Marc-André Lussier

Marc-André Lussier - Auteur
  • Le blogue de Marc-André Lussier

    Journaliste à La Presse depuis 1995, Marc-André Lussier est fou de cinéma...
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 26 janvier 2009 | Mise en ligne à 14h52 | Commenter Commentaires (40)

    Polytechnique – quelques infos (ajout)

    Comme plusieurs de mes collègues, j’ai vu Polytechnique ce matin, le nouveau film de Denis Villeneuve (à l’affiche le 6 février).

    Étant soumis à un embargo-critique jusqu’à la semaine prochaine, je ne peux livrer ici mes réflexions à chaud.

    Je vous dirai quand même ceci:

    C’est en noir et blanc. C’est court (76 minutes). C’est intense.

    Pis ça fait mal.

    Ajout (27 janvier):

    La directrice des communications de Polytechnique, Chantal Cantin, a accordé une interview à Anne-Marie Dussault au Téléjournal de Radio-Canada ce midi. On peut aussi y voir l’entrevue qu’a réalisée Claude Deschêne avec Maxim Gaudette. Il s’agit du deuxième segment de l’émission (2/5).


    • J’ai eu un amoureux et un mari qui ont étudié à Poly, je suis allée dans cette bâtisse souvent, j’ai mangé dans cete cafétéria aux chaises de plastique jaunes, j’ai étudié à l’U de M. Je suis retournée à Poly pcq mon fils avait un camp de jour là.

      J’ai peur d’aller voir ce film. J’ai peur de revivre cette journée…

    • M. Lussier,

      Comme j’ai hâte que vous en parliez en long et en large en temps et lieu, tout comme j’ai hâte de voir le film. Depuis que nous avons été informés que Vanasse comptait produire un long-métrage sur le sujet, que Villeneuve était pressenti pour réaliser – qu’il ait accepté par après – et que Vanasse allait également y tenir un rôle, je salivais.

      Pas par voyeurisme ni opportunisme, mais par audace, car il faut avoir du cran pour avoir l’intention de produire un film du genre – surtout après les manchettes résultant de ces tristes événements. Denis Villeneuve est l’homme par excellence pour traiter de ce genre de sujet, car il a une vision toute particulière (Maëlstrom), un recul que je ne saurais expliquer ni décrire. La bande-annonce m’a glaçé le sang; le film en noir et blanc est tout à fait judicieux.

      Un thème d’actualité aussi fort depuis le film Octobre, de Falardeau, il n’y en a jamais eu, mais Polytechnique est davantage fort, a davantage marqué la société québécoise, de par son rapport inclusif, car des citoyens ordinaires ont été victimes…

      Le sujet est brûlant et mon petit doigt me dit que vous avez adoré pas à peu près M. Lussier.

      Au plaisir

    • J’ai vraiment hâte de voir ce film. “Polytechnique” pourrait bien s’avérer être la bouffée d’air frais que le cinéma québécois a tant besoin. Et comme le film ne dure que 76 minutes, pourquoi ne pas en profiter pour ramener la formule de présenter un court-métrage avant le film : en l’occurence “Next Floor” du même réalisateur… les gens aimeraient, c’est garanti.

    • Je ne sais pas si je veux le voir…j’ai lu la biographie de Mme Lépine qui est d’une tristesse, je ne sais pas si c’est utile de revenir sur ce sujet.

    • @ zaphodfilm

      QUELLE IDÉE géniale ce serait que de présenter son court-métrage qui a remporté le prix du meilleur court-métrage à Cannes l’an passé.

      Voici un article intéressant qui parle de la controverse…
      http://www.showbizz.net/articles/20090126140307/polytechnique_suscite_malaise.html

      p.-s. M. Lussier, vous pouvez enlever mon commentaire qui est coupé, car il est présent dans le commentaire suivant…

      Au plaisir

    • @ zaphodfilm

      Next Floor, qui avait obtenu le prix du meilleur court métrage de la Semaine de la critique à Cannes, est présentement jumelé à la présentation d’Entre les murs (Laurent Cantet) dans certaines salles.

      @ martinbi
      C’est fait.

    • Wow. Déjà avec la bande-annonce on sait que Maxime Gaudette va être à la hauteur.

    • La bande annonce est bonne…mais celle de 300 aussi.
      C’est sur qu’une critique d’ici ne pourra être objective car c’est un drame trop proche du peuple…moi ça m’interesse pas de le voir…I know what happens…

    • J’ai vu le film quand Aliance faisait son sreening test et j’avais vraiment adoré. Il restait le son et quelques effets spéciaux à finaliser. Je retournerai voir la version finale volontier. Je sais que les gens ont beaucoup de préjugés négatifs face à ce film… peut-être que si les critiques sont positives, les gens iront le voir. Souhaitons-le !

    • J’irai voir ce film. Et si je me fie à ma réaction à la bande annonce, je crois que je devrai avoir un boite de kleenex avec moi…

    • Même si je sais que Denis Villeneuve est un excellent cinéaste, j’hésite à savoir si j’irai voir ce film.

      Trop entendu parler de “bonnes” et du “méchant”.
      Trop entendu parler à tort et à travers de cette histoire.
      Trop de zones grises dans la personnalité du tueur. Comment en parler de façon appropriée?
      Trop de questions restées sans réponses.

      J’ai lu le livre de Monique Lépine. Elle lève le voile un peu mais on sent qu’il y a beaucoup de non-dit encore. Elle-même ne comprend pas comment son fils a pu en arriver là. Comment un cinéaste étranger à toute l’affaire peut narrer cette tragédie?

    • je veux rien enlever à Denis Villeneuve mais j’ai vu le film Éléphant de Gus Van Sant,même genre de film ….à loué…

    • J’avais seulement 11 ans quand la tragédie a eu lieu, mais je m’en souviens car la prof nous l’avait annoncé et elle semblait bouleversée. J’irai voir le film car il a l’air d’être bien fait, pas sensationnaliste, ni misérabiliste.

    • M.Lussier,

      moi aussi j’ai eu la chance de voir le film aujourd’hui…D’ailleurs, je me demandais si c’était possible d’en discuter avec vous ? Pourrais-je vous contacter par courriel ?

    • Bonjour,

      Pourquoi en noir et blanc?

    • Moi ca m’intéresse pas, qu’est-ce qu’ont va apprendre de plus ??.que le gars avait un dessein politique en faisant ca?? était-ce un terroriste ? c’est juste un pauvre type qui a péter une coche a un moment donner…ca reste un fait divers, pas de quoi en faire un film.

    • La bande-annonce m’a, moi aussi, glacé le sang et je ne sais vraiment pas si j’irai voir le film.

      Quand cet événement est arrivé, une amie et moi étions en train d’écouter une émission à un poste américain et, pendant une pause commerciale, nous avons zappé sur Radio-Canada et nous avons vu les ambulances et tout ça. Nous nous sommes regardées, incrédules, et nous avons toutes les deux dit la même chose : “Polytechnique de MONTRÉAL? Voyons donc, ça s’peut pas”!… Le déni total. Nous sommes retournées à notre émission sur le poste américain. Puis, le doute s’étant insinué… the rest is history.

      Sur le plan cinématographique, le noir et blanc s’imposait. J’ai vu une entrevue de Maxime Gaudette et je suis persuadée qu’il aura fait un excellent travail d’acteur.

      La comparaison avec “Octobre” de Falardeau m’apparaît boiteuse. Les événements d’octobre se sont passés dans un contexte politique très agité et à une époque qui l’était autant. La tuerie de Polytechnique est l’oeuvre d’un désaxé que rien ne pouvait laisser présager.

    • @ Jim 777

      N’en jetez plus, la cour est pleine. On avait compris le message dès votre premier post.

    • Pendant que la commémoration du 250e anniversaire de la célèbre bataille des Plaines crée tout ce bordel, on sort un film sur Polytechnique alors que les familles des 13 victimes sont toujours là. Drôle de pays quand même.

    • Est-ce que le film parle de Marc Lépine ou de Gamil Gharbi?

    • J’étudie à Polytechnique présentement. Nous avons reçu deux e-mails à propos de ce film. Le premier, à l’annonce du début du tournage, pour nous dire que l’École Polytechnique de Montréal (EPM) n’a jamais donné son aval pour qu’un tel film soit produit. Le deuxième, il y a quelques jours, pour nous dire encore une fois que EPM n’était pas impliqué dans le tournage, nous demandais de ne pas répondre à aucune demande de commentaire public et proposait, encore 20 ans après, de la consultation pour le personnel et les étudiants.

      Je vais donc respecter ce que EPM nous demande, à l’exception de ce petit commentaire: Pourquoi se souvenir d’un meurtrier comme celui-ci, tandis que l’on ne se souviendra même pas des nombreux finissants de EPM depuis son ouverture en 1873?

    • @ sharkkiller0

      Tout sujet, tel qu’il soit, mérite d’être traité, tout dépend de l’angle sous lequel le réalisateur décide de l’aborder.

      Évidemment, en voyant la bande-annonce, il ne semble pas s’être commis dans le sensationnalisme ni d’acclamer en héros le personnage principal. Villeneuve est un cinéaste de recul qui n’a pas froid aux yeux, sa vision est très personnelle, jamais populaire. Polytechnique ne sera peut-être pas un chef-d’oeuvre (personne ne s’y attend à mon avis), mais si le sujet permet d’en reparler et de faire bouger des choses, le travail aura été fait.

      p.-s. L’acteur Maxim Gaudette a donné une entrevue très humaine à Claude Deschènes de Radio-Canada, à voir…

    • Le film est beaucoup plus poétique qu’explicatif.

    • Je ne vois absolument pas l’intérêt d’un tel film. D’après la bande-annonce on aura d’un côté la face sombre du tueur, de l’autre les victimes terrorisées. Visiblement on nage en plein psychodrame et cela sent la reconstitution à plein nez. Comme le sujet est ‘’sensible” (pensez aux familles et aux proches) et que les féministes veillent au grain, on ira voir le film pour toutes sortes de mauvaises raisons. Certes il y aura débat sur la place publique, mais parlera-t-on vraiment de cinéma? J’en doute, mais suite au commentaire précédent de ”centaure”, espérons que je me trompe.

    • J’étais étudiante à l’université de Montréal lors de cet événement. Perso, je n’ai pas envie de voir un film sur le sujet.

    • À mon avis, un film sur Polytechnique est tout à fait approprié. C’est aussi le devoir du cinéma de relater des faits réels, même s’ils sont parfois (souvent?) choquant et troublant. Sommes-nous opposés à voir un film sur le 11 septembre? Non bien entendu puisque Oliver Stone en a déjà fait un. Un film sur l’ouragan Katrina? C’est la toile de fond du film “The Curious Case of Benjamin Button”. Et que dire de l’entièreté des films traitant de la seconde guerre Mondiale! “The Great Dictator” ouvre la marche, Casablanca était en salle bien avant que les États-Unis soient entré en guerre. “La Liste De Schindler”, “La Chute”, Saving Private Ryan. Et c’est sans compter la panoplie de films, bons ou mauvais, sur le Viet-Nam… Des gens revivent de tragiques souvenirs en regardant ces films. Devrions-nous nous empêcher de les produires? À mon avis, non. “Elephant” de Gus Van Sant est aussi sur le sujet d’un tireur dans une école, c’est déroutant, terrible mais c’est bon.

      Remarquez, je comprends que certaines personnes n’ont pas envie de voir ce film. Cela dit, je crois que c’est tout à fait justifiable, aujourd’hui, en 2009, de faire ce film qui ne peut être abordé de façon grossière. Le sujet est déjà délicat, l’équipe de scénariste n’ira donc pas faire un film à l’américaine avec explosion et tout en étant conscient de la situation et de son contexte dans notre histoire collective.

      C’est mon opinion, je respecte la votre, mais je reviens sur le fait que c’est le devoir des arts de relater des faits historiques ou au moins faire prendre conscience aux nouvelles génération.

    • Le 7e art peut parler de n’importe quel sujet, en autant que c’est pas du sensationnalisme à la Journal de Montréal.

      J’attends les critiques avant décider si je vais voir ou pas, mais je doute qu’il soit aussi bon que le chef d’oeuvre de Gus Vant Sant, le film Elephant.

    • @zaphodfilm…. J’ai trouvé Next floor nul désolé… Je dis pas ça pour faire ah je plante le film gratuitement, en toute sincérité et objectivité cest mauvais, enfantin, digne d’un réalisateur finissant son bac à Concordia…. Budget à part on s’entend. Pour le sujet pricipal, je sais pas j’hésite…. Ça va, selon moi, justement aller trop dans la ligne de flatter le spectateur dans le bon sens pour ne pas le choquer… Et surtout après Élephant, faut bien le dire, le genre devrait presque en finir là… Et oui c’est clair que côté financier, ça va marcher… Moi me semble je t’aurais vu ça cru et quasi gratuit… Lâchons le blabla… Lépine est entré, Lépine à tué voilà! Je vois trop le genre d’avance et ça m’irrite. Bref, jsuis pas normal écoutez moi pas personne! lolll ;)

    • @Guy-Antoine!
      Amen mon frere! Vous traduisez ma pensée! Je suis surpris de voir qu’autant de gens ne comprennent pas la nécéssité pour une société évoluée d’avoir des films traitant de grande tragédies. Le cinéma est un exultoire et quelquefois une thérapie et on a besoin de “closure” face à certains evenements marquants qui nous semblent insensés. Le cinema est capable d’apporter cette “closure”, cette comprehension qui nous permet d’aller de l’avant en ayant l’impression de pouvoir apprendre des erreurs du passé.

      @personafilms
      Je suis daccord avec votre toute derniere affirmation ! Pardonnez-moi mais vous n’auriez pas fait un très grand film. Du genre provocateur et sensationnaliste que tout le monde dénonce d’avance ici.

    • @ façon de dire la chose… j’ai de la misère avec le convenu. J’imagine trop le team se rassembler et analyser de A à Z pour être sûr de ne pas heurter personne. Faire dans le cru ne veut pas dire pow pow et vla du sang… Pensons à nos grand amis Seidl et Pasolini qui n’ont pas lésiné à nous montrer l’enfer mais avec distinction, sans avoir peur de déranger… Mais bon pour Karine se mettre en G-string était l’audace poussé à son paroxisme! Désolé je crois que c’est facile de dire oui pour la mémoire il le faut! Mais non, pour le cash surtout il en faut! Bref, le monde feront ben se qu’il veule, mais moi j’aurais pas fait ça…. Pis personne m’aurait produit en fait alors voilà qui règle tout ;) à l’amiable toujours…

    • J’aimerais bien savoir l’opinion de Robert Morin là-dessus…

    • Bof…Elephant de Van Sant c’est l’essentiel, tout est là, rien à ajouter…Y’a un film estonien dont le titre est Klass(2007)qui traite du même sujet, assez réussi quand même mais qui, à la finale n’a pas l’impact ni la qualité de la réalisation de son prédécesseur. Polytechnique??? J’en doute fort, Villeneuve ne m’a pas fait tomber en bas de ma chaise jusqu’à maintenant…cinéma propre, prévisible et convenu! La bande-annonce??? Ben je crois pas vraiment que dans cette situation, ce qui te passe pas la tête c’est de prendre la main de la personne à tes côtés…!!! Romance quand tu nous tiens…….!!!!

    • …et quand je dis Romance, je ne parle pas de Catherine Breillat!!! lolllll

    • @personafilms
      Karine en G-strings!!!!! lollll C’est de l’audace ça monsieur!!!
      Imagine dans “Paradies”….lolll
      http://www.ulrichseidl.at/52Filme/02Produktionen/01Paradies.shtml

    • Le problème du cinema québécois est qu’il s’adresse aux québécois. Ajouter à ça le dicton “Nul n’est prophète en son pays” et vous avez la recette idéale pour avoir une industrie en souffrance, qui meurt a petit feu.

    • @zaphodfilm… Expliquez vous ça semble intéressant…
      @ cyan51 Toujours aussi juste et en passant j’ai lu votre commentaire dans les cahiers très fort!
      @ bozappa…. Vraiment! J’y avais pas pensée! lollll En plus Morin est l’exemple parfait de ce dont je parlais en prenant Seidl en exemple… Même encore mieux! Pour les autres comme dirait Pialat, je sais que vous ne m’aimez pas, mais sachez que moi non plus j’vous aime pas! ;)

    • Je ne sais pas si j’irai voir ce film. Déjà que j’ai de la difficulté avec ces livres, témoignages et entrevues écrits et donnés par les mères des tueurs. Je comprends leur désarroi mais il faut penser aux parents dont la peine est ravivée lorsque l’histoire dramatique qui leur a enlevé leur enfant est de nouveau sur la place publique, dans les journeaux, à la télé et à la radio. Et maintenant sur grand écran… Sans cesse, ils sont soumis aux révélations, aux histoires, aux témoignages de gens qui ont vécu de près ou de loin l’événement qui leur a arraché leur trésor… leur enfant… En pensant aux parents, aux familles, aux amis qui aimaient les 14 jeunes femmes qui sont mortes sous les balles d’un tueur fou et pour qui ce fut un drame et un deuil immense à surmonter, je me dis : était-ce nécessaire ?

    • @marilau

      Je comprends mieux l’argument maintenant. Les médias pourraient s’en emparer et faire de la récupération et capitaliser sur cette tragédie pour combler ce précieux temps d’antenne qui leur permet de vendre de la pub. Et par ce point de vue, je comprends mieux également la solution de personafilms de faire le film sans tenter de nous faire croire qu’il pourrait y avoir quelque chose à comprendre. La vérité crue et nue. Je n’ai pas vu le film mais je viens de saisir l’ampleur de la pression que s’est mis Denis Villeneuve sur les épaules en acceptant de le faire. Je ne peux que saluer son audace.

      @personafilms
      En fait je ne parlais que d’une petite fraction de la production cinématographique locale.Pas si intéressant finalement… ;)

    • J’ai vu la bande-annonce et elle est très saisissante par ses images et sa musique. On se sens sur le qui-vive et stressé en voyant ses images-là. Mais que dire de la réalité des jeunes étudiants et étudiantes de cette journée fatidique de décembre 1989 qui ont réellement vécu ce cauchemar pendant de nombreuses minutes. Ça dû être terrifiant. Ça me glace le sang juste à y penser.

    • Meilleur film québécois de l’année, sans équivoque.

      Comment un film réalisé avant autant de sobriété, de justesse, de doigté (l’utilisation du noir et blanc tient pratiquement le film sur ses épaules), filmé avec autant de ralentis, de plans riches de sens, d’angles de caméras divers et supporté de performances d’acteurs si réalistes, si intenses, si low profils peut-il ne pas être acclamé haut et fort, et ce, en dépit de la reconstitution des malheureux événements?

      Il n’y a pas à dire : je me range derrière tous ceux et celles, les critiques et le public, qui ont été renversés, qui sont sans mots, à la suite du film de Denis Villeneuve, vraisemblablement le cinéaste le plus sous-estimé au Québec, qui mériterait de réaliser plus de films…

      Au plaisir

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    juillet 2013
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité