Marc-André Lussier

Archive du 10 janvier 2013

Jeudi 10 janvier 2013 | Mise en ligne à 19h42 | Commenter Commentaires (6)

Rebelle peut-il vraiment décrocher l’Oscar ?

Rebelle - Affiche

Voilà la question qu’on m’a posée le plus souvent aujourd’hui. Avec cette espèce d’imploration dans le regard voulant dire : dis oui ! dis oui !

Avant toute chose, il convient de dire que l’accomplissement individuel et collectif relève de l’exception. Une troisième nomination québécoise consécutive dans la prestigieuse catégorie du meilleur film en langue étrangère aux Oscars, ce n’est pas rien. Cela relève même de l’exploit. Des pays bien plus grands producteurs de films que le nôtre ne peuvent en dire autant. Pas même la France. Ni l’Espagne, ni l’Inde, ni l’Italie, pas plus que l’Allemagne, ou le Japon. À une époque où le cinéma québécois est si contesté en son propre territoire, ce palmarès indique que, cou’donc, on doit pas faire des choses si pires que ça dans notre lopin de terre.

Lors d’une discussion surréaliste sur le cinéma québécois diffusée plus tôt aujourd’hui à LCN, un éminent animateur affirmait que si «Rebelle avait été fait en Tchécoslovaquie, tout le monde irait le voir», oubliant sans doute qu’il évoquait un pays qui n’existe plus depuis plus de 20 ans. Mais bon, nous n’en sommes pas à une énormité près dans ce débat.

Pour mesurer l’ampleur de l’exploit que vient d’accomplir Kim Nguyen, il suffit de penser qu’Intouchables n’a pas été retenu. Non seulement le film du tandem Toledano-Nakache arrivait dans la course auréolé d’un succès quasi historique, mais il était de surcroît soutenu par la puissante machine de Harvey Weinstein. Et pourtant…

N’oublions pas non plus que pas moins de 71 productions se sont présentées sur la ligne de départ. Et pas des moindres. Or, les membres de l’Académie ont choisi Rebelle parmi les cinq finalistes. Wow.

Une fois cela dit, Rebelle a-t-il des chances réelles d’enlever la précieuse statuette ? Je voudrais bien croire à un miracle. Mais soyons quand même réalistes. Même si une surprise est toujours possible, il reste que le film admirable de Michael Haneke Amour semble imbattable. Le film lauréat de la Palme d’or du festival de Cannes est déjà célébré par à peu près toutes les associations critiques et professionnelles américaines, un peu comme l’était Une séparation l’an dernier. Et en plus, Amour est en lice dans quatre catégories de pointe, en plus de sa nomination pour l’oscar du film en langue étrangère. Film, réalisation, scénario original, et actrice (Emmanuelle Riva). C’est dire comment les membres de l’Académie portent déjà ce film en très haute estime.

Le dernier cas de figure qui me vient à l’esprit est celui de Tigre et dragon en 2000. L’excellent film d’Ang Lee avait obtenu dix nominations, notamment dans les catégories meilleur film et meilleure réalisation (comme Haneke cette année). Or, Crouching Tiger Hidden Dragon avait dû céder l’oscar du meilleur film à Gladiator cette année-là. Il avait toutefois mis le grappin sur l’oscar du meilleur film en langue étrangère. Il se produira probablement la même chose cette année.

Il ne faudrait pas non plus négliger les trois autres candidats. Même si on ne sait pas encore grand chose de Kon-Tiki, ce film norvégien semble être en mesure de faire sa place (il est aussi en lice aux Golden Globes). Aucune date de sortie prévue chez nous pour l’instant.

Le film chilien No, dont la tête d’affiche est Gael Garcia Bernal, est un film politique relatant une campagne référendaire sous le régime de Pinochet. Il a remporté le prix du meilleur film à la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes. À l’affiche le 5 avril.

Quant au film danois A Royal Affair (à l’affiche le 25 janvier) il nous arrive fort de deux prix au festival de Berlin (scénario et acteur).

Par ailleurs, bravo à Yan England également. Seulement 125 courts métrages ont été autorisés à concourir. L’acteur cinéaste a obtenu son ticket d’entrée grâce à un prix obtenu dans un festival du Rhode Island pour son film Henry. Le voici finaliste aux Oscars. Il a raison de se pincer. Et nous aussi.


Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    janvier 2011
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité