Marc-André Lussier

Archive du 22 décembre 2012

Samedi 22 décembre 2012 | Mise en ligne à 16h56 | Commenter Commentaires (57)

Tous sur Depardieu !

Homme qui rit - 1

Gérard Depardieu et Marc-André Grondin dans L’homme qui rit

Il semble bien que le showbiz français au grand complet est en train de laver son linge sale en public suite à la décision qu’a prise Gérard Depardieu d’aller s’installer «en exil fiscal» dans une petite ville frontalière de Belgique. Tout le monde se prononce, tout le monde a une opinion. Et ce n’est pas toujours joli joli. Mais c’est très divertissant. Florilège de quelques déclarations faites au lendemain de la lettre qu’a fait parvenir Gérard Depardieu au premier ministre Jean-Marc Ayrault, relayée par Le Journal du dimanche.

Gérard Depardieu : «Je rends mon passeport»

L’événement avait déjà mis le feu aux poudres, mais Philippe Torreton, excellent acteur au demeurant (interview – Présumé coupable), a jeté de l’huile sur le feu dans une missive particulièrement violente, publiée dans Libération. «Le problème, Gérard, c’est que tes sorties de route vont toujours dans le même fossé : celui du je pense qu’à ma gueule, celui du fric, des copains dictateurs, du pet foireux et de la miction aérienne, celui des saillies ultralibérales.», écrit-il (entre autres choses).

Alors Gérard t’as les boules ?

Catherine Deneuve a aussi fait publier une lettre dans Libération pour se porter à la défense de l’un de ses partenaires de jeu favoris. «Ce n’est pas tant Gérard Depardieu que je viens défendre, mais plutôt vous que je voudrais interroger», écrit-elle en s’adressant à Philippe Torreton.

Monsieur Torreton…

Depuis le début de cette affaire, c’est la totale. Outre Catherine Deneuve, Brigitte Bardot, Fabrice Luchini, Gad Elmaleh et quelques autres ont vertement critiqué la sortie de Torreton dans différents médias.

Brigitte Bardot : «…que Philippe Torreton, inconnu au bataillon des célébrités, garde son venin, sa vulgarité, sa médiocrité et sa jalousie pour insulter ceux qui en valent la peine».

Fabrice Luchini : «Quand je lis cette lettre, je me dis qu’il n’a pas peur qu’on compare sa carrière à la sienne. Depardieu, c’est une star comme Gabin. Torreton est un acteur qui a fait quelques films avec Bertrand Tavernier. Et il se met à insulter quelqu’un qui a fait 190 films dont 80 qui sont essentiels dans le cinéma français. (…) C’est suicidaire de se confronter à un monument du cinéma.»

Gad Elmaleh sur Twitter : «Philippe Torreton. C’est pas en tapant sur les grands qu’on entre dans leur cour. Je comprends ton mal de notoriété mais tu es si petit…»

Pendant que les stars sont en train de s’invectiver sur la place publique, Gérard Depardieu n’accorde évidemment aucune entrevue en marge de la sortie, mercredi en France, de L’homme qui rit, le film de Jean-Pierre Améris dont Marc-André Grondin est la tête d’affiche. L’acteur québécois est d’ailleurs à Paris ces jours-ci afin d’en assurer le «service après-vente» justement. Je l’ai joint un peu plus tôt aujourd’hui. Voici ce qu’il a à dire sur le sujet :

«Je suis contre l’évasion fiscale, donc totalement contre ce qu’il est en train de faire. Par contre, je trouve les Français hyper mélodramatiques : autant les sorties de Depardieu, que l’acharnement médiatique contre lui ou les répliques du gouvernement, sont d’une théâtralité qui me font rouler des yeux.

Je comprend mal son geste. Il décide de partir parce qu’il y a un problème au niveau de l’imposition, mais si il aime tant la France (comme il le dit dans sa lettre), pourquoi ne reste-t-il pas pour essayer de régler le problème ? Partir en Belgique ne changera rien. Ça n’aide ni les riches, ni les pauvres.

Je comprend la réaction forte des gens par rapport à ce qu’il fait. Depardieu est un symbole français, un peu comme la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe. Il a toujours représenté les pauvres qui ont réussi à s’en sortir.. toujours joué des personnages proches du peuple. C’est parce que les gens l’aiment beaucoup qu’ils sont en train de le lapider sur la place publique. Ils sont blessés.»

Vraiment, le party de famille s’annonce grandiose aux prochains Césars…

Résumé de toute l’affaire par Pure Médias.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (57)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    septembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité