Marc-André Lussier

Marc-André Lussier - Auteur
  • Le blogue de Marc-André Lussier

    Journaliste à La Presse depuis 1995, Marc-André Lussier est fou de cinéma...
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 22 avril 2011 | Mise en ligne à 11h54 | Commenter Commentaires (18)

    Ces films qu’on prétend avoir vus!

    Le Parrain - 1

    The Godfather est en tête de liste

    Petit sondage marrant effectué pour le compte du site lovefilm.com, relayé par le journal britannique The Guardian. On a demandé à 1500 cinéphiles s’ils avaient déjà menti en prétendant avoir déjà vu un grand classique du cinéma, simplement pour épater la galerie.

    À ce sondage, 30% des répondants ont avoué avoir parlé de The Godfather comme s’ils l’avaient déjà vu alors que ce n’est pas le cas… Deuxième classique du palmarès : Casablanca (13%). Taxi Driver, 2001 : A Space Odyssey, et Reservoir Dogs complètent le tableau.

    Lisez ici l’article de The Guardian.

    Un tel exercice nous ramène évidemment à soi. Étant donné ma profession, je serais bien malvenu de me risquer à ce genre de pieux mensonge. En revanche, petite confession du congé pascal ici, il est un grand classique qu’il me tarde encore de voir dans son intégralité : The Night of the Hunter de Charles Laughton. Les hasards de la vie je suppose. Je n’ai plus d’excuse; le film est disponible en Blu-ray depuis maintenant quelques mois. Et trône désormais en priorité sur la pile de films à voir. Je vous le promets.


    Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter.


    • The Night of the Hunter !

      Quel bon film: réalisation impeccable, jeu d’acteurs hors du commun, une photographie lêchée et une bande sonore digne des plus grands classiques….

      … il me faudrait le voir. ;-)

    • Au nombre de fois que j’ai regardé le Parain, ca peut facilement remplacer ceux qui ont commis l’impair de ne pas l’avoir visionné.

    • Tellement de films si peu de temps, particulièrement pour ceux qui ont des occupation ailleurs ou d’autres plaisirs. Et c’est sans compter les disponibilités de certaines œuvres.

    • Ben voyons, çà jouait à PBS une fois tous les 6 mois, Night Of The Hunter! Moi je n’ai pas encore vu El Topo. Çà m’a jamais tenté non plus, à voir les extraits. Je n’ai vu aucun des films Scream non plus.

    • Et au palmarès littéraire des œuvres que les gens font semblant d’avoir lu : À la recherche du temps perdu de Marcel Proust!

      Tant qu’à y être, l’œuvre gagnante toute catégorie de « la plus discutée pour le nombre de lecteurs qui l’ont vraiment lue » : Karl Marx!

      De toute façon, aujourd’hui, un tour sur Wikipedia et l’on sait tout ce qu’il a savoir pour discuter d’un film, non? :P

      Bonne journée!

    • «So little time, so much to do»

      Le Joker de Burton.

    • On va encore m’engueuler, mais c’est une autre preuve écrite noir sur blanc qu’il y a des snobs qui mentent comme ils respirent par rapport aux ARTS* en général.

      Un jour chez HMV j’ai entendu une dame hyper chic qui se lamentait devant un disquaire: “Je voudrais tellement aimer la tétralogie de Wagner disait-elle en soupirant, parce que mes ami(e)s et connaissances l’adorent, très cher”. Comme si la chose allait de soi! En réalité c’était une parvenue déguisée qui faisait pitié à entendre et encore davantage à voir.

      ____________
      *Regardez les gens déambuler dans les musées, écoutez-les surtout.

    • @ sultitan
      faut le voir El Topo!!!
      je pense comprendre votre feeling d’appréhension, je l’ai moi-même loué 2 fois dans une batch de 3-5films pour qu’il reste celui non écouté avant de finalement me l’insérer à reculons (héhé) un après-midi ensoleillé en me disant que je lui donnais 15min…
      pas bougé de mon siège et à la fin du film je fouillais dans les extras (j’ai mêmes visionné les trailors!!!!).
      pas que c’est fantastique comme film (je ne voudrais pas vraiment le revoir) mais c’était mystique. capotant comme oeuvre introspective.

      @ vlrglqqf
      je ne vais pas vous engueuler, mais simplement vous demander si ça vaut vraiment le coup de juger des paroles et goûts d’une dame par rapport à son ton de voix et son habillement? sous cet angle, vous m’auriez vomi en plein visage quand j’étais accoté au bar ”route 66” avec ma grosse mol et que je disais au barman : ciboâre man ça me fait capoter de pas tripper sur RATM quand tous mes chums trouvent ça débile, bout de viarge! idées convergentes, lieux divergents.

      Les ARTS*, ce sont des fenêtres publiques menant vers des lieux personnels.
      si la vue du bourgeois (parvenue déguisée???) vous fait de l’aérophagie, faut vous en prendre à l’élitisme, pas aux arts. d’ailleurs votre preuve noir sur blanc fait référence à Reservoir dogs. j’m'imagine bien votre dame hyper chic mentir à ses amis à propos de ce film…

      À MONS QUE, parvenue déguisée, je viens de comprendre, vous avez du sang bleu?

    • Concentrez-vous uniquement sur la fin du premier paragraphe de M. Lussier: [...] simplement pour épater la galerie. Tout est là pour justifier ma comparaison de l’attitude de cette dame très BCBG mais visiblement mal dans sa peau. Elle suait l’argent de toutes ses pores, à défaut d’un manque de jugement évident.

      Ne voulant pas passer pour des ignares, on ment pour se donner de l’importance. Certains sont de vrais virtuoses pour simuler des sentiments qu’ils n’ont pas. Les plus bigots les encencent avec des oh! et des ah! Accéder à l’élitisme n’est pas donné à tout le monde. Et pour atteindre cette voie il faut respecter les échelons. Tant mieux (ou tant pis) si on peut évoluer dans cette sphère de gens qui ont du sang bleu, mais qui on le sait est le proche parent du snobisme. Entre vous et moi, est-il possible d’effectuer un travail efficace à l’étable et simultanément se parer de dentelles coûteuses et oh! combien excentriques?

      C’est comme le principe de Peter. Il suggère de rester dans ses propes limites afin d’être aussi à l’aise qu’un poisson dans l’eau. Autrement, si pour une question de prestige on veut obtenir une promotion et qu’on l’obtient, alors on devient apte à faire partie de ceux ou celles qui ont toutes les qualités pour devenir médiocres.

      Elémentaire mon cher Watson.

    • “The Night of the Hunter”, un classique du cinéma ? Pas en ce qui me concerne ! Certes, le jeu de Mitchum est exceptionnel et la photo splendide. À part ces deux atouts, ce film a bien peu à offrir. Le scénario ne tient pas la route. L’atmosphère de terreur est ratée et le jeu des enfants totalement exécrable. Considérant que ça manquait à ma culture, j’avais acheté le DVD. Malgré ma bonne volonté et trois visionnements, j’ai lâché prise et ai même donné le DVD à une oeuvre de charité ! Quand vous l’aurez regardé, M. Lussier, n’oubliez pas de nous informer de votre opinion. Merci :)

    • «Chill…..dren !»

      The Night Of the Hunter, plutôt unique comme film. Belle atmosphère.

    • Intéressant sujet. C’est l’an dernier que votre collègue Siroka, abordait le même ? Évidemment, après un temps on peut y revenir. C’est juste qu’on peut comparer les commentaires faits, mettre les deux textes en apposition :

      http://blogues.cyberpresse.ca/moncinema/siroka/2009/10/08/avez-vous-vraiment-vu-ce-classique/

      C’était en 2009, déjà… Le temps passe… Plus d’un an et demi…

    • Étrange que A Clockwork Orange et même Shining ne sont soit pas dans cette liste!

      A Clockwork Orange sa arrive avec des gens qui ont vécu les années 60 et 70 ils disent l´avoir vu mais tu vois bien quand tu parles avec eux tu vois que c´est pas clair sans doute les effets des drogues!

    • À toutes les fois que j’avouais ne pas avoir vu «Requiem for a dream» et «Donnie Darko», je me faisais lancer des flèches par mes collègues. Quand j’étais au Cégep il y a cinq ans de ça, c’était LES films à voir et dont tout le monde parlait. personnellement, je préférais me concentrer sur les classiques des années 1960 et 1970. J’ai finalement abdiqué en «avouant» les avoir vu seulement pour arrêté de me défendre…

      Je possède ces deux films en DVD. Est-ce que je les ai vu pour autant? Non. Ils sont dans ma liste de films à voir mais il y a en encore plusieurs qui se classent bien devant eux.

    • @vlrglqqf
      “Entre vous et moi, est-il possible d’effectuer un travail efficace à l’étable et simultanément se parer de dentelles coûteuses et oh! combien excentriques?”

      Peut-être pas simultanément mais l’un n’empêche pas l’autre. Après le travail efficace à l’étable, une soirée dentelle est tout à fait possible….voir même souhaitable!

      Le plus impressionnant dans ce sondage est le fait que 4 personnes sur 5 ont menti pour impressionner la galerie. Et de voir Reservoir Dogs (que j’ai beaucoup aimé mais….) parmi ces titres….

      Au Québec, quels seraient ces films que certains disent avoir vû afin d’impressionner la galerie? Jésus de Montréal, Le déclin, Octobre ou 2 femmes en or?

    • @ teamstef 10h06

      J’aimerais écrire que vous avez peut-être raison. Toutefois, il est faux de croire que l’habit fait le moine; l’habit ne fait que cacher le moineau. Souvenez-vous en si vous avez des doutes qui persistent.

      Et que faites-vous du Principe de Peter? Lui, il épate vraiment la galerie. Allez sur Google et tapez: principe de peter puis entrée. Fascinant!

      Fin de cette discussion. Bonne journée à vous.

    • Jamais fait ça! «J’aguis» les poseurs, les frimeurs, les menteurs en tout genre. Pas seulement en cinéma. Quand j’en «pogne» un en flagrant délit, je me fais un plaisir de lui poser, innocemment, sans accusation ni blâme, une ou deux questions requérant une connaissance un peu plus que minimale. C’est amusant de voir à quelle sorte de contorsions on se livre alors pour donner le change. Tordant!

      Il n’y a rien de déshonorant à dire que l’on n’a pas vu, ou fait, ou visité quelque chose.

      Vous savez certainement qu’il existe des publications qui, surtout en matière de livres, vous fournissent des résumés qui permettent, dit-on, d’en parler sans avoir besoin d’avoir lu l’ouvrage. Il paraît qu’en matière de superficialité, on en serait rendus là.

    • Il y a aussi ces films que nous avons vu en catimini et que nous prétendons ne pas avoir vu afin de n’en pas parler et de clore un début de conversation là-dessus. Souvent pour ne pas avoir l’air du nigaud qui se laisse attraper par ce qu’il juge un navet destiné à . . .

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité