Marc-André Lussier

Archive du 17 mai 2010

Lundi 17 mai 2010 | Mise en ligne à 0h53 | Commenter Commentaires (16)

Inarritu, Kitano, JLG : gros lundi?

Bandeau horizontal

Biutiful-2

Quatre ans après Babel, le cinéaste mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu présente aujourd’hui son nouveau film Biutiful en compétition à Cannes

NOTE:
Chaque entrée quotidienne sera bonifiée au fil des reportages et des conférences de presse. Des hyperliens s’ajouteront au fur et à mesure. Si un film vous intéresse particulièrement, je vous suggérerais de revenir jeter un coup d’oeil de temps à autre. Veuillez aussi me pardonner les erreurs d’orthographe et autres coquilles qui pourraient se glisser parfois. Les ajouts sont souvent faits à la course, entre les projections et les rendez-vous.

———————————————————————–

Après un «petit» dimanche, marqué par un Tavernier décevant, et, quand même, un film puissant dans sa retenue (Un homme qui crie), aura-t-on droit à un «gros» lundi? Trois pointures entrent aujourd’hui dans la danse.

En compétition, nous verrons d’abord Biutiful, le quatrième – et très attendu - long métrage d’Alejandro Gonzalez Inarritu (Amores Perros, 21 Grams, Babel).

Synopsis
« Biutiful » raconte l’histoire d’Uxbal.
Père dévoué . Amant tourmenté.
Fils désemparé. Intermédiaire de l’ombre.
Proche des disparus. Attiré par les fantômes. Sensible aux esprits.
Survivant au coeur d’une Barcelone invisible.
Sentant que la mort rôde, il tente de trouver la paix, de protéger ses enfants, de se sauver lui-même.
L’histoire d’Uxbal est simple et complexe, à l’image de nos vies d’aujourd’hui.

La bande annonce.

L’interview.

Le reportage de l’AFP.

La conférence de presse.

—————————————————————————-

Aussi en compétition aujourd’hui, Outrage, de Takeshi Kitano. 

Outrage-1

Synopsis
Dans une lutte impitoyable pour le pouvoir, plusieurs clans yakuza se disputent la bienveillance du Parrain. Les caïds montent dans l’organisation à coups de complots et de fausses allégeances. Otomo, yakuza de longue date, a vu évoluer ses pairs: des tatouages élaborés et des phalanges sectionnées, ils sont passés à la haute finance. Leur combat pour arriver au sommet, ou du moins survivre, est sans fin dans un monde corrompu où règnent trahison et vengeance. Un monde où les héros n’existent pas…

Un extrait du film.

La conférence de presse.

Le reportage de l’AFP.

La bande annonce (sans sous-titres!)

Cela dit, les films de la compétition risquent de rester aujourd’hui un peu dans l’ombre. Chaque fois que Jean-Luc Godard met les pieds à Cannes, c’est la cohue. Le légendaire cinéaste présente Film Socialisme dans le programme Un certain regard.

Dernière heure: Jean-Luc Godard a annulé sa visite à Cannes.

Voici le mot que JLG a fait parvenir au Festival pour justifier son absence:

«Suite à des problèmes de type grec, je ne pourrai être votre obligé à Cannes. Avec le festival, j’irai jusqu’à la mort, mais je ne ferai pas un pas de plus. Amicalement. Jean-Luc Godard.»

Synopsis
Une symphonie en trois mouvements

Des choses comme ça
En Méditerranée, la croisière du paquebot. Multiples conversations, multiples langues entre des passagers presque tous en vacances …

Notre Europe
Le temps d’une nuit, une grande soeur et son petit frère ont convoqué leurs parents devant le tribunal de leur enfance. Ils demandent des explications sérieuses sur les thèmes de liberté, égalité, fraternité.

La bande annonce.

Le reportage de l’AFP.

Suivez-moi aussi sur Twitter.

Lire les commentaires (16)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité