Marc-André Lussier

Archive du 9 avril 2013

Mardi 9 avril 2013 | Mise en ligne à 21h43 | Commenter Commentaires (25)

Pourquoi tant de haine ?

hathaway - 1

Anne Hathaway dans Les Misérables

Un peu plus tôt cette semaine, Rebecca Makonnen, notre collègue de Radio-Canada, a fait circuler sur les médias sociaux un article du New York Times intitulé Do We Really Hate Anne Hathaway ? Cet article analysait le phénomène des haters. Vous les connaissez. Ce sont ceux qui prennent un malin plaisir à déverser leur fiel à propos de certaines vedettes sur toutes les tribunes possibles et imaginables. Habituellement sous le couvert de l’anonymat.

Le phénomène est connu bien sûr. Et ne vise pas que les vedettes hollywoodiennes. Xavier Dolan goûte régulièrement à cette médecine aussi. Parfois même sur ce blogue. Comme je ne passe pas le plus clair de mon temps à lire les sites spécialisés dans ce genre de choses, j’ignorais qu’Anne Hathaway faisait l’objet d’une telle «campagne». Et j’avoue mal comprendre. Scott Gomez pendant sa léthargie ? Ok. Un acteur blond pour jouer James Bond ? Daniel Craig a bien su faire taire les détracteurs qui s’exprimaient haut et fort sur des sites expressément créés pour l’occasion.

Mais Anne Hathaway ? Celle-là même à qui Kirk Douglas a dit «Où étions-vous à l’époque où je tournais des films» lors de la soirée des Oscars ? Cette même soirée où elle dû faire pétiller une cérémonie rendue amorphe à cause d’un coanimateur exsangue (James Franco) ? Celle qui s’est distinguée grâce à ses talents d’humoriste à l’animation de Saturday Night Live ? Celle que j’ai eu l’occasion de rencontrer à quelques reprises lors de rencontres de presse et qui fut toujours adorable ? Cette Anne Hathaway-là ? Dans ma belle naïveté, j’ai cru que tout le monde aimait cette fille.

Deux extraits de l’article de New York Times :

«On aime l’authenticité, analyse Neil Gabler, auteur de nombreux bestsellers sur l’histoire et la culture à Hollywood. C’est pourquoi nous avons un milliard de téléréalités. Et voilà qu’arrive Anne Hathaway. Tout ce qu’elle fait semble être géré, mesuré, répété. Son inauthenticité – ou cette impression d’inauthenticité – est maintenant virale.»

«Pourquoi les femmes détestent Anne Hathaway (mais aiment Jennifer Lawrence) ?, demande Ann Friedman dans The Cut, le blogue «mode» du New York Magazine. On ne trouve tout simplement pas aimables les femmes «parfaites» ayant du succès», dit-elle avant d’ajouter que les femmes préfèrent le type «meilleure amie un peu insolente» comme Jennifer Lawrence…

Dans son long article, l’auteur Alex Williams demande si cette «haine» ne serait pas davantage celle que diffuse les immenses porte-voix que sont devenus les médias sociaux, réduisant ainsi le commentaire culturel à du potin de cour d’école. Ça se pourrait…

De mon côté, je continue à aimer Anne Hathaway…

Si le sujet vous intéresse, lisez l’article du New York Times :

Do We Really Hate Anne Hathaway ?


Lien YouTube.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (25)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    avril 2013
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives