebec est passe de 93 a 104, les recettes de 4.5 M a 9.2 M euros et les spectateurs de 0.87 millions a 1.40 millions d entrees. Cependant, les films francais ici, comme en france et ailleurs souffrent de la concurrence des films US qui prennent des parts de marche plus importantes. Les francais, mais aussi les autres, ne savent pas faire les films de type blockbusters US qui cartonnent dans les salles (Iron man, Gravity, films animations…) et ils perdent des parts de marche.
      La soiree des Cesars : triple bof. le palmares: sans vraiment trop de surprises. Content pour Sandrine Kimberlain

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    avril 2013
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité