Marc-André Lussier

Marc-André Lussier - Auteur
  • Le blogue de Marc-André Lussier

    Journaliste à La Presse depuis 1995, Marc-André Lussier est fou de cinéma...
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 20 juillet 2012 | Mise en ligne à 8h25 | Commenter Commentaires (25)

    Fou, tragique, incompréhensible…

    Dark Knight - 1

    Pour les admirateurs de Christopher Nolan et de la série Batman, la première séance de The Dark Knight Rises, tenue à minuit partout en Amérique du Nord, revêtait des allures de fête. Personne ne pouvait soupçonner la tragédie qui allait survenir dans une salle d’Aurora au Colorado. Un tireur fou s’est présenté, armé jusqu’aux dents, et a tiré sur tout ce qui bouge. Bilan provisoire (vendredi 20 juillet à 8h) : 12 morts et une cinquantaine de blessés.

    C’est une onde de choc. Qui changera à jamais la façon dont nous parlerons du dernier volet de la trilogie de Nolan. Les moindres scènes du film seront désormais scrutées à la loupe, analysées, et mises en rapport avec le détraqué qui a sévi il y a quelques heures. C’est d’ailleurs déjà commencé. Steven Zeitchik, du Los Angeles Time, avance même que le meurtrier pourrait afficher des points de ressemblance avec Bane, le terroriste qu’incarne Tom Hardy dans The Dark Knight Rises. Il aurait en outre utilisé des gaz lacrymogènes.

    The Christopher Nolan movie, which has become the film event of the summer, centers in part on Bane (Tom Hardy), a murderous rebel who wears a gas mask and incites violence.

    In a tragic life-imitating-art turn, the alleged gunman Friday was seen with goggles, guns and a gas mask, authorities said; he also released tear gas in the theater at the time of the shooting. A suspect is in custody. No further information on his identity has been given other than that the suspect is a 24-year-old white male.

    L’équipe du film, présentement en promotion à Paris, est bien entendu atterrée. Toutes les interviews prévues au programme aujourd’hui ont été annulées. La grande soirée de première aussi.

    On en aura pour des jours, sinon des semaines, à analyser cet acte fou et tragique. Qui restera à jamais incompréhensible. Un énième débat sur l’influence de «l’art du divertissement» sur les comportements des individus est aussi à prévoir. L’art peut-il être tenu responsable de l’interprétation qu’en fait un esprit malade ?

    Plus de détails à venir sur ce site au cours de la journée.

    Les liens :

    Fusillade dans un cinéma du Colorado (AFP)

    Dark Knight Rises shootings have eerie overtones (L.A. Times)

    Marion Cotillard annule son interview au JT de TF1 (Pure Médias)

    Compte Twitter : @MALussier


    • Il n’y aura bien sûr que peu de choses à comprendre.

      Comme à l’habitude (…), on s’intéressera aux conséquences de la folie plutôt qu’à sa cause. Pourquoi le tueur a-t-il visé cette occasion. ce film? Ce n’est évidemment pas la bonne question. Si ce n’avait pas été ce cinéma, ce film, le fou aurait trouvé autre chose.

      On occultera les questions plus importantes liées à la maladie mentale et à l’exclusion sociale faisant en sorte qu’une personne puisse être isolée à un point tel qu’elle peut préparer un geste de cette nature sans que personne puisse réagir.

      Bizarrement, cela rappelle le dernier Batman où le personnage de Michael Caine dit qu’il ne sert à rien d’essayer de comprendre un personnage comme le Joker qui suit une logique défiant toute compréhension.

    • Un brillant animateur de radio de Gatineau demande sur facebook: “Suite à cette horrible tuerie au Colorado, craignez-vous d’aller voir le film Batman ?”. Wow… really?

    • la première manière de prévenir ces drames c’est de changer la culture qui dit qu’un homme ne cherche pas d’aide. Maladie mentale + isolement ont tendance a faire un cocktail explosif. Il y a surement un lien a faire avec les hommes qui tuent leur famille. Les gens qui s’arrêtent sur les voies ferrés. Les gens qui foncent dans un camion a sens inverse.

      Jamais la faute de l’art, sinon la majorité des films violents causeraient ce genre de drame. Ca serait un phénomène commun.

      Ce qui est ridicule c’est que si quelqu’un a une maladie il n’Est pas traité comme un faible mais si la maladie est au cerveau, c’est mal vu.

    • On ne comprendra jamais pourquoi un individu fantasme sur un sujet donné. The Dark Night Rises a été idéalisé au max par un post ado comme le summum d’une performance extrême à l’exemple du film en question. Il devenait irréversible pour lui de se l’investir, se l’approprier comme exutoire afin de se sentir le vrai héros et pouvoir en jouir comme un initié enragé. Dans l’Antiquité il y avait de ces rituels masturbatoires sacralisés lesquels devenaient l’offrande suprême faite aux dieux et déesses. Des animaux étaient ensuite abattus sur des autels avec incantations suivies d’orgies collectives etc*.

      ____________
      *Le sexe et le sacré de Michel Cazenave 1997, aux éditions Albin Michel.

    • Habitué que j’étais de ne pas signer mes observations, j’oublie souvent d’y ajouter mon nom:

      Yvon Turcotte

    • Dans les années, la musique heavy metal avait été associé à la violence et à des rites sataniques. Des bûchers dans lesquels avaient jetés disques et cassettes de groupes visés avaient été montés aux États-Unis.

      À la suite de cette énième tuerie survenue sur le territoire des É-U, je me demande si un groupe d’hystériques n’indentifiera pas les films de super-héros comme des incitatifs à tuer.

      On est tout de même aux É-U.

    • Années 80, mes excuses.

    • Évidemment, on ne peut empêcher un fou d’être fou. Mais je ne peux pas me retenir de penser que s’il n’a pas utilisé de l’antrax c’est parce que l’antrax est difficile à obtenir. S’il n’a pas utilisé un missile c’est parce que les missiles sont difficiles à obtenir. Se pourrait-il que si les armes à feu avaient été plus difficile à obtenir il aurait utilisé un bâton ou un couteau? Du fait même les dégats auraient été pas mal plus limités non? Mais selon le NRA “guns don’t kill people, only people kill people”. Faudrait peut-être leur dire “People with guns kill other people”, non?

    • ”L’art peut-il être tenu responsable de l’interprétation qu’en fait un esprit malade ?”

      Il y a des films qui apportent une grande influence vers la violence. Si on prend par exemple Fight Club. Film très contreversé qui a influencé plusieurs individus des États-Unis a fondé des mouvements de rencontres à se battre. Des adolescents ont fondé des Fight Clubs au Texas, dans le New Jersey, l’État de Washington et en Alaska, postant des vidéos de leurs combats sur internet.

      En plus de orange mécanique (plusieurs mouvements de jeunes anarchistes qui ont été fondé en Angleterre), même Rambo (des gens qui se cachent dans le bois pour simuler une chasse à l’homme.) Scarface qu’on remarque plusieurs t-shirts de l’oeuvre de la culture populaire ”gangster”. La haine, C’est arrivé près de chez vous et j’en passe!

      Combien de fois j’ai entendu des jeunes dirent: Je lui ai pété la machoire sur la chaîne du trottoir?… Comme dans l’oeuvre de American History X…

    • Je voulais dire au lieu de dirent ;)

    • Sais pas si il faut faire de rapprochement entre le film,son contenu et la tuerie. Peut-être mais si c`était le cas il faudrait le faire honnêtement et pas à moitié. Dans le fond on sait bien qu`un fêlé c` est un fêlé et que l`endroit ou il disjoncte n`est qu`une goutte dans son réservoir de dangerosité.

      S`il y a une explication à un tel geste comme le dit guiguibob dans son commentaire c`est probablement bien plus le cas du gars isolé dans une société qui veut qu`il soit fort et qu`il ne soit pas moumoune à ce point de demander de l`aide.

      Des grandes réflexions et analyses en définitive ne menent à rien en Amérique ou les groupes de pression vont toujours tirer la couverture de leur bord et nier leurs responsabilités quand elles sont péjoratives. On peut blâmer avec raison un paquet de choses,la violence au cinéma,le port d`armes,le passé du mec et quoi encore ?

      Ce genre de proces publique ne fait qu`attiser les accusations alors qu`il faudrait trouver des solutions. Pas certain que ca va empêcher un fêlé de peter une coche.

    • Si ce genre d’événements était traité pour ce qu’il est, un fait divers, tragique certes mais qui ne vaut pas autant d’attention médiatique, est-ce qu’il y aurait autant de ces mass-killers?

    • Je crois fermement qu’il a une relation directe entre la violence sur le grand écran et la violence dans la rue. Nous savons très bien que toutes les choses que nous voyons et entendons sur une base régulière influençent nos vies. Il a même un dicton qui dit “Monkey see, monkey do” Donc à chacun d’entre nous de tirer ses propres conclusions.

    • Des malades il y en aura toujours.

      Le café Blue Bird est situé au 1172 sur la rue Union, au centre-ville de Montréal. À l’étage, le bar Wagon Wheel est fréquenté par des amateurs de musique country. Près de 200 personnes fréquentent l’endroit, le 1er septembre 19721.
      Trois jeunes hommes dans la vingtaine et en état d’ébriété se font refuser l’accès au bar déjà encombré, où se trouvent déjà leurs amis2. Ils décident de se venger en retournant sur les lieux avec un bidon d’essence. Ils brûlent la cage d’escalier. La sortie de secours est impraticable et cause, dans la cohue, la mort de 37 individus et en blessent quelques 51 autres. Près de 50 pompiers participent au combat de l’incendie et au moins 15 sont blessés3. Kenneth Laroche, l’un des premiers pompiers arrivés sur les lieux témoigne de la difficulté d’intervenir dans cet incident: «Voir les corps empilés les uns sur les autres, pris dans la sortie de secours est une image qui marque (…) C’était une réelle tragédie, d’autant plus que beaucoup des victimes étaient des jeunes de moins de 18 ans».
      Les trois criminels s’enfuient mais sont peu de temps plus tard retrouvés à Vancouver5.

    • Les films sont plus violent que jamais mais le taux de meurtre par habitants est plus bas partout en occident (incluaut au ÉU) qu’il ne l’était il y a 20-30 ans. Il ne doit pas y avoir de corrélation digne de ce nom à tirer sur le sujet.

      À new York il y avait environ 1600 meurtre par année dans les année 80. Il y en a 3 foix moins de nos jours. Mais les gens ont l’impression qu’il y a plus de meurtre que jamais. Pourquoi? Entre autres parce que si il y a 3 fois moins de meurtres, les médias en parlent quatre fois plus! ;)

      Bref, il faut continuer d’être vigilant et si il y a des mesures réalistes à prendre pour améliorer le bilan je suis en faveur. Mais il faut arrêter de capoter. Vous plus en sécurité que ne l’étaient vos parents mais vous ne vivrez jamais dans un monde sans homicide.

    • Que voulez-vous, ce sont les dommages collatéraux – prévisibles – du american way of life.

      Et en plus, avec les milliers de soldats qui reviennent d’Irak et d’Afghanistan complètement fuckés – et qui sont laissés pour compte par le gouvernement -, on a pas fini d’en voir des morts, dans les cinés, les centres d’achats, les stationnements.

      Faites-vous une raison, ça va gicler.

      ( Comme ça gicle déjà en Irak, Afghanistan, Pakistan, Lybie, Syrie, Ouganda, Mali, Nigeria, Mexique, Colombie, Soudan ……. )

    • La premiere question qui me vient en tete est plutot relie aux fusils et a l’accessibilte de ces armes… Et non au film. Desole, pas d’accent sur cet ecran tactile.

    • @55

      C’est peut-être beaucoup à cause du téléphone cellulaire, du 911, qui permettent aux secours d’arriver beaucoup plus rapidement, de l’avancée fulgurante de la médecine, etc. qui empêchent ainsi de mourir sur place et sauvent des vies.

      Dans les années 70-80, il aurait fallu trouver un téléphone dans la panique, trouver le bon numéro de la police, ambulanciers du temps, etc.

      Les tentatives de meurtres n’ont pas baissé. Le nombre de morts a peut-être diminué, mais tient-on compte des blessés, certains à vie ?

      Ainsi, la sénatrice Gifford ne figure pas dans les statistiques des morts, mais il y a une trentaine d’années, elle en aurait fait partie.

      Reno Campani

    • Et une autre raison pour laquelle cette situation perdure et va perdurer, c’est que ce ne sont pas à leurs fils, leurs filles, leur père, leur mère, leurs frères, leurs sœurs, leurs cousins, leurs amis, de nos riches-éluEs-tour-d’ivoiriennEs, à qui ça risque d’arriver.

      Sur le front, ou non, nous ne sommes pour eux et elles que de la chaire à canon.

    • Je dois avouer que je commence à être exaspéré que les gens attribuent automatiquement un haut taux de tuerie aux états-unis avec les armes à feu. (Ne me méprenez pas, je suis totalement pour le registre des armes.). Il faut cependant avouer que peu importe le contrôle que l’on fait, les individus qui cherchent à nuire vont trouver le moyen.
      Je cite le commentaire de Konfucius ” Mais je ne peux pas me retenir de penser que s’il n’a pas utilisé de l’antrax c’est parce que l’antrax est difficile à obtenir. S’il n’a pas utilisé un missile c’est parce que les missiles sont difficiles à obtenir. Se pourrait-il que si les armes à feu avaient été plus difficile à obtenir il aurait utilisé un bâton ou un couteau?”
      Le but du contrôle des armes à feu est principalement d’être apte à retrouver les criminels à partir d’information sur les armes en circulation (exemple emprunte de douille). Le contrôle n’empêche pas un individu à s’en procurer un, à moins que l’individu ait des antécédents important ou semble particulièrement instable lors de la demande. Le tueur actuel était étudiant au doctorat et il semble que personne n’aurait douter qu’il ait eu de tels intentions, il est l’image type de l’américain moyen qui est destiné à réussir. Notre ancien système (Canadien) n’aurait pas empêcher cet individu à se procurer une arme à feu.
      Il faut aussi souligner que les policiers ont trouvés des d’explosifs artisanales dans son appartement, pourquoi ne pas les avoir utilisés au cinéma, il aurait fait encore plus de dommage.
      C’est une personne qui soit a agit impulsivement ou soit cherche à véhiculer un message quelconque. Il est le fruit de plusieurs facteurs qui l’ont rendu instable. L’homme tue avec ce qui peu, un fusil, des bombes, des couteaux et l’homme à prouver au travers de l’histoire qu’il est très imaginatif pour trouver des moyens pour tuer si on lui restreint les ressources.

      Benoit St-Onge

    • Comme Magnota, ce tueur serait un artiste essayant de faire passer un message?

      Y. Chamberland

    • Je connais une couple de parsonnes qui, après une bière ou deux, parlent de tuer du monde. Et vous en conaissez probablement aussi. Des affaires de gars saouls? Ils peuvent passer à l’acte? Ils sont fous? Je fais quoi? Il y en aurait du monde en prison s’il fallait qu’on dénonce à chaque fois que des propos de ce genre parvienent à nos oreilles. Je crois que un sur un ou dix millions passent à l’acte. Des gens prêts à la violence gratuite, il y en a à la tonne et ils sont difficilement repérables. Votre guess est aussi bon que le miens. Nous vivons dans un monde de cinglés? Peut-être!

    • « Depuis les années 1950, plus de 3 500 travaux de recherche aux États-Unis, et ailleurs dans le monde, utilisant différentes méthodes d’investigation, ont évalué la relation de causalité entre la violence des médias et ses conséquences en matière d’agressivité comportementale. Toutes ces recherches, sauf 18 d’entre elles, ont souligné une corrélation positive entre exposition aux médias et comportement violent. »

      http://www.scienceshumaines.com/medias-une-responsabilite-contestee_fr_24244.html

    • Un jackass milliardaire, dépressif, déguisé en chauve-souris, et qui se jette en bas des buildings… est-ce si surprenant qu’un autre borderline choisisse cette salle de cinéma et cette histoire, et non pas Madagascar 3, pour disjoncter dans le réel?

      Malgré leurs airs contrits, j’espère que Nolan et Hollywood vont y voir autre qu’un coup de pub extraordinaire et réfléchir autrement aux mégas insignifiances qu’ils produisent à la poche dans leurs studios 3D.

    • “L’art peut-il être tenu responsable de l’interprétation qu’en fait un esprit malade ?”

      Si le tireur “fou” de cette tragédie complèete son PhD en neuro-science, peut-être qu’il aidera notre comphrénsion du phénomène et on trouvera des pistes de réponses à cette question.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    mars 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité