Sports, etc.

Archive de la catégorie ‘Général’

Mercredi 29 juin 2016 | Mise en ligne à 21h25 | Commenter Commentaires (7)

Subban: comme Gary Carter!

P.K. Subban, l'homme qui dérangeait. (photo La Presse)

P.K. Subban, l'homme qui dérangeait. (photo La Presse)

La transaction envoyant P.K. Subban à Nashville en retour de Shea Weber n’est vieille que de quelques heures que, déjà, les analyses fusent de partout. En masse pour vous faire une tête si jamais vous ne savez trop quoi penser.

Sur son compte Twitter, l’homme de baseball Marc Griffin y est allé d’une comparaison très intéressante. Il a dit qu’il trouvait que l’échange lui rappelle drôlement celle de Gary Carter, qui était passé des Expos aux Mets de New York en décembre 1984.

C’est tellement vrai!

Feu Carter, c’était le P.K. des Expos. Il était le joueur le mieux payé de l’équipe, il était dominant à son poste de receveur, il aimait en mettre pour les partisans et les médias, il faisait de la pub, il appuyait de bonnes causes, il était super populaire… et ça dérangeait ses coéquipiers et même la direction du club. Andre Dawson, pour un, le détestait et s’en cachait à peine.

Le parallèle de Griffin est foutrement intéressant!

Les partisans des Expos n’ont pas digéré la transaction, comme de nombreux fans du Canadien ne digèrent pas le départ de P.K. Certains avancent même encore aujourd’hui que ce fut le véritable début de la fin du baseball à Montréal.

Le Canadien n’est certes pas en danger. Mais il est à se demander s’il ne vient pas de briser un peu du lien très fort qui l’unit à ses partisans.

Weber est un excellent défenseur, on s’entend. Et Marc Bergevin doit tellement souhaiter qu’il joue à la hauteur de son talent et de sa réputation.

Le DG du Canadien joue probablement sa tête dans ce dossier.

*   *   *

Suivez-nous sur Twitter: @MTasse_LVDE et LVDE_Sports

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






Mercredi 22 juin 2016 | Mise en ligne à 12h30 | Commenter Aucun commentaire

Nos héros de la terre battue méritent qu’on pense à eux

Léo Bergeron a connu sa part de succès au Rebel Speedway, l'ancêtre de l'Autodrome Granby. (photo du Memorial de la terre battue)

Léo Bergeron a connu sa part de succès au Rebel Speedway, l'ancêtre de l'Autodrome Granby. (photo du Memorial de la terre battue)

Le Mémorial de la terre battue intronisera son troisième membre, ce vendredi soir, à l’Autodrome Granby. Dans les années 1960, feu Léo Bergeron a été couronné trois fois en modifié au Rebel Speedway, lui qui compte cinq autres titres en carrière à l’Autodrome Drummond.

Le Mémorial de la terre battue est une belle initiative, bien qu’on ne sente pas un intérêt fou dans le milieu. Et pourtant…

Et pourtant, tous devraient être reconnaissants envers Dave Paryzo et Anthony Marcotte, qui ont mis sur pied le projet et qui le tiennent à bout de bras. Car nos héros de la terre battue méritent qu’on pense à eux.

Ma voisine Mélanie n’est pas une grande amateure de sport. Mais elle est a passé une partie de sa jeunesse à l’Autodrome avec son père, un mordu de stock-car. Elle n’était pas retournée aux courses depuis des années lorsque je l’ai invitée récemment en compagnie de son conjoint et de sa fille.

Et toutes ces années plus tard, elle a encore tripé comme une folle! Elle avait les yeux brillants en entendant le bruit des moteurs, en voyant la vitesse atteinte par les modifiés et même en voyant toute cette poussière qui se dégageait de la piste. «Moi, je suis une fille de terre!», m’a-t-elle lancé, un large sourire aux lèvres.

Mélanie n’a jamais eu d’idoles parmi les joueurs du Canadien ou parmi les joueurs de hockey en général. Ses idoles, quand elle était enfant et ado, c’était les Martin Roy Jr, Marco Potvin et Luke Plante, qui comptaient parmi les rois des modifiés de l’époque à l’Autodrome.

Elle a même une photo prise avec Plante chez elle.

Et Mélanie comprend très bien qu’on honore les héros de la terre battue. Parce que ce sont ces pilotes qui ont fait les belles soirées de sa jeunesse. Pour elle, Luke Plante a autant de valeur qu’un champion de Formule un. Elle n’a aucun préjugé.

Et personne ne devrait en avoir non plus. À toutes les semaines, ils sont des milliers, à Granby et ailleurs, à assister aux courses de stock-car sur la terre. Les David Hébert, Steve Bernier, Kayle Robidoux et autre Steve Bernard sont les héros d’une génération d’amateurs, de la même façon que les Jacques Lalancette et Bob Gatien, les deux premiers membres du Mémorial de la terre battue, l’ont été avant eux.

Oui, nos héros de la terre battue méritent qu’on pense à eux. Et clairement à part ça.

*   *   *

Suivez-nous sur Twitter: @MTasse_LVDE et LVDE_Sports

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 10 juin 2016 | Mise en ligne à 13h00 | Commenter Aucun commentaire

Dans la LHJ(AAA)Q, on s’attaque aux vrais problèmes!

Logo junior AAAAinsi donc, la Ligue de hockey junior du Québec est redevenue la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Paraît-il que l’appellation LHJQ embêtait tout le monde.

En fait, ce n’est pas faux, puisque à peu près tous les intervenants du hockey québécois continuaient à parler du «junior AAA».

Mais question: est-ce que le retour à la LHJAAAQ va ramener les amateurs dans les estrades? Et est-ce que les médias nationaux vont porter davantage attention au circuit maintenant qu’il a changé une énième fois de nom? Et est-ce que le hockey collégial deviendra moins menaçant?

Au fil des ans, la ligue a porté le nom de «Ligue de hockey junior provinciale», «Ligue de hockey junior tiers-II du Québec», «Ligue de hockey junior A du Québec», «Ligue de hockey junior AAA du Québec» et «Ligue de hockey junior du Québec» avant de revenir, cette semaine, à «Ligue de hockey junior AAA du Québec». Et j’oublie probablement une couple d’appellations!

Autre question: combien d’heures est-ce que les penseurs du circuit ont-ils perdues, au fil des ans, à essayer de trouver le bon nom?

Dans la LHJAAAQ, vraiment, on s’attaque aux vrais problèmes!

*   *   *

Suivez-nous sur Twitter: @MTasse_LVDE et LVDE_Sports

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2016
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives