Marc-André Lussier

Mercredi 27 août 2014 | Mise en ligne à 8h03 | Commenter Un commentaire

B.a. de Samba, nouvelle comédie de la bande d’Intouchables

Samba - Affiche

C’est tout chaud. Gaumont vient de mettre en ligne la bande annonce de Samba. Le nouveau film du tandem Éric Toledano – Olivier Nakache, à qui l’on doit Intouchables, met en vedette Omar Sy, Charlotte Gainsbourg, Tahar Rahim et Izia Higelin. Le festival de Toronto présentera le film en primeur mondiale dans quelques jours.

Au Québec, les droits d’exploitation de Samba sont détenus par Films Séville. La date de sortie n’est pas encore fixée mais on vise l’hiver 2015.


Lien Youtube.

Compte Twitter : @MALussier

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

Oscars - langue étrangère

Quelques candidats potentiels aux Oscars selon Indiewire

Quand il s’agit des Oscars (ou de n’importe quelle cérémonie importante à vrai dire), les médias spécialisés américains adorent se livrer au jeu des spéculations. Chez Indiewire, on s’est en outre prêté à un exercice fort intéressant. Dans ce qu’on présume être la première partie d’un imposant reportage consacré aux cinématographies issues de tous les continents, le journaliste Carlos Aguilar mesure les chances des films qui, dans leur pays respectifs (d’Amérique cette fois), pourraient décrocher une candidature dans la prochaine course aux Oscars.

Ce survol fait en tout cas valoir le dynamisme de chaque cinématographie nationale, particulièrement dans certains pays d’Amérique latine.

Oscars 2015 : Best Foreign Language Film Contenders – The Americas.

Pour le Canada, Indiewire estime que Mommy (Xavier Dolan) devrait, logiquement, décrocher la candidature haut la main. Le règne de la beauté (Denys Arcand) serait sur papier le rival le plus sérieux à ses yeux, mais le film commencera sa carrière internationale seulement au TIFF, après un tour de piste pour le moins décevant au Québec.

Parmi les autres candidats potentiels, Indiewire cite Tu dors Nicole (Stéphane Lafleur), Le démantèlement (le très beau film de Sébastien Pilote est admissible aux Oscars cette année), de même que… Tom à la ferme, un autre film signé Xavier Dolan. Le titre du film qui représentera le Canada aux Oscars sera dévoilé le mois prochain.

Mommy prend l’affiche chez nous le 19 septembre. Voici la bande annonce «sous-titrée en français» que vient de mettre en ligne la société Mk2. «Sayonara ma guedaille» devient «Sayonara ma pétasse» ;)

Lien YouTube.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article

 

Jeudi 21 août 2014 | Mise en ligne à 17h45 | Commenter Commentaires (5)

FFM : un paquebot apparemment insubmersible !

FFM - Affiche

Il semble bien que pour une première fois, on adopte en haut lieu un discours plus modeste. Que c’est rafraîchissant !

Bien peu de gens y croyaient encore mais ça y est. Le 38e Festival des films du monde de Montréal a lieu. Malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées dessus depuis trois mois, de toutes parts et de tous les niveaux, le FFM a bel et bien été lancé hier. En tirant invariablement des trucs incroyables de son chapeau, le tandem Serge Losique – Danièle Cauchard parvient toujours à maintenir à flot ce gros paquebot apparemment insubmersible. Cette capacité à traverser les pires tempêtes – et à en sortir toujours vivant – mérite le respect.

Personnellement, je vois un  truc vraiment positif dans ce feuilleton. Les épreuves auxquelles la direction du FFM a dû faire face ont visiblement forcé celle-ci à voir les choses de façon plus réaliste. Jusqu’à l’an dernier, quel était le discours officiel ? Le Festival des films du monde est un grand festival de cinéma international compétitif qui n’a rien à envier aux autres grands festivals de même nature, soit Cannes, Berlin et Venise. Point à la ligne.

Quel est le discours cette année ? Le FFM est un festival très important qui laisse une place de choix à la découverte de nouveaux talents, aux cinéastes émergents, et qui mise surtout sur la notion de diversité culturelle en sélectionnant des films venus de 74 pays. De mémoire de journaliste qui suit de très près les activités du FFM depuis plus de 25 ans, il semble bien que pour une première fois, on adopte en haut lieu un discours plus modeste. Que c’est rafraîchissant ! On pourra enfin prendre ce festival pour ce qu’il est, sans le mesurer obligatoirement à d’autres événements internationaux avec lesquels il ne peut malheureusement plus rivaliser depuis des années. Et si 2014 était l’année du renouveau ?

Partager les découvertes

Donc, le 38e FFM a été ouvert hier avec la présentation hors concours de Salaud, on t’aime. Le 44ème long métrage de Claude Lelouch met en vedette Johnny Halliday, Sandrine Bonnaire et Eddy Mitchell. Comme souvent dans le cinéma de Lelouch, le film est parsemé de moments de grâce mais aussi d’instants où l’on frôle le ridicule. On conseillera quand même aux admirateurs du cinéaste de profiter de l’occasion pour aller voir le film sur grand écran. Depuis quelques années, les longs métrages de Lelouch sont plus rarement distribués chez nous.

Nathalie Petrowski ira voir tous les films de la compétition mondiale cette année. André Duchesne aura l’occasion de réaliser des entrevues et de faire des suggestions. De mon côté, j’irai voir quotidiennement un film hors compétition, choisi au hasard de la programmation. Ceux qui le désirent pourront suivre nos reportages quotidiens dans La Presse et La Presse Plus.

En fouillant dans la programmation, on remarque quelques productions déjà lancées ailleurs. Par exemple, New Territories, un premier long métrage de la française Fabianny Deschamps, a été présenté à Cannes dans une section – très parallèle – consacrée au cinéma indépendant, organisée par l’ACID (Association du cinéma indépendant pour sa diffusion). Come to my Voice est un film turc qui a été lancé dans la section «Génération» du Festival de Berlin. On se rappellera que le film de Robert Morin 3 histoires d’Indiens a aussi été sélectionné dans cette catégorie à la Berlinale.

Surtout, j’attire votre attention sur Black Coal, Thin Ice du Chinois Diao Yinan. Présenté hors concours, ce film a obtenu plus tôt cette année – excusez du peu – l’Ours d’or du Festival de Berlin. Dommage qu’il n’en soit pas fait mention nulle part dans le programme.

Évidemment, j’inviterais ceux qui suivent ce festival à partager leurs découvertes et à nous faire part de leurs coups de cœur et leurs coups de gueule sur ce blogue.

Quelques liens :

Envers et contre tous (compte-rendu soirée d’ouverture)

La Presse a vu… (New Territories)

Claude Lelouch : le grand allié des festivals.

Grands festivals de cinéma : mode d’emploi.

FFM et TIFF : quelques dates importantes.

FFM et TIFF : Toronto ou le chant des sirènes.

FFM et TIFF : l’herbe est parfois plus verte à Montréal


Lien YouTube.

Compte Twitter : @MALussier

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    février 2012
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    272829  
  • Archives

  • publicité