Marc-André Lussier

Marc-André Lussier - Auteur
  • Le blogue de Marc-André Lussier

    Journaliste à La Presse depuis 1995, Marc-André Lussier est fou de cinéma...
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 24 juillet 2009 | Mise en ligne à 8h18 | Commenter Commentaires (10)

    Bons tubes pour films poches…

    Un petit exercice amusant pour meubler notre week-end, inspiré d’un «post» lu sur le site d’Entertainment Weekly, intitulé Great songs from crappy movies

    Dans son article, Mandi Bierly répertorie quelques chansons à succès, tirées de très mauvais films, pour la plupart tombés dans l’oubli depuis longtemps. Qui se souvient que Bryan Adams a écrit Heaven pour A Night in Heaven, un film dans lequel Christopher Atkins, teen idol il y a 25 ans, incarnait un danseur «érotique»? Ou que Prince a créé Kiss pour Under the Cherry Moon, sa première réalisation au cinéma?

    Au début des années 80, Bette Midler avait bien fait rire l’auditoire de la soirée des Oscars en donnant la liste des titres en lice pour l’oscar de la meilleure chanson: «Endless Love, from the endless movie Endless Love!, avait-elle lancé.

    De mon côté, je choisis The Million Dollar Hotel comme meilleure trame musicale tirée d’un film poche. Le pauvre Wim Wenders en arrache depuis plusieurs années sur le plan cinématographique mais il peut toujours compter sur ses potes – Bono, Lanois et compagnie – pour lui concocter de remarquables moments musicaux.
    Voici ce que le collègue Alain Brunet avait écrit au moment de la sortie de cet album:

    The Million Dollar Hotel, nouveau film de Wim Wenders qui n’est pas encore présenté au Québec, sera d’abord connu pour sa trame sonore et le band qui l’a mis en oeuvre. Sous la gouverne de Bono et de l’excellent réalisateur américain Hal Wilner, ce soundtrack regroupe des artistes de premier plan, genre de famille élargie de U2 – dont ce n’est pas le nouvel album, tenez-vous le pour dit; U2 signe trois chansons en tant que groupe, dont une reprise, The First Time. Daniel Lanois et Brian Eno travaillent de nouveau avec Bono, le recherché (…) Salman Rushdie y écrit quelques rimes (The Ground Beneath Her Feet), Milla Jovovich y interprète un classique de Lou Reed (Satellite of Love), l’aérien Jon Hassell y trompète, le prodige Brad Mehldau y pianote (très peu), l’iconoclaste Bill Frisell et Greg Cohen (Masada, John Zorn…) y piquent et grattent les cordes, Adam Dorn y manipule des machines, le sensible Brian Blade y bat la mesure, on en passe. De ce name dropping aurait pu résulter une balloune artificiellement gonflée, il n’en est rien.
    ****

    The Ground Beneath Her Feet, une chanson de U2. À vous maintenant.


    • Entièrement d’accord avec vous M. Lussier. J’ai pratiquement acheté le DVD du film uniquement pour sa trame sonore! Je pense encore qu’il s’agit du meilleur album non-connu de U2… Une espèce de retrouvailles musicale entre bons potes (Lanois et Eno) particulièrement réussie.

    • QUELLE CHANSON qui pourrait nous faire voler vers les nuages… ou tout autre endroit féérique!

      Je sais ce que ce commentaire est cliché mais c’est fou comme l’air de cette chanson pourrait nous transporter n’importe où…

      En passant, le film n’est pas mauvais du tout. Certes il est plus marginal, plus underground que la moyenne, moins classique mais quelle touche personnelle de la part de Wenders. Non mais quelle attmosphère (bizarre) il y est règne, du début à la fin. J’avais l’impression de ne pas savoir si quel pied danser, on ne savait pas à quoi s’attendre.
      Seul Gibson ne cadrait pas avec son personnage d’enquêteur : mièvre comme jamais.

      Bonne fin de semaine

    • Ben je dirais que la trame sonore de Purple Rain est tout simplement génial, mais le film est tellement mauvais. C’est d’un ridicule. Mais quand Prince joue de la musique, oh là là, c’est n’est pas la même chose.

    • Le film Judgement Night de Stephen Hopkins avec Emilio Estevez, Cuba Gooding Jr et autres. Très mauvais film qui à très vite sombré dans l’oublie.

      La trame sonore était pourtant super original. Un groupe rap avec un groupe métal ou rock pour chaque chanson. Ice-T et Slayer ensemble a donner un bon résultat.

    • Spawn était un mauvais, même très mauvais film, mais la bande sonore alliant métal, industriel et techno est vraiment bien.

    • Sim le film de Kansas n’est pas le plus mémorable de Altman, la trame sonore mettant en vedette des jeunes pointures du jazz Américain était fort jouissive

    • Il y a plusieurs titres qui me viennent en tete. Nottament…

      “Suppermassive Black Hole” de Muse et “Decode” de Paramore sur la bande sonore de Twilight.

      “Iris” par Goo Goo Dolls sur la bande sonore de City Of Angels.

      “The End Is The Beginning Is The End” par The Smashing Pumpkins sur la bande sonore de Batman & Robin.

    • Je me souviens de cette bande sonore comme toute a fait enivrante avec la voix de Bono.. je l’écoutais sans cesse en boucle dans ma voiture.. J’avais écouté les premières 10 minutes du film.. l’illusion était tombé.. une daube comme disent les français.. vous me donnes le goût d’écouter à nouveau la bande sonore..

    • Je suis en effet d’accord avec certains films mentionnés.

      Judgment Night : bonne trame sonore, le film est assez quelconque

      Batman & Robin : quelques gros canons sur la trame, le film est un navet, j’ai jamais été capable de le terminer, même après avoir ingurgité quelques cafés

      Pour moi, le pire c’est Tank Girl (1995) : excellente trame, axée sur une forte sélection féminine de la musique alternative de l’époque (Björk, L7, Hole, Portishead, Belly, Veruca Salt). Le film, par contre, est un échec total, une vraie farce…

    • J’ai loué le film Le Cas Roberge dernièrement, le film est mauvais sauf la pièce musicale à la toute fin du film “Bye bye bye” de Plants and Animals.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    août 2013
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité