Marc-André Lussier

Marc-André Lussier - Auteur
  • Le blogue de Marc-André Lussier

    Journaliste à La Presse depuis 1995, Marc-André Lussier est fou de cinéma...
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 27 mars 2009 | Mise en ligne à 6h01 | Commenter Commentaires (21)

    Et le Jutra du meilleur film à…

    Passons maintenant aux choses sérieuses. Penchons-nous aujourd’hui sur l’ultime catégorie, celle du meilleur film, de même que sur celle de la meilleure réalisation. Inutile de dire que l’annonce des nominations a suscité de vives discussions. Les voici:

    MEILLEUR FILM:

    BORDERLINE de Lyne Charlebois
    CE QU’IL FAUT POUR VIVRE de Benoît Pilon
    C’EST PAS MOI, JE LE JURE! de Philippe Falardeau
    MAMAN EST CHEZ LE COIFFEUR de Léa Pool

    Ceux qui lisent La Presse savent très bien où nous logeons dans cette catégorie. À mes yeux, Tout est parfait est le meilleur film québécois produit en 2008. Certains avancent qu’À l’ouest de Pluton aurait dû être en lice; d’autres Papa à la chasse aux lagopèdes. Cela dit, il y a quand même ici des candidatures honorables.

    MEILLEURE RÉALISATION:
    Lyne Charlebois – Borderline
    Yves-Christian Fournier – Tout est parfait
    Robert Morin – Papa à la chasse aux lagopèdes
    Benoît Pilon – Ce qu’il faut pour vivre

    Ce sera probablement la catégorie la plus intéressante à surveiller dimanche car jamais, dans toute l’histoire des Jutra, les deux catégories n’ont été dissociées. Est-ce que les membres votants voudront «réparer l’injustice» en récompensant Yves-Christian Fournier pour la réalisation de Tout est parfait?


    • Meilleur film.
      Ce qu’il faut pour vivre.

      Deuxième choix.
      C’est pas moi je le jure.

      Mais Borderline ou Maman est chez le coiffeur ce serait bien aussi.

    • Les grands honneurs iront sûrement à …CE QU’IL FAUT POUR VIVRE et Benoit Pilon. L’histoire de Tivi est touchante et montre une grande maîtrise de la part du réalisateur de ROGER TOUPIN, ÉPICIER.

      Toutefois, mon choix personnel est le fort sympathique …MAMAN EST CHEZ LE COIFFEUR. C’est selon moi le meilleur film de Léa Pool, d’une grande justesse et d’une grande beauté. J’ai eu la chance de le voir avant C’EST PAS MOI, JE LE JURE car les deux relatent la même histoire (c’est étrange de voir se phénomène se produire ici. Les américains et les français font parfois deux films identiques dans la même année mais nous…).

      Mon choix comme réalisateur, un prix que je lui attribuerais pour l’ensemble de son oeuvre, est sans hésitation l’honnête Robert Morin. Un de nos plus essentiels cinéastes, Morin surprend toujours et fait vraiment évolué le 7e art québécois. J’ai bien hâte de voir son prochain, LE JOURNAL D’UN COOPÉRANT qu’il part tourner au Burundi le mois prochain.

      P.S. Je suis très content que Patrick Watson sort enfin un nouvel album. Il y a eu une surdose de son dernier. Il y a d’autres musiciens au Québec pourtant.

    • Tout est parfait.
      À la fin de la soirée, Karine Vanasse aura l’enveloppe dans les mains, elle va l’ouvrir et dire:
      «Et le prix du meilleur film est remis à:
      Maman est chez le coiffeur…»
      Gros silence dans la salle.
      «Ben non, on aurait jamais mis ça dans les choix. C’était une blague dès le début!
      Le prix va à Tout est parfait!!!»
      Tout le monde applaudi, les gens sont heureux. Et moi donc!

    • J’ai eu la chance de voir pour une deuxième fois: “C’est pas moi je le jure!”
      gratuitement au cinéma. J’hésite beaucoup entre celui-ci ou “Ce qu’il faut pour vivre”. L’affaire, c’est que je ne l’ai pas vu…

      Donc, pour la qualité sociologique et historique, pour le remarquable travail des costumes (on en parle pas souvent ici) et surtout, pour m’avoir fait rire au larme et pleuré, sans parler de l’excellente bande sonore! Ouf, décidément…”C’est pas moi je le jure!” a beaucoup de caractéristiques positives.
      Vive le cinéma!

    • C’est pas moi, je le jure! parce que je l’ai vu et que c’est un film riche de sens, un film philosophe, un film qui n’a pas peur de nous montrer des dimensions plus sombres de la psyché humaine (en plus de la part d’un enfant), un film sobre jamais délaisse par son réalisateur, qui fait un joli travail. Ce n’est pas un grand film mais néanmoins mérite de remporter la palme.

      Ce qu’il faut pour vivre pour avoir entendu tant de bien, plus que le film de Falardeau, et seulement d’avoir été choisi pour représenter le Canada en dit long sur la valeur culturelle de ce film!
      J’ai si hâte de le voir.

    • Ce qu’il faut pour vivre était le représentant du Canada aux Oscars pour le meilleur film en langue étrangère…enough said!

    • Tout Est Parfait!

    • meilleur film à… un film absent.
      J’espère qu’il sera sur les lèvres de tous les gagnants de dimanche. Dans tous les discours. Tout ne peut quand même pas être parfait…

    • Meilleur film : Je n’ai pas vu Ce qu’il faut pour vivre (honte à moi) donc je dirais Borderline parmi les 3 autres.

      Meilleur réalisation : J’ose croire quYves-Christian Fournier en sera le récipiendaire…

    • Meilleur film: Borderline – le film qui m’a le plus touché cette année sans hésitation, une film tellement femme, bravo Mme Charlebois.
      Meilleur réalisation: Ce qu’il faut pour vivre pour la reproduction du système médical des années 50 c’est fort réussi un travail de moine et le beau Tivi dans la spendeur de sa langue maternelle sans longueur!

    • Meilleur film: C’est pas moi je le jure

      Meilleure réalisation: Borderline

    • Que de bons films au Québec. Bravo aux artisans. Je regrette que le beau film Un été sans point ni coup sûr n’ait pas été retenu. Dommage car c’est bien écrit et bien joué.

    • Pour le meilleur film je crois que “Ce qu’il faut pour vivre va remporter le Jutra. Pour meilleur réalisation je donne mon vote à Yves-Christian Fournier.

      @ claude83

      Être le film qui représente le canada aux oscars ne garantie pas toujours le vainqueur aux Jutra, rappelons-nous que l’année dernière c’était “L’âge des ténèbres” qui avait représenté le canada au oscars… Mais je suis quand même d’accord avec vous “Ce qui faut pour vivre” va sûrement remporter le Jutra cette année.

    • Borderline sans hésitation.

    • je ne sais pas ce que Borderline fait là. Roman très moyen, nombriliste agaçant, et film plate de réalisation, convenu, qui n’aurait pas dû être fait – en tout cas pas comme ça.

    • je répète ma question posée sur un autre billet : je voudrais m’expliquer pourquoi Ce qu’il faut pour vivre se retrouve là.

      Ceux qui ont aimé pourraient-ils me donner un début de piste, peut-être ?

    • J’aimerais rappeler à tout le monde que cette année le Québec a été très choyer avec le retour de Michel Côté dans Cruising Bar II. Je ne m’explique pas pourquoi ce film ne figure pas parmi les nominer dans la catégorie “meilleur film” de l’année. On parle de crème ici! Pas de petite bière. Michel Côté est probablement un des plus grands acteur de l’histoire du cinéma au Québec. En plus, il joue 4 personnage. Faut-tu avoir assez de “jeu” à votre goût hein. Je l’ai vu 3 fois dont une avec ma belle soeur qui elle est retourner 2 fois avec mon neveu et une fois avec mon beau frère. Je lui ai acheté le fiml à la sortie du CD.

      Fait que lâcher moi avec votre mère qui est chez le coiffeur pis vos bordeline et votre C’est pas moi je le jure. Moi je vous le jure que Crusing Bar 2 c’est comme le lait un c’est bon mais 2 c’est mieux.

      Fait que avez des nominations de même, c’est sûre et certain que suis pas devant les jutras demain soir. Karine aura beau faire sa cute, mais je suis décu.

    • Bordeline, meilleur film?
      Nous ne devons pas avoir vu le meilleur film, car rarement je me suis emmerdé à écouter un film : quand le scénario déborde, mais que les interprétations sont saisissantes, ces dernières ne peuvent tenir tout le fort… Que de déjà vu dans ce film!

    • Sérieusement Bordeline mériterait la distinction pour meilleur film alors que Tout est parfait meilleure réalisation. Est-ce que les gens de l’industrie auront voté de la sorte? Ça m’étonnerait… un vote populaire auprès de gens plus préocuppé par leur convention collective plutôt que par la valeur artistique d’un film ne peuvent arriver à un tel résultat… et vous savez quoi? Je ne leur en veux pas. Vive le cinéma Québécois!

    • Ce qu’il faut pour vivre ou Borderline.

      Une honte que Tout est parfait ne soit pas en nomination …

    • J’ ai apprécier maman est chez le coiffeur, mais j’ ai préférer Tout est parfait. Borderline ben vraiment a part le plaisir de voir le canal Lachine en hiver j’ ai vraiment eu de la misére à finir. Mais de façon générale nos films quitte l’ écran si rapidement que je n’ ai pas tout vu les nominer

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    mars 2009
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité