Marc-André Lussier

Marc-André Lussier - Auteur
  • Le blogue de Marc-André Lussier

    Journaliste à La Presse depuis 1995, Marc-André Lussier est fou de cinéma...
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 14 mars 2011 | Mise en ligne à 22h17 | Commenter Commentaires (6)

    Petit retour sur les Jutra

    Jutra-1

    La poupée Guylaine «Guylou» Tremblay

    (Photo: François Roy, La Presse)

    Alors? Cette Soirée des Jutra? Du côté des résultats, rien d’étonnant. Incendies a tout raflé. Il aurait été un peu bizarre que le milieu du cinéma québécois ne plébiscite pas ce film de très grande qualité. Lequel, de surcroît, a eu droit à un rayonnement remarquable, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de nos frontières.

    Seule vraie surprise : Claude Legault a été sacré meilleur acteur grâce à sa performance dans 10 1/2, alors que tout le monde attendait une «lutte à finir» entre Emmanuel Bilodeau (Curling) et François Papineau (Route 132). Cela dit, n’importe lequel des acteurs nommés dans cette catégorie (Jay Baruchel et Jacques Godin étaient aussi en lice) aurait fait un lauréat honorable. Aucun scandale.

    Quand même un peu dommage que des longs métrages méritants, qui ont eu le malheur d’être produits la même année qu’un film phénomène, doivent se contenter de miettes s’ils ne sont pas carrément écartés. Mais c’est la règle du jeu.

    On m’a beaucoup posé de questions aujourd’hui à propos du Jutra du film s’étant le plus illustré à l’étranger, enlevé par Les amours imaginaires. On veut d’abord savoir comment diable le film de Xavier Dolan a bien pu surclasser Incendies dans cette catégorie. On veut aussi comprendre pourquoi ce Jutra n’est jamais mentionné au moment de l’annonce des nominations.

    Un peu comme le Jutra du billet d’or, remis automatiquement au film ayant généré le plus de recettes aux guichets (Piché – Entre ciel et terre a obtenu le titre), le Jutra du film s’étant le plus illustré à l’étranger n’est pas attribué par les membres votants (d’où son absence au moment de l’annonce des nominations). Le lauréat est plutôt désigné à la suite d’un savant calcul orchestré à l’aide d’un système de pointage complexe.

    Oui mais, quand même, comment se fait-il qu’Incendies n’ait pas obtenu le trophée, malgré sa nomination aux Ocars? Parce que la compilation des données a pris fin le 31 décembre 2010. Les points attribués pour les Oscars compteront pour les Jutra de l’an prochain. Tout comme ceux que vaudront aussi à Incendies sa carrière française, amorcée là-bas en janvier. En 2010, Les Amours imaginaires a eu droit à une sélection officielle au Festival de Cannes; à une carrière commerciale enviable en France;  à des sélections dans de nombreux festivals; et le film a aussi été vendu dans de nombreux pays. À moins qu’un autre long métrage québécois connaisse une carrière fulgurante sur le plan international en 2011, vous pouvez déjà parier un petit 2 qu’Incendies mettra le grappin sur ce Jutra-là l’an prochain.

    Vous pouvez revoir plusieurs extraits de la cérémonie sur le site de Radio-Canada. Sylvie Moreau et Yves Pelletier ont fait un excellent boulot à l’animation.

    Jutra: Un 13 chanceux (la chronique de Hugo Dumas)

    Rire, émotion et glamour : Les Jutra revivent! (le blogue de Richard Therrien)

    Les Jutra : 857 000 (le blogue de Richard Therrien)

    Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter.


    • Entièrement d’accord avec vous, c’était l’année Incendies, dommage pour tous les autres bons candidats de l’année. Mais, au risque de me répéter, dans la catégorie acteur de soutien, Martin Dubreuil, dans Les 7 jours du talion, et aussi dans 10 et demi, était de loin le candidat à honorer plutôt que Jean Lapointe (qui dans le film de Aubert, nous fait du Jean Lapointe). Et jusqu’ici, l’année 2011 est prometteuse. Pas de grand film, mais plusieurs films de qualité (Funkytown, En terrains connus, La vérité, Jaloux, Jo pour Jonathan). Certains passeront inaperçus hélas, car de un à deux films québécois prennent l’affiche par semaine en mars et avril…pas une situation idéale…

    • En passant M. Lussier : bravo pour votre participation sympathique aux prix Aurore (et votre audace en vous moquant du Coit Interrompu des AMOURS IMAGINAIRES en présence de matante Odile ;-)

      Ce n’était pas de la moquerie. En terme de «coït interrompu», on pouvait difficilement faire mieux! :-) M-A. L.

    • J’aime le raisonnement de Hugo Dumas. Compte tenu que le film “Incendies” de Denis Villeuve devait tout rafler, il fallait s’attendre à ce qu’il fasse de l’ombre sur les autres films mis en nomination mais de moindre qualité. Ainsi, TVA serait le vrai gagnant sur l’audimat dominical par une ruse de bonne guerre: le banquier vs les Jutra. Il autait été étonnant que les prévisions somme toutte programmées en fonction des résultats, il restait peu de chances à notre Xavier Dolan pour monter sur l’estrade d’honneur. Elémentaire mon cher Watson­.

      Remarque: Dans sa formule actuelle la soirée des Jutra est exagérément longue, chiante et dépouvue d’intérêts soutenus. Quelle scie!

    • Je vous ai manqué au prix Aurore! Coït interrompu pour Les amours imaginaires? Je suis en retard puisque je ne l’ai vû que la semaine dernière mais ce deuxième film de Dolan est largement supérieur à J’ai tué ma mère. J’ai senti avec ce film qu’il est sorti du cinéma universitaire et est entré dans la cour des grands. J’étais un des rares qui n’avait pas été jeté en bas de ma chaise par son premier film. Reste à voir s’il pourra progresser et également sortir un peu du thème de l’ambiguité sexuelle.

    • Quant au gala lui-même, je n’ai pris que le temps de regarder la robe de l’animatrice. Pour le reste, je ne suis pas un fan des galas. En me fiant aux statistiques de cotes d’écoute, j’étais un des très rares québécois qui ne regardait ni Les Jutra, ni Le Banquier! Quelle farce ces audimats!

    • J’ai regardé les prix Aurore. On s’ennuit du nerd qui a attrapé la crève.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    octobre 2011
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité