Marc-André Lussier

Marc-André Lussier - Auteur
  • Le blogue de Marc-André Lussier

    Journaliste à La Presse depuis 1995, Marc-André Lussier est fou de cinéma...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 8 janvier 2013 | Mise en ligne à 16h45 | Commenter Aucun commentaire

    Daniel Day-Lewis a d’abord dit non à Spielberg

    Lincoln - 1

    Steven Spielberg aura mis 12 ans avant de pouvoir enfin se lancer dans son projet de film sur Abraham Lincoln. Dès le départ, il avait songé à Daniel Day-Lewis pour interpréter le personnage mais devant le refus de l’acteur, le cinéaste s’était tourné vers Liam Neeson. Ce n’est que plusieurs années plus tard, alors que le scénariste Tony Kushner est entré dans le décor, que Daniel Day-Lewis fut sollicité de nouveau.

    Les deux hommes avaient d’ailleurs évoqué cet épisode lors d’une rencontre de presse à laquelle j’ai assisté au mois d’octobre.

    Dès la publication, en 1999, du livre Team of Rivals, écrit par l’historienne émérite Doris Kearns Goodwin, le cinéaste en fait l’un de ses principaux projets. Mais les éminents scénaristes auxquels il fait appel ne parviennent pas à accoucher d’un script satisfaisant. C’est finalement le dramaturge Tony Kushner (Angels in America), avec qui Spielberg avait déjà travaillé pour Munich, qui signera la version finale d’un scénario basé en partie sur le livre de madame Kearns Goodwin.

    «Comment peux-tu approcher la vie d’un personnage aussi mythique en lui donnant des accents de vérité ?, demande Daniel Day-Lewis. Au départ, j’étais convaincu que Steven avait eu une mauvaise idée en faisant appel à moi. À part son image iconique, je ne connaissais strictement rien de Lincoln !»

    Le cinéaste confirme la difficulté qu’il a eue à convaincre l’acteur lauréat de deux Oscars (My Left Foot en 1990 et There Will Be Blood en 2008) de se glisser dans la peau du président abolitionniste.

    «J’ai surtout misé sur la force du scénario que Tony Kuchner a écrit, raconte le cinéaste. Ce fut l‘élément qui, dans un premier temps, a permis de croire qu’il serait peut-être possible que nous puissions travailler ensemble sur ce projet Daniel et moi. Cela dit, je ne voulais pas lui mettre de pression inutile sur les épaules non plus. C’est la raison pour laquelle je ne lui ai jamais dit que le film n’existerait tout simplement pas s’il avait décliné mon invitation !»

    Lors de la remise des prix du Cercle des critiques de New York, qui a eu lieu hier soir, Steven Spielberg a lu la note que Daniel Day-Lewis lui avait fait parvenir à l’époque pour décliner son invitation.

    «Je ne peux expliquer pourquoi je ressens parfois le besoin d’explorer la vie d’un personnage et pas celle d’un autre, avait écrit l’acteur. Mais je sais que je ne peux faire ce travail que si je n’ai pas le choix… Dans ce cas-ci, autant suis-je fasciné par «Abe», autant cette fascination relève de celle d’un spectateur qui souhaite ardemment se faire raconter cette histoire plutôt que de celle d’un participant. C’est ce que je ressens malgré moi, et même si je ne suis pas certain que mon sentiment ne changera jamais, je ne pourrais vous encourager à entretenir cette possibilité.»

    Lisez le compte-rendu de la soirée, incluant la lettre dont il est question ici, sur le site dIndiewire.

    Rappelons qu’au Québec, Lincoln sera enfin accessible au public francophone ce vendredi.

    Steven Spielberg fait par ailleurs partie des cinq cinéastes retenus pour le prestigieux prix de la Directors Guild of America. Ben Affleck (Argo), Kathryn Bigelow (Zero Dark Thirty), Tom Hooper (Les Misérables) et Ang Lee (Life of Pi) sont aussi en lice. Vous pouvez parier un petit deux que ces cinq cinéastes se disputeront aussi l’Oscar de la meilleure réalisation (les nominations seront annoncées jeudi matin).

    Compte Twitter : @MALussier


    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    mai 2010
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité