Sports, etc.

Sports, etc. - Auteur
  • Michel Tassé

    Michel Tassé s'intéresse au sport, à peu près à tous les sports, depuis qu'il est enfant. Autrement dit, ça fait longtemps!
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 9 juillet 2014 | Mise en ligne à 15h25 | Commenter Commentaires (5)

    Les A’s à Montréal: on se calme!

    201407080X1M3W_460Ainsi donc les A’s, qui se chicanent avec les autorités municipales d’Oakland depuis des années, menacent de déménager si la Ville n’approuve pas le bail qui permettrait à l’équipe de jouer au vieux Colisée pendant 10 ans.

    Les A’s menacent de déménager et Montréal ainsi que San Antonio ont été mentionnées comme possibles terre d’accueil. Et on apprend que les Raiders, de la NFL, mettent de la pression sur la Ville afin qu’elle disent non à l’équipe de baseball. Ultimement, Oakland pourrait devoir choisir entre les A’s et les Raiders, entre le baseball et le football.

    Les A’s veulent un nouveau stade depuis des années, mais ça ne fonctionne pas. Ils ont déjà menacé de se construire un stade à San Jose mais, là encore, ça n’a pas marché.

    Les A’s à Montréal? Ce serait l’fun, c’est certain, mais il y a encore très loin de la coupe aux lièvres, comme dirait un ancien coach de hockey.

    Tant et aussi longtemps que Montréal ne pourra garantir la construction d’un nouveau stade, le baseball majeur va dire non à la métropole. Le Stade olympique peut certainement servir de solution temporaire, mais pas de solution à long terme, Du moins aux yeux des autorités de MLB.

    La meilleure nouvelle dans tout ça, c’est que Montréal semble avoir retrouvé ses lettres de noblesse aux yeux des gens du baseball majeur. On se souvient tout d’un coup que Montréal a déjà été une très bonne ville de baseball et l’énorme succès des matches préparatoires Jays-Mets, à la fin mars, a clairement démontré que le baseball suscite encore de l’intérêt chez nous.

    Là, on parle des A’s. Mais à chaque fois qu’une équipe va se retrouver dans une situation difficile, on va parler de Montréal. À chaque fois. Ce qui est très positif.

    *   *   *

    Suivez-moi sur Twitter: @Michel_Tasse


    • J avoue qu en temps normal j aurais été insulté qu on se serve de Montréal pour mousser sa cause et faire du chantage. Ma réaction initiale allait d ailleurs dans ce sens là en me demandant si on nous prenait pour des caves.
      Sauf que… ca démontre quand même que l idée fait son chemin et que Mtl est une destination plausible. Loin de la coupe aux lievres vous direz ? Oui bien sur mais nos enfants auront peut-être la chance un jour que nous avons eu.

      Le projet Montréal est à la case zéro. L intérêt y est mais c est tellement agréable de rêver en couleurs. Moi je maintiens que Mtl n a pas les moyens de se payer une franchise et les salaires de joueurs pour être compétitifs mais ca coute rien de rêver hein ?

      J aime toutefois le fait que l idée même si farfelue provienne de l extérieur parce que si c est le cas, ca risque de tomber dans l oreille d un riche investisseur qui un jour peut -être…Parce que ca c est autre chose , l acheteur éventuel ne viendra pas du Québec alors s ils nous font de la pub gratos on dit pas non !

      D`ici là on ne retiens pas notre respiration O.K. ?

    • C’est plaisant de lire dans la même phrase Montréal et baseball majeur, mais les A’s resteront à Oakland pour encore au moins 10 ans.

      Ils ont récemment signé une prolongation de bail au O.co Coliseum pour cette durée. Il ne reste qu’au conseil municipal d’Oakland d’approuver l’entente. Donc, si tel est le cas, les A’s seront confinés à demeurer dans le même vieux stade, un des pires de la ligue, sinon le pire !

      Par contre, le Coliseum n’est pas sans cachet. Le Coliseum est le dernier stade restant qui partage ses activités avec une équipe de la NFL. Ce qui fait qu’il y a d’énormes territoires pour les balles fausses!

      Les A’s sont le fun à voir jouer. Avec leur multiple récente conquête de championnat de l’ouest de l’Américaine, ils prouvent d’année en année que l’argent n’achète pas tout. L’argent bien dépensé et l’apport commun du groupe défient toute logique. Ils ont toujours l’une des plus basses masses salariales du baseball majeur, mais sont toujours dans la course pour les séries !

      L’ambiance du Coliseum est très conviviale et la foule est plus qu’enjouée. Un peu comme c’était le cas à Montréal à la fin des Expos, la foule est mince, mais ceux qui sont là sont de vrais fans et donc l’ambiance est super !

    • En fait, la situation n’est pas aussi simple et manichéenne que de dire que ce sont les Raiders qui forcent l’expatriation des A’s.

      Les deux équipes évoluent au O.co Coliseum, qui est, il faut bien l’admettre, un vieux stade vétuste.

      À sa défense, il a été construit avec les besoins et volontés de son époque. Dans ces années-là, tout le monde parlait de construire d’immense stade multifonctionnel.

      D’ailleurs, à sa construction notre valeureux Stade olympique était considéré comme un précurseur par son toit amovible (toit qui n’a jamais été un grand succès par contre).

      Maintenant, ce sont les stades conviviaux et intimistes qui ont la côte. Conçu et construit uniquement pour le baseball !

      Lorsque les Raiders sont revenus à Oakland en 1995 après un exode de 13 ans à Los Angeles, la ville à payer pour l’ajout d’estrade dans le champ extérieur au Coliseum. Ce qui a eu pour résultat d’avoir un stade trop grand pour des matchs de baseball, de perdre la vue sur les collines, mais surtout ces nouveaux gradins donne quasiment l’impression d’être enfermé dans un dôme à ciel ouvert.

      Le bâtiment est austère et fade, l’emplacement est entre deux autoroutes laides, et l’action sur le terrain est environ à quatre miles de vous et même les bonnes places.

      Les Raiders et les A’s veulent maintenant un stade moderne.

      Ils veulent offrir à leurs fans des commodités que n’importe quelle rénovation du Coliseum ne pourrait offrir.

      Notamment, des suites de luxe, tableau d’affichage haute définition, des concessions et attraits aux goûts du jour.

      Par contre, là où les deux équipes diffèrent dans leur besoin, c’est concernant l’emplacement du stade. Pour les Raiders et leurs 8 matchs dominicaux, l’emplacement actuel du Coliseum loin du Centre-ville, mais facilement accessible par les autoroutes est amplement convenable. Les immenses stationnements qui bordent le stade sont parfaits pour l’ambiance tailgate des avants matchs de football.

      Pour les A’s par contre, il serait mieux servi avec un stade au Centre-ville pour le remplir à chacun de leurs 81 matchs locaux.

      Il y a des projets en cours. Mais, chacun arrive avec son lot d’embûches distinctes.

      Évidemment, les Raiders mettent de la pression pour obtenir ce qu’ils désirent et cela force les A’s à devoir prendre une décision.

      Le proprio des A’s, Lew Wolff est un promoteur immobilier et il a acheté l’équipe pour en tirer parti. Son but initial est de profiter de l’équipe et d’un futur nouveau stade pour faire du développement immobilier aux alentours.

      Le quartier où logent les A’s n’est donc pas son premier choix. Le projet de stade près du Jack London Square à Oakland me parait intéressant, le coin est agréable et plus près du Centre-ville, avec en plus une vue sur la baie de San Francisco. Seulement, Wolff ne détient pas les droits immobiliers de ce secteur et ne semble pas tellement enchanté par le projet…

      Depuis 2003, l’équipe tente de trouver un nouveau stade dans la région d’Oakland, mais il n’y a toujours rien de concret.

      Il y a d’abord eu le projet de stade à Fremont, située à environ 30 kilomètres en banlieue de l’actuel domicile des A’s. Wolff détenait le terrain et voulait en faire la pierre angulaire d’un grand développement immobilier. Le Cisco Field n’a toutefois pas obtenu l’aval des autorités de Fremont. Ce qui mit aussitôt fin à ce projet.

      Les A’s voudraient bien aller à San Jose, mais le problème est que les Giants de San Francisco détiennent les droits territoriaux de cette ville depuis 1993 – droits qu’ils ont obtenus gratuitement des A’s, car les Giants menaçaient de déménager s’ils n’avaient pas de nouveau stade.

      Les Giants ne veulent rien savoir d’une éventuelle cessation de territoire aux mains de leur voisin de l’autre côté de la baie. Ils possèdent les droits de la Silicon Valley à San Jose et de Santa Clara, deux régions où il y a énormément d’argent. Les Giants ne veulent certainement pas que les A’s leur privent de ces précieux marchés lucratifs et ne leur céderont pas un pouce gratuitement.

      L’argent des grandes entreprises de la Silicon Valley est véritablement ce qui est en jeu ici. Cette population aisée amène un autre débouché pour l’équipe, les commanditaires et leurs clients. De même que de meilleures chances de vendre des abonnements pour les dirigeants!

      La Ville de San Jose essaie de lutter ces droits territoriaux, mais a reçu à plusieurs reprises une fin de non-recevoir de la part de Bud Selig. Depuis, la Ville poursuit la ligue en cour fédérale pour antitrust qui les empêche d’acquérir la franchise d’Oakland.

      San Jose prétend que la ligue nuit à sa volonté de se fournir d’un acquis aussi prestigieux que l’est une franchise de la MLB. Tout le monde sait à quel point un nouveau stade au centre-ville peut être bénéfique à la revigoration du quartier qui l’abrite et à l’ensemble de la société, alors on peut facilement comprendre pourquoi San Jose poursuit la ligue.

      Donc, tout ça est assez complexe et ne se limite pas qu’à un seul obstacle. Le proprio des A’s veut faire de l’argent avec un développement immobilier, la Ville d’Oakland veut conserver à la fois les A’s et les Raiders, mais selon certaines conditions, les Raiders et les A’s sont écœurer de jouer dans un stade dont les vestiaires ont de multiples reflue d’égout, San Jose est prête à accueillir l’équipe à bras ouvert, mais pendant ce temps Selig refuse d’agir.

      Le commissaire a nommé en mars 2009 un comité d’experts de son ressort pour évaluer les diverses advenues possibles. Pour ensuite formuler une recommandation sur la question, mais voilà plus de cinq ans plus tard, Selig n’a toujours pris aucune décision.

      Selig ne veut même pas se prononcer contre les A’s, ni forcer les Giants à libérer leurs droits territoriaux. Il reste planté là en attendant que ce conflit se résorbe de lui-même.

      L’indécision de Bud a des répercussions sur tout le monde, mais cela ne veut certainement pas dire par contre qu’en fin de compte Montréal obtiendra une franchise plus rapidement par le déménagement des A’s.

      ***

      J’avais écrit un article il y a deux ans sur la situation et force est d’admettre que la situation n’a pas vraiment évolué…

      Les A’s de Montréal:
      http://legrandclub.rds.ca/profils/31240/posts/141192

    • Des menaces en l’air de la part des A’s.À chaque fois que les négos bloquent,on sort Montréal des boules à mites pour ”faire peur” au maire.Ça devient presqu’un running gag,d’autant plus qu’un nouveau gros stade n’est vraiment pas une priorité pour la majorité des Montréalais.

      Je le pense toujours: que les amateurs de balle concentrent leurs efforts sur du AAA à Montréal.Là ça devient un projet qui pourrait être intéressant et viable.

    • @Krikrok
      Les villes du AAA s’appellent Toledo, Lehigh Valley, Rochester, Syracuse, Durham, etc. Pas tellement dans la même catégorie que la 15e ville nord-américaine en population métropolitaine, n’est-ce pas !

      Pour la vaste majorité des Montréalais et des Québécois, le retour des Expos est une priorité !

      Le projet n’est évidemment pas prioritaire au besoin primaire à la population, comme certains prétendent en tentant d’influencer l’opinion publique, mais une priorité dans le domaine du divertissement.

      Le nouveau stade au centre-ville par contre demeure une chose mal comprise par l’ensemble de la masse. Les Montréalais n’ont jamais connu les joies d’assister à un match dans un vrai stade de balle, conçu et aménagé uniquement pour le baseball !

      Ils comprennent mal pourquoi le Stade olympique n’est plus convenable pour accueillir une franchise de baseball, car le projet leur a mal été présenté et expliqué.

      Brochu, le Québec inc. et Loria par la suite ont menacé de déménager s’ils n’obtenaient pas ce qu’ils voulaient. Ils ont dénigré leur propre amphithéâtre pour arriver à leur fin, mais cela a eu complètement l’effet contraire. Mauvaise mise en marché et mauvais marketing. Tout cela, en plus de Lucien Bouchard qui a émis une fin de non-recevoir en donnant dans de la démagogie en affirmant qu’il ne financerait pas un parc de balle alors qu’il fermait des hôpitaux et forçait des infirmières à prendre la porte de sortie.

      Pour la vaste majorité des Québécois, le retour des Expos est une priorité qui passe bien avant celui des Nordiques et ce n’est même pas une question !

      Si la population avait à faire un choix entre les Expos et les Nordiques, les « pouceux de puck » de Québec perdraient la compétition. Heureusement, il n’en est rien et souhaitons-nous donc le retour des deux franchises pour le bien de l’ensemble de la société.

      Ça serait bien des fois de cesser de voir petit !

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin   août »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité