Marc-André Lussier

Marc-André Lussier - Auteur
  • Le blogue de Marc-André Lussier

    Journaliste à La Presse depuis 1995, Marc-André Lussier est fou de cinéma...
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 23 septembre 2012 | Mise en ligne à 15h00 | Commenter Commentaires (3)

    L’inédit de la semaine : White Material

    White Material - Affiche

    White Material a fait l’objet de quelques présentations sur le circuit des festivals au Québec mais il n’a jamais pris l’affiche en salle. La maison Criterion propose le plus récent film de Claire Denis en DVD sur le marché nord-américain. Sachez aussi que White Material sera présenté ce soir (à 21h) sur les ondes de TFO. Une rediffusion est prévue dans la nuit de lundi à mardi (à 1h du matin).

    Dès son premier film Chocolat, l’auteure cinéaste s’est inspirée d’une enfance vécue au Cameroun pour explorer des thèmes intimement liés au continent africain. Plus particulièrement sous l’angle de la colonisation et des séquelles entraînées à sa suite.
    Claire Denis a cette fois écrit son scénario en collaboration avec la romancière Marie Ndiaye. Sans que l’époque ni le pays ne soient précisés, le récit relate l’obstination de la directrice d’une plantation de café (Isabelle Huppert) qui refuse de quitter sa terre, même si la région est en proie à la guerre civile.

    Recueillant chez elle un rebelle blessé (Isaach de Bankolé), Maria ne veut surtout rien perdre de la récolte, malgré la fuite de tout le monde, y compris ses propres ouvriers. Cette obstination tient bien davantage d’une volonté de se raccrocher aux repères de sa vie qu’à des intérêts financiers. La sécurité de son entourage sera évidemment mise en péril, notamment celle de son fils (Nicolas Duvauchelle), dont l’esprit sera perturbé, de son beau-père, le propriétaire la plantation (Michel Subor), de même que celle du fils de ce dernier (Christophe Lambert), qui fut un temps l’époux de Maria.

    Fidèle à son style, Claide Denis (Beau travail, 35 Rhums) se tient tout près des corps. Elle procède par touches impressionnistes pour mieux retranscrire le caractère viscéral et sensoriel de ce qu’elle filme. Elle réfute tout psychologisme et ne se perd jamais en circonvolutions inutiles. À l’arrivée, elle offre un portrait original, duquel émane toute l’ambiguité d’une relation somme toute impossible. À cet égard, l’image qu’a utilisée le critique du Monde Jacques Mandelbaum pour décrire ce film ne pouvait être plus évocatrice : «l’éviction du corps blanc par le continent noir».

    Rappelons que White Material, un film magnifique à mon avis, est présenté ce soir à 21h; (rediffusion demain à 1h) à TFO.

    À vos ENP !

    La fiche d’Allociné.

    La critique du Monde.

    La bande annonce :


    Lien YouTube.

    Compte Twitter : @MALussier


    • Merci M. Lussier. J’écouterai. Ce sera ma punition du dimanche.

    • Grande cinéaste.

    • Merci pour le tuyau. J’ai bien apprécié.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    juin 2012
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité