Marc-André Lussier

Marc-André Lussier - Auteur
  • Le blogue de Marc-André Lussier

    Journaliste à La Presse depuis 1995, Marc-André Lussier est fou de cinéma...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 21 août 2013 | Mise en ligne à 7h34 | Commenter Commentaires (9)

    Personnages LGBT à Hollywood ? Une première étude…

    Skyfall - 1

    Silva face à James Bond…

    Pour la première fois, l’association GLAAD (Gay & Lesbian Alliance Against Defamation) a élaboré une étude à propos de la présence de lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres dans le cinéma produit par les grands studios hollywoodiens en 2012. Première conclusion ? Le cinéma hollywoodien traîne loin derrière la télé produite par les chaînes généralistes américaines. Dans les 101 longs métrages produits par les grands studios, des personnages LGBT ont pu être recensés dans seulement 14 d’entre eux.

    Plus significatif encore, les résultats sont encore  moins reluisants quand on applique la «méthode Vito Russo» (en hommage à l’auteur de The Celluloid Closet) et qu’on évalue la «qualité» du personnage. Autrement dit, quand le personnage n’est alors pas seulement défini par son orientation sexuelle et joue un rôle plus significatif dans l’histoire. Avec ces critères, on tombe à six films. À ce test, les meilleures notes sont attribuées au personnage du compositeur de Cloud Atlas (interprété par Ben Whishaw), et à celui de la chanteuse a capella de Pitch Perfect (Ester Dean). On souligne aussi les personnages que jouent Alec Baldwin et Russell Brand dans Rock of Ages. À l’opposé, on estime que Seth McFarlane a abusé des mots «gay» et «homos» d’une manière dénigrante dans la comédie Ted.

    Universal arrive en tête avec quatre films (sur 16) comportant un ou des personnages LGBT. Suivent Paramount (3 en 14), Sony (4 en 19) et Warner (2 en 24). Les cancres de l’étude sont Disney (1 en 13) et Fox (0 en 15).

    Quelle est l’utilité de ce genre d’étude ?

    «Nous donnons aux studios l’occasion de constater où ils se situent maintenant à ce chapitre. Et comment améliorer non seulement la qualité des personnages, mais aussi la diversité des rôles et des genres», a déclaré au Hollywood Reporter Wilson Cruz, le porte-parole de GLAAD.

    Dans son analyse, le journaliste du HR Gregg Kiday y va d’une observation assez juste :

    Même si GLAAD prévoit faire des représentations auprès des grands studios, il sera difficile de faire changer l’industrie. Les studios tournent moins de drames et de comédies «du milieu» et il il y a de moins en moins d’êtres humains – de quelque orientation que ce soit – reconnaissables à l’écran.

    GLAAD estime de son côté que l’industrie ne devrait pas rater l’occasion d’aborder la question si elle veut toujours trouver un écho auprès du jeune public, plus ouvert à la diversité.

    Les liens :

    L’article du Hollywood Reporter.

    L’étude de l’association GLAAD (pdf)

    La vie sexuelle de James Bond.

    Compte Twitter : @MALussier


    • Inclure le film Ted dans leur analyse ne fait que démontrer leur manque de sérieux. Ted a visé plusieurs groupes et c’était le but. Il a aussi fait un abus de la crème hydratante tant qu’à y être!

    • Je pensais que l’étude allait donner le nombre d’acteurs et d’actrices qui sont LGBT

      D’après vous?

      J’ai déjà entendu dire que la moitié des acteurs étaient gays. Un fort non?

    • Les transformers est-ce que ça compte comme transgenre?

    • 14 films sur 101 ca donne le ration que les LGBT représentent parmi la population

      on peut tu passer à autres choses;

    • A la sortie du film Le silence des Agneaux il y avait eu un tollé de la part de la communauté gaie. Parce que disaient-ils, Hollywood nous représente toujours de façon caricaturale et même négative à l’écran. Les rôles de personnages gais sont donc plutôt malvenus. Avec la libéralisation de l’homosexualité à traves la planète, Hollywood devra refaire ses devoirs en profondeur.

    • “Et comment améliorer non seulement la qualité des personnages, mais aussi la diversité des rôles et des genres», a déclaré au Hollywood Reporter Wilson Cruz, le porte-parole de GLAAD.”

      Effectivement, Xavier Dolan et Lea Pool devraient prendre note de ça.

    • Le meilleur film sur le sujet est sans doute Transamerica, marqué d’une compisition éblouissante de Feliicity Huffman et rehaussée d’une performance troublance de Kevin Zegers. Un ”road trip” à la fois cru, tendre et décoiffant, écrit et réalisé par Duncan Tucker. À voir et revoir.

    • @1genesis

      D’accord! excellent film!

    • Combien de personnages dont on ne sait pas l’orientation sexuelle ?
      Un film dure en moyenne 90 minutes, on n’a pas le temps de découvrir la vie sexuelle de chaque personnage. Il y a peut-être plein de personnages LGBT ?

      Prenons “Ocean Eleven” : il y a onze personnages dans le coup.
      On sait que les personnage de George Cloney est hétéro, mais les autres ?
      Ce n’est pas mentionné…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    février 2010
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
  • Archives

  • publicité