Marc-André Lussier

Interstellar - affiche

Dès le… 5 novembre !

J’arrive de Los Angeles. J’ai eu le plaisir d’assister là-bas à une représentation spéciale d’Interstellar dans la grande salle du TCL Chinese Theater. Avec des conditions de projection établies par Christopher Nolan lui-même : format 70mm IMAX.

Nous aurons bien entendu le plaisir de vous proposer un reportage sur ce film événement dans La Presse samedi mais je tenais quand même à vous faire part tout de suite d’une bonne nouvelle. Les cinéphiles montréalais auront en effet aussi l’occasion de pouvoir visionner Interstellar dans les conditions voulues par le cinéaste. Dès mercredi prochain (5 novembre), le film sera à l’affiche en programme régulier, en 70mm IMAX s’il vous plaît, au Cinéma BanqueScotia de Montréal, angle Metcalfe et Sainte-Catherine ouest. Il s’agira du  seul endroit au Québec où il sera possible de voir Interstellar en 70mm IMAX.

Deux jours plus tard, le 7 novembre, le film pourra ensuite être vu en IMAX numérique dans six salles de la région montréalaise, de même qu’aux Galeries de la Capitale à Québec.

Plusieurs autres salles présenteront aussi le film au Québec en format numérique régulier.

Depuis l’histoire de The Master (Paul Thomas Anderson), un film en 70mm qui n’a pu être présenté nulle part dans ce format chez nous, je ne croyais plus qu’une telle chose était possible au Québec. Réjouissons-nous.

Christopher Nolan, dernier grand apôtre de la pellicule (Jozef Siroka)


Lien YouTube

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article

 

Vendredi 24 octobre 2014 | Mise en ligne à 18h04 | Commenter Commentaires (5)

Ces acteurs qui réalisent. Ou pas…

Pitt - 1

Brad Pitt dans Fury

On ne compte plus les vedettes qui se tournent vers la réalisation. Les acteurs qui passent derrière la caméra ont toujours été nombreux, mais le phénomène semble s’être accentué depuis quelques années. Hollywood n’aime rien autant. On les adore, on les célèbre. Redford, Costner, Eastwood, Beatty, Clooney et tant d’autres font régulièrement valser les trophées.

Rares sont aujourd’hui les acteurs qui, dans un avenir proche ou lointain, n’entretiennent aucune envie de réalisation. Mais ça se trouve. Brad Pitt par exemple. Même s’il s’implique beaucoup dans la production de films, pas question pour lui de franchir ce pas. Dans une interview accordée au magazine Gala (citée ensuite par Première), la vedette de Fury n’aurait pu être plus catégorique :

«Je n’en ai aucune envie», a-t-il déclaré. Cela exige un temps fou. Je me rends compte de l’implication quotidienne de ma femme quand elle prépare un film et je préfère me consacrer à d’autres projets, parallèlement au cinéma.»

Vrai qu’Angelina Jolie semble de plus en plus se consacrer à son métier de réalisatrice. Alors qu’ Unbroken gagnera les salles à Noël, elle tourne présentement à Malte By the Sea, un film dans lequel elle dirige en outre son amoureux…

«Ma femme est aussi flexible qu’une barre de fer, ce n’est plus un secret, mais je suis extrêmement fier d’elle. Elle ne manque pas d’initiatives et excelle dans ce qu’elle entreprend. Le scénario de By The Sea, sa nouvelle réalisation, m’a impressionné par sa qualité et par l’élégance qui s’en dégage».

Puisqu’il est question de Pitt, je vous suggère par ailleurs de regarder cette capsule hilarante, produite par la bande de Funny or Die. Dans le cadre de la série Between Two Ferns, l’acteur est interviewé par Zach Galifianakis…

Unbroken, une réalisation d’Angelina Jolie (à l’affiche le 25 décembre) :

Lien YouTube.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article

 

Jeudi 23 octobre 2014 | Mise en ligne à 6h26 | Commenter Commentaires (5)

Hommage à Martin Scorsese en 12 minutes

Scorsese - 1

Martin Scorsese (photo AP)

Une vidéo hommage d’une durée de 12 minutes a récemment fait son apparition sur le web. Conçue par Alexandre Gasulla, celle-ci regroupe quelques-unes des meilleures scènes tirées de l’oeuvre du maître.

Voici la description qu’en fait Première sur son site :

S’il est difficile, voire impossible, de résumer l’œuvre scorsésienne à quelques scènes, le monteur Alexandre Gasulla a réussi l’exploit de condenser le meilleur du meilleur du cinéaste new-yorkais en 12 minutes chrono avec des scènes tirées de toute sa filmographie – de Mean Streets au Loup de Wall Street en passant par Taxi Driver, Raging Bull, La dernière tentation du Christ, Les Affranchis (Goodfellas), Le Temps de l’Innocence, Les Nerfs à Vif (Cape Fear), Casino, Aviator ou Les Infiltrés (The Departed). Au-delà d’un bout-à-bout de scènes cultes de l’histoire du cinéma, Gasulla est parvenu à extraire l’essence même de l’univers scorsésien, ses thématiques, ses obsessions et ses névroses pour réunir quatre décennies de créations dans un montage cohérent et brillant.

Signalons que monsieur Gasulla a déjà signé plusieurs autres montages du même genre, consacrés notamment aux oeuvres de Stanley Kubrick, Paul Thomas Anderson, David Fincher et Miyazaki.

Bon visionnement.

Le prochain Scorsese à l’affiche à l’hiver 2015.


Lien YouTube.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    mars 2010
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité