Marc-André Lussier

Marc-André Lussier - Auteur
  • Le blogue de Marc-André Lussier

    Journaliste à La Presse depuis 1995, Marc-André Lussier est fou de cinéma...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 15 janvier 2013 | Mise en ligne à 13h22 | Commenter Commentaires (4)

    In Memoriam Nagisa Oshima

    Furyo - 1

    Ryuychi Sakamoto et David Bowie

    Le cinéaste japonais Nagisa Oshima, dont la mort a été annoncée aujourd’hui, s’est imposé sur la scène internationale grâce à L’empire des sens. À mon avis, son plus beau film restera pourtant Merry Christmas Mr. Lawrence. Présenté en compétition officielle au Festival de Cannes en 1983, ce drame de guerre avait créé l’événement à l’époque, d’autant que David Bowie était alors au faîte de sa popularité (c’était la période Let’s Dance). Face à lui, Oshima avait opposé la rock star nippone Ryuichi Sakamoto, qui a aussi composé pour l’occasion une trame musicale inoubliable. Le film, très bien accueilli, avait finalement été écarté du palmarès cannois. Mais il n’en constitue pas moins un beau souvenir de cinéma.

    Oshima n’aura tourné que deux longs métrages ensuite : Max mon amour (1986), un film français qui n’a pas fonctionné, et Tabou (1999), très beau film dans lequel on retrouvait un peu l’esprit de Merry Christmas Mr. Lawrence. Oshima y retrouvait aussi l’un de ceux qu’il avait révélé 16 ans plus tôt : un dénommé Takeshi Kitano.


    Lien YouTube.

    Compte Twitter : @MALussier


    • Effectivement, quel magnigique film ce Merry Chritsmas Mr Lawrence, ce film m’a accroché principalement par sa musique et par la suite sur la qualité du scénario…..

    • Merry Christmas Mr Laurence…. quel film (et quelle trame sonore). J’ai vu ce film à 15 ans et certaine séquence m’ont marqué. Surtout celle, dans la finale, où Bowie est enterré jusqu’à la tête et que Mr Sakamoto s’approche solonellement. Avec la musique, cette scène me donne des frissons.

      J’ai sauté de joie quand j’ai vu ce film au programme chez Criterion.

    • J’ai connu le cinéaste avec le film ”Taboo”. C’étais lorsque j’étais encore adolescent, et ce film a piqué ma curiosité pour le cinéma de répertoire. J’ai vu par la suite ”in the realm of sense”, Empire of Passion et Mr.Lawrence.

      Rien que 4 film, mais assez pour que je retiens son nom, et tout cinéphile qui se respte devrait faire de même.

    • Taboo était décevant, mais on en sortait avec la conviction que seul un grand maître pouvait l’avoir réalisé. Sinon, les films des années soixante sont des splendeurs et L’Empire des sens reste probablement, avec le Eyes Wide Shut de Kubrick, le plus beau film à avoir été tourné sur le sexe.

      RIP Oshima-sama.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    janvier 2013
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité